Partagez | 
 

 Never never - [Noxeen#1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Dim 17 Avr - 20:00


Doreen & Nox
Never, never
Petit à petit je me laisse doucement emporté par cet océan de douceur qu'il y a entre Flynn et moi c'est d'ailleurs relativement assez déconcertant pour moi car je n'y suis définitivement pas habitué. Auparavant j'ai toujours fais attention à ce que je faisais, avec qui je trainais et plus encore à mes sentiments qu'ils soient amicaux ou sentimentaux, c'est important selon moi, je me dois de me protégé après la honteuse trahison de Baptiste et ce qu'il m'a fait subir. C'est terrible pour moi de me rappelé ce qu'il m'a fait, tout d'abord parce que c'était la perte de ma virginité et plus encore parce que je l'ai perdue de la pire des manières.. Me dire que je me rappellerais de ma première fois jusqu'à la fin de mes jours ça me terrifie, je le reconnais. Mais s'il y a bien une chose qui me terrifie encore plus c'est qu'un jour un homme puisse d'une manière ou d'une autre venir vers moi et tenté de me touché, qu'il tente de découvrir mon corps nu, qu'il m'agresse en voyant que je ce n'est pas dans mes souhaits comme l'a fait Baptiste. Oui, à l'évidence tout ceci ça me bouleverse et en vue du passé que j'ai je pense que c'est relativement assez normal, non ? Posant alors mon regard sur Nox j'acquiesce à ses propos lorsqu'il vint à me posé une nouvelle question sur le surnaturel, tout d'abord je prends le temps de réfléchir car, clairement, je ne suis pas sûre du tout de ce que je vais lui dire ni même de la réaction que je pourrais avoir si jamais je venais à apprendre que ces créatures, ces choses pouvaient être réelles. Comment savoir quelle serait ma réaction alors que tout ceci n'est définitivement que du faux ? C'est dur à dire, cependant je pense qu'opter pour la sincérité serait une chose avec lui, c'est pourquoi je dis entre deux soupirs « En toute vérité je n'en sais clairement rien du tout de comment je réagirais, c'est assez déstabilisant d'imaginer que des créatures surnaturelles pourraient éventuellement exister. J'ai vingt-cinq ans actuellement donc si admettons j'apprenais ça maintenant je pense que je flipperais sérieusement mais je serais aussi énervé. Parce que oui pendant vingt-cinq ans on m'aurait caché la vérité à moi comme a bien d'autres personnes et ça je pense que ce n'est pas bien. Cependant, je pense que j'aurais du mal à continuer à vivre normalement, je deviendrais dingue, paranoïaque même, j'aurais peur, une certaine boule au ventre se créerait car d'une manière ou d'une autre je me rendrais compte qu'on est jamais en sécurité nul part et ça c'est le pire des sentiments pour être humain, non ? » Et lorsque j'eus terminé mon récit je pose mon regard sur lui et grimace quelque peu, c'est vrai, le fait est d'imaginé que ce genre de choses peuvent existé ça me terrifie au plus haut point et ça je pense que mon interlocuteur l'a très bien compris. Cependant, il y a tout de même une chose que je n'explique pas : pourquoi insiste-t-il autant sur ce sujet ? Ça semble vital pour lui que je crois au surnaturel ainsi qu'aux créatures de la nuit, comme on les appelle dans les films ou les bons bouquins. Ça semble être important pour lui de me faire pensé que ces choses existent réellement ? J'ignore précisément pourquoi il veut que j'y crois mais c'est bizarre, très bizarre et même curieux, en tout cas il attise réellement ma curiosité, cependant, pour le cas présent je ne le questionne pas à ce sujet, je décide de me taire pour ne pas mettre de malaise quelconque dans la discussion. Je préfère voir au fil du temps s'il s'explique sur ce fait ou non et peut-être que s'il ne le fait pas je le questionnerais moi-même plus tard dans la journée. Doucement alors, tandis qu'il vint déposé ses lèvres sur ma main dans un geste tendre et doux je rougis gêné par ce simple contact, puis en entendant ses paroles je souris et lui lance un simple « Ce n'est que la vérité.. » Et je souris une fois encore à ses propos tandis que je pose mon regard sur lui, me demandant clairement jusqu'où toute cette histoire avec lui va me mené. En vérité je ne sais que peu de choses à son sujet, pas même son âge et pourtant je suis éprise de sa personne, il me plaît d'une certaine façon, par son physique, par sa manière d'être, par son caractère du peu que j'en ai vu en tout cas, par sa mentalité, il me plaît oui... Et c'est vraiment délicat car concrètement je ne suis réellement pas habitué à ressentir ce genre de sentiments pour quelqu'un et plus encore je ne suis pas du genre à laissé ce genre de sentiments grandir en moi. Généralement je les bloque, je les stoppe net avant qu'ils ne me détruisent à nouveau comme durant mon histoire avec Baptiste. Doucement alors je pose mon regard sur lui et lui lance d'un ton doux et tendre « Je commence à avoir faim, je vais préparé le repas, il y a une chaise dans ma cuisine, si vous voulez me suivre ou pourra continuer à discuté là-bas. » Puis à ses mots je le fixe et file dans la cuisine en espérant très sincèrement qu'il va me suivre. Quoi qu'il en soit pour le cas présent je me contente de faire cuire du riz et je commence à faire pané du poisson ainsi nous aurons un repas relativement assez copieux et sans aucun doute délicieux ....


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Lun 18 Avr - 21:31

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
Il ne faisait que poser la question après tout. Et en temps qu'Humain lambda, chacun dispose de ses propres passions n'est-ce pas ? Eh bien la sienne, ce serait ça, si jamais elle venait à lui poser la question. Doreen n'était pas prête. Pas prête du tout même … Ca serait un véritable désastre, si il ne ferait ne serait-ce qu'un sous-entendu là-dessus. Si ça se trouve, à force d'insistance sur le sujet, Nox l'avait certainement déjà rendue paranoïaque. Moins courageuse qu'il ne l'avait prévu … Dommage. De toute manière, il avait prévu de cesser de parler de ça. Notamment en voyant qu'elle commençait à se poser des questions. L'air dubitatif qu'elle avait par moment ne trompait pas. C'est ce que le regard clair de la rousse lui communiquait. Et si il lui communiquait cela, mieux valait éviter de tirer trop sur la corde.

« L'insécurité ? Probablement, oui. »

Vraiment dommage. Ca l'égayait pourtant plus ou moins, d'avoir trouvé une femelle Humaine aussi intéressante et attrayante. Néanmoins il préféra ne pas poursuivre sur le sujet, après qu'elle ait répondu à sa question qui aurait pu paraître farfelue à n'importe qui. Mais de toute façon, Nox n'était-il pas étrange à lui tout seul ? Il était un échantillon amplement suffisant, à lui tout seul. A sa façon d'être, et à son allure. Mais il restait toujours des gens plus naïfs que d'autres pour mordre à l'appât. Pour croire que l'apparence extérieure n'a aucune importance. En général ce sont les spécimens les moins superficiels qu'il attire. Ou alors ceux considérés comme de sa trempe ; des gothiques, et autres variations du genre. Il fallait dire que Nox, derrière son air hautain et indifférent ne paraissait pas si mauvais que cela. Seulement il ne faisait que paraître.
En tout cas, la grimace qu'il venait de lui faire arborer à cause de son obstination à continuer sur le surnaturel freina son élan d'en savoir plus sur elle. Temporairement, tout au moins. Nox se ferait simplement plus silencieux dorénavant, si il était si déplaisant. Cependant, le Démon restait astucieux, et il trouverait bien un moyen de desceller le désir de la belle puis de l'exploiter à sa guise pour se jouer d'elle comme il l'avait fait pour toutes les précédentes âmes innocentes s'étant risquées à venir vers lui. Enfin, il pensait que ça se passerait ainsi. Il en était même sûr. Bien trop borné pour songer ou envisager ne serait-ce qu'une seule seconde qu'il s'attachait à la rousse, à trop vouloir ne pas la tuer. Nox refoulait ses pulsions meurtrières sans aucun problème, d'ailleurs. De toute façon, qu'est-ce qui pourrait le pousser à devenir agressif ? Pas grand chose … Parfois, sa patience semblait infinie. Et jusqu'à maintenant, la jeune femme ne l'avait pas même effleurée.

Le rouge qui pointait sur les joues de la jeune femme lui laissa songer que les quelques avances qu'il lui faisait n'étaient pas vaines. Tant mieux tant mieux. Puis Doreen lui fila entre les doigts, se levant pour partir à la cuisine tout en lui proposant de venir … Il avait plus pris cela comme une invitation irrésistible de la suivre. Ca en devenait presque obsessionnel .. En si peu de temps, ça n'était pas bon signe. Nox se demanderait lui même ce qu'il était en train de lui arriver.

« Aucun problème. »


Dit-il en se relevant, avant de la suivre, affichant toujours ce sourire charmeur, comme il le faisait depuis à présent un petit moment. Petite ingénue, pensa t-il, tu ne sais même pas à quoi tu t'exposes... Mais réciproquement, Nox ne savait pas non plus quelle peine il encourait à agir ainsi. Il se condamnait à un sort enivrant qui risquait de ne pas lui plaire sur l'instant. Et il était en train de terminer de sceller ce qu'il nommerait sûrement de malédiction à l'avenir...
Une fois dans la pièce, l'arachnéen observa d'abord ce que faisait Doreen, comme par réflexe. Comme si il observait une proie. Puis se reprenant, il secoua doucement la tête de gauche à droite, tirant la chaise sur laquelle il se posa tranquillement, son regard suivant le moindre mouvement de la rouquine. Même le plus infime. Si ils continuaient de discuter, ce qui était fortement probable, cela l'aiderait à connaître l'état dans lequel elle se tiendrait. Ca lui permettrait de faire marche arrière dans le cas où il deviendrait un peu trop envahissant.
Tout peut encore arriver.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Lun 18 Avr - 21:55


Doreen & Nox
Never, never
Jusqu'à présent le surnaturel a toujours été mon dada, je ne le cache pas, ce n'est aucune honte pour moi d'avoir des passions dans la vie et qui plus est une passion comme celle ci. Cependant, c'est vrai avoir ce genre de discours avec cet homme ça ne m'inspire pas grand chose dans le sens où ça me fait terriblement peur. Pas l'homme, le sujet de conversation, j'ai comme la vague impression qu'il veut m'inciter à croire au surnaturel, comme si effectivement il savait précisément que les créatures de la nuit, ainsi appelées, existaient vraiment. En toute honnêteté si ça existe vraiment je ne préfèrerais pas le savoir, j'aurais trop peur de vivre après ça, donc en soit il faut savoir faire attention, se protégé sois même et moi personnellement je ne saurais comment me protégé si jamais je venais à apprendre que les créatures et vampires existaient véritablement. C'est dangereux, fou et surtout terriblement flippant de pensé ainsi mais maintenant que nous sommes lancés d'aucune façon je ne veux m'arrêter d'en discuté, lui si visiblement, il semble déçu de voir que je ne partage pas son avis sur la chose, ou alors déçu de voir qu'il n'a pas encore réussi à me convaincre. Oui, "encore" parce que d'une certaine manière il a aussi attisé ma curiosité en me parlant de ça, et si, et si par malheur il serait au courant de quelque chose qu'il souhaiterait me dire parce que justement je suis a fond sur ce genre de contes et légendes ? C'est bien possible, mais ce qui est surtout possible en cet instant c'est que je suis folle de pensé ainsi, doucement alors lorsque je vins à entendre ses propos je lui lance un simple « C'est tout de même excitant... Tout ceci je veux dire, le fait est que les vampires et les créatures ça puisse existé ça a tendance à me faire peur je le reconnais... Mais d'une certaine autre manière je me demande s'ils sont décrits comme dans les films et livres c'est à dire comme des êtres dangereux et méchants... Autant c'est tout à fait l'inverse et donc je ne risque rien. Et si effectivement ça existe comme vous semblez le pensé et bien ma déduction pourrait s'avérer être juste car sinon je serais morte depuis bien longtemps, non ? » Et à ses mots je pose mon regard alors que je le quitte pour rejoindre ma cuisine où il me suit s'installant sur une chaise comme je l'ai invité à le faire quelques instants plus tôt. Pendant que je commence à faire pané du colin ainsi qu'à faire cuire des pâtes je pose quelques fois mon regard sur lui et me mordille la lèvre. Suis-je une malade mentale de trouvé attirant un homme après le passé que j'ai ? Et plus encore un homme plus âgé que moi ? C'est assez déstabilisant pour moi car ça fait bien des années que je n'ai pas été dans une telle situation et pourtant il y a cette fameuse connexion entre lui et moi que je n'explique pas comme si qu'importe ce que Flynn me dirait me ferais sourire ou rougir d'une quelconque manière. C'est tout de même dingue parce que parfois j'ai le sentiment d'être une adolescente face à lui et pourtant ça ne me dérange pas. Il y a un petit quelque chose entre lui et moi qui ne s'explique pas, j'ai même le vague sentiment que, comme moi, il apprécie ma présence et s'en délecte même... Ça me plaît d'ailleurs car d'une façon ou d'une autre c'est assez plaisant. Doucement alors tandis que je pose mon regard quelques instants sur lui je lui lance d'une voix douce « Et si vous me parliez de vous un petit peu ? Depuis tout à l'heure on parle essentiellement de moi et pourtant je ne sais que peu de choses à votre sujet. Votre prénom et puis c'est tout. » Oh et qu'il aime mes pâtisseries aussi mais ça ai-je réellement besoin de le précisé ? Je ne crois pas en fait... Souriant alors tandis que je fais cuire le poisson pané sur ma poêle je sens les pâtes cuire et c'est une odeur tout à fait agréable. Me retournant de nouveau vers lui parce que je sens son regard sur moi je lui souris tendrement et me remets à ma tache. Franchement, est-ce si mal que ça d'être envoûté de la sorte par cette homme ? Et pourquoi ai-je envie qu'il tente un rapprochement soudain entre nous ? C'est définitivement de la folie, oui, je suis complètement malade, il faut que je me fasse soigné, ça ne va plus là !!!


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 10:43

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
Il valait certainement mieux clore ce morceau là de l'échange avant que ça n'aille plus loin. Manifestement, Doreen avait sûrement perçu cette sorte de déception dans son regard, lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle restait terrifiée et deviendrait sûrement chèvre à l'idée de savoir que les monstres existaient. C'est pour ça qu'elle ravivait le sujet. Mais ça n'était plus la peine. Comme Nox l'avait songé tout à l'heure, il ne souhaitait pas se rendre plus suspect encore. Quoi que pour des Humains, ça aurait pu être tout à fait ordinaire. Alors après quelques secondes de fausse réflexion, il se contenta d'un « Peut-être. » en guise de seule réponse, sans pour autant perdre son rictus. Tous les monstres ne sont pas tels qu'elle les a décrit. Mais Nox faisait partie du côté plutôt malveillant, en vérité. En même temps, il n'allait pas lui annoncer qu'il était l'un d'eux, et que son intention première, c'était de la dévorer ? Non, surtout qu'il voulait juste la déguster en premier lieu. Si vraiment elle n'était pas aussi exquise qu'il n'y paraissait, elle passerait à la trappe.

* * * * *

De l'autre côté, il était toujours assis sur la chaise, l'observant avec un peu de distance. Il la lorgnait presque, en fait. Chacun des mouvements, même les plus petits qu'elle puisse faire. L'occasion serait parfaite de venir la mordre maintenant. Mais il y avait toujours le risque potentiel de prendre un coup. D'autant plus qu'il y avait bon nombre de lames dans une cuisine. Pas tant qu'il risquait grand chose, mais pourquoi la brusquer maintenant ? Ce serait bête de démolir l'échafaud qu'il venait d'établir pour se hisser dans l'estime de la rousse et peut-être même plus.
A l'entente de sa question, il ne se figea pas. C'était prévisible après tout... Quoi qu'il n'attendait pas spécialement qu'elle lui pose maintenant mais ils allaient en discuter, si ça pouvait avoir un semblant de choses intéressantes. Ca en avait. Mais en tant qu'Humain, ça resterait sûrement fade.

« Oh, vous savez, il n'y a pas grand chose à savoir sur moi. Si ça peut vous faire plaisir, je suis taxidermiste et tatoueur … Mais si il y a autre chose que vous voudriez savoir, demandez-donc, j'y répondrai. »


Répondit-il en ricanant légèrement, sur l'instant. Il était plus ou moins étonné qu'elle s'intéresse à lui mais il n'allait pas refuser après tout. Cela dit, il s'arrangerait pour fournir le moins d'informations possibles, même si les questions seraient précises. Nox trouverait un moyen de faire dévier les dires vers autre chose que ce qu'elle voulait entendre. Le Démon ne tarderait sûrement pas à faire diversion autrement en fait. Alors, se levant de sa chaise, il commença à faire les cent pas, mains jointes dans le dos passant et repassant sans un bruit à proximité de Doreen, qui restait de dos, pour cuisiner. C'est à présent qu'il allait commencer à s'amuser un peu...
Le son de ses pas ne le trahirait pas. Puisqu'on ne l'entendait pas même arriver ou repartir. Seule sa voix pourrait guider la rousse quant à l'endroit où il se trouvait. C'était sûrement assez déstabilisant pour un Humain ordinaire que quelqu'un se déplace à pas feutrés, ainsi... Enfin en attendant, la distraction commença. Il profita un instant que la rousse soit occupée avec le poisson ou autre chose, se postant derrière elle, humant le parfum de la nuque de jeune femme tout en laissant son souffle lui caresser le cou. Parallèlement, il posa un bref moment ses mains sur les hanches de la belle. Si bien qu'elle aurait à peine pu en sentir le contact. Juste assez pour s'en rendre compte. Mais si jamais elle songeait ne serait-ce qu'à se retourner, elle ne verrait qu'un Nox imperturbable, les mains dans le dos, marchant continuellement. Le Démon s'était arrangé pour que cela ne dure pas plus de quelques secondes, afin de pouvoir se glisser à sa place initiale et poursuivre sa même trajectoire dans la cuisine, comme si de rien n'était. Ni vu, ni connu. Comme si ce qui venait de se produire, c'était dans la tête de Doreen. La rendre folle ne faisait pas spécialement partie intégrante de ses plans, en fait, mais il s'amusait avec elle pour l'instant. Nox verrait bien les réactions de la rousse de toute façon...
En attendant sa marche paisible et répétitive continuait. Il jetait constamment un coup d'oeil discret à la jeune femme pour en regarder les réactions. Et autant le dire, Nox était curieux de voir ce que ça allait donner. Si elle se figerait à cause de la peur, ou tout autre chose d'ailleurs …

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 11:25


Doreen & Nox
Never, never
Une fois que le sujet de discussion à propos des choses surnaturelles fût clos j'ai eu comme une petite déception car je suis persuadé que l'homme cache des choses ou tout du moins qu'il sait quelque chose à propos des créatures surnaturelles. Après, je ne dis pas peut-être est-ce simplement dans ma tête, qu'il ne sait absolument rien et que je suis tout simplement folle, c'est bien possible ça aussi, mais bizarrement je n'ai aucune envie de parié sur cette possibilité car elle me semble relativement assez tordue. Doucement alors je pose mon regard sur lui et me mordille légèrement la lèvre comme frustré par tout ceci, oui frustré je le suis car j'aurais aimé savoir ce qu'il en est quant à tout ceci, quant aux faits surnaturels parce que dans ma tête j'en suis persuadé il sait quelque chose et ça me rend d'autant plus dingue de pensé à tout ceci. Cependant, je décide de faire comme lui et de laissé le sujet se clôturer naturellement et donc de ne plus y pensé réellement. Posant mon regard sur lui alors que je le questionne au sujet de sa personne lorsqu'il vint à parlé je souris à ses mots et le scrute intensément en l'entendant me dire qu'il est tatoueur, j'acquiesce à ses mots et lui lance « Ça doit faire cinq, six ans que j'ai envie de me faire tatouer... Mais j'ai peur des aiguilles donc en soit, selon vous, ça fait si mal qu'on le dit un tatouage ou bien c'est une légende ? » Oui ça m'intéresse parce que j'ai toujours été fasciné par ces fameux dessins et la douleur ou pas que l'on peut ressentir lorsqu'ils apparaissent doucement sur notre peau. Effectivement les tatouages ça me plaît beaucoup et d'une façon ou d'une autre j'aimerais en avoir un, un jour. Posant alors mon regard sur lui alors qu'il commence à se mettre à faire les cent pas j'acquiesce et retourne à ma tache soit continuer de préparé le repas du midi. Peut-être qu'il a faim ou alors il n'a simplement plus envie de parlé pour le moment mais en tout cas le fait est qu'il fasse les cent pas avec autant d'avidité ça me rend dingue surtout qu'il ne fait que peu de bruit. Si jamais il venait à revenir dans la cuisine je ne le saurais même pas. Tout ceci me stresse, le fait est de ne plus le savoir dans la cuisine avec moi et de ne pas savoir précisément où il se trouve ça m'inquiète énormément, donc, tandis que je tente de gardé ma contenance et plus encore de préparé ce repas sans encombre je sens sa présence derrière moi. Et effectivement je ne me suis pas trompé, je le sens se posté juste derrière moi en train de humer mon odeur ou de faire un truc du genre, je pense d'ailleurs que c'est ça le plus flippant dans l'histoire. Puis quelques instants plus tard je me décide à me retourné pour lui faire face mais il n'est plus là... Ou alors il ne l'a jamais été moi et ce serait donc qui serait tout simplement timbré, ça aussi c'est une possibilité. Quoi qu'il en soit lorsque je vins enfin à me retourné je m'occupe uniquement de ma cuisine en essayant de ne pas pensé à lui ainsi qu'à l'effet qu'il me procure... De l'excitation ? Ouais c'est même sûr. De la peur ? Oh ça oui j'ai tellement peur que j'en pointe, réaction un petit peu inquiétante d'ailleurs mais bon j'y suis habitué. Doucement alors je continue et termine de préparé le repas, attrapant l'eau du riz tout en faisant glissé l'eau dans une passoire. Une fois que j'eus terminé ça je me concentre sur le poisson et termine de le faire grillé un petit peu pour que ça soit croustillant à la bouche. Alors tandis que je passe la nourriture dans deux assiettes je m'entends lui dire d'une voix douce mais tout de même suffisamment forte pour qu'il m'entende « Le repas est prêt. » Et enfin je passe les assiettes sur la table tout en me demandant si j'ai effectivement rêvé de tout ceci u si ce n'est que le reflet de mon imagination... Après tout, c'est bien possible et même si ça me stresse encore plus je n'ose imaginé ce qu'il me veut cet homme... En tout cas, il n'en demeure pas moins qu'avec lui je me sens bien, je me sens en sécurité, bon, son obsession à faire les cent pas est quelque peu dérangeante mais je saurais m'y faire à la longue je pense...


(c) Mayiie


Dernière édition par Doreen J. Crowley le Mar 19 Avr - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 12:13

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
La frustration de la jeune femme s'était bien faite ressentir. Cela dit, c'était presque à en devenir fou que de tenter de la contenter … Elle souhaitait continuer le sujet par curiosité, mais elle craignait d'en apprendre trop car ces bestiaux nocturnes la terrifiaient … C'était assez contradictoire.
Enfin ils virèrent de bord vers le sujet des tatouages. Objectivement, c'était la question qui revenait le plus souvent. Savoir si ça faisait aussi mal qu'on le disait.

« De mon point de vue, ça dépend de la personne, ainsi que de l'envergure du tatouage. Et de l'endroit tatoué. Sinon, il est fort probable que le premier tatouage soit douloureux. Qu'est-ce que vous auriez envisagé ?»

Demanda t-il en retour, curieux de savoir ce qu'elle aurait souhaité avoir en permanence sur le corps et où. Il espérait que si elle venait au salon un jour, elle ne vienne pas pour un simple signe infini dans la nuque. C'était … Assez ridicule, oui. Enfin ça avait mauvaise réputation à cause des jeunes qui ne réfléchissaient pas et s'en faisaient tatouer. Puis pour le tatoueur, il faut dire aussi que c'était lassant …
Son petit jeu des cent pas s'en suivit, et il jeta assez rapidement un regard dans la cuisine, croisant probablement celui de Doreen. Elle avait l'air surprise, mais pas horrifiée. Alors sur l'instant, il haussa un sourcil, feignant l'incompréhension, tandis que son sourire n'avait pas bougé. Toujours là. Stagnant au même stade. Extérieurement, tout au moins. Intérieurement, c'était autre chose ; il se pourléchait déjà les babines, non pas par envie à l'avance du repas réunissant poisson et riz... C'était plutôt en rapport avec la jeune femme. Enfin mieux valait ne rien laisser paraître ou ne pas se laisser emporter un peu trop vite, au risque de se prendre un rappel à l'ordre, soit une gifle en tentant quoi que ce soit. Quoi que, ça n'avait pas semblé tant lui déplaire que cela qu'il s'approche. Ou alors elle se pensait réellement folle. L'attente de Nox, soit ses cent pas, furent interrompu par l'appel de la bouffe Humaine. Pour cette fois ce ne serait pas Doreen qu'il goûterait, mais un plat qu'elle avait cuisiné. Qui sait, peut-être une prochaine fois ? Ou tout à l'heure, si il la jouait suffisamment finaude pour ne pas se faire vulgairement jeter dehors, non seulement par la rousse mais aussi le cabot noir et blanc. Le Démon fit mine de sentir ce qu'elle avait préparé, puisque l'odeur en envahissait toute la cuisine.

« J'arrive, j'arrive. »

Dit-il tout simplement, pour éviter de générer un peu trop d'impatience qu'il ne saurait gérer et qui pourrait dégénérer en un clin d'oeil en de l'énervement ou une variante voisine. Ce n'est pas ce que Nox voulait maintenant qu'il semblait tout de même avoir fait une sacrée avancée vers son but. Pas si mal pour le premier jour des plus amples connaissances...
Quoi qu'il en soit, après s'être lavés brièvement les mains, il s'installa tout comme Doreen, à table, attendant réciproquement qu'elle en fasse de même avant de se proposer pour le service, pour prolonger la courtoisie. En attendant, ils pourraient toujours continuer la discussion des tatouages à table...
Finalement il ne lui dirait peut-être pas aujourd'hui, pour cette histoire de monstres qui étaient plus réels qu'elle ne pouvait le penser. Ca pourrait attendre un peu, tant pis, il n'opterait pas pour l'honnêteté aujourd'hui, à moins d'y être obligé. Enfin pour le moment, ça ne serait pas le cas. Et le dessert qu'il s'était fixé après ce repas, c'était elle. Cela dit, tenter de lui soutirer un peu de sang par une morsure … Ca allait être bien délicat. Surtout qu'il visait la gorge. Bon, ça obligerait Doreen à porter des cols roulés pendant un petit moment, mais tout de même. Pour atteindre ce point-ci, Nox avait intérêt à faire de son mieux pour être irréprochable, et la convaincre sans mot dire de se laisser approcher de si près... Et surtout par lui, en fait. Pas gagné, lorsqu'on vient juste de faire connaissance … Sauf cas exceptionnels.
D'ailleurs, il avait intérêt à prévoir la réaction qu'elle aurait, si elle se rendait compte qu'il venait de la mordre. Le Démon pouvait toujours opter pour l'option couarde, et choisir de la mordre avant de s'éclipser en silence. Un au revoir assez particulier qui risquerait de ne pas la laisser indifférente … Lui non plus, par ailleurs, lorsqu'il y viendrait.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 12:44


Doreen & Nox
Never, never
Lorsque j'ai commencé à me faire une raison quant au fait est que je ne pourrais définitivement pas avoir d'autres informations de la part de Flynn sur le surnaturel me voilà qui passe à autre chose en tentant tant bien que mal de ne pas grimacé pour ne pas montré qu'effectivement je reste sur ma faim. Bah oui, je voulais en savoir plus car je suis intimement convaincue que cet homme me cache définitivement de choses et ça me dérange. Après je le reconnais je ne suis définitivement pas logique, un coup je lui dis que si le surnaturel existait je préfèrerais ne pas le savoir et d'une autre façon j'aimerais tout de même le savoir parce que là j'ai plus le sentiment qu'on me ment, qu'on me cache la vérité et ça, oui ça a fortement tendance à me rendre dingue. Doucement alors je pose mon regard sur lui et décide de changé définitivement de sujet pour plutôt me concentré sur son métier à savoir tatoueur. Bien assez vite je lui fais savoir que j'adore les tatous et que plus encore depuis des années je souhaite m'en faire un mais que malheureusement je ne me sens pas capable de le faire parce que j'ai peur d'avoir mal. Et, n'étant pas du genre à vouloir me faire du mal inutilement j'évite donc, je pose mon regard sur lui et acquiesce à ses mots en attrapant mon iPhone et lui tendant la photo du tatouage que je veux faire. « Je voudrais faire ce tatouage je dois avouer qu'il m'inspire énormément, depuis des années je le vois sur le web et franchement j'adore. Je le verrais bien dans le bas du dos, donc juste au dessus de mes fesses, qu'en pensez-vous ? » Je me dis qu'il serait peut-être mieux d'avoir l'avis d'un expert et en vue de son métier on peut dire que c'est plutôt un expert dans ce domaine, non ? Doucement alors j'attends sa réponse tandis qu'il fini par faire les cent pas ce qui a fortement tendance à me faire stressé sur le moment parce que définitivement je ne suis pas habitué à ce genre de comportement. Peut-être a-t-il faim et meurt il d'envie de manger un petit quelque chose d'où ce comportement assez soudain ? Mais bien sûr je ne crois pas que ce soit ça la vérité, je pense surtout qu'il veut me testé, voir mes réactions, pourquoi en vins-je à pensé ça ? Je n'en sais rien non plus mais en tout cas ça m'inquiète. Je décide donc de me dépêcher pour terminé notre repas du midi et donc une fois que j'eus terminé je l'appelle, au bout de quelques minutes je vins à entendre une réponse de lui soit un "j'arrive" puis enfin il revient vers moi, se lave les mains et s'installe à table. De mon côté je fais de même, je passe mes mains sous l'eau chaude, passe du savon dessus et finis par me mettre à table avec lui en lançant un simple « Et bien bon appétit... J'espère que ça vous plaira Nox. » Et à ses mots j'affiche un petit sourire tout en attendant bien patiemment qu'il se décide à dégusté son plat, je suis comme ça, avant de goûté mon propre plat j'attends que l'invité y goûte et me donne son avis sur le plat, une fois fait je me décide enfin à goûté ma propre assiette et me faire donc un avis personnel sur mon plat. Une question d'habitude donc si je puis dire, quoi qu'il en soit, me voilà qui pose mon regard sur lui en attendant bien patiemment qu'il me dise ce qu'il pense clairement de ce poisson ainsi que du riz. Autant le dire je suis légèrement stressé parce que si par malheur ça ne lui plaît pas j'aurais l'air bien conne...


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 19:38

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
Le Démon jeta un œil au tatouage que Doreen lui montra, étirant un sourire en coin à la vue de ce scorpion. Tiens donc … Est-ce qu'elle apprécierait les arachnides ? Enfin un scorpion et une araignée sont peut-être de la même famille, mais ils sont très différents, après tout.

« Très bon choix de tatouage. Il risque d'être un peu douloureux parce qu'il passe sur la colonne vertébrale mais ça devrait être supportable pour une première fois. Vous n'aurez qu'à prendre rendez-vous au Devil's Angel Tattoo Shop à l'occasion, ce sera un plaisir de vous tatouer, si vous vous décidez à franchir le pas.»

Dit-il bien aimablement avec un sourire, observant une dernière fois les détails et couleurs de la bête accompagnée d'une rose, qui attiraient son œil. Ce serait facilement faisable, et rapide en plus normalement. Puis ça ne lui reviendrait peut-être pas excessivement cher.
Quoi qu'il en soit, une fois qu'ils furent attablés, Nox inclina légèrement la tête, en guise de remerciement, répondant d'un « Bon appétit à vous aussi. », avant de déguster en premier une bouchée puisque c'est ce qu'elle guettait. Ce n'était pas répugnant pour de la nourriture Humaine. Ce n'était pas aussi fade que ce qu'il pensait en fait. C'était même plutôt agréable.

« C'est excellent ! »

Son enthousiasme était à s'y tromper. Certes, il paraissait réellement satisfait, mais au plus profond de lui même, il savait qu'il ne pourrait être comblé par ce repas. Ca ne valait pas le sang ni la chair d'autres êtres vivants.. Mais après tout, un peu de changement dans l'alimentation ne fait pas de mal .. En tout cas, il resta plus ou moins silencieux durant tout le repas, se contentant de déjeuner paisiblement en compagnie de la jeune femme. Le silence n'était cependant pas synonyme de malaise, ici. Enfin pas pour Nox. Il n'avait aucune idée de ce qu'elle en pensait en vérité.
Une fois que le dîner à table fut terminé, le Démon essuya ses lèvres sombres avec une serviette de table mise à disposition, qu'il s'en alla jeter à la poubelle après avoir aidé Doreen à débarrasser. Il jubilait d'avance à la pensée que l'heure du dessert s'approchait. Nox n'avait plus qu'à tenter de trouver une approche. Enfin il supposait que ce serait assez simple, mais il valait mieux se méfier des apparences. Une fois de plus, il était inutile qu'il se presse pour ne rien obtenir du tout. Ou sans consentement, mais il devrait s'arranger pour la faire disparaître ou la faire taire, si il devait en arriver là. Mais il n'y avait pas de raison pour que ça se passe mal, vu comment elle avait réagit plutôt. Ca lui avait plus, mais à la fois effarouchée.
Tout était en ordre à présent, en tout cas dans la cuisine. Peut-être l'occasion de poursuivre enfin.

« Vous savez, je vous aime bien, Doreen. Je dois avouer que votre compagnie m'est … Délicieuse. Tout autant que vous l'êtes. »

Enfin je l'espère …
Sans pour autant continuer, il se contenta de s'approcher de la belle rousse, se postant en face d'elle. Il plongea d'ailleurs son regard dans le sien, son sourire n'ayant pas changé de signification depuis tout à l'heure. Carnassier en vérité, charmeur en apparence. La réponse qu'elle fournirait serait plus ou moins décisive. Ainsi il parviendrait à savoir si elle s'opposerait ou non à la morsure. Enfin de toute façon, qu'elle soit d'accord ou pas, elle y passerait.. Et ça, sous peu ! Nox y tenait, à son dessert. Puis si il venait de passer autant de temps avec, ce n'était pas pour repartir bredouille.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 20:08


Doreen & Nox
Never, never
Depuis que je suis adolescente je meurs d'envie de faire un tatouage sur mon corps, c'est une obsession pour moi, je crève d'envie de faire ce fameux tatouage qui est dans ma tête et dans mon coeur depuis bien des années maintenant. Cependant c'est vrai il est fort rare que je me décide à parlé de ce projet avec quelqu'un parce que généralement les gens qui me connaissent bien me déconseillent de le faire pour la simple et bonne raison que j'ai une trouille pas possible envers les piqures et ça c'est non négociable.. Si je fais un tatou je vais y être obligé, bon, tôt ou tard je me lancerais c'est un fait indéniable, cependant, pour le cas présent je décide de ne pas y pensé préférant me concentré sur Flynn avec un large sourire parfaitement dessiné sur mes lèvres. De toute évidence ma phobie des piqures ne lui donne pas envie de me dissuadé de passé à l'acte et je l'avoue j'en suis plus que comblé car comme dit précédemment c'est généralement ça qui pousse les autres à me déconseillé de le faire. De ce fait, lorsque je vins à entendre ses propos je souris à nouveau et finis par lui répondre d'une voix douce « J'y compte bien, de toute façon si jamais je saute le pas je viendrais vers vous pour vous prévenir que je viendrais histoire qu'on puisse en discuté un petit peu avant, que je sois rassuré tout ça... » Et je vais en avoir besoin, de ce fait je m'ose à croire que Nox saura me rassuré comme il se doit pour que je passe à l'acte parce que réellement ce tatouage j'en ai vraiment envie et ce n'est pas peu dire. Même s'il est coûteux je m'en fou, à la limite j'ai de l'argent, ça ne manque pas dans mon porte monnaie, donc pour ça je ne suis définitivement pas inquiète, c'est tant la douleur qui me stresse, puis, les aiguilles aussi qui vont entrées et sortir de mon corps. Mais bon, si j'en crois ses précédentes paroles ça devrait aller, ça sera un petit peu douloureux mais pas trop, donc en soit je m'ose à croire qu'effectivement ça va aller et que justement je ne souffrirais pas trop... Doucement alors je lui souris tendrement alors que nous passons à table et qu'il commence à goûté mon repas. Depuis maintenant plusieurs secondes j'attends bien patiemment qu'il se décide à me dire ce qu'il pense clairement de mon plat, n'étant définitivement pas habitué à recevoir des gens chez moi son avis compte d'autant plus. Puis même c'est une manie chez moi de vouloir constamment savoir ce qu'il en est quant à ce que je prépare, c'est pareil au boulot, je demande toujours à mes clients s'ils apprécient ou non ce qu'ils ont entre les mains. Généralement les réponses sont positives, même plus que généralement parce qu'en fait tout le monde jusqu'à présent m'a dit qu'ils adorent ma cuisine. Doucement alors tandis que Nox finit par me dire que mon plat lui convient parfaitement je soupire de soulagement et lui souris tendrement tandis que je commence à mon tour à dégusté mon plat qui est effectivement excellent. Alors pendant que nous mangeons un silence s'installe, pas un silence dérangeant ou quelque chose du genre, rien de tout ça, c'est un silence agréable qui nous permet à l'un comme à l'autre de penser à tout ce dont nous avons besoin. Moi, je pense à ma boutique et m'ose à croire que je pourrais y tourné bientôt, que mes employés s'en sortent sans soucis durant mon absence et que je retournerais très bientôt là-bas. Lui, j'ignore ce à quoi il pense, sans doute à son travail, a ce que j'ai compris il exerce plusieurs emplois donc en soit il pense peut-être à ça c'est bien possible. Doucement alors je termine mon assiette et m'essuie la bouche, arborant un grand sourire tandis que je débarrasse la table avec l'aide du gothique et une fois que tout fût terminé il se rapproche de moi et me dit une phrase qui me laisse quelque peu ... Perplexe ? Oui on peut dire ça comme ça... Bien sûr, l'entendre me dire qu'il m'apprécie et que je suis délicieuse ça me fait plaisir mais d'un côté ça me rend mal à l'aise car je ne suis définitivement pas habitué à ce qu'on soit aussi proche de moi. En vérité, il n'est qu'à quelques centimètres de ma personne et c'est d'autant plus étrange comme situation. Le fixant alors avec un sourire timide scotché sur mes lèvres je me décide enfin à lui répondre « J'aime également beaucoup votre présence... » Puis à ses mots je me mordille la lèvre et le fixe intensément en me demandant clairement ce qu'il va me faire, me voilà collé contre le mur avec lui à quelques centimètres de ma personne... Des souvenirs me reviennent en tête, Baptiste, sa personne, lui, c'est la seule personne qui a été aussi proche de moi au cours de ma vie comme Flynn l'est en cet instant. De ce fait, on peut le dire je suis plus qu'étonné de voir qu'un homme s'approche de la sorte de ma personne et que justement je ne prenne pas la décision de le repoussé. Quoi ? Je m'attache à lui ? Il me plaît tant que ça ce type ? Je n'en sais rien, je n'en sais définitivement rien du tout et, étrangement ça me fait pas si peur que ça... Bizarre...


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 21:39

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
L'air réservé sur le visage de Doreen en disait long : elle appréhendait la suite … Mais elle n'y était pas réticente pour autant. Les quelques mots qu'elle avait prononcé ne purent que satisfaire le Démon qui s'efforça de ne pas en devenir inquiétant. Et sans mot dire, il caressa une joue de la belle rousse, avant de glisser ses bras dans le dos de celle-ci, tandis qu'il posa ses lèvres sur les siennes, fermant les yeux à ce contact. Contact qui ne lui avait pas semblé aussi agréable depuis bien longtemps. Ca ne plaisait pas vraiment à Nox. Parce qu'il avait bien senti que ça avait été comme un souffle chaud sur les braises ardentes de son cœur, qui reprirent peu à peu, jusqu'à l'embrasement. Nox ne s'en savait pas encore infecté. Il n'en avait pas conscience, mais ça viendrait. Il s'en rendrait compte bientôt très certainement. Il s'était condamné pour au moins un demi-siècle au cercle vicieux de l'Amour et tout ce que cela engendre … Sans compter que cela serait une faiblesse plus évidente que tout. Au moindre méfait qu'il commettrait, il n'aurait plus l'esprit tranquille. A moins d'être là. A moins d'être constamment avec elle pour la protéger du danger …
Non, Nox avait beau être cruel, il ne pourrait pas la laisser aux griffes de quelqu'un d'autre que lui-même. Elle était sienne, à présent …
Le Démon fit cesser le baiser, non pas parce qu'il trouvait cela déplaisant, mais plutôt parce qu'il désirait enfin la goûter. Puis il ne tenait pas spécialement non plus à ce qu'elle découvre les crocs dont il était doté. Nox se détacha doucement de ses lèvres, pour venir l'embrasser à plusieurs reprises dans le cou, cherchant un endroit tendre à mordre. Ses mains cessèrent de courir avec légèreté sur les courbes de la rousse, l'une remontant le dos de celle-ci en une caresse pour se poser dans la nuque de Doreen, alors que l'autre restait sur ses hanches. Puis entre deux baisers dans le cou, il lui perça la peau de ses crocs, de façon indolore. Peut-être qu'elle l'avait ressenti comme un vague appui. Pourtant ses canines étaient plantées dans sa chair, et lui, il se mettait à lui pomper du sang bien tranquillement. La poigne de la main de Nox située dans la nuque de la sublime rousse sembla se durcir et se refermer un peu plus, sans pour autant en être désagréable. Le liquide qui lui coulait dans le gosier était vraisemblablement succulent, même si il provenait d'une Humaine malade. Et bien qu'il aurait pu s'en délecter des heures durant, jusqu'à la mordre à lui en déchiqueter la gorge, il se décrocha à regret de la jeune femme, qui devait sûrement avoir eu la sensation que Nox venait de lui faire le suçon le plus long de toute sa vie. Surtout si tout cela réveillait de très très mauvais souvenirs. Et ça, ça n'annoncerait sûrement rien de bon pour la suite. Quoi qu'il en soit, une promesse était une promesse, même si il se l'était faite seulement à lui même. Il avait dit qu'il ne ferait que la croquer cette fois-ci, pour mieux la savourer ensuite.
Avant de relever véritablement la tête pour lui faire face, il donna un dernier coup de langue à la plaie encore saignante qu'il venait de créer sur son cou par gourmandise, avant de lorgner la jeune femme, affichant un sourire que des mots n'auraient pu décrire. Sourire qui, cette fois, laissait apparents les crocs du Démon. C'en aurait presque pu être effrayant, et pourtant, ses dents n'étaient même pas maculées de sang. Mais ça l'était sûrement pour la pauvre Humaine ...
En tout cas, il n'était pas rassasié, mais il n'allait pas pour autant la tuer pour la dévorer. Sa saveur était trop exquise pour qu'il se prive d'un tel met à l'avenir. Il y reviendrait même. Nox ne ferait que la grignoter. Il gaspillait rarement la nourriture, de toute manière.
Très brièvement, Nox se passa la langue sur les lèvres, non pas pour les humecter, mais bien pour y récupérer le peu de sang qui s'y trouvait encore. Si il s'abandonnait à ses pulsions, il lui aurait de nouveau plongé dessus pour profiter et s'y abreuver encore, mais il ne souhaitait pas l'affaiblir plus qu'elle ne l'était et la rendre plus vulnérable encore aux maladies par pur égoïsme. C'était inutile.
La main sur sa nuque se relâcha finalement, tandis que le Démon attendait patiemment. Quoi ? Une réaction, pardi. Et autant dire qu'il s'était préparé à tout. En passant de la gifle, jusqu'au prolongement du bécot. Tout. De toute manière, même si il s'en irait aujourd'hui, il reviendrait forcément. Pas nécessairement pour abuser de sa confiance une fois de plus, mais pour la protéger.
C'est presque inconsciemment que l'une de ses mains chercha l'une de celles de la rouquine, pour la prendre et entrelacer ses doigts avec les siens. Nox était sacrément atteint. Sur l'instant, ça ne sautait pas forcément aux yeux, mais il avait cédé. Il avait succombé à ça. Cela dit, il ne tarderait peut-être pas à s'en rendre compte après tout. Mais il risquait de garder un goût amer en bouche de ne pas avoir craché le morceau pour l'existence des monstres en ce monde réel. Mais au point où il en était rendu, il ne pourrait presque rien refuser à l'Humaine. Si elle souhaitait en savoir plus, il lui dirait. Et il regretterait sûrement cela.
Une goûte de sang perla au niveau de la petite blessure de Doreen, ruisselant sur sa peau. Rien que ça, ça la ferait sûrement réagir …

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mar 19 Avr - 22:07


Doreen & Nox
Never, never
Parfois je vins à me demandé quel est la dernière fois que Baptiste m'a embrassé, a quel moment c'était ? Si tout était encore parfait entre nous à ce moment-là ? Si on était plein de bonheur et d'amour dans nos yeux ? Ou alors si rien de tout cela n'était réel, si depuis le début je m'étais trompé au sujet de cet homme que j'aimais pourtant autant, si jamais il ne m'avait aimé, si jamais il n'avait ressenti la moindre étincelle dans ses yeux quand il portait son regard sur moi.. Je n'en sais rien, en vérité je ne sais plus rien du tout, je ne saurais dire si tout ceci était bel et bien réel ou alors si c'est simplement moi qui me suis osé à imaginé que Baptiste m'a véritablement aimé. C'est compliqué, c'est tendu pour moi de continuer à vivre alors que j'ai été violé et agressé par lui, pourtant, je me dis que peut-être un jour je pourrais être aimé sans tromperies, sans niaiseries quelconque par une personne de qualité. J'en ai le droit de croire à cette possibilité, parfaitement le droit et en toute honnêteté j'ai envie de croire que c'est possible. Qu'un jour je puisse être aimé véritablement par un homme, par une personne de qualité qui m'aimera sans compté sans me faire jamais le moindre mal. Seulement est-ce possible ? Et plus encore est-ce qu'une telle personne existe-t-elle sur cette Terre ? Je n'en sais rien encore, mais pour le cas présent je me décide à fixé Nox dans les yeux alors qu'il passe ses mains dans mon dos m'emprisonnant alors contre sa personne et dépose ensuite ses lèvres contre les miennes. Sur le coup, je le reconnais j'ai eu du mal à comprendre ce qu'il faisait et surtout POURQUOI il le faisait, je suis comme emprisonné par ce baiser aussi doux et agréable soit il. Cependant, je n'arrive pas pour autant à me détendre, j'ai peur, peur de ce qu'il va me faire ensuite, de ce qu'il m'apportera par la suite, de ce qu'il veut exactement. Du sexe ? Non je ne peux pas, je ne peux pas me montré nue devant un homme après Baptiste, c'est encore trop tôt, ça a beau faire sept ans et quelques je ne suis pas prête à offrir mon corps à un homme. J'espère donc que ce n'est définitivement pas ce qu'il souhaite car ça je ne peux l'offrir à quiconque. Doucement alors il s'arrête et dépose ses lèvres dans mon cou tout en laissant ses mains habiles caressé mon dos ou encore mon cou voir même mes hanches... Je ferme les yeux, soupirant sous le contact de ses lèvres qui se collent contre mon cou qu'il semble savouré avec un certain plaisir. Puis, comme si de rien était il commence à me mordillé le cou, je ne saurais expliqué ce qu'il se passe, il me fait un suçon ? Ou quelque chose du genre ? Je ne sais pas, je ne sais plus, en cet instant je suis juste pétrifié. L'une de mes mains vient automatiquement se collée contre son dos auquel je m'accroche solidement comme pour ne pas chuté. Pourquoi ? Parce que dans le fond sur le moment je suis plus qu'excité par ce qu'il me fait subir, je me sens humide au niveau de mon entre jambe et ça fait bien des années qu'une telle chose ne s'est pas produite. Je suis donc surprise, surprise de voir que j'arrive encore à ressentir des sentiments tel que celui ci et ce en la compagnie d'un homme. Oui, comme quoi rien est impossible dans ce monde de brute même pour des personnes, qui, comme moi n'ont définitivement pas eu la vie facile. Doucement alors il s'arrête, se retire et je décide de rouvrir les yeux en le fixant longuement, je ne saurais expliqué ce qu'il se passe ni même ce qu'il s'est passé mais je le vois se léché les lèvres avec un air plein d'envie, je fronce les sourcils alors ne sachant définitivement pas quoi pensé ni même quoi faire et sens comme une sorte de brûlure au niveau du cou précisément à l'endroit où il m'a embrassé précédemment. Presque instinctivement je passe ma main sur mon cou et lorsque je vois cette main couverte de sang je panique, je ne sais que pensé, je le fixe alors pétrifié par la peur et lance une phrase tout à fait évidente voir même stupide « Je saigne.. Putain, comment j'ai eu ça moi... » Puis j'attrape un mouchoir en papier et le passe délicatement sur ma plaie tout en fixant intensément Nox en attendant qu'il dise ou fasse quelque chose. Quoi qu'il en soit je décide de ne pas me détaché pour autant de lui, je me doute qu'il a du faire quelque chose pour que je saigne mais je ne lui en veux pas, les accidents ça arrive vite. Peut-être que l'un de ses ongles m'a écorché la peau sans qu'il le veuille et je n'ai pas forcément ressenti la blessure sous le coup de l'excitation ? Ouais ça me semble tout à fait possible en tout cas en cet instant mais en définitive, j'en suis sûre, je suis plus que loin du compte..


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mer 20 Avr - 15:09

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
Elle était gangrenée par la peur. Dès l'instant où ses lèvres avaient rencontrées les siennes, Nox l'avait ressenti, mais ça ne l'avait pas freiné pour autant dans sa démarche. Aucunement même. Hormis ce déclic qui l'avait forcé à se défaire de sa bouche pour la mordre dans l'immédiat, plutôt que de la faire languir un peu plus. Doreen avait l'air paralysée. Tétanisée. Il s'en était rendu compte à la main qu'elle venait de lui poser sur l'échine, en s'y accrochant tant bien que mal, comme si ça la sauverait. Pour ne pas s'abîmer. Quoi qu'elle s'était déjà perdue en l'acceptant plutôt qu'en le repoussant. C'était presque si elle en tremblait, tant il venait de l'émoustiller. Oh mais il n'allait pas s'en plaindre, c'était toujours avec plaisir qu'il appréciait vivifier le désir des autres...
Les pupilles un peu plus dilatées qu'auparavant, il observa la jeune femme, et la réaction qu'elle eut à la vue du sang qui faisait du goutte à goutte dans son cou, s'échappant de la morsure indolore qu'il venait de lui infliger. Le rictus que Nox arborait ne s'estompa même pas en voyant qu'elle commençait à avoir peur, craignant manifestement quelque chose. Finalement, elle venait de se perdre, avait retrouvé ce qu'elle pensait d'introuvable pour elle, et … Elle était revenue à elle. Pas de la façon la plus agréable qui soit. Quoi que … Ce n'était pas déplaisant non plus.
Quoi qu'il en soit, le Démon retint un ricanement, vis-à-vis de la question qu'elle posa. Elle qui ne croyait pas au surnaturel.

« Je suis désolé. Je n'ai pas pu résister … Ce que tu as dans le cou, c'est une morsure. »

Un énième sourire, cette fois presque à en glacer le sang, étira ses lèvres, tout en dévoilant ses dents, dont les canines responsables de ce qu'il venait de faire. Ce n'était pas un accident. Oh que non, il l'avait fait sciemment. Et quelque part, il n'avait pas regretté une seule seconde. Nox n'avait pas été déçu. En fait, il ne s'attendait pas à une telle saveur de la part d'une simple Humaine. Ou peut-être était-ce autre chose, qui avait trompé ses sens. C'était bien possible, puisqu'actuellement, il n'envisageait plus qu'elle puisse le dégager de dégoût en apprenant ce qu'il était réellement. Non, il pensait qu'elle était éprise de lui, puisqu'elle était naïve, mais avant tout Humaine. Manifestement, lui aussi était naïf, sur ce coup-là.

« Je suis un de ces … Monstres, dont on parlait tout à l'heure. Sauf que je ne suis ni un Vampire, ni un Garou. »

Reprit-il pour clarifier les choses, au cas où elle n'aurait pas compris. Elle avait réussi à ne pas saisir la morsure alors … Il préférait se méfier et préciser de suite. Peut-être qu'elle n'était pas rousse, mais blonde vénitienne, après tout. Peut-être. Enfin en tout cas, même si il savait pertinemment que ce genre de choses l'effrayaient, Nox garda la jeune femme contre lui, sans pour autant l'y coincer. Si elle tenait à se défaire de l'étreinte, elle pourrait sans aucun soucis. Ce qui serait très probable … A moins qu'elle lui rigole au nez et lui demande une preuve. C'était tout autant plausible, car hormis les crocs, il n'avait rien montré d'autre de ce dont il était doté, en tant qu'Hybride.
Néanmoins, caressant visiblement l'espoir qu'elle ne le prenne pas mal, il lui embrassa le front. C'était peut-être trop en faire, mais … En vérité, il s'était attaché. Il avait pensé qu'elle était sienne mais, il s'était pris au piège tout seul. Nox était sien aussi, en retour.
L'amère impression de plonger et de prendre de la hauteur s'emparait peu à peu de lui, en présence de la belle rousse. En cet instant, le Démon ne se rendait même plus compte qu'il était devenu l'ombre de lui-même. Et si il n'avait pas été uniquement été focalisé sur l'envie de se régaler d'elle, il l'aurait peut-être même prise pour une congénère démoniaque. Une Succube qui l'aurait sournoisement envoûté. Oui, c'est ainsi qu'il se sentait. Mais … Ce n'était pas si pénible que cela en fin de compte. Pas pour le moment en tout cas. Il ne tarderait certainement plus à recevoir le contrecoup de sa décision de batifoler et fricoter avec une Humaine.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mer 20 Avr - 15:31


Doreen & Nox
Never, never
Ça fait un total de sept ans que je n'ai pas été embrassé par un homme, environ du moins, maintenant je m'en rappelle très bien, sept ans, sept longues années à attendre bien patiemment qu'un jour je rencontre un homme. C'est désespérant pourtant je n'ai jamais perdu espoir, au fond de moi-même j'ai toujours eu envie de ça, de ce moment où je serais dans les bras d'un homme et qu'il me serrerait contre lui, me montrant clairement que je suis importante à ses yeux. Cependant, est-ce réellement de ça dont j'ai besoin ? D'une vie en compagnie d'un homme qui m'aimera énormément, me cajolera de tendresse et de protection ? Je n'en sais rien, parce qu'au fond de moi, même si j'en ai envie il est clair que ça me fait peur ça aussi. On dit que le sexe dans un couple c'est très important pour ne pas dire essentiel. Serait-il donc possible qu'un homme puisse accepté sans soucis que je refuse de couché avec lui ? Bizarrement, j'ai comme un doute sur ce point-là, car oui, même si les années sont passées je n'ai toujours pas réussi à me faire une raison quant au viol que j'ai vécu, plus encore je suis torturé de l'intérieur, terrorisé par le simple fait qu'un jour je doive m'offrir un homme de cette manière. Que nos corps ne fassent plus qu'un, que cet homme m'oblige comme Baptiste l'a fait précédemment à couché avec lui. Oui, c'est évident ça me traumatise au plus haut point tout ça. De ce fait, tandis que je suis face à lui je compresse ma blessure qui semble sortir de nul part, admirant par la même occasion ses crocs extrêmement pointus, je crois n'avoir jamais vu de telles dents et sur le coup ça m'impressionne au premier contact. Fort heureusement, ma surprise ne dura pas bien longtemps car à peine me suis-je exclamé quant à ma blessure sortie de nul part qu'il s'explique. Me tutoyant alors pour la première fois puis il se livre à moi, expliquant que cette blessure elle vient de lui, qu'il m'a mordu. C'est bizarre car clairement je n'ai absolument rien senti, je n'ai pas senti ses crocs rentré dans ma peau, si tel avait été le cas je l'aurais forcément senti, non ? Et puis même, pourquoi ferait il une chose pareille alors qu'il m'embrassait il y a seulement quelques secondes ? Je ne comprends définitivement pas ce qu'il se passe.. Doucement alors je pose un regard interrogateur sur lui pour lui montré que réellement je ne comprends pas un traitre mot de ce qu'il me dit. Enfin, il se décide à poursuivre après avoir attendu quelques minutes supplémentaires et là clairement je ne peux m'empêcher de grimacé en entendant ses paroles. Est il fou ? Est-ce que ce type dont je suis clairement éprise est complètement cinglé ? Cela me semble difficile de pensé autrement car oui entendre de sa bouche qu'il est une créature surnaturelle ça me choque au plus haut point pour la simple et bonne raison que je n'y crois à toutes ces choses. Doucement alors je le fixe, me demandant s'il va rire comme pour m'annoncer qu'il plaisantait et que donc il m'a eu.. Sauf que voilà il ne le fait pas, il se contente de me fixé, puis de déposé un baiser sur mon front en signe qu'il me protège, enfin, si j'ai bien compris le message. A mon tour je me décide à posé mon regard sur lui puis je me décide enfin à parlé et je tente de dire quelque chose de censé « Pourquoi ai-je l'impression que tout ceci est une putain de très mauvaise blague ? D'abord la sois disant morsure que je n'ai même pas sentie passé puis maintenant tu me dis que tu es un monstre ou une créature bizarre. Je dois pensé quoi moi ? Que t'as bu ? Que t'as fumé avant de me voir ? J'en sais rien définitivement. » Oui clairement je suis au bord de la crise de nerfs c'est d'ailleurs un petit peu pour cette raison que je ne m'éloigne pas de lui et que donc je reste dans ses bras. Clairement si j'en fais un je vais avoir besoin de soutient, d'une personne sur qui m'appuyer parce que je n'arrive jamais à les calmées sans trop de soucis. De ce fait, tandis que je baisse la tête pour ne pas affronté son regard je me sens chuté à nouveau et d'une seconde à l'autre je perds connaissance m'effondrant alors dans ses bras..


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞ Mer 20 Avr - 17:07

Never never
Feat. Nox N. Strages & Doreen J. Crowley
Un rire nerveux s'échappa de la bouche de Nox. Enfin … Nerveux et amusé. Ca manifestait quelque part un certain malaise. Elle ne le croyait pas. Il s'en doutait. Bon soit, il passerait pour quelqu'un de timbré. Enfin de toute façon … C'était déjà le cas, non ? Quoi qu'il en soit, il observa le visage de Doreen dépérir, passant d'une peur fascinée à … Une panique énervée. Elle était exaspérée. Elle devait avoir l'impression qu'il se jouait d'elle. Qu'il plaisantait. Mais non. Pourtant il n'avait pas bu, ni même fumé avant de venir. De plus, l'Humaine l'aurait certainement su à l'odeur …
Affichant toujours sur ses lèvres un sourire cette fois davantage crispé, parce que rieur mais quelque peu irrité de ne pas avoir été pris au sérieux, il continua ensuite.

« Doreen, je t'assure que- ... »

Il n'eut pas même le temps de dire quoi que ce soit que la belle tomba dans les vapes. Nox l'avait rattrapée, observant la jeune femme inanimée dans ses bras. Sûrement une crise de panique ou d'angoisse qui venait de la prendre subitement. Enfin, il aurait dû s'en douter, vu comment le cœur de la jeune femme battait plus fort et plus vite, sous l'effet de cet effroi si singulier, à mesure que le temps passait. Le Démon lâcha un soupir interminable. Dommage … Mais ça ne lui ôta pas pour autant son air satisfait. Puis il attrapa bien plus convenablement la jeune femme dans ses bras, pour la porter sans difficulté jusqu'au salon. C'est d'ailleurs une fois là-bas qu'il la déposa allongée sur le canapé. Il ne comptait pas s'aventurer chez elle plus longtemps, au risque qu'elle se réveille et que la querelle se poursuive. Tout en l'observant un instant, il vérifia sa température en posant le dos de l'une de ses mains sur le front de celle-ci, puisque tout à l'heure elle était malade. Elle semblait aller mieux pour l'instant, hormis sa pâleur exécrable, mais elle reprendrait très vite des couleurs. Il n'en doutait pas.
Après avoir passé quelques minutes à l'observer sommeiller ainsi tout en songeant à ce qu'il croyait ressentir pour elle, il grimaça. Néanmoins, il se pencha une dernière fois au dessus d'elle pour déposer un dernier baiser au coin de ses lèvres, se redirigeant une fois de plus vers son cou par la suite, non pas pour la blesser plus encore ou la saigner, mais pour y cracher une quantité infime de toile, de façon à ce que cela fasse office de pansement pour absorber le sang qui se perdait constamment hors de l'égratignure qu'il lui avait laissé. Il se redressa ensuite, étirant un sourire en coin. Doreen serait furieuse au réveil. Furieuse après lui. Mais ça lui était relativement égal. Quant à l'échantillon de soie qu'il venait de lui laisser, il l'imaginait déjà en train de songer qu'il lui avait collé un morceau de coton dans le cou, pour arrêter le saignement. Si bien, qu'il en ricana un bref instant.
Mais il était inutile de s'éterniser. De toute manière, il avait eu ce qu'il souhaitait. Ou tout au moins le minimum. Là-dessus, il tourna les talons, et marcha en direction de la porte, enfilant ses lunettes de soleil pour se protéger le regard, tout en prenant garde par ailleurs à ne pas faire ressortir la peluche sur pattes. La porte se referma silencieusement après le passage de Nox.
Doreen allait se réveiller seule, dans son salon, en pensant très certainement que tout ce qu'elle venait de vivre là n'était qu'un cauchemar puisque son invité s'était volatilisé, mais le souvenir qu'il lui avait laissé ferait office d'une piqûre de rappel. Et elle se rappellerait que tout cela n'était pas, ni son imagination, ni même un fantasme que sa pauvre tête malade aurait pu créer. Cette hallucination réaliste n'en était pas une. De toute manière, rêverie ou pas, tous deux ne se considéreraient plus de la même manière, à l'avenir. Certainement avec plus de froideur que ça n'avait été le cas aujourd'hui.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Never never - [Noxeen#1]    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Never never - [Noxeen#1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Il faut savoir demander de l'aide parfois [Noxeen#3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: