Partagez | 
 

 Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Lun 23 Mai - 11:40

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky
Son visage, son si joli visage. Voilà des semaines, pour ne pas dire des mois qu'Oskar l'observait de loin, toujours caché sous ses épaisses lunettes de soleil, qui le cachait de la vive lumière du lieu. Il ne restait jamais longtemps, non, de peur de se faire repérer par la belle, d'ailleurs plus d'une fois, elle avait croisé son regard sous ses lunettes noires, furtif avant qu'il ne disparaisse dans la foule tel un fantôme de son passé qui ne désirait pas s'en aller. Elle était là, toujours là, sa chevelure blonde son visage doux. Il l'aimait, oui, il l'aimait à sa façon. Pas comme il aimait sa créatrice. Mais Éliza était son enfant, sa petite création, sa fierté. Il lui avait montré les mauvais côtés de leurs races, tout ce qu'il y avait de plus mauvais. Par peur, par plaisir, par haine et désespoir surtout. Désespoir d'avoir perdu Lorelei. Il s'en voulait aujourd'hui. Il s'en voulait au fond d'être ainsi. D'être devenu ce monstre sanguinaire qui ne répond de rien lorsque ses plus bas instincts guident ses pas. Oui Oskar au fond était toujours ce petit être chétif et craintif qui avait peur de décevoir et de faire du mal. Mais cette part de lui était bien encré au plus profond de son être, écraser par ce malheur intense et cette tristesse qui lui rongeait les os. Et elle était devenu cette femme sublime au cœur tendre, qui désirait se mêler au humain comme elle le faisait dans ce bar. Ce joli bar qui lui appartenait. L'endroit respirait Eliza, et Oskar ne pouvait que humé cette agréable odeur.

Oskar était de nouveau venu dans ce lieu qui l'attirait et le repoussait à la fois. Il s'était comme bien souvent posé dans un coin sombre où personne ou presque ne pouvait le voir. Il observait son enfant, ce sourit qu'elle abordait en parlant à ces humains et autres créatures, ses clients. Il manqua également un sourire comme pour le lui rendre alors qu'elle ne s'adressait même pas à lui. Mais ce soir il en avait marre de jouer les fantômes. Il avait que trop longtemps jouer à ce jeu. Il savait, elle savait, qu'il était en ville, cette connexion qu'Oskar ne maitrisait pas, il la sentait, il la ressentait. Alors sortant après plusieurs minutes de sa cachette il se dirigea vers le bar. Ôtant ses lunettes il prit place sur un siège, poussant l'homme qui ne tenait déjà presque plus assit dessus. Il avala une salive inexistante. S'il avait encore eu un coeur Mirko l'aurait surement senti battre trop vite. La jeune femme semblait occupée un peu plus loin, mais Oskar resta là sans bouger attendant qu'elle pose son attention sur lui. Il ignorait alors sa réaction, voir même la sienne. Une partie de son esprit avait déjà envie de prendre la fuite. Ce n'était pourtant pas son genre. Mais il avait honte, honte de l'avoir fait souffrir et surtout honte de savoir qu'il la ferait encore souffrir de nouveau. Il le savait et il ne le supportait pas.
540 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Invité

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Mar 24 Mai - 18:08

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky

Mary-Elizabeth se préparait une fois de plus pour aller à son bar, une soirée de plus depuis qu'elle était venue s'installer ici, une soirée de plus où elle espérait revoir Oskar. Elle osait à peine penser à lui, le savoir dans la même ville, a seulement quelques kilomètres de là et pourtant ne pas l'avoir revu depuis un siècle, la tuait. Une fois, un soir à son bar, elle s'était mise derrière le comptoir comme elle aime faire, et avait observé la salle. Là dans l'obscurité, vêtu de lunette noire, elle avait cru le voir. Son coeur c'était emballé, elle avait fait un pas vers lui, un client était passé devant ses yeux et lorsqu'il s'était en allé, Oskar - du moins si c'était lui - avait disparu, tel un fantôme. La bouche entre-ouverte pour parler, pour comprendre ce qu'il s'était passé, Mary-Elizabeth était toute secouée. Elle n'était pas prête d'accepter ce sentiment d'échec, elle aurait pu le voir à nouveau, rattraper toutes ces années perdues, elle aurait pu faire tant de choses. Il lui avait montré le côté sombre du vampirisme, mais il lui avait offert la possibilité de découvrir ces avantages. Elle avait vécu de nombreuses décennies à en jouir, et ce grâce à lui ; et même s'il n'avait pas pu sauver son bébé, il lui avait offert la liberté. Et comme tous les soirs depuis quelques mois, elle se mit sur son trente-et-un, une robe patineuse noire qui contrastait merveilleusement avec sa peau pâle, accompagné de talon et de rouge à lèvre rouge.

Elle arriva à son bar quelques minutes plus tard, l'avantage d'habiter seul et de n'avoir aucun humain dans sa vie était de pouvoir se mouvoir comme un vampire, sans se cacher. A son habitude, elle entra par la porte de service et salua ses employés, ils échangèrent quelques mots puis Mary s'en alla vers la salle. Comme chaque soir, la salle était remplie, les groupes de personnes discutaient ça et là, dans divers coins de la pièce. Elle partit saluer quelques clients, elle discutait avec eux, et même si ce n'était que de simples futilités de la part d'humains insignifiants, ça avait du sens à ses yeux. Elle était importante pour quelqu'un. Elle parlait avec un groupe d'amis, des habitués qui aimaient bien être servis par la patronne. Ne les faisant guère plus attendre, Mary-Elizabeth prit leur commande ; rien de bien excessif. Amusée, elle alla vers le bar où elle comptait préparer les commandes, elle passa derrière, posa le papier sur le comptoir et leva les yeux. Sa réaction fut telle qu'elle s'arrêta de marcher, provoquant un carambolage de serveurs derrière elle. Mary-Elizabeth ne pouvait pas y croire, du moins, elle ne voulait pas y croire. Oskar était assis au bar, il l'observait calmement, et cette fois-ci sans ses lunettes de soleil. Il n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, il était toujours aussi beau, son visage n'avait pas bougé d'un trait. Un atout du vampirisme, mais une bénédiction pour la jeune femme. Le regard planté dans le sien, elle fit un pas dans sa direction, puis un autre, et encore un, jusqu'à ce qu'elle se retrouve devant lui, si près de lui qu'elle pouvait le sentir. Cette odeur lui rappela une multitude de sentiments qu'elle éprouvait autrefois à ses côtés. Le réconfort, la sécurité, la paix, l'amour. Et comme si elle ne se souvenait pas des nombreuses disputes qu'ils avaient eu, elle lui prit la main. Une promesse de ne plus jamais le laisser partir. Un seul mot s'échappa de sa bouche :

- Oskar …

Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de l'emmener loin d'ici, qu'ils se retrouvent comme il se devait. Au lieu de ça, elle passa par-dessus le comptoir et s'assit juste à côté de lui, tenant encore sa main. Comme si elle représentait un ancrage, comme si le fait de la lâcher sa main lui ferai perdre la réalité, comme si il allait disparaitre.

665 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers
Revenir en haut Aller en bas

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Ven 27 Mai - 20:19

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky
Elle était là, elle était belle et radieuse. Elle avait cette essence, cette petite chose qui donnait du baume au cœu à Oskar. Même si celui-ci ne battait plus depuis longtemps, c'était vrai. Mais c'était ce petit truc qui avait fait qu'il avait plongé dans la Tamise il y a environ 150 ans à présent, pour la sauver, elle. Ce petit rayon de soleil avec ses cheveux couleur des blés et ce visage de poupée. Il y avait de nombreuses femmes tout aussi belles voir peut-être plus, oui. Mais c'était elle qu'il avait choisit pour engendrer. Elle c'était imposée comme une évidence alors qu'il la voyait plonger dans les ténèbres du fleuve. Mais ce soir Oskar ne la quittait pas du regard suivant chacun de ses mouvements, quittant la table de client qui n'hésitait pas à la reluquer alors qu'elle s'en allait gaiment vers le bar. Mirko aurait eut envie de leur dire deux mots, de les écorcher vifs, d'oser poser un tel regard si pervers et dégradant sur SA Eliza. Mais il n'était pas là pour faire des vagues, non, il était là pour elle, pour retrouver un instant ce regard et cette part de lui qu'il avait enfoui au plus profond. Cette part d'humanité qu'elle avait faite parfois ressortir après tout, après Lorelei. Il en avait besoin.

Alors que ses pas élégants la menaient vers lui, elle se stoppa alors que leurs regards, tout aussi bleu l'un que l'autre, se croisa. Il releva un peu son menton, attendant qu'elle bouge de nouveau, peut-être allait-elle lui demander de quitter son bar sur-le-champ... Il en avait la crainte. Mais au lieu de cela, elle s'approcha au plus près et posa sa main sur la sienne pour enlacer celle du vampire, qui se laissa faire sagement, ne pouvant quitter son regard. Suivant son mouvement rapide pour passé de l'autre côté du bar, le rejoindre et s'asseoir à ses côtés, elle était toujours aussi parfaite, encore plus même que dans ses souvenirs. Ce côté vampire sage lui allait bien, il devait l'avouer. Mary-Éliza n'avait pas lâché sa main et il serrait la sienne doucement sans un mot. Son regard montrait à quel point il était ému de ses retrouvailles et aucune parole n'aurait mieux parlé que son restant d'âme présente dans ce regard si particulier.

Oskar, alors, se leva doucement de son siège, sans briser cette union qu'elle maintenant entre eux et qu'il refusait également de lâcher. Il s'approcha un peu plus d'elle et de sa main libre et délicate, mais légèrement rugueuse, il vient caresser doucement sa joue douce et fraiche. Il ferma alors un instant son regard et déposa alors un baisé sur son front, tendre et timide comme il aurait embrassé un enfant. « Je suis heureux de te revoir. » Finit-il part dire alors que ses lèvres quittaient son front. S’asseyant de nouveau sur le tabouret, il la fixa de nouveau de ses yeux cristal. « Et je suis heureux que tu sois bien ici. » Fit-il de nouveau une fois posé sur le tabouret de bar, un regard rapide aux alentours. Mirko Oskar Petrovsky n'était pas vraiment du genre loquasse et encore moins sentimental, enfin, il ne l'avait jamais été avec elle en tout cas. Mais à sa façon, il venait de lui dire qu'elle lui avait manqué et qu'il était fier de ce qu'elle était à présent.
602 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Invité

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Mar 21 Juin - 23:23

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky



Quand on revoit une personne après de nombreuses années, il y a une sorte de procession aux retrouvailles. Tout d'abord, l'émotion est la première réaction ; peut-importe qu'elle qu'elle soit, c'est la première chose qui passe dans l'esprit. Ensuite, on a la réaction physique, on se dirige vers la personne - ou pas. Puis vient le critère de l'apparence, on l'examine sous toutes les coutures, s'il a grossi ou maigri,  s'il a vieilli, son style vestimentaire, bref tout y passe. La dernière chose que l'esprit fait c'est se remémorer les bons souvenirs, les bons moments passés avec cette personne - oubliant tous les mauvais, comme s'il ne s'était jamais produit.

Mary-Elizabeth avait déjà réagi émotionnellement  à la vue d'Oskar, elle avait aussi saisi sa main - réaction physique. Enfin, elle l'avait observé, mais rien n'avait vraiment changé chez lui - pas si surprenant pour un vampire. Maintenant, elle se mit à penser au bon vieux temps. quand elle était proche de lui, quand elle avait des étoiles dans les yeux parce qu'il lui racontait une histoire, quand elle l'aimait tellement qu'elle avait le coeur sur le point d'exploser. Son cerveau restait focalisé sur cette partie de leur relation. Mais elle avait des chances de penser qu'elle n'était pas la seule à faire cela. Le regard ému d'Oskar la mettait sur la piste.

Le sang de Mary s'arrêta en elle, le temps lui aussi semblait faire une pause ; une pause pour qu'ils puissent profiter de ce moment de bonheur intense. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ressenti cette émotion si vive. Eliz' avait de nombreuses fois rêver de leur rencontre mais elle en avait oublié le pouvoir de ses mains sur elle. Ce contacte léger, la caresse de sa main sur la joue de la vampire, la pression de sa main sur la sienne, et pour finir - la cerise sur le gâteau - le baiser doux et tendre - néanmoins manquant de confiance - qu'il déposa sur son front lui fit monter les larmes aux yeux. Jamais elle n'aurait pu imaginer des retrouvailles aussi parfaite. Elle était sur un petit nuage, si bien qu'elle entendit de loin ses paroles.

« Je suis heureux de te revoir »

Oh, mais s'il savait à quel point elle l'était elle aussi - pour le moment … Car même si son état euphorique lui a fait oublier son départ il y a plus d'un siècle maintenant, il y avait toujours Mme Conscience pour ramener à la raison.

« Je suis heureux que tu sois bien ici »

Elle savait à quel point Oskar n'était pas un grand démonstrateur d'émotion, ni même sentimental - au grand malheur de la vampire ; mais elle savait ce qu'il voulait lui dire et c'était bien le principal. Elle avait tant de choses à lui dire qu'elle ne savait pas par où commencer.

« Je … moi aussi, je suis heureuse de te revoir, si tu savais au combien ».

Elle savait que c'était à son tour de faire quelque chose, mais brutalement le souvenir de leur plus grosse dispute s'immisça dans son esprit. Elle eut un sentiment doux-amère mais décida de passer outre et se leva pour l'enlacer, pas longtemps, mais c'était largement suffisant pour elle, pour eux.

« Comme tu le vois oui, le bar fonctionne plutôt bien ».

Elle fit une pause, gênée, il n'y avait pas de mode d'emploi pour des retrouvailles avec un vampire.  

« Et toi, qu'est-ce que tu deviens ? Tu es ici depuis longtemps ? Quelle impolie je suis, tu veux boire quelque chose ? »

Ce malaise n'était pas courant chez elle, mais face à Oskar, elle perdait tous ses moyens.

X mots. Fiche créée par Rinema & © Summers
Revenir en haut Aller en bas

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Ven 1 Juil - 13:31

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky
Leurs retrouvailles étaient intenses et emplies d'émotions fortes, très fortes. Oskar, posé sur son siège de bar ne montrait rien, pourtant, son visage aussi droit et inexpressif que possible. Comme une barrière infranchissable. Pourtant alors que les larmes montaient aux beaux yeux de sa chère Éliza, ses yeux d'un bleu cristal laissaient transparaitres doucement cette douceur et cette joie qui le traversait de part en part. Doucement, ils s'humidifiaient également, mais jamais il ne pleurait non, il se devait d'être fort, il l'avait toujours été. Du moins, il avait toujours essayé de l'être. Mirko esquissa seulement un léger sourire sur son visage pâle alors qu'elle lui répondu de sa belle voix qui lui avait tant manqué. Eliza, cette femme, qu'il ne nommait jamais par ses prénoms entiers. Elle était juste Éliza pour lui, sa Éliza à lui. Elle était belle, elle était unique, il l'avait sauvée pour cela. En un unique regard alors qu'elle volait déjà vers les eaux glacées de la Tamise, il avait su qu'il l'aimerait. Non pas comme il avait aimé Lorelei et comme il l'aimerait toute sa vie et sa mort, mais il l'aimerait à sa façon. Et en plus de trois cent quarante ans d’existence Oskar n'avaient jamais aimé d'autre personne comme il aimait Éliza et encore moins sa créatrice. Elles étaient uniques à leurs façons dans son cœur aujourd'hui éteint.

Alors qu'elle l'enlaça rapidement, il resta de marbre, fermant juste un instant son regard embué d'émotion vive pour les faire disparaitre au fond de lui. Comme toujours. « J'en suis heureuse, très heureuse. » Dit-il simplement un visage plus amical et souriante qu'à son habitude. Il ne savait pas trop comment s'y prendre, il n'avait pas l'habitude de cela, des retrouvailles et la blonde semblaient  aussi décontenancer que lui. Mais elle brisa le léger silence qui se fit alors. « Depuis septembre 2015, j'aime bien la ville, il y a pas mal de choses à faire. » Oskar ne voulait pas entrer dans les détails, mais Ravensburg était une ville à l'activité démoniaque assez intense et il pouvait se faufiler telles une ombre parmi tous les autres sans être inquiété et cela lui plaisait fortement. « Non merci, je... Enfin, j’irai me nourrir plus tard. » Conclut-il un peu gêner. Mary-Éliza était de ses vampires qui tentaient de se fondre dans la masse, de tenter de ne plus tuer et de se nourrir que sur des humains consentants. Oskar était tout le contraire et il savait le sujet sensible avec le jeune vampire. Alors il tenta de l'éviter.

Sans vraiment s'en rendre compte Oskar avait gardé la main de la vampire dans la sienne. Comme s'il se refusait à la laisser de nouveau lui échapper. Il savait que leurs vies étaient à présent bien trop différentes pour de nouveau espérez-la reconquérir. Et puis il était encore pire que lorsqu'il était avec elle. Son regard la fixait toujours, ne quittant pas son visage angélique et doux qui apaisait le vampire sanguinaire. « Tu... Tu arrives à te contrôler ? » Demanda Oskar doucement, comme s'il parlait d'une chose secrète, mais il ne maîtrisait pas le sujet et voulait dévier la conversation de ses futurs repas sur ses repas plus corrects à elle.
563 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Invité

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Ven 5 Aoû - 22:39

Mary-Elizabeth Rosewood a écrit:
Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky

C'était comme de revoir un ami de très longue date, le souvenir de lui à l'époque était encore présent dans la mémoire, mais on savait qu'il avait pu changer entre temps. Les choses qu'on connaissait de lui ou pensait connaître pouvaient se révéler être erronées et on devait réapprendre à connaître la personne. Cependant, Mary-Elizabeth était presque certaine qu'Oskar lui, n'avait pas changé, qu'il était resté lui-même. Elle, elle avait toujours été très expressive, trop émotive, si bien qu'il lui était presque impossible de cacher ce qu'elle ressentait - et c'était d'autant plus difficile avec les personnes qu'elle aimait. Car oui, malgré tout ce temps, elle aimait encore Oskar, et elle l'aimerait toujours. Elle se souvint, au début, ne pas avoir compris ce manque d'expressivité chez lui, elle avait prit cela pour de la froideur, mais elle avait appris à le connaître depuis, et elle savait qu'il n'en ressentait pas moins. Et même s'ils ne savaient pas comment faire leur retrouvailles, et même s'ils appréhendaient beaucoup, ils étaient ensemble et c'était bien le principal.

Ca alors, elle ne l'avait pas vu venir. Elle savait qu'il était en ville depuis un petit bout de temps, elle l'avait senti, mais elle ne se doutait pas que ça faisait aussi longtemps qu'il était là et qu'ils ne s'étaient pas revus. Peut-être avaient-ils eu besoin, l'un comme l'autre, de temps supplémentaires avant de se revoir. Mary sourit, c'était bien vrai, il y avait pas mal de choses à faire à Ravensburg. Elle avait tout de suite adhéré à l'ambiance de la ville, et les clients donnaient de bons pourboires ici, alors c'était tout bénéf' pour elle. Elle avait presque oublié. Oublié le choix qu'elle avait fait, elle seule de ne plus se nourrir comme sa nature lui indiquait. Elle avait fait le choix d'arrêter de tuer des innocents, de consommer moins de sang humain et un peu plus de sang d'animaux, mais surtout de consommer le plus de produits humains possible. Le sang était un peu comme ses vitamines du matin pour tenir la forme. Le problème étant qu'elle ne connaissait pas beaucoup de vampires qui avaient fait ce choix - c'était un peu contre nature. Elle avait fait ce choix en partie pour se faire une place ici, elle voulait un chez-elle, elle en avait eu marre de fuir ; mais aussi parce qu'elle avait tuée trop de personnes humaines. Il faut croire que son tempérament et ses émotions humaines étaient encore là - simplement étouffées et enfouies sous des couches de béton.

Elle recentra son attention sur Oskar. Il lui tenait toujours la main, peut-être avait-il quelque chose à lui dire ? Ou simplement savourait-il son contact avant de ne plus jamais la revoir ? Elizabeth ne voulait pas penser à cette option. Elle n'était pas dupe, elle savait qu'ils étaient beaucoup trop différents pour être ensemble, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'y penser. Sa question la décontenança un moment. Elle n'y avait jamais vraiment réfléchit. « Eh bien, puisque je vie encore ici, je suppose que oui. Je … J'ai réussi à tirer un trait sur ce mode de vie. Je suis encore en transition … Il m'arrive parfois de déraper et de m'en prendre à un humain », avoua-t-elle honteuse. Elle se tut un instant et pensa à la jeune fille qu'elle avait agressée il n'y a pas longtemps, celle qui avait un sang étrange. « Je n'en suis pas fière, c'est très difficile, j'essaie de prendre le moins de sang possible tout en gardant le contrôle de moi-même, je n'y arrive pas toujours ». Elle fallait rajouter « et j'aimerais que tu sois là pour m'aider », mais elle savait que ce n'était pas une bonne idée, elle ne voulait pas le froisser. « Et toi, tu as trouvé ton bonheur ici ? ». Elle ne voulait pas lui poser directement la question de son régime alimentaire, mais se doutait que la ville lui offrait beaucoup de possibilités.

654 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers
Revenir en haut Aller en bas

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞ Lun 8 Aoû - 11:03

Mary-Elizabeth Rosewood & M. Oskar Petrovsky
Caressant sa peau, tout aussi froide que la sienne. Comme une caresse légère et presque irréelle. Une caresse qui transgressait son visage inexpressif et ses traits tirer par cette force qu'il mettait à ne rien laisser paraître. Oskar avait toujours considéré Eliza comme un lot de consolation, après Lorelei. Pourtant, il avait toujours su au fond qu'elle était bien plus que cela. Jamais, au non jamais il n'avait trouvé d'autre personne à transformer, jamais il n'avait ressenti cette même sensation qu'à cet instant alors que s'élançait au loin la femme dans les eaux troubles de la Tamise. Elle était unique, presque autant que Lorelei en réalité, mais il se refusait à le croire, à la pensée et à le ressentir. Refusant de souffrir encore davantage et pourtant. Le vampire eut alors un sourire compatissant à son aveu difficile. Il ignorait ce qu'était réellement le sevrage, comme elle s'imposait. Même avec sa créatrice pourtant conservatrice de la race humaine, il s'était toujours nourri sur des humains et n'avait jamais manqué de cela. Puis il avait toujours entendu dire qu'un vampire ne pouvait survivre plus de 72h sans boire de sang humain. Lui avait déjà tenu une semaine entière, après... Enfin après l'abandon de sa créatrice. Mais peut-être était-ce exceptionnel. « Je suis fier. Tu sais, même le plus fort d'entre nous peut déraper, c'est notre nature profonde et la combattre est déjà très honorable. » Oskar et ses discours du roi fou... Alala, voilà bien longtemps qu'il n'avait pas eu la chance de répondre ainsi une certaine sagesse.

Son sourire, alors, devenait diffèrent un instant alors qu'elle lui retourne sa question. Il ne répond pas et ne se contente qu'un léger geste de la tête pour toute affirmation. À quoi bon, le sujet était sensible, elle le connaissait. Puis il lui avait clairement fait comprendre juste avant qu'il n'avait pas changé avec son idée de repas qui viendrait plus tard. Son regard se posa alors sur la foule, quand la musique changea. Le bar n'était pas une boîte de nuit, mais Oskar appréciait fortement la musique qui passait. Un bon vieux rock comme on en faisait plus. Alors d'une main tendue, et d'un geste de tête, il invita son enfant à partager une danse au milieu des alcooliques notoires. Venu éponger leurs soucis dans divers liquides alcoolisés. Son regard bleu intense plongeant dans ses yeux sublimes. Qu'importait alors que le bar ne soit pas une piste de danse, qu'importaient les regards eurent. Le vampire s'en fichait et il le montrait en se levant alors du tabouret pour entraîner la femme vers coin moins peuplé pour partager un instant avec elle.
463 mots. Fiche créée par Rinema & © Summers

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Eliza ➸ I'm a gosth, you're an angel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Eliza Dushku] Ghostbusters 3 ?
» [Eliza Dushku] Petite affaire de jalousie...
» Eliza Dushku : quel look ?
» Eliza : Facebook officiel
» [Eliza Dushku] Elle s'installe avec son petit-ami Rick Fox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: