Partagez | 
 

 [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Lun 6 Juin - 22:28

Et vitam venturi saeculi. Amen.
Feat. libre & Severin
Chapelet à la main, Wolfgang traînait ce soir. Les yeux épuisés, le visage a moitié caché par le col de son long manteau de cuir, seul les traits noirs de son maquillage pouvait masquer les signes de faiblesses du chasseur. Un chasseur qui, de base, n'avait pas prévu de se montrer agressif mais, c'est instinct purificateur n'épargnera sans doute pas la première âme perdue dans cette rue si celle-ci se présente comme néfaste. L'allemand était seul, du moins en apparence. Car en réalité, il n'était jamais seul pour lui. Son Dieu était à ses côtés et sa foi inébranlable. Il n'était pas née le démon qui pourrait le plier au péché. Bien entendu, son apparence globale témoignait bien qu'il était très loin d'être un saint. D'un sens, aucun prêtre normaux ne se baladait avec un fusil à pompe et une épée cachés sous son manteau et dans sa canne. Il boitillait encore un peu d'ailleurs, n'ayant pas été capable de sortir ce soir sans sa troisième jambe. Une canne dont il aimait particulièrement le pommeau en forme d'aigle. Les allemands et leurs symboles, une fierté nationale bien que bafouée par le 3ème Reich. Hormis cette fidèle compagne, il lui manquait toujours ce besoin de solitude. Lorsque son Dieu ne posait pas sa main sur son épaule, une autre fantomatique venait hanter ses nuits et briser son sommeil.
Il aurait aimé vieillir avec elle, menait une vie paisible, avoir des enfants aussi. Mais, il ne se sentait pas capable de retenter l'aventure avec une autre femme. Du moins, pas maintenant. Il préférait la compagnie d'une illusion plutôt que d'une bien physique dont il n'éprouverait aucune passion. Prenant la direction du Parc, il avait grandement besoin de calme ce soir et d'avoir la présence de sa chimère. Nul ne pouvait entendre leur conversation lorsqu'elle était engagée puisque seule Wolfgang pouvait entendre ses paroles. Parfois sages, parfois pervertisseuses, il ne savait guère les juger mais, il y voyait un allié de poids et un ami avec tout ses défauts et toutes ses qualités. Et puis, si elle pouvait prendre un peu l'air, elle ne serait sûrement pas contre.

Une fois arrivée à destination, l'allemand avait pris place sur un banc, retirant le talon de sa canne pour dévoiler une craie afin de dessiner le pentagramme d'invocation nécessaire. Et puis, il s'était mordu le doigt à sang afin que quelques gouttes ne parvienne au dessin. La chimère était apparue tel un mirage, un grand lion aux ailes d'aigles et aux queux de serpents. Lui qui détestait les serpents, il avait appris à les aimer avec un tel allié. Le lion en avait profité pour s'étirer, reniflant l'air ambiant. Pas de traces d'un démon dans les parages alors, il s'était assit aux côtés de Wolfgang, tout aussi droit et fier que son maître. Allons bon, que me vaut ce privilège de venir dans ce monde. « J'ai pensé que ça pourrait être intéressant pour toi de sortir un peu de ton trou, qu'en penses-tu ? Il n'y aura sans doute pas de chasses ce soir, profites-en pour regarder les étoiles depuis ma terre » Tu me prends par les sentiments mon amis. Déclara la bête dans les pensées de l'allemand tandis que son regard se perdait dans la multitude de paillettes qui décorait le voile noir nocturne. Wolfgang en avait fait de même, un peu de calme et de sérénité ne pouvait pas faire de mal après tout.  
fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

confrérie
avatar
C. Bartholomew Hasting
↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

Age : 32 ans
Occupations : Instituteur à l'école primaire et formateur pour la confrérie
Race : Humain, simple humain fragile et inutile.
En ville depuis le : 23/05/2016
Messages : 514
Points : 367
Autres comptes : M. Oskar Petrovsky
Célébrité : Matt Smith

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Mer 22 Juin - 11:10

Wolfgang Weissmüller & C. Bartholomew Hasting
Bon bah, il irait à la chasse seul. Maddison venait encore une fois de l'appeler en disant qu'elle était chez une amie et rentrait tard. En un sens, cela ne le dérangeait pas, au contraire, il préférait quand elle ne venait pas, même si c'était son "travail". Mais la savoir soit disant chez "une amie" ne l'enchantait pas vraiment. Il la savait têtue et cachotière, il connaissait son caractère et savait qu'elle était capable sans soucis de lui mentir sur ses activités. Bien qu'il ait une certaine confiance en elle et qu'elle ait tout de même déjà un certain âge pour être considérée comme une grande fille. Bartholomew ne pouvait s'empêcher de s’inquiéter, tel un père, un protecteur. Il la préférait à la maison où au moins là où il pouvait garder un œil sur elle. Bref, Chester prépara le dîner, qu'il n'avala même pas, il n'avait pas faim, mais il laisse une assiette toute prête pour la jeune fille dans le frigo avant de retirer son costume en tweed de journée pour une tenue tout aussi égale, mais qu'il mettait pour les patrouilles. Non pas qu'il était spécial ou que des gadgets y étaient cachés à la Batman, non. Mais au moins il n'en salissait et ne déchirait qu'un ou deux pendant des patrouilles. C'était question d'économie. Car où c'est bien cher tout ça quand même et il n'a un salaire d'instituteur et de formateur, certes convenable, mais pour lui et Maddie la vie n'était pas forcément une vie de roi et reine.

Un post-it sur le frigo pour indiquer qu'un repas l'attend quand elle rentrera et le voilà prêt à partir. Son sac de cuir bien rempli d'armes en mains, il claqua la porte derrière lui. Marchant en direction du parc. Très souvent envahi par les morts-vivants et autres créatures. En même temps divers grands lieux de Ravensburg ne manquaient jamais d'animation. Puis hier, il avait été dans un cimetière aux alentours de la ville, le changement, c'est bien, cela évite de s'ennuyer. Arrivant aux abords du parc son pieu ayant déjà transpercé deux vampires et fait fuir un démon un peu étrange, une déchirure en plus sur son costume, il souffla. Mais il manqua de se faire mordre par un autre lors de sa balade, décidément, c'était bien animé ce soir. Barth s'en sortit tant bien que mal, dépoussiérant son costume, puis il décida de s'enfoncer dans le parc. Marchant en étant discret, du moins en essayant, soudain un bruit se fit entendre derrière lui. Il se retourna, mais rien, un autre craquement sur le côté, il fit volte-face, mais toujours rien. Décidément, on s'amusait avec lui ce que l'agaçait profondément !

Le formateur et chasseur restait sur ses gardes, il avançait avec prudence. Suivant sagement le sentier, pour l'instant. Le parc était vide, il n'y avait croisé qu'un couple, qui s'en allait lors de son arrivée. Après toute la nuit était tombé déjà depuis un moment et les gens n'étaient pas bêtes, les rues et autres lieux n'étaient pas sûrs ici à Ravensburg. Même les quelque rares naïfs qui encore ignoraient l’existence des créatures savaient bien que quelque chose ne tournait pas rond ici. Le Galois n'était pas totalement serein et pour cause les divers bruits aux alentours de lui n'étaient pas rassurant, il se doutait qu'on le suivait, et cela, surement depuis un moment, mais tant que le monstre ne se manifestait pas, il ne pouvait rien faire. Il n'était qu'un simple humain après tout. Mais il n'eut pas à attendre bien longtemps alors, un grognement, puis un second plus fort se manifestèrent derrière lui. Un troisième encore plus effrayant. L'homme se retourna et se trouva nez à nez avec un démon bien moche et bien grand. Il ne l'avait jamais croisé avant cela, il était empli d'écailles qui semblaient dures comme de la pierre, imposant et effrayant. Le formateur leva une babine exprime un bruit de dégoût alors qu'une odeur immonde lui parvint aux narines. Levant son visage pour croiser le regard vide et sombre de la créature celui-ci leva un bras, ou du moins, ce qui y ressemblait le plus près à tester ses belles griffes sur l'humain. Barth esquiva le premier coup, mais le démon était rapide dans ses gestes. Il était trop faible face à ce truc, seule solution, battre en retraite.

Courant aussi vite que possible, son sac de cuir toujours autour de sa taille, en bandoulière. Ses mouvements maladroitement fluides, il distançait cependant la bestiole assez facilement, qui n'était pas très rapide dans sa course. Quittant le chemin, il déboîta dans le parc mal éclairé et au loin, il sembla voir quelque chose, il s'en approcha. Il reconnut sembla connaitre une invocation d'un de ces confrères sorcier. Miracle, peut-être qu'il pourrait l'aider. À vive allure essouffler et presque hurlant, il s'approchait du lieu et de la personne qu'il reconnut alors qu'il fut proche. S'arrêtant à quelques petits metres de son camarade de la confrérie, mains sur les genoux, têtes baisser essayant de retrouver un semblant de souffle, il indiqua par quelques mots simple « Démons - poursuite - aide ! »

911 mots. Fiche créée par Rinema

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Ven 24 Juin - 14:52

Et vitam venturi saeculi. Amen.
Feat. Barth & Severin
Le calme, n'est-ce pas ? Il n'aurait peut-être pas du parler aussi vite. Tandis que ses yeux fermés savourer cet instant, les pensées de son compagnon s'agitait cependant. Ouvrant alors les yeux pour un retour sur la terre des hommes assez brutal, l'allemand avait baissé la tête en direction de la chimère qui ne demeurait plus tranquille depuis quelques instants. S'accoudant sur ses jambes, il avait jeté un œil en direction de l'attention du la bête. Rien. Du moins, rien qu'il ne pouvait voir où sentir. Il n'était pas inhumain non plus et ses sens restaient ceux d'un humain lambda. Cessant de regarder cette magnifique allée d'arbre et de caillou à pertes de vue, Wolfgang avait reporté son attention sur sa chimère de compagnie. Allons bon, qu'est-ce qu'il y a ? Le calme ne te convient pas lui avait-il fait remarquer avant que la bête ne rétorque très vite Il y a un démon de classe A dans les airs. Loin d'être un démon mineur donc, sa chimère avait une façon de classsifier les démons que lui-même ne comprenait pas. Bien souvent, elle était d'ailleurs obligée de simplifier par quelques choses du genre ''démon balaise en approche'' pour que ça soit plus clair pour l'allemand. Cela dit, il avait bien compris où elle voulait en venir et de ce fait, Wolf' s'était mit rapidement sur ses gardes.

Remettant le talon sur sa canne et n'effaçant pas le cercle, si ce démon était aussi costaud que son ami venait de le dire, son aide sera le bienvenue. Il avait simplement fait mine de rien en préparer à dégainer son pompe. Des pas courants en sa direction s'approchaient, sa main se resserrant sur la poignet du fusil... Jusqu'à ce que ça soit finalement ce maladroit de Barth qui n'apparaisse devant lui. La pression était partie d'un coup, ne sachant pas s'il devait être soulagé ou, au contraire, complètement blasé.

-Hasting ! Prononça Wolfgang d'un air à la fois surpris et fâché. Ça t'amuse de me faire peur comme ça ?

Un ton légèrement sarcastique, il ne lui en voulait aucunement en vérité. En vue de son état et du message codé qu'il lui balançait, il se doutait bien que le jeune homme était en difficulté. Wolfgang s'était levé de son banc, invitant Barth à ce qu'il prenne sa place pour reprendre son souffle. Attendant un peu que la respiration revienne, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'il reste de marbre.

-Que t'arrive-t-il ?

Avait-il vraiment eu besoin de poser la question ? Non puisque le démon qui pourchassait son confrère avait fini par apparaître. Une bête dégoûtante, il était obligé de l'admettre. Elle avançait lentement, peu de vitesse. Un statistique faible qui devait être rattraper sur autre chose comme la défense ou bien l'attaque. Regardant sa chimère un instant, elle semblait avoir compris où il voulait en venir. Analyse et diversion, comme d'habitude faisait-elle remarquer avant que le lion se jette sur son confrère démon. L'allemand en avait profité pour sortir son arme et recharger les balles en argent à fond pour ne pas avoir à le refaire plus tard. Cependant, au moment où il s'apprêtait à tirer, un deuxième cri avait fini par retentir. La bête écailleuse n'était pas seul, un drôle d'oiseau semblable à une harpie s'était également joint à la fête. Cela faisait un petit moment que Wolf' lui courait après mais, il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle pointe le bout de son nez ce soir et surtout maintenant.
Se résignant à ne pas tirer, il y avait été contraint pour éviter que les serres de la bête ne viennent lui arracher un œil, une la peau. Une roulade sur le côté puis, il avait fini par tirer sur l'oiseau démoniaque plutôt que sur la bête écailleuse que son confrère lui avait gentiment ramené.

-Si tu as repris ton souffle, il serait intéressant que tu viennes m'aider s'il te plaît. Restant tout de même courtois et poli malgré la situation qui aurait eu raison du karma de n'importe qui, il n'était pas sur que demander de l'aide à Barth soit une bonne idée. Il n'avait pas vraiment envie de tuer un de ses confrères après tout.
fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

confrérie
avatar
C. Bartholomew Hasting
↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

Age : 32 ans
Occupations : Instituteur à l'école primaire et formateur pour la confrérie
Race : Humain, simple humain fragile et inutile.
En ville depuis le : 23/05/2016
Messages : 514
Points : 367
Autres comptes : M. Oskar Petrovsky
Célébrité : Matt Smith

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Sam 2 Juil - 15:58

Wolfgang Weissmüller & C. Bartholomew Hasting
Bartholomew était essoufflé, penché en avant les mains sur les genoux, la tête qui tourne à moitié. Il essaie d’énoncer quelques mots pour faire comprendre son interlocuteur de fortune de la situation dans laquelle il se trouve. L'autre ne tarde pas à réagir et se lance dans le combat, mais un quatrième membre un spécimen volant semble se mêler à la bataille. Pour le plus grand malheur de Barth qui a du mal à reprendre son souffle et ses esprits déjà. Au moins Wolf a un allié avec sa magie, mais lui, pauvre chose que la race humaine lui offre de pauvres petits poings et une force inutile... Et encore, il peut être fier d'avoir un plutôt bon cerveau... Mais dans ce cas précis, il ne lui sert à rien, rien de rien. Bestioles face à lui ? Inconnu aux bataillons, même les diverses illustrations ou description de livres qui s'en rapproche à son souvenir son encore loin de la vérité. Et puis avec la nouvelle bestiole, un oiseau, une harpie... Il ne sait même pas. La voie de son collègue alors retenti dans les airs obstrués par les légers cris et grognement de leurs adversaires.

Le formateur en tweed, alors, lève une main en signe d'approbation. « J'arrive, deux secondes... » Marmonne-t-il dans sa barbe près à s’effondrer alors sur le sol. K.O. de sa course. Mais il inspire et expire un grand coup avant de finalement tenter de prendre part à la bataille. Il dépose son sac rempli d'armes au sol et empoigne une arbalète et une dague. Il se poste au côté de Wolf, un grand sourire sur son visage éclairé, limite niait. « Je suis là ! En sueur, mais je suis là ! » Dit fièrement le jeune homme avant de tirer un carreau dans le vent manquant la créature volante pour finalement s'élancer sur l'autre machin écaillé qui d'un lever de ras envoie de chasseur de quelques soirs voler dans les airs. Chester atterrit dans un buisson plus loin, cela amortit un peu la chute. Se relevant, il grimace « Aïe ! Ça pique... » Laisse-t-il entendre à qui le veux et qui le peu. Il s'époussière légèrement des divers déchets naturels qu'il a embarqués dans son atterrissage d'urgence après ce vol quelque peu raté. Penchant la tête à droite puis à gauche comme pour faire craquer son cou, il se met à courir de nouveau vers la créature qui semble se moquer de lui. Sa dague toujours en main, truc qu'on lui a apprit. Ne JAMAIS lâcher son couteau, pieu ou autres armes du style en combat, même quand vos faites une vol planée de plusieurs mètres... Histoire de survie et surtout que l'arme en question ne se retrouve pas en mains ennemies. Mais bon, le formateur à la mèche rebelle réussit bien à garder son couteau, mais il avait perdu l’arbalète dans son moment au-dessus de la terre... La cherchant du regard, il l'a vu plus au loin, trop pour la récupérer à présent, alors sil s'élança vers le monstre de nouveau. « Ils sont coriaces ce soir ! » Lança Barth en frôlant son confrère dans sa course. Chacun s'occupait d'une créature. Barh s'amuse comme un petit fou, l'adrénaline le submerge à présent et sa vie sa survie devient alors secondaire dans cette bataille difficile.

569 mots. Fiche créée par Rinema

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Lun 4 Juil - 20:45

Et vitam venturi saeculi. Amen.
Feat. Barth & Severin
L'avantage d'en avoir vu d'autre dans la peine, c'est qu'il n'avait pas besoin de faire des pieds et des mains pour que Wolfgang comprenne où ils voulaient en venir. Et cette rapide compréhension ne faisait pas exception pour le cas de Barth. De toutes façons, même le plus idiot aurait comprit qu'il était poursuivi en voyant la bête qui le suivait apparaître dans l'allée principale du parc. Lui qui voulait profiter de sa soirée, c'était à remettre à plus tard visiblement. Soupirant doucement, il était déjà fatigué mais, voilà qu'il devait remettre ça sans se reposer plus longtemps. Un seul démon n'était pas assez, bien sûr que non. Il avait fallu que la harpie qu'il pourchassait depuis plusieurs jours décide de pointer le bout de son nez en même temps. En voyant le comportement des deux démons, il en était arrivé à la conclusion assez rapidement que les deux êtres se connaissaient. Ce qui l'étonnait car l'allemand n'avait jamais encore croisé de créatures comme celle-ci auparavant. Pestant doucement dans sa tête, la chimère avait tout entendu. Allons, garde ton calme voyons. Ordonna la bête qui n'avait plus les idées clairs à cause des pensées de Wolfgang sur la situation. L’inconvénient majeur lorsque partage ses pensées, c'est qu'il n'y a plus de liberté.
Stoppant son rattrapage vaseux qui lui avait coûté quelques bleues en plus, le chasseur s'était redressé en demandant de l'aide à son confrère. Autant qu'il se rende utile maintenant qu'il était là avec son animal de compagnie. Deux secondes, comme s'il avait le temps de lui donner. Le comportement du formateur faisait partit d'une des choses qu'il ne supportait pas. Cette candeur, cette niaiserie, cette pitrerie et ce manque visible de sérieux lui donnait par moment envie de lui coller une balle entre les deux yeux. Façon d'exprimer sa colère bien sur, il ne serait jamais capable de tirer sur lui. Leurs histoires respectives les rapprocher bien de trop. Une fois que son collègue était enfin prêt, ils avaient pu reprendre :

-Épargne moi tes commentaires sur ta transpiration, tu pourras les faire après si tu veux. Fit-il remarquer tranquillement tandis qu'il repointait son arme sur la harpie.

Chacun avait leur adversaire respective. Pas de quoi s'alarmer donc. Sauf pour Barth qui demeurait être un peu plus fragile tout de même. Quoi que … Nous sommes à 3 contre 2, ça devrait le faire. Aide Barth quand tu le vois en peine, ça m'ennuierait de le ramener en morceaux. La chimère avait simplement hoché la tête pour confirmer la bonne compréhension des ordres avant de s'élancer de nouveau faire le reptile. L'allemand avait besoin d'une arme de précision, d'où le fait qu'il avait rangé son fusil à pompe à sa ceinture pour l'échanger contre deux pistolets de précisions. Chargeant les armes d'un geste habile, il s'était mit à tirer sur la harpie sans prêter plus attention aux mouvement de Barth et à sa cascade dans le buisson près de lui. Le lion retenait du mieux qu'il pouvait l'espèce de lézard géant pour laisser à Barth un temps de répis pour se relever tandis que Wolfgang continuait de tirer sur la harpie qui esquivait ses balles sans aucune grâce. Laissant un petit soupir de colère s'échapper de sa bouche, il avait fini par changer d'emplacement juste après la remarque de son collègue.

-Ils sont surtout très chiant oui.

Coriace, il s'en fichait, il les aimait comme ça. Mais moqueur, il en avait une sainte horreur. Cessant de faire feu sur l'oiseau du diable, il avait fini par sortir un autre fusil de son manteau, un harpon pour être plus exact. La variété de sa panoplie était très variée comme c'était déjà énoncé. S'installant près du buisson où Barth avait préalablement atterrit, il s'était concentré pour son tir. Avec ce genre d'arme, il n'avait qu'une chance. Attendant, continuant d'attendre tandis que l'oiseau le chercher, il avait fini par faire feu, transperçant une des ailes de la créature. Un petit sourire satisfait aux lèvres, le champs d'esquive de la bête était réduit maintenant qu'elle se trouvait attacher à virevolter tel un cerf-volant jour de tempête.
fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

confrérie
avatar
C. Bartholomew Hasting
↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

Age : 32 ans
Occupations : Instituteur à l'école primaire et formateur pour la confrérie
Race : Humain, simple humain fragile et inutile.
En ville depuis le : 23/05/2016
Messages : 514
Points : 367
Autres comptes : M. Oskar Petrovsky
Célébrité : Matt Smith

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Sam 9 Juil - 15:39

Severin Weissmüller & C. Bartholomew Hasting
« Ton langage ! » Rétorqua Bartholomew à son confrère alors que celui-ci traitait leur ennemie de chiants. Barth était très à cheval là-dessus enfin en public, car dès qu'il avait un petit coup dans le nez ou quand il était seul, il ne se privait pas pour jurer ou avoir un langage quelque peu grossier. Mais il aimait se donner ce genre d'anglais coincé et strict qu'il n'était en réalité pas du tout. Venez un jour le voir en classe et vous comprendrez qu'il a surement le même âge mental que les gamins de ses classes. Mais en ce moment précis dans le parc la question n'était pas vraiment à la politesse et à ses pitreries habituelles, même si Chester ne pouvait s'en empêcher. Dans sa course pour retourner vers son ennemi qui est occupé avec la chimère de son camarade. Barth saute littéralement sur le lézard gênant et étrange lui plantant le poignard un des deux poignards qu'il ramassa en se relevant précédemment. La créature grogna, émettant son mécontentement, mais elle sembla ne pas plus souffrir que cela. Bon bon... Il allait falloir penser à une autre stratégie. Mais laquelle ? Le formateur ne savait pas trop, Maddie, généralement, était sa solution de secours son pouvoir était grand même si elle ne le maîtrisait pas encore bien. Et ce, n'allait pas être la chimère en carton de son camarade qui allait les sortir de ce pétrin. Elle aidait, oui, mais ce soir, il se frottait à un niveau supérieur de créature.

Un regard vers Sevrin qui semblait tout autant s'amuser que lui. Chacun se bagarrait dans son coin. Barth aimait bien ça, les bagarres à plusieurs, cette adrénaline qui le submergeait et lui faisait oublier son malheur l'espace de quelques instants. Barth semblait toujours un peu ailleurs, maladroit et faisait le pitre. On le disait souvent bouffons de service, mais il n'était pas chasseur et formateur pour rien, non... Il avait une certaine habileté dans ses mouvements et une certaine logique implacable. Mais surtout une patience d'ange. Ses mouvements imitant une danse inventée pour éviter les coups de la créature à écailles se faisaient rapides et il tentait de récupérer son coutelas planté toujours, dans la créature. Mais l'autre même pas bien vif était violent et savait se protéger et ou frapper. Un nouveau vol plané pour Barth qui cette fois embarqua son camarade sur son chemin. Et ce fut un arbre qui l'arrêta. Barth cette foi eut mal, très mal son dos craqua sous la douleur alors que Sev lui avait atterri juste avant. Barth ne se releva pas soufflé par le choc, conscient mais incapable de pour l'instant faire un mouvement.

459 mots. Fiche créée par Rinema

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Sam 9 Juil - 20:34

Et vitam venturi saeculi. Amen.
Feat. Barth & Severin
Quoi son langage ? Il  a bien entendu ou ce n'était qu'une mauvaise blague. Dans tous les cas, Severin ne semblait pas réagir à la remarque de Barth. Ou du moins, pas pour l'instant. Il était bien trop occupé à rappeler sa chimère à ses côtés pour qu'elle tire la harpie vers le sol. Seulement lorsque la bête s'était mise à l'ouvrage, le barman avait accepté de diriger son intention vers l'instituteur mais, rien à faire. Simplement, il avait avalé un chewing-gum pour se détendre et analyser rapidement la bestiole à écaille derrière son confrère. S'il en avait fini avec l'oiseau du diable, il pourrait venir l'aider ensuite et ils en auraient terminé. Enfin, sauf si son collègue lui prend le chou avec ses gros mots. Car un petit ''chiant'' était très loin de son level dans cette matière. Est-ce que je l'incendie tout de suite ou j’attends qu'on est fini à ton avis ? Laisse couler, ce n'est pas la peine. Je dirais plutôt de continuer rien que pour l'embêter. Aux paroles de son familier, Severin avait étiré un petit sourire amusé avant de reprendre la parole :

-Quoi mon langage ? T'es coincé du cul aussi alors fout moi la paix et occupe de toi de ton croco.

Lança-t-il à moitié blasé par le comportement de Barth. Pour autant, il ne s'en était pas occupé plus longtemps et, étant donné que sa chimère avait fini de ramener au sol la harpie, il fallait bien qu'il finisse son travail. Sortant un de ses deux katana accrochés dans son dos, Severin avait donné l'ordre à son familier de bien maintenir le démon pendant que celui-ci gigotait pour se débattre. Il y avait cette once de folie dans ce regard et même lorsque la harpie avait rangé ses ailes et ses griffes pour une apparence plus humaine, rien n'avait empêché le rouquin de lui planter son sabre dans la gorge. Le sang colorait la lame d'une couleur noir / rouge mais, ce n'était pas suffisant pour lui. Elle allait finir par se relever, il fallait s'assurer qu'elle ne le fasse pas. Lui coupant d'abord les bras, l'ouvrant le long de sa colonne vertébrale pour finir par lui couper les jambes à partir des genoux, il pouvait être sur qu'elle n'allait pas se relever comme ça. Même si c'était dans l'exagération car, la démone était déjà morte depuis le moment où sa gorge fut découpée par sa lame.
La tête penchée en arrière, le chasseur semblait être soulagé même si le sang sur ses mains et sur son visage lui donnait un côté de psychopathes. Mais ! Un psychopathe soulagé. Pas totalement à vrai dire, il restait encore une proie après tout. Cela dit, il n'avait pas eu le temps de réagir, hormis ranger son katana pour ne pas planter Barth avec à cause de la projection. Plaqué contre un arbre, heureusement -ou malheureusement pour Barth du coup- que son collègue avait amortie le choc mais, tous deux semblaient bien secoués. Alors, son familier avait eu le déclic de les protéger tous les deux le temps que chacun se relève. Et comme Severin était celui qui avait encaissé le moins grâce à l'instituteur, il avait été le premier à se relever pour retourner se battre.

Vacillant un peu, il avait fallu un peu de temps mais, il avait fini par réussir à voir droit devant lui. Sa chimère était revenue à ses côtés tandis que les deux faisait barrages entre le démon et Barth. Et puis, il se remettait à mâchouiller sa gum comme si de rien était. Jusqu'à ce qu'il donne les ordres à son familier. On y retournes et on le fait à l'ancienne cette fois-ci. Le lion avait rugis pour confirmer avoir bien entendu les ordres et les deux compères s'étaient jetés sur le démon à écaille. Le reste n'était qu'une question de synchronisation. La chimère faisait diversion pour masquer l'attaque de Severin. De ce fait, elle avait immobilisé le bras de la créature en le mordant tandis que l'allemand était arrivé par derrière pour planter son premier sabre dans son bras avant de reculer en saisissant le deuxième. Il le faisait tournait habilement dans sa main pour provoquer son adversaire. Et puis, il était repartit et, arrivant non pas par l'épaule mais par la hanche du démon, il lui avait planté son second sabre à l'opposé de l'autre cette fois-ci. Il n'y avait plus qu'à trancher maintenant et c'est pour cette raison qu'il avait siffler pour faire signe à son compagnon que c'était bon.
La chimère avait alors cessé de cracher ses flammes à la figure du démon pour venir saisir un des sabres pour qu'ils puissent tourner tous les deux dans le même sens afin de découper le bras du démon. Celui-ci avait tombé lourdement au sol tandis que la bête hurlait de souffrances. Mais qu'est-ce qu'il s'en fichait ! Il prenait une pause victorieuse avec son sabre dans les mains, riant à plein poumon de joie. Ou de folie, à voir. Jusqu'à ce que le démon l'attrape avec sa main restante, le plaquant et l’écrasant au sol. S'il y avait bien une chose qui faisait défaut à Severin, c'était sa physiologie. Ses os craqués de plus en plus sous la pression de cette main qui faisait sa taille. Son familier était venu l'aider mais, la bête écailleuse ne semblait pas s'en préoccuper. Si bien que c'était le chasseur qui se mettait à hurler de douleur en sentant sa cage thoracique écrasée et venir appuyer sur ses poumons pendant que sa colonne vertébrale cédait également aux fissures osseuses.  
fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

confrérie
avatar
C. Bartholomew Hasting
↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

↖️ ↗️ ↙️ ↘️ ↖️ ↗️ ↙️ ↘️

Age : 32 ans
Occupations : Instituteur à l'école primaire et formateur pour la confrérie
Race : Humain, simple humain fragile et inutile.
En ville depuis le : 23/05/2016
Messages : 514
Points : 367
Autres comptes : M. Oskar Petrovsky
Célébrité : Matt Smith

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞ Jeu 21 Juil - 10:28

Severin Weissmüller & C. Bartholomew Hasting
Les étoiles volaient presque au-dessus de son crâne comme un cartoon. Une expression de souffrance sur le visage, il regarda son camarade se relever. Il tenta bien aussi de le faire, lui Bartholomew, mais le moindre mouvement qu'il fit lui arracha un hurlement de douleur. Sa colonne avait dû prendre, ou du moins c'était encore le choc qui lui faisait si mal. il ne savait pas trop. Mais il devait se relever l'autre était coriace. Et le formateur pensait de plus en plus à la fuite. Parfois fuir était le meilleur moyen de rester en vie. C'était la première chose qu'il apprenait aux confrères de la confrérie qu'ils formaient. Son compagnon du soir tenta du protégé à l'aide de sa chimère, se lançant dans la bataille pour éviter que la créature n'achève le pauvre instituteur qui doucement mais surement reprenait son souffle et arrivait à se relever.

Quand enfin, il fut debout non sans une expression qui trahissait sa douleur et sa souffrance intense. Il voyait l'air glorieux de son ami. Mais il vit aussi la créature foncée dessus, la bouche ouverte Barth n'eut pas le temps de prévenir Severin de l'attaque par surprise qui l'attendait. Se tenant les côtes. Surement qu'il en avait plus d'une de casser, il tenta d'avancer vers son pauvre compagnon qui hurlait. Cherchant le couteau à sa jambe, il la lança dans la créature avec habileté pour la faire reculer un instant. Le cri de son ami et de la créature se mêla un instant alors que le formateur aidé de ses dernières forces tira son compagnon hors de la créature. Mais le regard de celle-ci se posa sur le formateur et il comprit que s'il ne fuyait pas, ils seraient morts. Un regard vers la chimère de son compagnon et il hurla alors « On dois fuir, retiens-le. S'il te plaît. » Tout en tentant de relever son compagnon pour fuir plus facilement.

Relevant enfin son compagnon Barth et lui bras dessus-dessous titubaient hors de portée. Barth fonçait droit devant lui, sans réfléchir, leur pas maladroitement synchronisé. La course était difficile, mais ils se devaient de regarder un peu la civilisation et de potentiel autre confrère. Ou du moins trouver une maison pour les abriter un instant. Sans se retourner ni se soucier de la chimère de son compagnon, il fonçait, pensant juste à leur vie.

408 mots. Fiche créée par Rinema


PS :: je pense qu'on peu le clôturer (si tu veux répondre ensuite) non ?

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINEE] Et vitam venturi saeculi. Amen. ♦ ft. Barth
» Venturi 260 Trans Cup MOG 1/43
» AD VITAM
» in nomine patris, fillis, .... Airbus, Amen
» Ad vitam Aeternam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Quartier Ouest :: Le parc-
Sauter vers: