Partagez | 
 

 Azelle ◘ For my help ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Message ✞ Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 2:39

Azelle Williams-Blake
Je m'appelle Azelle Williams-Blake, et même si je ne les fais pas, j'ai 32 ans. Mais cela reste entre nous. Je suis né(e) le 12/01/1984, dans la magnifique ville de Danvers, Etat-Unis. Pour passer le temps je suis agent de police, et Je suis à Ravensburg depuis quelques jours. On dit de moi que je suis parfois un peu étrange, ce qui est normal, car en réalité je suis un sorcier inné (Sandwich). Actuellement je suis célibataire. D'ailleurs je suis hétérosexuelle, si jamais cela t’intéresse. Mais ce qui m'énerve (ou pas), c'est d'être sans cesse comparé à Nina Dobrev.
Les petits trucs à savoir
Émotive Méfiante Obstinée Sincère Réfléchie Protectrice Bienveillante Responsable Combative Débrouillarde
         
Elle est la 2ème enfant d'une fratrie de 4. Trois fils, une fille. Un aîné, deux cadets. Une relation distante avec le premier, normale avec le troisième, fusionnelle et incomprise avec le dernier. Azelle et Lazare ont sans doute toujours donné l'impression d'une gémellité qu'ils ne partageaient pourtant pas. Lazare et Azelle sont comme le yin et le yang d'une même pièce. Elle a toujours ressenti pour lui cet amour inconditionnel, ce besoin de le protéger, de le préserver, elle l'avait toujours aimé d'une manière trop fusionnelle. Quant à Lazare... la facette était différente, mille fois plus sombre que la brune, bien plus instable également, dans ce besoin réciproque de l'autre. Bien que Lazare semblait la posséder en un sens, possession dérisoire qui finit par lui échapper et trahir sa confiance sous l'acte de trop, celui qui fit encore déborder le vase déjà ruisselant. Sa famille est composée de Jonathan Blake, son père : est le régent du coven de Danvers. Un cercle relativement important qui regroupe un certains nombre de descendants des sorcières de Salem. Maggie Williams, sa mère. Matthew, Sean et Lazare Williams-Blake, ses frères. Elle a toujours su et eu conscience de l'instabilité de Lazare. Alors qu'il était capable de leurrer le monde, Azelle savait, cherchait à comprendre, à adoucir ses crises de paranoïa et autres, de faire ressortir le meilleur de lui. Elle savait qu'il n'était ni bon ni mauvais, et c'est cette certitude qui a sans doute confirmer son besoin de le protéger de tout son amour. Il a néanmoins fallu, plus que la disparition du psychiatre de Lazare pour qu'elle comprenne qu'elle n'y arrivait pas, qu'il lui faudrait de l'aide pour... l'aider justement. Il fallut que son meilleur ami, entre autre le petit ami de Lazare, finisse lui aussi par mourir pour qu'elle en prenne conscience et aille parler à son père. Si elle est sincère, pour protéger Lazare, il lui est arrivé de mentir à plus d'une reprise. La toute dernière en date est au sujet de la mort de son meilleur ami, prétendant qu'il était avec elle lorsque cela s'est produit. Énième mensonge pour éviter de mêler l'humanité à leurs histoires, mais pour le préserver lui, avant tout. Elle ne l'a pourtant pas revu depuis qu'il s'est opposé à leur père et au coven, et qu'il a pris la fuite. Direction la Nouvelle Orléans... elle l'a su à travers un sort de localisation, mais elle n'a fait aucun geste pour le contacter ou le retrouver. Elle craint ses propres réactions, tout autant que de se heurter à sa folie une fois de plus. Il est dangereux, incontrôlable, instable... et Azelle en a bel et bien pris conscience, malgré l'amour inconditionnel qu'elle lui porte. Elle est devenue flic parce que pour elle c'était un moyen de rendre le monde meilleur, de protéger les autres. L'école de police lui en a donné les moyens, mais pas seulement, puisqu'elle a également été en mesure d'apprendre à se défendre autrement qu'avec la magie. Elle cherche avant tout à aider les sans défense, sans attendre qu'on vienne faire les choses à sa place ou la sauver. Elle a toujours su que sa place et ses responsabilités restaient auprès du Coven et de sa famille. Et sa "trahison" envers Lazare allait en ce sens, tout en cherchant à le protéger. Elle tient plutôt bien l'alcool. A force de travailler avec des hommes, on apprend même l'improbable. Elle tient à sa vie à Danvers, même si sa dernière histoire s'est soldée par une séparation, tant ses responsabilités à l'égard du Coven, que ses amis et son boulot, lui tiennent à cœur. Pour bien commencer la journée, elle a toujours besoin d'une tasse de café noir. Elle aime faire du sport, ça l'aide à faire le vide dans sa tête, et à se sentir mieux. Sans doute par la faute de l'hormone qui se déverse dans son corps après quelques instants d'efforts. Elle mange un carré de chocolat noir par jour, il paraît que c'est bon pour le moral. Et puis quand elle allait s'acheter un café, c'était toujours fourni avec. Elle n'a jamais eu d'animal, sans doute par crainte que Lazare finisse par le tuer. Dernièrement, elle a pourtant hérité d'un chat, offert par un petit garçon. Autant dire que Matthew ou Maggie ont intérêt à bien prendre soin de lui dans l'avenir...
Je suis une sorcière innée
Azelle est une sorcière innée, elle est née ainsi, la magie ruisselant dans ses veines délicates, de ce sang si semblable à celui d'autres mortelles. Mais elle est la descendante de l'une des sorcières de Salem, Abigail Williams. Une personne cruelle, néfaste, manipulatrice et particulièrement instable, qui mena au bucher des innocents et d'autres sorcières, dont une qui lui jeta une malédiction qui devrait toucher chaque 4ème né de ses descendants. Une vérité dont Azelle n'a pas conscience, bien qu'elle soit l'une de ces héritières que si un jour elle a elle-même un 4ème né, celui-ci ressemblera sans doute un peu trop à Lazare.

Elle a par ailleurs grandi au sein du Coven de Danvers, regroupant plusieurs descendants des sorcières de Salem, dont son père est le régent. Ayant eu accès au grimoire familial, mais également aux connaissances et à la puissance de tout un Coven, cela fait d'elle une sorcière plutôt compétente. Capable d'inventer certains sorts... pas toujours probants. Mais également fardée du don de contact curatif. L'une est la vie, l'autre est la mort, l'ironie ne pourrait être plus absurde.

« Et la police ? » « On est la police. » fit-elle remarquer du bout des lèvres. « J'ai dit qu'il était avec moi. » Comme toujours. Elle l'avait protégé du reste du monde alors qu'elle savait que le sang avait rougi ses doigts. « Tu aurais du venir m’en parler plus tôt. » déclara le dirigeant du Coven, son père, leur père, alors qu’elle se tenait devant lui, ses aveux ayant dévalés ses lèvres pour tenter d’aider son frère, celui qu’elle avait protégé du mieux qu’elle avait pu jusqu’ici. Elle ressentait le sentiment de l’avoir trahi en venant avouer la vérité des actes de Lazare à leur père. Mais elle n’avait pas eu le choix, elle savait qu’il venait d’aller trop loin… Oh Azelle, ne l’avait-il pas déjà dépassé cette ligne jaune entre le bien et le mal ? Toi et ton amour insensé pour ce frère instable…  Tu le savais ! Tu l’as toujours su ! Si cela n’avait pas été lui, tu aurais continué. On aurait fermé nos lèvres pour mieux le préserver des autres, calfeutré ses fautes pour que personne ne sache que c’était lui. Il t’a blessée, avoue. Il a juste touché à la personne qu’il ne fallait pas pour faire vaciller ta dévotion envers lui. murmurait cette petite voix mesquine dans son esprit, la même que celle de son autre cadet, qui n’avait jamais compris le lien qui l’unissait au petit dernier de la famille. Cette voix qui s’égarait dans son esprit alors qu’elle relevait les yeux vers son paternel accusateur. « Je ne p… Je ne voulais pas le trahir. » finit-elle par avouer, tandis que son père dardait sur elle un regard appuyé, une compréhension sournoise du lien qui les unissait, de l’involontaire influence qu’exerçait Lazare sur celle qui croyait dur comme fer qu’elle parviendrait à l’extirper de ses démons. « Ne le laisse pas te faire ça, Azelle. Tu ne le trahis pas. Tu fais ton devoir. Tu fais ce qu’il y avait de mieux à faire, pour le coven, pour la famille, et pour lui, même s’il t’a fallu du temps pour le réaliser. » Les mots cherchaient à s’insinuer en elle, à la convaincre de ce dont elle était déjà certaine, de ce que cette petite voix lui susurrait. Elle aurait même du réagir plus tôt, pour lui, pour le protéger de lui-même et de ses déviances. Mais elle l’aimait, peut-être un peu trop. Et elle savait, elle avait toujours su, mais il était allé trop loin, non dans la nuance de bien et de mal, mais pour elle, dans son cœur qui tambourinait à la manière d’un traitre dans sa poitrine, son pouls s’emballant sous les émotions contradictoires qui la submergeaient.

L’attachement qu’elle ressentait pour lui était si fort qu’il l’étouffait sans doute sans qu’elle le réalise. Peut-être mille fois trop, et la sensation de le trahir persistait dans sa poitrine comme si on venait de la perforer d’une lame. Pourtant, elle savait qu’elle agissait pour le mieux, que son père avait raison, qu’elle devait le faire. Il avait tué son meilleur ami après tout. Les autres étaient des… inconnus ? Lui, il ne l’était pas. Il avait toujours eu de l’importance pour Azelle, et Lazare l’avait détruit comme si cela ne comptait pas, comme s’il n’y avait que lui qui en avait, peut-être même pas elle. Néanmoins, elle ne parvenait pas à le détester pour son geste. Elle lui en voulait, elle le lui reprochait, mais elle ne cessait de l’aimer, ce frère qui avait peut-être pris cette étrange place dans son cœur, celui pour qui elle aurait tout fait… même si cela devait le pousser à la détester, elle. « Je sais que c'est ce qu’il y a de mieux à faire. » murmura-t-elle… mais on ne parviendrait pas à lui arracher de la poitrine cette sensation qui s’y ancrait. Elle craignait de le perdre, dans sa folie, dans cet acte qu’il verrait comme une trahison. C’était cela, elle le savait, comme une vérité qui venait de naître jusque dans son âme. C’était sa sensation à lui qui pulsait à l’intérieur de son palpitant. Cette vérité qu’il verrait et qui rejaillissait sur elle sans même qu’il ne le sache encore.

Elle savait, et pourtant leur père ne pouvait que lire le trouble qui divaguait dans les prunelles de sa fille, peut-être craignait-elle ce qu’il comptait faire à son sujet. Sans le moindre doute, cela la torturait en un sens, parce qu’elle n’avait jamais voulu que le bien de Lazare, cherchant à apaiser ses crises, à adoucir sa paranoïa, à devenir et rester pour ainsi dire la lumière au milieu de l’obscurité sans réellement le vouloir. Le patriarche doutait même qu’elle le soit réellement devenu, que Lazare n’avait pas tout simplement étendu une main possessive au-dessus de la seule fille qu’il ait engendré, si sincère, si bienveillante, si douce, tellement obstinée qu’elle avait cru pouvoir être un rocher quand elle n’était qu’un radeau entrainé par une mer déchaînée. « Il ne lui arrivera rien, Azelle. Je vais brider ses pouvoirs et le garder enfermé dans la maison pour le contrôler jusqu’à ce que l’on trouve un moyen de l’aider. Le coven nous aidera. » Elle hocha la tête, à ces mots, incertaine sur le fait qu’elle ait agi comme il le fallait… Bien sûr que si qu’elle en était convaincue, elle ne doutait pas de cette partie, parce qu’elle ne suffisait plus et qu’elle le savait au fond d’elle. « Tu nous attendras ici pendant ce temps. »

Elle eut ce sursaut, cette envie de lui dire qu’elle devrait être présente, mais déjà sa certitude vacilla face au regard pénétrant de son père. Il avait raison… il savait avant elle que sa détermination ne tiendrait pas s’il lui demandait de l’aider face aux autres. Qu’elle n’oserait pas l’abandonner. Aussi hocha-t-elle une nouvelle fois la tête. Et rien ne la pousserait à venir… pas même le sms qu’elle reçut par la suite, celui qui la glaça jusqu’au bout des ongles : Je te pardonne. Rejoins moi près du grand chêne dans lequel nous jouions étant enfants. Nous partirons ensemble. Pas cette fois.




Envolé, disparu. Lazare avait pris la fuite, et il ne restait plus dans la vie d’Azelle que le manque de ce frère, les quelques photos qui s’étalaient dans sa chambre ou dans les albums photos, et les souvenirs qui peuplaient encore ses songes et son esprit. Elle se souvenait des moments qu’ils passaient ensemble, cette recherche de l’autre depuis qu’ils étaient à même de marcher, de comprendre, de s’écouter, de se parler. Ces instants passés à ce chêne où il lui avait donné rendez-vous ce jour-là, et où c’était son père et certains membres éminents du coven qui s’étaient rendus, à sa place. Elle regrettait de n’avoir pas pu faire plus, elle regrettait d’avoir hésité à s’y rendre, certaine qu’elle aurait peut-être pu lui faire changer d’avis. Elle y repensait sans cesse, à ce qui s’était produit ce jour-là, de ce qu’on avait bien voulu lui rapporter de ce qu’il s’était passé, du visible plaisir qu’il avait eu à placer leur père dans un cercle de flammes, et de l’issue inévitable qui aurait pu se produire s’ils avaient réellement été seuls. Car Lazare avait fui face au nombre.  Il avait fallu mentir sur son départ à leur chef de police, affirmer savoir qu’il avait posé sa démission avant de partir. Pourquoi ? Ca le concernait, elle n’était pas tenue de s’expliquer, de donner des réponses, et puis, qui irait douter qu’il avait besoin d’aller ailleurs après la mort de l’homme qui partageait sa vie ? Ce qui était de son fait, était devenu la raison de son départ, le décès de trop dans la vie du policier qui avait préféré s’envoler, disparaître, quand elle était plus que consciente qu’elle était la raison principale de sa disparition, à travers les mots qu’elle avait glissé à leur père, ces vérités si longtemps préservées sous le voile de protection qu’elle étendait toujours sur lui. L’idée d’être bridé, enfermé… elle imaginait sans peine qu’il ait préféré partir que vivre dans cette réalité, et pourtant elle avait espéré que cela fonctionnerait, et que tous ensemble, ils parviendraient à le sauver, faire palpiter dans son cœur une moralité plus profonde que la sienne. Et même encore, elle ne parvenait pas à le condamner, affirmant qu’il n’était pas une personne mauvaise. Il a tué, Azelle. lui rappelait-on, mais elle ne pouvait briser l’amour inconditionnel qu’elle lui vouait. Ni même ce manque qu’il avait laissé en elle, comme s’il avait emporté avec lui un petit morceau d’elle. Ils avaient toujours été si fusionnels… que certains avaient fini par se demander s’ils n’étaient pas jumeaux, à tord. Elle aurait préféré qu’il comprenne qu’il avait besoin d’aide…

« Je t’ai jamais demandé, mais il est passé où ton frère ? » demanda brusquement l’homme sur le siège passager, qu’elle avait complètement oublié, tandis que son regard observait pensivement la route. « Pourquoi ? Qu’est-ce que ça peut te faire ? » demanda-t-elle, méfiante, tout en se garant devant le poste de police où tous deux travaillaient ensemble. Coéquipiers, voilà ce qu’ils étaient, mais cela ne voulait pas dire qu’elle lui racontait sa vie, ou même qu’elle connaissait tout de la sienne. C’était pourtant ce qu’ils étaient sensés faire, mais Azelle… Oh Azelle… était plus méfiante que jamais avec les êtres qui désiraient en savoir plus. Auparavant, c’était sa relation avec Lazare qui semblait jouer le rôle de garde-fou, alors qu’ils étaient si proches, peut-être même un peu trop pour certains qui auraient voulu tourner autour d’elle, s’introduire plus intimement dans l’existence de la sorcière. « Parce que je ne pensais pas qu’il partirait sans toi, ou que tu le laisserais partir sans le suivre. » Silencieuse, elle coula vers lui un regard appuyé, tandis qu’elle pianotait sur le volant. Elle aussi l’avait pensé, qu’il ne partirait pas sans elle, qu’il resterait, que cela l’inciterait à accepter le sort que le coven lui réservait. Mais ses idées avaient tout simplement volé en éclat lorsqu’elle avait appris qu’il était parti. Elle savait pourtant où il se trouvait, elle l’avait cherché à l’aide de la magie et d’un sort de localisation. Mais il n’était plus le problème du coven à présent, puisqu’il ne sévirait plus dans son secteur. Tout comme les Williams-Blake ne la laisseraient pas partir à sa recherche pour tenter de le raisonner après ce qu’il s’était passé. Il était plus prudent de rester avec eux, et une démonstration de sa loyauté après les secrets qu’elle avait eus envers les siens, pour Lazare. Il fallait qu’elle fasse son deuil, comme pour son meilleur ami, qu’elle l’oublie, qu’elle songe qu’ils ne se reverraient plus, et que c’était ainsi. De toute manière, elle ne comptait pas aller le revoir, elle savait qu’il était sa faiblesse, qu’elle voudrait à nouveau le sauver s’il se trouvait à proximité, et désirerait le ramener à Danvers, à leurs vies, leurs existences.

« Hey, je ne suis pas ton ennemi, Azelle, je m’inquiète juste pour toi. T’as enterré ton meilleur ami, ton frère est parti… » « Je vais bien. Tu devrais t’inquiéter pour des personnes qui en ont vraiment besoin. » répliqua-t-elle en retirant la clé du contact et d’ouvrir la portière pour s’apprêter à sortir, avant de sentir une main se refermer sur son poignet pour la retenir. « Je dis pas ça par pitié, mais si t’es pas en état d’assurer mes arrières, je préfère le savoir. » fit-il remarquer en haussant les épaules, la laissant braquer un regard agacé sur celui qui la fixait d’un œil taquin, et qui remettait en cause ses capacités en cherchant de toute évidence à la dérider. Peut-être au fond était-elle trop tendue avec tout ce qui s’était produit, l’absence de Lazare la blessait, l’enterrement… était une blessure bien trop récente, à vif. Sans oublier qu’elle s’inquiétait pour Lazare, se demandait ce qu’il pouvait bien faire, ce qu’il… Elle n’aurait qu’à tracer la route jusqu’en Louisiane pour le savoir, mais elle ne le ferait pas. Aussi laissa-t-elle échapper un soupir de ses lèvres, avant de chasser une mèche brune qui retombait sur ses traits. « Si tu doutes de moi, demande à changer de coéquipière. » souffla-t-elle sur un ton semblable à sa moquerie. « Je me disais surtout que j’aurais pu te proposer un verre pour te changer les idées. » « Tu me proposes un rencard ? » demanda-t-elle en le fixant dans les yeux, presque incrédule tellement le timing était mauvais. « C’est à peu de chose près ce que j’ai dit, oui. » Voyant l’hésitation dans les yeux de la brune, il ajouta d’un petit sourire moqueur. « Je te demande pas de m’épouser, juste de manger un bout, de prendre un verre et de laisser ce qui doit se passer se passer. » Devait-elle cesser de vivre ? Se laisser ronger par le départ de Lazare ? Se laisser bouffer par la mort de son meilleur ami ? Elle n’avait aucune culpabilité à ressentir face à tout ça, et puis ce n’était qu’un repas et quelques larmes d’alcool, rien de plus. « De toute façon, pour le mariage, ma famille ne t’aurait jamais accepté. » Ses lèvres s’étiraient sous un sourire taquin, et lui laissa un sourire victorieux étirer ses lèvres, elle avait dit oui.




Les jours. Les mois. Ils s'étaient écoulés comme le temps se devait de le faire, et malgré le manque de Lazare, elle avait continué à vivre. Peut-être au fond avait-elle découvert une autre façon de le faire loin de l'influence de ce frère qu'elle désirait tant sauver. Elle avait laissé son histoire avec son coéquipier devenir sérieuse avant de rompre purement et simplement avec lui, ne désirant pas l’entraîner dans les histoires de sa famille.

« Tu mentirais pour moi ? » lui demanda Matthew ce soir-là, alors qu’elle s’était rendue dans la cuisine pour débarrasser une partie de la table à la fin du repas familial. Il avait dit à leur mère de rester assise et qu’il allait l’aider, lui. L’aider à quoi précisément ? Car à présent qu’il se tenait dans l’encadrement de la porte, faisant barrage de son corps pour l’empêcher de regagner la salle à manger, il la fixait de ses yeux sombres où une lueur étrange brillait. « De quoi est-ce que tu parles ? » Elle le lui demanda en levant son visage pour affronter le sien, reculant d’un pas non par crainte, mais pour ne pas se tordre le cou à l’observer ainsi. « Est-ce que tu me serais aussi loyale qu’à Lazare ? Plus loyale qu’à ce frère ? Après tout, c’est de moi que tu devrais être la plus proche… » « Cela aurait pu être Sean, et je ne vois pas le rapport. Je suis loyale au Coven, et je soutiendrai toujours ma famille, papa le sait. » Elle le vit plisser les yeux, tandis qu’elle-même s’écartait, agacée par l’attitude de son grand-frère, agacée par la méfiance qui venait se nicher dans sa poitrine à l’entendre parler ainsi. « Tu ne chercheras pas à prendre la tête du Coven, quand papa… » « Ne parle pas ainsi ! » s’emporta-t-elle brusquement, revenant sur ses pas pour darder un regard coléreux dans le sien. « Je ne te volerai pas ta place d'héritier, rassure-toi. Le pouvoir ne m’a jamais intéressé, et tu le sais très bien. »

« Même pour Laza… » « Arrête avec ça ! Lazare est parti ! Je n’irai pas le chercher, je resterai ici, avec vous. » « Mais tu mentirais pour moi comme pour lui ? » « Non. Je ne mentirai pas. Parce que toi tu sais ce que tu fais, tu as conscience des répercutions de tes actes. » « Tu prends encore sa défense… » cracha-t-il avec écœurement. « Après tous ces mois, qu’il s’en soit pris à papa, qu’il ait tué… » « C’est ton frère autant que le mien, Matthew. » l’interrompit-elle, mais ce qu’elle lisait dans ses yeux la mettait mal à l’aise, comme s’il percevait Lazare plus comme un problème dont il se passait que comme un frère. Et elle ignorait qu’il pensait la même chose de Sean, alors qu’il venait d’écarter la possibilité qu’elle puisse être une menace un jour. Elle avait confirmé le fait que diriger n’était pas pour elle, mais qu’elle serait un soutien pour sa famille. A ceci près qu’elle ne pardonnerait jamais qu’à Lazare les pires ignominies. Sean et lui pouvaient faire moins pire qu’ils n’en seraient pas moins coupables à ses yeux, car ils avaient conscience… ils réalisaient… ils savaient. Lazare non.

« Mais qu’est-ce que tu vois de bon en lui, Azelle ? » Sa question la troubla, et elle ne savait pas quoi répondre. Que voyait-elle de bon en lui ? Que voyait-elle de mauvais en lui ? L’autre facette de cette question l’aurait troublée tout autant. Elle ne savait pas quoi dire, et la porte qui s’ouvrit sur une Maggie, inquiète, dont le regard passa de l’un à l’autre de ses enfants la sauva de devoir trouver une réponse. « Tout va bien ? » Le visage de Matthew se ferma un peu plus, et ses poings se serraient tant que les jointures à ses mains blanchissaient à vue d’œil. Mais loin de vouloir alarmer sa mère, Azelle se rapprocha d’elle, déposant un baiser délicat sur sa joue… « Matthew s’inquiétait aussi, mais tout va bien. C’est fini. » Ces paroles se voulaient destinées à sa mère, mais ses trois derniers mots ne l’étaient qu’à son frère, mettant un terme à cette conversation, à ce sujet épineux qui ne trouverait jamais de solution. Elle ne mentait pas, se montrait sincère, simplement elle ne jetait pas de l’huile sur le feu, tentant d’adoucir la vérité. Matthew avait évoqué la possible disparition, un jour, de leur père. Il n’était pas l’homme le plus tendre du monde, mais comme chaque membre de cette famille, Azelle l’aimait, ils étaient du même sang. Rien n’était aussi fort que ce qu’elle éprouvait pour Lazare, mais la famille restait importante. Rien, et pourtant, elle savait qu’il était dangereux, instable, et qu’il avait sombré dans une folie qui la laissait craintive face à ce frère, craintive face à ce qu’il pourrait faire aux autres, puisqu’il lui avait pardonné.


Weirdlaine
Yo tout le monde, alors moi c'est Séverine en vrai, je suis majeure depuis quelques années déjà. Je suis une fille qui est tombée amoureuse du scénario de Lazare (même si Jodi elle fait la grève des avatars, d'où mon choix, validé par le frangin, pour Nina) et du forum  coeur 1 .

         
fiche créée par Rinema


Dernière édition par Azelle Williams-Blake le Lun 21 Mar - 0:07, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 9:43

Bienvenue sur le forum ! whitchies
Bon courage pour ta fiche et bonne rédaction.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 10:29

Merci *-* (ton perso fait peur xD je sors )
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 10:40

C'est normal. :3
T'inquiètes, tu t'acclimateras vite. xD Puis t'as rien à craindre techniquement il s'en prend pas aux sorciers/sorcières. Sauf si ils posent problème.
Bref, je te laisse poursuivre ta fiche en toute tranquillité, j'ai hâte de te lire. Razz
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 10:56

Bienvenue :D
Bon choix d'avatar ! J'aime bien la bouille de Nina et pour une fois c'est pas un vampire :67:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 11:10

Je te fais confiance XD
Et je ne pense pas qu'elle posera de problème à Nox, donc tout va bien

Merci Lorelei amour
Et ce ne sera pas non plus une Elena bis qui va attendre qu'on la sauve et qu'on la protège x) Même si, techniquement, son autre frère va tenter de le faire :67:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 12:18

Heeeeeey ! Belle sœur ! 8D excited

Bienvenue parmi nous, super choix de scénario! Tu ne risques pas de t'ennuyer!
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ! *-* coeur 1
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 12:58

Bienvenue ici (:

Bon choix de scéna', au passage :3

Bonne chance pour la rédaction de ta fiche coeur 2
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 14:20

HEY LES COUPAINS C'MA SOEUUUR ! excited bave 40 Waaaan ! yuhu

Hurm. Une fois de plus, je te souhaite la bienvenue ma jolie Azelle ! coeur 1

Tu vas voir, on va bien s'amuser.. héhé yeaah coeur 2
Je suis impatient de lire ton histoire, et je me fais pas de soucis, tu as l'air de tout avoir très bien cerné donc je suis certain qu'elle sera géniale. 27 amour


PS : Et je le redis, Nina est magnifique. dada
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 14:27

Bienvenue parmi nous avec la belle Nina *-*
Qui pour une fois est pas un clicher fini de TVD ! Dieu merci 26 26 26
Bref, bon courage pour ta fiche, merci de nous avoir rejoint et très bon choix de scénario
En cas de questions, hésite pas
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 15:19

Bienvenue ! wonderful
Courage pour finir ta fiche ! coeur 1
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 15:53

Bienvenu ! Bon choix de scénario *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 16:13

Merciiiii beau frère et kidnappeur excited wonderful
T'es beau avec tes tatouages, je comprends le bro' siffle

Merci Alexander excited

Merci mon vilain Lazare *-* à qui il faut tout apprendre : On ne kidnappe et ne retient pas prisonnier les gens qu'on aime, voyons XD  je sors
Ça j'en doute même pas avec le scénario, les liens, et nos échanges par mp 38
J'espère vraiment ne pas te décevoir box coeur 2
PS :

Merci Winny
Et non, pas de cliché xD

Grenouille Je le connais que dans ce film xD Merci Cian seul

Merci Nikolaj
Un sorcier métamorphe ? Sympa !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 20:14

Merci merci ! *-*
Promis quand tu seras dans notre cave je t'amènerais du chocolat ! siffle coeur 1
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 20:39

Du chocolat pour adoucir le fait d'être dans une cave... ça marchera peut-être, pendant 5 minutes
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Dim 20 Mar - 23:50

Cette fiche est absolument parfaite, j'adore et j'adhère ! dada

On te prépare un nid douillet dans la cave en attendant ta validation. *-*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Lun 21 Mar - 12:23

Et bien écoute, que dire, très belle fiche, bien écrite bien détaillé. Histoire intéressante. Pour moi tout est bon et cela semble aussi être le cas pour Lazare donc :

Félicitation tu es validé(e)

Tout d'abord, nous te remercions de t'être inscrit(e) sur THE SLEEPY NIGHTMARE Tu t'amuseras parmi nous, tu verras, on est un peu tarée quand même, mais chut Tu peux dès à présent poster partout sur le forum, t'occuper de ton personnage, venir nous rejoindre sur le flood et autre.
Profil & signature
Pour commencer, veille à remplir tous les champs de ton profil. Ce n'est pas obligatoire, mais c'est toujours plus agréable. Tu peux aussi mettre une signature pour rendre tes postes plus agréables. N'oublies pas une pensée pour les PC qui bug, donc pas trop de gif et pas plus de 500px de largeur.
Gestion du personnage
➢ Merci de t'assurer d'avoir prit connaissances des différentes annexes du forum qui pourrons t'être utiles dans ton jeu. Et pour faire partie de la confrérie, n'oublie pas de te recenser par ici.

➢ Tu trouveras tout ce que tu as besoin pour donner une vie à ton personnage dans la section par ici. Tu y poste ta fiche de lien, faire tes demandes diverses et variées. Et pour trouver des RPs facilement, tu peux aller dans ce sujet.

➢ Tu peux, si tu le souhaites créer des scénarios/pré-lien, pour aider le forum à grandir. Les gens aiment prendre des scénarios, alors n'hésites pas à créer ta petite famille, ta future chérie, ton meilleur ami ou toutes autres personnes importantes dans ta vie.

➢ Et enfin n'hésites pas à participer dans le flood, les jeux... T'investir dans la vie du forum. Cela ne pourra que t'aider. Nous avons également une CB assez active où régulièrement des soirées sont organisées. Tu peux aussi voter pour le forum ou encore poster sur PRD/BAZZART/FACEBOOK, afin d'aider le forum à se développer. Nous t'en remercions d'avance.


Merci encore de nous avoir rejoint et bon jeu parmi nous
Rinema, GekkuNeko & © Summers.
fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Lun 21 Mar - 16:14

Welcome sur le forum
Nina, jolie choix en flic et sandwich
N'hésite pas en cas de questions, puis merci de nous avoir rejoint avec un scénario en plus

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Invité

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞ Lun 21 Mar - 17:48

Un nid douillet dans la cave... j'adore mwahaha

Merci beaucoup Winny *-*

Merci Oskar
Hiddleston avec des cheveux longs, c'est rare, mais bizarrement je préfère x)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Azelle ◘ For my help ?    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Azelle ◘ For my help ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes citroën's au cours du temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations refusées-
Sauter vers: