Partagez | 
 

 Quiet Night - feat Lorelei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Message ✞ Quiet Night - feat Lorelei    ✞ Sam 16 Avr - 21:50

Quiet Night
Feat. Lorelei & Cian
Cian ne savait pas où il était exactement. Pourtant, il n'était pas perdu. Si il le voulait, il serrait parfaitement capable de rentrer chez lui.  Le fait est qu'il ne le voulait pas. A la maison, le téléphone sonnait plus souvent que d'habitude. Il se doutait qu'on l’apellait pour son travail. Pour quel autre raison voudrait-on l'appeler ? Cependant, il n'avait pas envie de répondre. Il ignorait son téléphone depuis deux jours, mais l'autre commençait à se plaindre du bruit. Alors pour ne plus entendre, le dieu était sortit. Il avait fait un peu le tour de la ville, sans but précis.
Il c'était retrouvé assit sur un banc. Ici, c'était calme. Il avait regardé les gens passer une majeure partie de la journée. Il n'avait pas ressentit grand-chose, comme à son habitude. C'était comme si il était légèrement détaché de ce monde. Il était spectateur. A présent, la nuit venait de tomber. Plus personne ne traînait dans les rues. Cian lui, ne voulait pas bouger. Il était éclairé par un lampadaire et il pouvait voir la lumière dans les quelques habitations autour de lui. C'était suffisant pour lui. Il ne faisait pas froid non plut. Le printemps s'était définitivement installé. De plus, il n'y avait pas beaucoup de bruit. Peut être qu'on pouvait entendre un aboiement au loin mais rien d'autre. Et Cian ne voulait pas que cela change. L'autre, dans sa tête, ne râlait pas. Il ne faisait pas de commentaire sur son actuelle situation. Il n'insultait pas son hôte pour le plaisir. Non. Rien de tout cela. L'autre chantait. Cian savait que l'autre ne le réalisait pas ce qu'il faisait. Il avait commencé par un murmure. Juste une vielle chanson de leur monde d'origine. Le dieu avait arrêté de bouger. Si il faisait la moindre remarque, l'autre allait se braquer et être désagréable. Puis, la voix avait enchaîné sur un air inventé par la déesse de la musique elle même. Un humain ne pourrait pas en comprendre les paroles, ni apprécier la mélodie. Mais du point de vue de Cian c'était magnifique. Cette simple musique l'apaisait, lui rappelait son monde sans qu'il n’éprouve cette nostalgie déchirante. Il respirait à peine, n'osait pas battre des paupières. Il ne voulait pas briser ce moment. Qui savait quand l'autre serrait d'une telle humeur ? Ainsi, il ne bougeait pas depuis plusieurs minutes, les yeux dans le vague, écoutant l'autre dans sa tête.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Quiet Night - feat Lorelei    ✞ Lun 18 Avr - 21:10

Si Lorelei détestait une chose c’était bien d’être ignoré. Pourtant ce foutu écrivain commençait à mettre ses nerfs à l’épreuve. Voilà deux jours qu’elle ne cessait de l’appeler, frôlant le harcèlement. Elle avait terriblement besoin de s’occuper l’esprit pour oublier Oskar et Aélith et voilà que sa principale source de distraction était injoignable. Par contre, le rédacteur en chef d’un jour lui était collé à son téléphone et des plus impatients. La vampire avait l’impression de demander une faveur. Elle détestait ca. Ca ne devait être qu’un échange de bon procédé. Personne ne crachait sur de la publicité gratuite, sur la reconnaissance de son art. Sauf cet homme qui l’avait fait vibrer au fil des pages. Elle avait vraiment un don hors du commun pour choisir les cas désespérés et s’y intéresser.

La nuit venait de tomber. C’était le moment propice pour sortir et profiter de la douceur de la nuit. Elle s’était depuis longtemps habituée à l’obscurité et la lumière du jour ne lui manquait que très peu… Principalement lors d’élan de nostalgie. Elle se souvenait avoir arpenté les rues sous une ombrelle, son fils lui tenant la main alors que son cœur battait toujours. C’était un souvenir qui ne pouvait pas s’effacer. Le temps n’atténuait pas certaines souffrances. Les années permettaient simplement de ne plus y penser. La douleur restait la même. Cette mélancolie était le prix à payer pour une éternité. Ce soir, elle allait faire en sorte de se vider la tête. Un bar ? Peut-être. Elle avait envie de s’amuser, de tout oublier.

Ils la regardèrent comme un morceau de viande. Lorelei serrait les dents et ne bronchait pas, se contentant d’avancer. Certaines choses ne changeaient jamais et si elle pardonnait ce genre de machisme à l’époque actuelle. Elle soupirait lourdement. Si elle ne portait pas cette magnifique robe blanche avec quelques dentelles sur le haut, elle aurait certainement profité d’eux, de leurs sangs. Il était toutefois hors de question de se salir ce soir. La coquetterie d’une femme d’un autre siècle. Elle tournait sur la gauche, se dirigeant vers le nord de la ville sans vraiment savoir où aller. Du moins, jusqu’à ce qu’elle repère cet homme, perdu sous un lampadaire. Ce soir, le hasard faisait terriblement bien les choses. A pas de velours elle s’approchait. Il semblait totalement perdu dans ses pensées. Absent. Lorelei l’observait quelques instants. Elle aurait pu le reconnaître entre mille, ayant déjà croisé son chemin. Il ne semblait pas bouger, pas un seul mouvement. Une odeur alléchante de sang la sortait de ses pensées, la décidant à agir. Elle s’approchait du romancier inaccessible et croisait les bras. « C’est très impoli de m’ignorer. Et surtout extrêmement vexant ! » Sa voix était calme, douce en total désaccord avec les paroles qui sortaient de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Quiet Night - feat Lorelei    ✞ Ven 6 Mai - 13:12

Quiet Night
Feat. Lorelei & Cian
Cian sursauta en entendant la voix de la jeune femme. Perdu dans ses pensés, il n'avait pas fait attention à son arrivée. Surpris par sa soudaine présence à ces cotés, il la regarda quelque instant avec des yeux ronds, sans rien dire. L'autre réagit le premier. ''Bordel ! Tu m'a laissé chanter !'', réalisa t-il. Le dieu ne répondit pas à cette accusation. Il aimait l'entendre chanter, c'était normal qu'il l'ai laissé. ''Tu sais que je déteste chanter pour toi. Ça te fait plaisir et c'est pas mon boulot de te fait plaisir, au contraire ! Je devrais être entrain de me plaindre qu'on soit dehors et pas dans notre salon. Et puis...'' Laissant l'autre parler dans le vide, Cian concentra son attention sur la personne lui ayant adressé la parole. C'était une jeune femme brune, portant une robe blanche. Pas le genre de personne qu'on s'attendrait à voir traîner dans les rues à cette heure-çi. Mais le dieu ignorait totalement ce détail. Il se fichait de ce qu'elle faisait ici et pourquoi. Elle avait certes interrompu son moment calme mais il ne lui en voulait pas. La colère ou la rancœur n'étaient pas des sentiments qu'il pouvait percevoir. Il pouvait imaginer ce que c'était. Mais de là à les ressentir, il y avait un véritable fossé. Il était simplement un peu perplexe. Pourquoi était-elle venue lui parler ? Surtout pour se plaindre d'être ignorée ?
Le dieu la fixa pendant un moment. Son visage lui était familier. Il l'avait déjà rencontrée, non ?
- ''Oh. Vous êtes la raison pour laquelle mon téléphone n’arrête pas de sonner ?'' déclara t-il soudainement.
Il la reconnaissait maintenant. Enfin, il savait qu'elle était liée à son travail. Il ne se souvenait plus vraiment quelles étaient les circonstances de leur rencontre. Il n'avait pas été très concentré ce jour là, il fallait l'avouer. Pour sa défense, il avait eut mal à la tête toute la journée. Son nom lui échappait également. Il l'avait sur le bout de la langue mais impossible de le dire. Peut être qu'elle allait se présenter encore une fois ?
Cependant qu'elle soit la personne l'appelant tous les jours, expliquait le fait qu'elle avait mentionné le fait d'être l'ignorée. Pourtant, elle n’avait pas semblé être énervée par son comportement. Du moins, sa voix était calme. C'était une bonne chose. Le dieu ne se voyait pas gérer une femme lui hurlant dessus parce qu'il n'avait pas répondu à ses appels.
'' Que voulez vous ?'' demanda t-il. Son ton n'était pas agressif. Simplement curieux. Après tout, si il faisait ce qu'elle voulait maintenant, son téléphone allait arrêter de sonner pas vrai ? Ce n'était peut être pas le moment mais puisqu'ils étaient là autant en profiter.
Il pensa pas une minute à lui proposer de s’asseoir prés de lui. Il n'était pas familier avec les bonnes manières. Alors il continua de la regarder un peu fixement, attendant sa réponse.

fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Quiet Night - feat Lorelei    ✞ Dim 29 Mai - 10:09

C’était emplie de nostalgie que Lorelei était sortie de chez elle ce soir-là. Elle avait besoin de se changer les idées et d’évacuer les terribles sentiments qui semblaient bien décidés à l’envahir ce soir. Apparemment l’univers avait décidé de ne lui offrir aucun répit, ne serait-ce que pour quelques heures. Sa gorge commençait à la brûler malgré son repas des plus récents. Un groupe de jeunes passant par là et la dévorant du regard aurait pu servir de repas. Elle n’était pas toujours très regardante sur la qualité lorsqu’elle était de cette humeur, mais sa robe blanche l’en dissuadait. Son objectif était de se changer les idées et pour cela elle devait trouver un point de chute, un bar certainement. Malgré son grand âge, le contact humain restait une part intégrante dans son existence. Elle avait besoin de parler, de rire, de sentir un corps contre le sien…

La voix de Lorelei était douce mais ses paroles claquantes. De quel droit se permettait-il de l’ignorer de cette manière ? Maintenant qu’elle avait l’écrivain sous la main, il était hors de question de le laisser s’en sortir sans obtenir de lui au moins un rendez-vous. L’homme sursauta, il ne semblait pas l’avoir entendu arriver. Il la regardait maintenant avec un air perdu. Le regard de la vampire appuya ses paroles, attendant une quelconque réaction. Elle croisa les bras sous sa poitrine, signe de sa détermination. Elle leva les yeux en entendant sa réponse. « Le meilleur moyen de faire taire un téléphone est encore de décrocher. Croyez en mon expérience. Ou alors trouvez un moyen de faire taire la sonnerie. Je préfère néanmoins la première solution. » Un petit sourire se dessina sur le coin de ses lèvres. Elle ne lui en voulait pas. Presque pas. Il était un moyen de relâcher la pression et de ne pas foncer tête baissée vers Oskar pour le serrer dans ses bras, retrouver son odeur, sa présence qui lui manquait tant. Il l’empêchait également de ressentir de violentes envies de meurtre à propos de son rédacteur en chef, ce qui est assez dangereux dans son cas.

L’écrivain semblait être totalement dans son monde. Lorelei ne se serait pas étonnée de le voir partir en sautillant ou quelque chose du genre. Au moins, il semblait se souvenir d’elle. Même si elle doutait de la véracité de ses souvenirs, notamment à cause de son regard fixe, rivé sur elle. Peu importait, il semblait être à même de répondre à sa requête. Elle s’asseyait à ses côtés sans demander la permission, laissant tout de même autant d’espace que possible entre elle et lui. Simple mesure de sécurité en ces temps tourmentés. Elle se décida à engager le sujet en levant tout doute. « Nous nous sommes déjà rencontrés. Vous aviez accepté de participer à l’écriture d’un article de journal avant de vous évaporer dans la nature. Voilà pourquoi votre téléphone sonne. » Lorelei changea de position, croisant les jambes, avant de plonger son regard dans le sien. « Je ne partirais pas d’ici avant d’avoir un rendez-vous avec la certitude que vous ne m’oublierez pas cette fois. » Elle haussa les épaules. Elle était parfaitement capable de le traquer, mais s’il pouvait lui éviter cette peine…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Quiet Night - feat Lorelei    ✞ Mar 7 Juin - 22:18

Quiet Night
Feat. Lorelei & Cian
L’autre était très versatile, il suivait son propre cheminement, parfois déconnecté de la réalité, parfois plus concentré que son “hôte”. Alors si il avait chanté un peu plus tôt, puis engueulé Cian, à présent, il était de retour à la réalité, méditant sur les paroles de la jeune femme. “Et c’est...pas bête ça. Pourquoi on a jamais pensé a débrancher le téléphone ?” La raison était probablement car venant d’un autre monde, Cian n’avait pas les même réflexes que les humains. Après avoir passer quelque jours à écouter la sonnerie, il avait opté pour la fuite au lieu d’éteindre l’appareil. Ou de le décrocher. Mais maintenant qu’elle lui avait fait remarqué, la prochaine fois qu’on l'appelait autant,  il allait essayer de débrancher le téléphone. Voilà quelque chose qui n’allait pas plaire à son éditeur.
Dans tous les cas, elle ne semblait pas trop lui en vouloir. Elle avait même sourit un peu. Enfin, lui tant qu’elle ne se mettait pas hurler, il n’avait pas vraiment de considération envers la façon dont elle le traitait. Oh, il préférait ne pas se faire frapper non plus. “Ouais, t’es tellement gringalet que tu vas certainement te faire battre à pleine couture par cette femme.
Il regarda s'asseoir de l’autre coté du banc et ne fit aucune remarque. Pour lui qu’elle soit debout ou assise, c’était du pareil au même. “Enfin, elle s’est mise assez loin. Tu t’es brossé les dents récemment ?” Le dieu réfléchit sérieusement la question pendant quelques instants. “Ou bien elle a oublié de mettre du parfum et ne veut pas qu’on le remarque.” Perdu dans sa conversation avec l’autre, Cian se reconcentra sur la journaliste lorsqu’elle parla de nouveaux.
Il s’approcha légèrement, scrutant son visage. Il avait son nom sur le bout de la langue. “Parce que tu crois qu’elle va mal le prendre si on l’appelle, “mademoiselle la journaliste brune” ?” Cian n’était pas certain de savoir si l’autre se montrait sarcastique ou si il le pensait véritablement. Mais lui n’aimait oublier des choses. Il pensait que si il se mettait à oublier sa vie humaine, jamais il n’allait pouvoir se rappeler de sa vie d'avant, en tant que dieu. “Et bien ne compte pas sur moi, j’ai aucune idée de comment elle s'appelle.” A vrai sire, il avait un peu espère qu’elle se présente qu’elle même, cependant, elle ne l’avait pas fait. Il la regarda un instant, puis déclara :
- Est ce que c’est Lolerei Wasburg votre nom ? J’ai un doute...
Il termina sa phrase avant de réaliser qu’elle lui avait demandé quelque chose. Un rendez-vous.
- Pourquoi ne pas parler maintenant ?
Ce n’était pas un problème d’emploi du temps qu’avait le dieu. Au contraire, sa fonction d’écrivain lui permettait une certaine liberté au niveau de ses horaires. Il en profiter pour flâner régulièrement, comme cette nuit par exemple.
Non si il posait la question c’était qu’il préférait faire les choses maintenant pour ne pas avoir à les faire plus tard. Il était d’un naturel procrastinateur cependant, elle venait juste de lui conseiller de débrancher son téléphone. Aucun doute, qu'après cette rencontre, il allait encore une fois se plonger dans ses romans et ne plus y penser. “Je croyais que tu ne voulais rien oublier. Ça ferrait un bon entraînement.” Cian pencha sa tête légèrement sur le côté. Ce n’était pas stupide.
-C’est comme vous voulez, ajouta t-il alors.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Quiet Night - feat Lorelei    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Quiet Night - feat Lorelei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS
» Photos old vw crew night party 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: