Partagez | 
 

 [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Lun 4 Juil - 20:37


All my friends are heathens, take it slow

Ô nuit d’Arabie, que ta lune soit clémente, j'ai si mal … Dans les grains de sables, loin de la population, la reine devenu roi demeurait allongée, roulé en boule. Il y avait peu de temps que son exile avait été prononcé et la douleur était toujours aussi vive. L'homme noir n'était pas roulé en boule car il avait froid mais, parce que ses côtes et ses jambes lui brûler la peau. Une peau portant encore les traces incandescents des flammes de l'Enfer et de la lumière du soleil. Heureusement pour lui et malheureusement pour les voyageurs, il avait réussi à voler de quoi se couvrir un maximum mais ça ne suffisait pas. La douleur se vivifiait à chaque minute passée sous l'astre solaire. Il était bientôt arrivé, il devait profité de l'absence du soleil pour continuer d'avancer. Se relevant péniblement, Lilith demeurait encore plier en deux, ses yeux commençant à perdre leur teinte humaine pour celle d'un démon. Les pupilles noirs aux iris jaunes étaient encore plus sensible au soleil. Pas de chances, à cette époque, les lunettes de soleil n'existent pas. Mais, la nuit avait une aura apaisantes qui rendait le succube un peu moins grimaçant. Il ne ressentait pas le froid à cause de ses brûlures internes tout comme il ne sentait pas le soleil mais la lune caressait son visage d'ange tombait du ciel. Ou bien de démon ayant rejoint la surface. Marchant dans le sable, il avait une sainte horreur des dunes. Elles montaient, elles descendaient, forçant sur ses jambes comme il pouvait. Jusqu'à ce qu'il atteigne l'entrer d'une ville, s'écroulant devant celle-ci. Et puis, plus rien. Rien hormis des gardes d’affolants et l'emmenant chez un soigneur au plus vite.
Autant dire qu'au réveil, il était sur le qui-vive. Déjà mit torse-nu, découvert, sa queue en pointe tombant contre la table de marbre, il s'était réveillé en sursaut. Son premier reflex ayant été d'étrangler le médecin qui ne faisait qu'appliquer un baume sur ses brûlures. Ses doigts serraient tellement fort le cou de ce pauvre vieillard qu'il avait dû tendre l'oreille pour comprendre ce qu'il disait. De l'égyptien, forcément mais, à en voir ses gestes et le matériel à côté de lui, Lilith en avait vite conclu qu'il n'était pas là pour le démembrer. Ne disant toujours rien, il avait fini par relâcher son emprise, reposant l'homme à terre qui était à présent effrayé. Le brun n'osait même plus le regarder. Ce n'était qu'un fils d'Adam, il n'avait aucune raison de s'excuser et puis, il pouvait sûrement comprendre pourquoi une telle réaction.

-Navré vieillard, je ne suis pas très commode au réveil. Lança-t-il d'un ton sarcastique en se demandant si ce soigneur comprenait quelques mots d'hébreux. Visiblement oui, alors Lilith continuait. Je songerais à te dédommager de tes soins.

Un petit clin d’œil qui voulait tout dire tandis qu'il avait enroulé sa queue autour de son torse avant d'enfiler sa tunique. Serrant la ceinture à sa taille, il grimaçait doucement. Elle n'était plus du tout la même. Il restait bien tailler mais, tailler comme un homme. À cette pensée, la rancœur était revenue plus rapidement que prévu, la colère avec. Et aussi, l'envie. Une envie insatiable hormis par l'oublie. Alors le brin s'était tourné vers le vieil homme, son regard redevenant noir comme la nuit. Il n'y avait que les deux perles jaunes qui semblaient à un soleil de mauvaise augure. Il y avait de quoi. Le faisant prendre place sur la table où c'était lui qui était allongé précédemment, il restait une créature de séduction. Sans aucune finesse. Agrippant les lèvres usées, Lilith s'était mit à aspirer son énergie goulûment sans rien lui donner en retour. Hormis la fatigue. Une immense fatigue qui avait creusé le soigneur à tel point qu'il ressemblait à une des momies que les égyptiens enterraient dans leurs pyramides. Une fois terminé, le démon s'était redressé, n'adressant plus aucun regard à ce pauvre homme qui aurait mieux fait de le refuser lorsque les gardes l'ont apportés.
Sortant de la cabane en réajustant sa ceinture, il analysait de droite à gauche ce qui pouvait lui tomber sur la figure. Ou entre les dents. Mais la présence de personne dans les rues ne lui permettait pas d'avoir les idées au clair sans compter sur la fatigue que sa colère et sa rancœur provoquait. Restant dans l'ombre des rues, il n'avait plus qu'à attendre que la foule aille se coucher à cette heure tardive du soir.   

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Mar 12 Juil - 3:54

All my friends are heathens, take it slow.
Dehors le soleil décline lentement, laissant place à une douce couleur orangée dans le ciel Égyptien. Ainsi, les quelques marchants remballent leurs affaires et rentrent chez eux pendant que les tavernes s'animent et que la boisson coule à flot. C'est à ce moment là qu'ils vont pouvoir sortir, que la nuit annonce la possibilité pour eux de mettre le nez dehors sans risquer leur vie qui, tout de même, leur est précieuse. Car même si peu de chose peuvent atteindre ce couple démoniaque, il existe tout de même une chose qui les contraint à rester caché lorsque vient la journée. Le soleil, l'astre brillant pourrait réduire en poussière le couple si l'envie leur prenait de mettre le nez dehors sans que les rayons ne soient tous couchés. Ainsi ils dorment la journée et sortent le soir, une vie étrange qui attire l'attention des auberges où ils s'arrêtent, en effet ce couple étonnant vit en décalé et parfois ils s'attirent les questions des patrons, eux qui ne mangent pas et qui dorment le jour jusqu'au soir venu. Mais en temps normal cela se passe bien et encore ce soir, ils vont sortir afin de visiter la ville dans laquelle ils ce sont arrêtés depuis quelques jours. Sa créatrice termine sa nuit alors que lui est déjà debout, dévoilant sa nudité après avoir laissé tomber le drap en laine sur le petit lit qui l'a accueilli pour la nuit. Il entend Aaliyah rire dans son dos, ce qui le pousse à sourire en se tournant vers elle avec un regard amusé. « Il est indécent de regarder ainsi ma douce ! » « J'ai perdue toute notion de décence depuis longtemps ! » Dit-elle alors qu'il se met à rire également, faisant écho à celui de sa créatrice, avant de s'approcher d'une table où repose une vasque en terre cuite. Il se saisit d'une petite carafe en poterie également, pour se passer de l'eau sur le visage et dans les cheveux, faisant une toilette rapide et efficace. Puis il enfile une tunique de couleur rouge posée non loin de là, soigneusement pliée par son amante la veille. « Tu ne viens pas ? » Dit-il en se tournant vers elle, remarquant qu'elle est encore nue et qu'elle ne semble pas avoir envie de sortir. « Non ! Je reste ici ce soir. Mais va visiter je t'en prie ! » Il hoche la tête et s'approche d'elle pour lui embrasser le front tendrement avant de sortir de leur auberge, quittant la chambre et sa créatrice au passage.

L'air est frais, très doux et chargé d'une odeur de miel et de safran. Ils sont en Égypte depuis quelques semaines et il prend un plaisir sans limite à visiter ce pays, ses coutumes et ses habitudes, il aime découvrir les habitants de chaque contrée et n'est jamais lassé à l'idée d'apprendre des nouvelles choses. Il est une source d'information qui profite allègrement de son immortalité. Et ce soir encore il aimerait jeter un œil à ces monuments qu'on appelle Pyramide, il n'a pas eu le temps de le faire avant et ce soir apparemment, il devra se débarrasser de deux ou trois gardes pour accéder à l'entrée d'une des Pyramides non loin de là. Mais pas maintenant, la relève est assurée et si on le voit attaquer les gardes, il va s'attirer des ennuis. Dans une ou deux heures il pourra aller voir de plus prêt ce qu'on appelle hiéroglyphe et surtout, comprendre ce qu'ils veulent dire. Avec le temps il a tellement étudié cette écriture qu'il est capable de la déchiffrer. Ainsi il repère une taverne non loin du lieu qu'il veut visiter alors, il met une seconde à pousser la porte en bois pour pénétrer dans l'endroit. Il sent une odeur de bière et de transpiration lui prend le nez, ce qui le fait grimacer sous le dégoût. Heureusement, un parfum de rose vient également chatouiller ses sens et il se concentre sur cela pour focaliser son attention sur autre chose, que sur les odeurs écœurantes qui flottent dans l'air. Il s'approche de comptoir et prend place sur un tabouret, attendant que le serveur vienne prendre sa commande. Il demande un lait de chèvre, n'ayant pas envie de boire de l'alcool et surtout, craignant d'attraper quelque chose vu la couleur de la bière qu'ils servent. Son lait de chèvre arrive rapidement, sans attendre il en prend une gorgée tout en sachant que cela ne lui fera rien, mais sa gourmandise parle toujours pour lui. Alors qu'il repose son verre, il sent une présence derrière lui mais il décide volontairement, de ne pas se focaliser dessus.
Revenir en haut Aller en bas

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Mar 12 Juil - 19:33


All my friends are heathens, take it slow

L'odeur douce ou non du vent ou bien de ce pays ne lui parvenait pas. Ce n'était pas là-dessus qu'était concentré son attention mais plutôt, à vérifier à ce que les bandages et les pommades qu'il avait volé à ce médecin défraîchi soit bien sur lui. Lilith n'avait aucune idée de quoi faire. Et pourtant, ça ne sera pas la seule fois qu'il se posera la question. La nuit était tombée et s'infiltrer dans le palais à cette heure-ci pourrait attiser les curiosités. Il était préférable pour lui que, s'il voulait rendre visite à la reine pour un toit, il le fasse demain lorsque les portes seront ouvertes au public. Pour le moment, il devait surtout trouver un endroit où se poser pour l'instant. D'où son arrivé à l'auberge d'ailleurs. Lilith n'avait prêté aucune attention à l'odeur même si son visage dégouttait ne manquait pas de prouver que l'odeur lui donnait envie de vomir. Même les démons étaient bien plus propre que ça. En retirant Astaroth du lot bien sur. Mettant sa main devant sa bouche pour masquer son odorat, il semblait bien petit parmi ses grands gaillards bien battit. Ça aurait bien trop demander au divin de le changer complètement en homme, à savoir un minimum de carrure. Mais non, surtout pas ! Les visages des malheureux qui le regardaient de haut était gravé dans son esprit. Il reviendra leur arracher les yeux pour s'assurer qu'il ne profite plus d'aucune vue.
Cela n'empêchait pas Lilith d'avoir tout de même cette démarche fière et je-m'en-foutiste dans ses pas. Il n'avait peur d'aucun d'entre eux, c'est plutôt eux qui devraient avoir peur de lui. Son air d'angelot tombait du ciel n'étant qu'une apparence. Il avait bien entendu repéré une personne là-bas au loin qui avait … Un truc en plus. Incapable de dire de quoi il s'agissait, le petit brun se contentait simplement de se poster derrière lui en attendant de trouver une place et surtout, une bonne raison pour justifier sa venue ici. Le démon ne faisait que jeter des regards de temps en temps à cet homme qui ne cessait de lui faire dos. Un sourire s'étirait sur son visage. Un sourire amusé par le comportement de ce type.

Et puis finalement, il avait fini par prendre place à côté de lui. Les bras croisés sur le comptoir, Lilith n'avait fait que demander un pichet d'eau. Grand de préférences. Après tout, depuis son transfert sur Terre -si l'on peut appeler ça ainsi-, le succube mourrait de chaud à en étouffer. Ses brûlures internes comme externe sur le bas de son ventre et de son dos n'arrangeait rien les choses. Tirant un peu sur le col de sa tunique pour faire un appel d'air, il avait fini par grimper sur un tabouret.

-C'est triste un homme seul. Lança-t-il comme ça à son intention. Surtout un homme seul qui ne l'est pas vraiment. Elle n'a pas voulu te suivre ? Avait-il fini par dire.

Deviner qu'un homme avait une attache à une femme était facile. Il suffisait de regarder légèrement dans le détail. Il ne sentait pas la bière, sa tunique rouge était parfaitement propre et un cheveux traîné sur son épaule gauche. Et étant donné la longueur, ça ne devait pas être un poil de chèvre. Son pichet d'eau ayant fini par arriver, il ne s'était même pas servi du gobelet que l'aubergiste lui proposait. Il avait simplement tendu la main pour lui faire signe et boire au bec du récipient. L'eau ruisselait sur ses joues jusqu'à tombé dans le décolleté de sa tunique mais il ne s'en plaignait pas du tout. Bien au contraire, s'il le pouvait, il l'aurait déjà renversé sur sa tête.
Lorsque l'eau avait fini par manqué, Lilith avait reposé le pichet sur le comptoir, le redonnant à son propriétaire. Le succube voulait lui faire comprendre qu'il avait faim, n'ayant pas mangé depuis des jours. Et de la vraie nourriture cette fois-ci, pas d'énergie vitale. Pour se remplir l'estomac, il allait encore devoir attendre. C'est pour cette raison qu'il s'était accoudé au comptoir, son intention de nouveau vers cet homme. Allez, s'il pouvait le faire sortir et lui donner quelques choses à faire, il le laissera en paix au moins pendant une journée. Tout de même, Lilith ne cessait de se dire qu'ils auraient pu l'envoyer ailleurs que dans un des pays les plus chauds de la Terre. Pourquoi ils ne l'avaient pas envoyé en Alaska. C'est rafraîchissant l'Alaska. Et puis, les brûlures recommençaient à pointer le bout de son nez. Le démon avait eu le reflex de plaquer ses mains contre son ventre. Dans les mêmes temps, il avait fallu qu'un villageois hurle au beau milieu de la rue. Oups, il aurait peut-être du au moins couvrir le presque-mort pour que personne ne tombe dessus. Le meilleur moyen de ne pas se faire repérer, c'est de se fondre dans la masse, d'où son air faussement surpris avant de très vite revenir sur son assiette.   

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Mer 20 Juil - 19:25

All my friends are heathens, take it slow.
Depuis combien de temps sont-ils ici, en Égypte ? Ils ne comptent plus voilà plusieurs mois. C'est une lubie de son amante, sa créatrice voulait visiter l’Égypte avec lui et lui montrer les délices de ce pays, leur façon de faire, de vivre, leurs coutumes et façon de penser en tout genre. Elle est persuadée que cela plaira à Gabriel et évidemment elle a raison, elle le connaît trop bien à force, ça en deviendrait presque effrayant si ils n'étaient que des humains normaux. Mais à force, avec le temps et les années passées ensemble, ils en assimilent énormément l'un sur l'autre et finissent par se connaître mieux qu'eux même. Ainsi Gabriel est persuadé de pouvoir appréhender les mots et les gestes de sa créatrice, alors que lui même ne sait jamais comment il réagira face à une situation donnée. Ainsi elle pensait que l’Égypte serait quelque chose de plaisant pour lui et évidemment elle a eu raison, tant ce pays est beau, riche, vivant. Il aime visiter la nuit lorsque tout le monde se repose, chasser, découvrir des nouvelles choses et se perdre dans les temples Pharaonique pour en lire les écrites hiéroglyphes qu'il comprend maintenant, avec le temps.

A force de lire encore et encore des parchemins à ce sujet, il a fini par en déchiffrer plusieurs avant de se créer un alphabet regroupant les hiéroglyphes qu'il comprend. De ce fait il peut lire les prières adressées aux Dieux qui ornent les temples, sans pouvoir le parler cependant. Il ne pense pas en être capable un jour du moins. Ainsi depuis quelques temps ils sont ici, avant cela ils c'étaient perdus en Écosse et avant l’Écosse encore, il ne sait plus. Tant ils visitent des pays à une vitesse folle, il lui arrive d'oublier tel où telle ville, incapable de ce souvenir du nom où des visages qu'il rencontre. Souvent ils restent un bon moment à un seul endroit, car cela leur plaît où que la chasse est agréable. Disons qu'ils se posent une dizaine d'années quelque part avant de partir, évitant que quelqu'un se doute de quelque chose par rapport à leur apparence qui ne change jamais, ni aux meurtres qui augmentent étrangement dans la région. Ils n'ont jamais été soupçonné pour autant, où si ils l'ont été, personne n'a osé le leur dire en face. Alors qu'il boit son lait de chèvre, sucré comme il l'aime avec un peu de miel et relevé d'un soupçon de poivre, il repose son verre et entend une voix lui parler, juste derrière lui. Il ne sursaute pas, restant simplement stoïque en écoutant ce que lui dit le nouvel arrivant. « C'est triste un homme seul. » Il se tourne et pose ses yeux sur un jeune homme à l'apparence élégante, brun comme la nuit et emportant avec lui, une douce odeur de sable chaud et de souffre. Étrangement les deux parfums se mélangent très bien.

« Mais je ne le suis plus vraiment. » Dit-il en faisant référence au nouvel arrivant qui s'installe sans attendre juste à côté de lui. « Surtout un homme seul qui ne l'est pas vraiment. Elle n'a pas voulu te suivre ? » Il fronce les sourcils, trouvant cette question étrange et juste à la fois. « Elle voulait se reposer. Comment sais-tu qu'il existe une dame à mes côtés ? » Il serait curieux de savoir, ne sentant évidemment aucun danger venant de cette personne. Et de toute façon il faudrait pouvoir se vanter de vaincre Aaliyah et cela resterait un exploit. Sa créatrice est autant excellente combattante qu'agile. Il regarde l'inconnu boire son pichet d'eau en renversant un quart du pichet sur sa tunique, avant de commander à manger. « Comment tu t'appelles ? » Dit-il en prenant une autre gorgée de son lait frais. « Moi c'est Gabriel. »
Revenir en haut Aller en bas

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Ven 22 Juil - 20:33


All my friends are heathens, take it slow

Les souks du Caire n'avait en avantage que les douces odeurs d'épices qui émanaient des étalages. Des odeurs qui restaient dans les airs avant de retomber le soir venu pour parfumer les rues dont le brouhaha des marchants avait été remplacé par celui des ivrognes et des fêtards. Ni l'un, ni l'autre, Lilith aimait sortir autant de jour comme de nuit. Il y avait simplement plus de facilité à ce détendre le soir car le calme était présent contrairement à la journée. Après tout, les grandes villes n'ont jamais sommeil. C'est cette volonté qui a guidé ses pas jusqu'à dans ce bar ce soir bien qu'il n'avait pas trouvé une réelle plénitude et qu'il était déjà excédé sans le faire voir du comportement de ses voisins de table. Sans pour autant grincer des dents, il se contentait d'encaisser les regards et d'enregistrer chacun de ceux-ci pour se venger plus tard. Qui sait ? Sa vengeance sera peut-être terrible. Ou peut-être pas ? Mais une chose est sûre, c'est qu'il allait la tourner à son avantage. Et comme Lilith aimait bien discuter pendant ses repas de toutes sortes, le silence de son voisin de comptoir n'allait pas demeurait ainsi trop longtemps. Il avait bien l'intention de le faire parler et sa remarque lui avait fait tiré un sourire. Le succube le prenait plutôt bien. Succube oui, car l'exil était encore trop frais pour qu'il admette être un incube à présent. Cela reste des créatures violeuses après tout alors, qu'importe.

-Ce n'est pas faux en effet mais, qui te dis que je vais te tenir compagnie aussi, hum ? Fit-il en étirant un petit sourire malicieux derrière sa fourchette.

Lilith avait bien deviné à qui cet homme faisait référence. D'un autre côté, il n'y avait pas beaucoup de monde à leur tablée. Il prenait son temps pour manger sa tahina tandis que son sourire ne se décrochait pas. Pourquoi ? Et bien parce que la question de cet homme était amusante. Tout comme sa réaction d'ailleurs. À croire qu'il y avait de la stupeur mais pourquoi donc ? Il aurait la réponse sûrement plus tard, il serait terriblement impolie de le laisser dans le doute après tout. Le succube avait capté l'intention du serveur pour lui redemander un pichet d'eau. Pichet qu'il avait bu avec un peu plus de calme que le premier venu. Pour preuve qu'il avait pris le temps de verser l'eau dans un verre cette fois-ci avant de la boire. Les sucreries et la tête de la bière servie ne semblaient pas l'attirer plus que cela alors il préférait de loin prendre une boisson fraîche, sûre et saine. Une fois son verre englouti, il était tout à fait apte à répondre à sa question.

-Je ne le savais pas. Ce n'était qu'une supposition. Tu ne pues pas la bière et la transpiration comme ses gros bras. Ton linges est propre et tu as un cheveux long sur son épaule. Rassures-toi, je n’épie pas encore chez mes voisins.

La dernière phrase était là uniquement en guise de plaisanterie. Enfin, une plaisanterie sincère puisqu'il n'avait fait qu'énoncer la véritable explication avec toute l'honnêteté du monde. Les yeux de nouveau penchés sur son assiette, la découverte du cadavre du médecin avait eu pour effet de vider l'auberge. Il n'allait pas s'en plaindre après tout, Lilith préférait de loin lorsque c'était bien calme. Finalement repus, il avait poussé son assiette en avant pour faire signe qu'il avait fini, reprenant son eau tout en écoutant les présentations de son charmant voisin.

-Lilith. C'est un beau nom Gabriel. Dommage que le seul connu à mon répertoire jusqu'ici soit celui d'un ange prétentieux. Tu n'es pas un ange j'espère ? Ça casserait tout ton charme. Malgré son ton lasse, il n'y avait pas de mensonges dans ses paroles. Du moins, pas pour l'instant...

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Jeu 28 Juil - 4:11

All my friends are heathens, take it slow.
Voila plusieurs siècles qu'il n'a pas eu le plaisir de contempler le soleil, profiter de ses rayons et de sa douceur, se réjouir d'un lever de soleil magnifique et des couleurs qui l’accompagnent. Parfois il se prête à imaginer les endroits qu'il visite si seulement il pouvait faire cela de jour, comme ce soir. L’Égypte doit être magnifique lorsqu'on le visite en pleine matinée et que le soleil se lève sur les pyramides, avec un ciel orangée en image de fond, l'odeur des épices et du sable chaud, l'ombre des immenses édifices baignant la ville proche alors que tout le monde dort encore. C'est quelque chose qu'il aimerait faire mais il ne peut plus, au risque de laisser sa vie dés qu'un premier rayon le touchera et viendra l'englober. Gabriel n'est pas suicidaire heureusement, il veut encore profiter d'une belle et longue vie, immortelle, auprès de sa créatrice. Il est persuadé qu'il lui reste encore des choses magnifiques à découvrir, des lieux, des villes, des monuments à visiter, ds technologies à apprendre. Il sait qu'il va s'émerveiller de la vie qu'on lui offre, une vie qui ne prendra jamais fin si il fait attention à lui et si il est assez intelligent pour éviter qu'on le remarque. Il a de la chance, il ne remerciera jamais assez sa créatrice pour le cadeau qu'elle lui a offert en le transformant. Mais pour ce soir il va visiter tout seul, elle ne voulait pas le suivre et loin de lui l'idée de s'en offusquer, comme d'autre l'auraient fait, il a accepté de lui laisser son moment d'intimité pour s'absenter quelques heures. Pas longtemps car il est incapable de rester trop longtemps loin d'elle, mais assez pour voir ce qui l’intéresse. Il guette l’entrée d'une pyramide, sachant d'avance qu'il va sans doute entrer à l'intérieur dans une heure maximum, pour voir les trésors qu'elle cache. « Ce n'est pas faux en effet mais, qui te dis que je vais te tenir compagnie aussi, hum ? » Il aime les gens qui ont cette facilité pour répondre, cela le fait toujours sourire, provoquant en lui un amusement certain. « Tu t'es installé à mes côtés. » Ce serait difficile de ne pas lui tenir compagnie alors que seule quelques centimètres séparent les deux hommes.

« Je ne le savais pas. Ce n'était qu'une supposition. Tu ne pues pas la bière et la transpiration comme ses gros bras. Ton linges est propre et tu as un cheveux long sur son épaule. Rassures-toi, je n’épie pas encore chez mes voisins. » Il tourne la tête et attrape le cheveux qu'il a en effet, posé sur son épaule. Il le fait tomber au sol pour s'en débarrasser et se tourne vers l'homme à côté de lui. « Tu es perspicace. » Comme toute les autres créatures qu'il a pu croiser. Les êtres qui ne sont plus humain voient ce que les autres n'arrivent pas à voir, c'est étrange et fascinant à la fois, il est certain que rien ne peut échapper à une créature. De toute façon l'homme à côté de lui n'a pas non plus l'odeur des humains. Une odeur forte, mélange de musc puissant et de sucre, plus où moins fort en fonction de la dose de glucose dans leur sang. Hors il est presque sur de ne pas se tromper si il affirme que l'inconnu n'a rien d'humain. Où de normal. « Lilith. C'est un beau nom Gabriel. Dommage que le seul connu à mon répertoire jusqu'ici soit celui d'un ange prétentieux. Tu n'es pas un ange j'espère ? Ça casserait tout ton charme. » Il se met à sourire et termine son verre de lait de chèvre, en commandant un autre au passage, d'un signe de la main. Le serveur vient aussitôt vers lui pour s'exécuter. « Je suis plutôt chez les méchants. Si on peut dire ça comme ça... » Dit-il en remerciant l'employé d'un signe de tête lorsque son verre revient vers lui, plein. « Le genre de bête nocturne qui chasse et qui traque, ça ne te dit rien ? » Il se tourne vers lui et lui sourit, amusé par la tournure de la conversation. « Et toi ? Quelque chose me dit que tu n'as rien de semblable à ceux qui nous entourent. »
Revenir en haut Aller en bas

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Mar 2 Aoû - 19:50


All my friends are heathens, take it slow

Masquant sa bouche avec ses mains fines pour un homme, Lilith faisait attention tout de même à ne pas trop fanfaronner. Il était mal en point malgré les apparences et garder une forme humaine, aussi maudite soit-elle, n'était pas de tout repos. Alors, il avait pris une bonne résolution pour ce soir : il allait tâcher de sourire plus discrètement. Car une fois de plus, il avait oublié que ses dents en pointes étaient toujours aussi voyantes et peu courant chez l'espèce humaine. Il n'y avait que les prédateurs et les fauves à posséder une telle dentition. Cela dit, malgré ses gestes qu'il masquait en essuyant sa bouche, ceci ne l'avait pas empêché de lâcher une petite remarque piquante pour tester son voisin. Il avait du répondant et, c'était une bonne chose aux yeux du succube. Cela prouver à ses yeux qu'il ne manquait pas de répondant.

-Il n'y avait plus de places ailleurs. Le petit sourire du démon montrait qu'il n'avait pas envie de lui accorder le dernier mot. Cela dit, comme il n'avait pas envie d'éterniser le jeu, il donna très vite raison à son voisin. Mais c'est vrai, je suis venu à côté de toi sans aucun hasard. Je le sens, tu n'es pas … Commun disons.  

Repoussant son assiette pour faire signe au serveur qu'il n'en voulait plus, Lilith daignait enfin à regarder son voisin de table avec une mine à la fois stoïque et malicieuse. Pourquoi ? Parce qu'il y avait cet éclat de malice dans ses yeux. La chose que n'importe quel exil serait incapable de lui enlever car, c'est naturel chez lui. Il avait terminé son repas, ou du moins celui normal que n'importe quel humain prendrait. Continuant son pichet d'eau tout de même, il espérait que ses brûlures s'apaisent avec la présence de l'eau dans son corps mais, même celui-ci semblait en proie à un terrible caprice. Lilith détestait entacher son image, c'est bien pour cette raison qu'il faisait comme si de rien était mais, une fois qu'il sera seul, il ne se gênera pas pour hurler afin de se débarrasser de toute cette douleur. Ou au moins avoir l'illusion d'aller mieux.
Donnant son avis sur le prénom de son voisin, il avait la langue bien pendu ce faux ange en tout cas pour rabaisser ses adversaire ainsi. L'archange Gabriel était celui qu'il détestait le plus. Il était bien présent durant son jugement alors que son verdict était tombé. Il avait bien repéré son petit sourire. Avoir repousser ses avances sous prétexte qu'il ressemblait à un pigeon avec ses ailes avait dû lui rester en travers de la gorge. Mais ça, il racontera cet incident un jour peut-être à ce Gabriel-là qui semblait être bien loin de l'auréole au-dessus de la tête.

-Bon ou mauvais, gentil ou méchant, ce n'est qu'une étiquette pour raconter des histoires à des gosses. C'est plus compliqué en vrai, n'est-ce pas ? Fit-il doucement en buvant son verre d'eau. La gorgée avait l'air de lui rester en travers de la gorge mais, ça ne l'empêchait pas de continuer. Mais je vois très bien ce que tu veux dire.

Les vampires à ce moment-là ne lui importait peu. C'était sans doute le premier avec qui il discutait d'ailleurs mais, ça ne sera sûrement pas le dernier. Mais là question de celui-ci l'avait un peu surpris sans réellement l'étonner. Après tout, il lui avait dit son nom mais, de base, la Lilith des récits et de la bible n'était pas vraiment un homme. Jouant avec son verre, le brun semblait avoir un regard perdu dans ses pensées. Pourtant, il ne perdait pas son petit sourire malicieux.

-Tu crois ça ? J'ai l'air si monstrueux que ça ? C'est vexant. Il faisait semblant d'avoir été atteint moralement mais ses airs l'avaient rapidement trahis. De base, il ne voulait pas le dire car, ce vampire se moquerait sûrement de lui. Mais rien n'empêchait de répondre sans entrer dans les détails. C'est vrai, je suis un peu comme toi. Hormis que je ne fais pas la sangsue pour me nourrir mais que je laisse ma dignité de côté pour rendre la chose plus … Agréable disons. Il avait repris son verre en main sans en dire plus.

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Ven 5 Aoû - 2:20

All my friends are heathens, take it slow.
« Il n'y avait plus de places ailleurs. » Il éclate franchement de rire et hoche la tête, acceptant cette réponse qui est un mensonge au passage. Gabriel se retourne et regarde tout autour de lui, remarquant que des places sont disponibles partout dans la petite taverne. Certes pas très bien placée car plusieurs sont à côtés des bandes d'ivrognes qui parlent et chantent fort, mais tout de même. Il n'est pas à côté de lui par dépit, Gabriel refuse de croise cela, mais par respect il n'ose pas lui dire qu'il lui ment. Après tout la réponse lui convient, surtout si cela lui fait une compagnie pour la soirée, il n'est pas bien difficile au fond. « Mais c'est vrai, je suis venu à côté de toi sans aucun hasard. Je le sens, tu n'es pas … Commun disons. » Il jette un autre coup d’œil aux ivrognes non loin de là qui appellent les danseuses avec des signes de la main. « J'espère bien. » Dit-il avec un sourire en pensant à Aaliyah qui aurait sans doute été sifflée pour sa beauté dans un lieu pareil, sa créatrice est si belle qu'elle attire le regard et l'attention partout où elle passe. Même lorsqu'elle quitte une pièce, il semble que son spectre danse encore au dessus de l'assemblée et qu'elle laisse son empreinte partout où elle passe. Il y a des gens comme ça qui ont une sorte d'aura particulière et qui laissent leur marque partout où ils passent, c'est presque impossible de les oublier et souvent pendant des heures après, on peut se souvenir d'eux avec une pensée encore vivante. Aaliyah est ainsi, marquant les esprits de par sa beauté et sa vivacité, cette femme est exceptionnelle. Il se souvient d'elle lorsqu'il était encore humain, déjà tout le monde parlait d'elle comme d'une créature dotée d'une grande beauté, exceptionnelle même. Il ne voulait pas le croire avant de l'avoir vu par lui même et en effet, lorsqu'il a enfin pu la voir sans son capuchon qu'elle portait tout le temps en public, il a pu affirmer qu'elle n'avait aucune personne qui pouvait l'égaler. « Bon ou mauvais, gentil ou méchant, ce n'est qu'une étiquette pour raconter des histoires à des gosses. C'est plus compliqué en vrai, n'est-ce pas ? » Il sourit et hoche la tête, remarquant que l'autre homme a repoussé son assiette d'un air satisfait et repus. « Le bien et le mal n'existent pas. Seul nos actes comptent, parfois le mal peut faire le bien et vice versa. Et puis qui peut définir ce qui est bon où mauvais ? Peut-être que l'on se trompe depuis le début. »

Dit-il en haussant les épaules. « Mais je vois très bien ce que tu veux dire. » Il sourit et se tourne vers Lilith. « Je pense que l'on se comprend mieux que l'on pourrait le penser. » Dit-il avec ce même sourire amusé qu'il a depuis le début de la conversation. Alors vampire où pas ? Il ne le pense pas, il n'a pas l'odeur de ses semblables. Peut-être un démon mais pas un ange, vu l'horreur avec laquelle il parle de Gabriel, cela étonnerait le vampire tout de même. Lilith, comme le démon ? Serais-ce possible ? La créature se pose la question avant que son attention revienne sur son verre qu'il termine pour la deuxième fois. Lorsque le serveur lui propose de le remplir, il quémande quelque chose de plus fort comme un eau-de-vie, comprenant que la discussion va devenir bien plus sérieuse que tantôt. « Tu crois ça ? J'ai l'air si monstrueux que ça ? C'est vexant. » Il fait un vague signe de la main en riant encore. « Ce n'était pas dis dans ce sens là. » A-t-il encore besoin de préciser qu'ils plaisantent l'un comme l'autre ? Il en est sur en voyant l'air faussement sérieux de l'autre homme. « C'est vrai, je suis un peu comme toi. Hormis que je ne fais pas la sangsue pour me nourrir mais que je laisse ma dignité de côté pour rendre la chose plus … Agréable disons. » « La sangsue... » L'image le fait partir dans un éclat de rire discret, loin de lui l'idée de se vexer comme l'auraient fait plusieurs de ses congénères. Lui il prend les choses bien, surtout lorsque cela vient de quelqu'un de semblable à ce qu'il est. « Tu peux m'en dire plus ? Je suis assez mauvais aux devinettes. » Dit-il en remerciant le serveur qui lui donne enfin une eau-de-vie assez forte. Le verre n'est pas grand ainsi le serveur pense à lui laisser la bouteille, ainsi il pourra se servir à sa guise. Il n'attend pas pour avaler sa dose cul sec et repose le verre sur le comptoir. « Un verre ? Elle est bonne. » Dit-il en proposant à son invité de goûter. « Je suis curieux de savoir... Qui tu es. » Dit-il avec un sourire énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Ven 5 Aoû - 18:15


All my friends are heathens, take it slow

De la place ailleurs ? Ce n'était qu'un mensonge. Un semi-mensonge du moins puisqu'il n'avait pas envie de s'installer à côté des ivrognes et des braillards. Il avait suffisamment mal à la tête comme ça. Raison de plus pour laisser le dernier mot cette fois-ci donc. De toutes manières, Lilith n'avait pas l'air très décidé à terminer quoi que ce soit. Il fallait voir dans quel état il avait laissé ce médecin tout à l'heure. Comme ça, desséché sur sa table sans prendre soin de le couvrir au moins pour que personne ne tombe dessus. Mais non, c'était une futilité inutile.C'est peut-être pour ça qu'il ne faisait pas de raffut et qu'il s’efforçait de faire profil bas. Chose qui n'allait pas changer même s'il venait d'engager la conversation avec un charmant jeune homme. Le ''charmant'' ne changera rien à sa langue cependant. Ses secrets, il allait les garder pour lui. Surtout que cela serait honteux de raconter les derniers événements. À la place, il n'avait plus besoin de regarder son assiette vu que celle-ci était terminée. D'où le fait qu'il laissait son regard se balader dans la pièce. Rien d'intéressant et voir ces danseuses se dandinaient lui donner encore plus mal au cœur. Lilith ne ressemblait plus à rien désormais. On lui avait enlevé sa beauté, ses formes généreuses et sa tignasse de tigresse. On lui avait donné  la place un corps faible, petit et à peine efféminé. Qu'est-ce qu'il allait en baver contre les plus costauds des hommes.
Voir ces femmes l’écœuraient alors, pestant contre celles-ci alors qu'elles n'avaient rien demander, il leur avait fait dos. Totalement désintéressé par leurs présences. Lilith préférait de loin écouter son interlocuteur. Au moins, sa façon de répondre pouvait le laisser présager qu'il ne risquait pas d'avoir le droit à une conversation barbante. Pas assez pour redonner le sourire au succube en tout cas.

-Je te répondrais bien cet enfoiré de Dieu mais, je n'ai pas très envie de défier son omniscience. Il l'avait déjà fait pas plus tard qu'il y a quelques jours donc il est évident qu'il ne souhaite pas remettre ça. Cela dit, permet moi d'en douter. Jusqu'ici, je n'ai croisé personne capable de me comprendre. Après, si tu veux essayer, pourquoi pas.

Qu'est-ce que le démon pouvait risquer de bien s'entendre avec quelqu'un ? Et non pas que pour un soir. Lilith demeurait un peu plus concentré dorénavant sur ce drôle de voisin curieux. La curiosité n'était pas forcément un défaut, c'est bien pour cette raison qu'il ne pouvait pas reprocher ses interrogations. Quoi que, le succube n'avait pas envie d'y répondre. D'où le fait que sa mine restait perplexe et perdu. La seule chose qui pouvait le rassurer, c'est qu'il le faisait rire. Tant mieux alors, car cela fait partie des rares choses qu'il sait faire hormis grimper aux rideaux pour rester polie. Jouant avec son verre comme avec une boule anti-stress, il avait fini par le briser dans ses mains sans réellement faire exprès. Tss, juste un petit soupir de frustration avant le barman n'arrive armé de son chiffon pour nettoyer la table et enlever les morceaux de terre tranchants restés planter dans ses mains. Ça ne tiendrait qu'à lui, il dirait que ce n'est pas grave. Dans quelques heures, ça ne se verra déjà plus. Mais bon, s'il ne voulait pas passer pour un gars plus bizarre qu'il ne l'ai déjà, il préférait le laisser faire pendant qu'il répondait à son interlocuteur. Ayant enfin trouver comme il allait lui poser ça sur la table.

-Si je t'en dis d'avantage, tu ne vas pas me croire mais je vais essayer. J'étais une reine, une succube. J'adorais jouer de mon physique pour amadouer. J'ai même réussi à mettre Adam sous ma coupe. Maintenant, je ne sais même pas si je vais réussi à vivre plus d'un an dans ce trou qu'est la Terre. Je suis coincé dans le corps d'un homme et Père m'a banni pour éviter les embrouille avec son frère. Un Incube, c'est comme ça qu'on les appelle au masculin ici, non ? Je les déteste, ils sont répugnants. Prenant une pause pour libérer sa main de celles du barman afin de la récupérer, le sang avait immaculé ses phalanges jusqu'à ce qu'il reprenne. Et toi vampire, tu me crois ? Je te l'ai dis tout à l'heure, mon nom est Lilith. La seule et l'unique. Je n'ai rien d'autre à te proposer.

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Mer 10 Aoû - 18:15

All my friends are heathens, take it slow.
« Je te répondrais bien cet enfoiré de Dieu mais, je n'ai pas très envie de défier son omniscience. » Il hoche la tête, ne sachant que dire, il ne comprend pas tout ce que semble lui dire la personne à côté de lui, il semble que Sasha se comprenne et entretienne des différents avec des autorités bien au dessus d'eux ce qui arrache quelques rires à Gabriel. Il est joyeux ce soir, peut-être est-ce la perceptive de sa visite, très bientôt où alors est-ce la présence proche de sa créatrice, Aaliyah le rend toujours joyeux où qu'ils aillent et peut importe la nuit qu'ils ont passés. Puis cette agréable rencontre le fait sourire plus facilement, de ce fait il rigole avec une facilité incroyable. « Cela dit, permet moi d'en douter. Jusqu'ici, je n'ai croisé personne capable de me comprendre. Après, si tu veux essayer, pourquoi pas. » « J'accepte de relever le défis. » Il est sur de pouvoir comprendre où saisir quelques mots. Après tout il y a tellement de créature qu'il ne connaît pas encore, il ne sera pas étonné d'en découvrir une nouvelle. Pendant un instant ils attendent, Gabriel regarde autour de lui et respecte le besoin de silence de la personne à côté de lui. Après tout il lui a donné un éclaircissement, savoir enfin qui il est et surtout savoir dans qu'elle catégorie de créature il peut se situer. Gabriel est de nature curieuse mais aussi terriblement patiente, il peut rester ici pendant des heures si à la fin il a sa réponse. Il préfère ça plutôt que forcer la personne à lui révéler ce qu'il veut savoir, il n'aime pas qu'on lui force la main et évidemment il ne le fait pas en retour, simple question de respect et d'éducation. Pour autant il n'est pas parfait et ses défauts se chiffrent par centaine, mais il ne met pas la pression, c'est une de ses qualités. L'autre homme joue avec son verre, si bien qu'il finit par le briser, mettant des morceaux de verre un peu partout et se blessant à la main. Mais quelque chose lui dit qu'il n'a pas besoin d'être désinfecté et soigné pour guérir. Le barman tout de même, arrive vers eux et débarrasse la main de Lilith des morceaux de verre qui restent plantés dans sa peau.

« Si je t'en dis d'avantage, tu ne vas pas me croire mais je vais essayer. J'étais une reine, une succube. J'adorais jouer de mon physique pour amadouer. J'ai même réussi à mettre Adam sous ma coupe. Maintenant, je ne sais même pas si je vais réussi à vivre plus d'un an dans ce trou qu'est la Terre. Je suis coincé dans le corps d'un homme et Père m'a banni pour éviter les embrouille avec son frère. Un Incube, c'est comme ça qu'on les appelle au masculin ici, non ? Je les déteste, ils sont répugnants. » Pendant un instant il ne bouge pas et se repasse les mots de l'autre homme dans sa tête. « Tu étais une reine ? » Dit-il en le regardant de haut en bas, plus surpris par cela que par autre chose. En effet il a devant lui un homme et non pas une femme. Son histoire semble folle mais Gabriel a rencontré tellement de créature différente et à découvert des choses incroyables, que lui même ne pensait pas que cela puisse exister, il est prêt à tout croire. Et cela ne le surprendrait pas, simplement car la personne à côté de lui n'a pas la même odeur que les lycans, les vampires où les humains. C'est une autre odeur, quelque chose de nouveau qu'il n'a jamais senti ailleurs, c'est cela qui l'a frappé dés qu'il est entré dans ce bar. « Et toi vampire, tu me crois ? Je te l'ai dis tout à l'heure, mon nom est Lilith. La seule et l'unique. Je n'ai rien d'autre à te proposer. » « Je te crois. » Dit-il avec un sourire franc. « J'ai vu assez dans ma longue vie pour te croire. Lilith... Cela me dit quelque chose. Tu es mentionnée dans les écrits ? Cela doit venir de là. » Dit-il en prenant un autre verre de son eau-de-vie. « Tu es une sorte de divinité... Où quelque chose comme ça ? C'est fascinant, vraiment. » De sa petite particularité vampirique, il se sent tout petit. « Mais tu étais... Au paradis ? Enfin ce qui ressemble au paradis. Mes questions sont stupides pardonne moi. Je trouve ça simplement extraordinaire de t'avoir rencontré. » Il a bien dit qu'il avait aussi séduis Adam ? Fascinant, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas

Rang Sasha
avatar
Sasha L. Zweig


♕ BITCH PLEASE,
I'M YOUR QUEEN


"The Queen has a heart of stone. Queen's scary. The queen is filled with rancor. But when night falls and the king took the time to come with her, the Queen is happy. She smiled without shame or fear. The queen made the hard, indestructible. But she expects to be alone for anyone to see her tears."

Age : Oh, ton âge t'importe peu. Les années, cela fait bien longtemps que tu ne les a plus comptés.
Occupations : Tu enchaînes les petits boulots, que cela soit musicien, homme de compagnie ou bien serveur, tout est bon pour t'occuper.
Race : Démon / Succube (Bien qu'à présent, Incube te serais plus approprié mais tu ne te rabaisses pas à ces créatures)
En ville depuis le : 24/04/2016
Messages : 2091
Points : 4320
Autres comptes : L'exorciste allemand de la Confrérie, une vampire pacifiste et un humain trop nerveux
Célébrité : Billie Joe Armstrong (♂) - Helena Bonham Carter (♀)

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞ Jeu 11 Aoû - 21:13


All my friends are heathens, take it slow

D'où la raison pour laquelle ce petit brun avait dit que personne ne le comprenait. Tout n'était que des écrits, des légendes, des histoires. Des choses bien trop surréalistes pour accepter leurs existences. La science avant tout, non ? Alors, Lilith mettait ouvertement au défis cet homme de le comprendre et de capter ce qu'il racontait. C'était un sujet que lui-même ne maîtrisait pas sûr le bout des doigts tellement qu'il était complexe et que les versions étaient différemment traduites et interpréter. Raconter une histoire à quelqu'un et demandez lui de reporter ce qu'il a compris, cela créera une autre histoire légèrement différente de la première. Cependant, cette ''reine'' semblait bien dans le mal. Un mal qu'il masquait par la plaisanterie et le sarcasme car il ne voulait pas que les bruits courent et que les personnes mal intentionnés viennent tirer profit de cette faiblesse et de ce mal. L'ange sortit du tréfonds des Enfers semblait quelque peu surpris par autant d'assurance et de franchise. Ce n'était pas bon d'être trop sûr de soi. Et encore moins d'être trop franc, ça vaut une langue coupée dans les pays les plus barbares. C'était une sorte de défis, c'est vrai... Mais, Lilith n'était pas réellement fan des défis. C'était bien trop facile de gagner pour elle. Il suffisait de voir sa tête pour qu'il comprenne qu'il l'avait déjà perdu aux premières lignes de cette longue histoire.

-Je doute que tu ais conscience de la situation dans lequel tu t'embarques. Avait-il dit sans aucunes gênes. Comme s'il pouvait en éprouver. C'est plutôt lui qui mettait mal à l'aise en temps normal. Cela dit, c'est intéressant. Voyons voir jusqu'où tu vas suivre alors.

Qui pourrait le comprendre ? Lui-même ne comprenait pas tout de sa propre existence. Comme un problème ambulant sauf qu'il n'avait rien d'amusant.  
Amusant bien que pour le moment, c'était plus de la colère qui l'habitait et il suffisait de l'entendre depuis le début. Une colère qui découlait de la tristesse d'avoir été banni pour quelques choses dont on l'avait obligé à faire. Car Adam, ce n'était pas du cinéma, Lilith l'avait réellement aimé et il avait découvert quelques choses de nouveaux avec lui comme l'attachement, la sincérité. Il entendait encore le sifflement du serpent qui se glissait dans son oreille, lui donnant le tic de pencher sa tête pour la frotter nerveusement contre son épaule. C'était désagréable, il avait horreur lorsque son père lui faisait ça. Il préférait encore qu'il le frappe. Masochiste jusqu'au bout après tout. Laissant sa main aux soins du barman, il se sentait un peu idiot avec un bras bloqué, ne pouvant parler qu'avec une seule main au lieu de deux. Tu étais une reine ? Cette question semblait revenir assez souvent. Visiblement, c'était le point qui passait le moins dans son histoire. Lilith n'avait pas manqué de lever les yeux en l'air un instant, lassé d'avance de devoir répéter.

-Oui, je conçois que c'est le point le plus difficile à avaler mais c'est vrai. Je le suis toujours. Enfin pas reine, roi, euh … On s'en fout. D'accord, là, il avait réussi à l’embarrasser. Mais c'était uniquement parce qu'il ne savait pas comment expliquer ça.

Une conclusion bien hâtive pour changer de sujet au plus vite. Une tactique vieille de plusieurs siècle et qui continuera de perdurer. En tout cas, Lilith avait fini par récupérer sa main qui … Et bien, n'avait plus rien comme par magie. Cela venait entièrement du démon mais le barman, idiot comme il avait l'air d'être, semblait penser que son chiffon était magique. Encore un qui allait se lancer dans un commerce débile digne des lampes par exemple à en juger par sa tête d'idiot. Le démon ne pouvait s'empêcher de le regarder avec un sourcil relevé rempli de dénis. Il le suivait du regard s'en aller dans son arrière boutique. Les humains pouvaient avoir des idées stupides, c'était effrayant.

-Intéressant... Le barman ou Gabriel ? Les deux peut-être, c'est que le succube commençait à être dépassé. Oui, mais souvent décris comme une salope. C'est ainsi que les hommes se plaisent à décrire les femmes libres. Tes questions ne sont pas stupides. Ces écrits et ce qu'on raconte sur moi sont difficiles à comprendre vu que les hommes ont chacun raconté une version différente de l'histoire même s'il y a quelques points commun entre toutes les langues. Mais non, je ne viens pas du Paradis, je n'ai fais qu'y séjourner. Sinon, les Enfers sont ma demeure de bases. Je suis seulement resté un petit moment dans le jardin d'Eden pour Adam.

Lilith prenait conscience qu'il parlait bien de trop à cet étranger et ça ne faisait qu'accroître sa méfiance. Le démon avait commencé à croire qu'il avait utilisé un sortilège ou une espèce de sérum de vérité. D'où le fait qu'il penchait le nez vers son verre pour le sentir discrétement. Mais rien, juste de l'eau. Le démon ne voulait pas admettre qu'il avait simplement besoin de parler à quelqu'un. Surtout si cette personne s'intéressait. Reposant son verre, il avait repris :

-Pourquoi ? Pourquoi je te raconte tout ça... Normalement, c'est moi qui pose les questions. Il riait doucement derrière sa main qui cachait son visage. Il se trouvait stupide mais, il n'y avait pas de raisons. Et toi, Gabriel, qu'est-ce que tu fais ici ? Changer de sujet, il le fallait s'il ne voulait pas que cela dérive.

© charney

------------------------------

Δ WE CAN BE IMMORTALS
Don't cry because it's over, smile because it happened. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: [FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB - Egypte] All my friends are heathens, take it slow ♦ ft. Gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vallée des morts - Egypte
» La citadelle Saladin et ses mosquées (Egypte) - PC et Mac
» Egypte - Temple d'Edfou
» Max Büsser & Friends: HM n°3
» voyage en EGYPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: