Partagez | 
 

 Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Message ✞ Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mar 11 Oct - 16:43


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


Un vrombissement déchirait le silence des lieux. Fixé à un robinet mural il y avait un tuyau. Au bout de ce tuyau se trouvait la source du bruit. Et à côté de la source de bruit se trouvait un homme. Cet homme, c’était Marleigh McKenna. Il s’occupait de l’entretien, aussi bien intérieur qu’extérieur, de ce grand hôtel du quartier Est de Ravensburg. La scène qui se jouait devant la bâtisse aurait pu sembler étrange si l’on ne connaissait pas Marleigh. Celui-ci avait plus l’allure d’un bibliothécaire que d’une femme de chambre. Brogues marron bien cirées, un pantalon beige fermé par une élégante ceinture, avouez que vous vous imaginez très bien la suite. Oui, sa chemise blanche est rentrée dans son pantalon. Comme si ça ne suffisait pas, son gilet sans manche, porté près du corps, lui tient bien chaud. Avec sa courte barbe et ses petites lunettes ou lui donnerait l’intégrale de Harry Potter en confession. Le moteur de la pompe à côté de lui faisait bien trop de bruit pour que vous puissiez entendre le bâillement sonore qu’il émit à ce moment-là…


Car le soleil déclinait. C’était bientôt le repos hebdomadaire. On se sentait aussi bien que l’on pouvait se sentir un vendredi. L’air ambiant était suffisamment frais pour vous faire frissonner et l’ange ne faisait pas exception. A l’ombre du bâtiment, il n’avait envie que de terminer son boulot pour rentrer boire un bon café bien chaud. Muni d’un compresseur, il envoyait de l’eau sous pression pour nettoyer l’allée du Sammy’s où il travaillait depuis maintenant presque 5 ans. Il logeait dans une chambre plutôt spacieuse du rez-de-chaussée dont la location était comprise dans ses fonctions d’homme de ménage de l’hôtel. Les yeux dans le vague il réalisait le nettoyage de la saleté qui s’installait sur les joints des pavés devant l’hôtel. D’un mouvement cadencé, il remuait le bras pour diriger le jet et pousser la terre, les cailloux,  la boue, les feuilles, les petites branches d’arbre et autre joyeusetés.


Son esprit divaguait, partait dans des rêves éveillés. Ses yeux s’attardèrent sur l’hôtel. C’était un long bâtiment rectangulaire à la façade beige et aux toitures en tuiles vertes foncées. Il était plutôt agréable à regarder malgré la réputation du quartier. Marleigh aimait le comparer à un hôtel de Monopoly. Ce n’était pas un lieu de grand standing, mais c’était quand même mieux qu’un bouiboui au bord de l’autoroute ! Surtout que coté propreté des lieux et des chambres, l’ange veillait à ce que tout file droit !


Il s’imaginait déjà tout ranger et retourner dans sa chambre vivre son weekend comme tous les autres weekends ! Tranquiloubilou ! Pépère pénard dans son canapé… Mais qu’il était naïf ! Ses plans de glandouille de l’extrême seraient atomisés dans quelques instants ! Derrière lui se tramait quelque chose qu’il n’aurait jamais pu prévoir…

473 mots ~ Crédit: Hy0ta


Dernière édition par Marleigh McKenna le Mer 12 Oct - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mar 11 Oct - 22:05

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Elle demeurait cachée, à l'abri de tout regard. Ses haillons en guise de vêtements. Cette longue robe bleue déchirée digne des princesses si seulement elle ne serait pas en lambeau, Eléanor découvrait. Elle découvrait ce que voulait dire ''vivre la nuit''. Elle découvrait l'ère moderne, les voitures et les chevaux loin des trottoirs urbains. La terreur et la stupeur étaient présents sur son visage pâle. Ses doigts tenaient le mur derrière lequel elle se cachait pour que personne ne voit le monstre qu'elle était. Des excuses et des remerciements, elle en avait fourni mille aux membres de la Confrérie pour l'avoir sortit de son coffre. De son calvaire plutôt. À être nourri tel un animal en batterie sous terre du sang des villageois qu'elle avait aimé. Du sang de son propre marie enfermé mort avec elle. Combien de temps elle avait passé sous terre ? Elle n'en avait aucune idée. Presque assez de temps pour s'assécher de toutes ses larmes. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait les yeux rouges et vitreux. Mais, elle voyait encore suffisamment pour analyser ce qui se passait devant elle. Les femmes en pantalon et les messieurs portant du rose. Des étranges boites de métal dans laquelle les humains s'engouffrait à l'intérieur. Elle aurait peut-être du accepter la proposition de ce lugubre confrère vampirique pour l'aider à s'y retrouver. Au lieu de ça, elle avait laissé sa fierté parler. Ne vous en faites pas, je réussirais bien à comprendre le monde qui m'entoure dorénavant … Ou pas.

Elle se sentait plus idiote maintenant. Et si seulement elle savait qu'elle avait confondu le « M » de MacDonald avec celui de Mephistopheles. À force de voir les humains entrer dans un hôtel, Eléanor s'était demandée si elle pouvait faire de même. Elle avait mis du temps d'ailleurs à se décider. Avant tout parce qu'elle était une grande timide et que les regards des autres l'effrayaient. Mais, elle ne pouvait pas rester indéfiniment dehors. Un hôtel … Ce n'était peut-être pas une bonne idée. Il pouvait y avoir beaucoup de monde à l'intérieur. Plus ou moins compréhensif ou non d'ailleurs. La blonde regardait son allure pitoyable, ses mains gantés d'un tissu vieux de trois cents années. Il ne fallait pas se laisser abattre.
Elle avait donc attendu que le soleil finisse définitivement pas décliner avant de s'avancer vers la porte de l'hôtel. Les plus couche-tôt la dévisageaient, pensant qu'elle revenait d'un enterrement de vie de jeune fille raté. D'un sens, c'était sans doute mieux qu'ils pensent ainsi. Et puis, une fois dans le hall d'entrée, trop de lumière. Elle avait caché ses yeux avec une de ses mains tout en cherchant du regard qui elle pourrait appeler. Et puis, la sonnette. Cette sonnette au comptoir l'avait intrigué. Et le bruit était si mélodieux lorsqu'elle appuyait dessus qu'elle ne s'en lassait pas. Résultat, elle avait appuyé plusieurs fois juste pour entendre le doux tintement de la petit cloche.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mer 12 Oct - 15:37


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


Alors qu’il rêvait toujours de câlin avec un bon plaid, une personne surgit dans sa vision périphérique et le ramena sur terre. Le vent, qui devait avoir envie de rire un bon coup, lui décocha une bourrasque et il s’arrosa les jambes. Pas de bol. Il coupa la machine et poussa un profond soupir d’exaspération en découvrant qu’il était trempé jusqu’aux genoux. Il attrapa la poignée et remarqua ce qui lui avait fait quitter ses rêveries. Il s’agissait d’une jeune femme. Une bien étrange jeune femme à vrai dire. De là où il était, il pouvait voir l’état déplorable de sa robe.  Elle était vraiment sale et surtout en morceau, plus qu’une paire de beau rideau tombé dans le piège d’un gang de chats-garou enragés…


Un autre coup de vent lui rappela sa condition d’arroseur arrosé. Il tira le compresseur jusqu’à la remise, la referma à clef et partie rejoindre le hall où la jeune femme venait de disparaitre. Il la suivit sans bruit, aussi silencieux qu’une ombre. L’allure de la jeune femme détonnait avec la décoration intérieure. En plus elle sentait la vieille cave. Maintenant qu’il la voyait de plus près, il se dit qu’elle avait sans doute été attaquée cette nuit. On l’avait peut-être séquestrée pendant une longue période ? C’était peut-être une pauvre âme errante, perdue et déboussolée après un viol collectif, une pauvre victime du GHB. Mais lui, il était un ange ! Déchu certes, vraiment malchanceux, certes encore, mais un ange quand même ! La pauvre fille semblait en plein désespoir de cause ! Elle s’acharnait sur la malheureuse sonnette de la réception ! Il devait prendre les choses en main. Il s’approcha et lui posa la main sur l’avant-bras pour qu’elle laisse la pauvre sonnette tranquille. L’autre main se posa dans un geste tendre sur son épaule pour la faire se retourner vers lui. Il contempla son visage. Il était sûr qu’elle pouvait être fort jolie une fois les cernes effacées par un bon sommeil réparateur.


« Ca va mademoiselle ? »


Il lui sourit et se voulait rassurant. Il lui avait parlé d’une voix douce et calme. Il détailla sa robe complètement fichue. Elle avait l’air de débarquer d’une autre époque, d’un autre siècle. Le genre d’avant son arrivée sur Terre. C’était assez étrange pour qu’il commence à penser à un évènement surnaturel. Devait-il aller chercher de l’essence et du gros sel ? Elle venait peut être de se faire attaquer par une créature… Il devait oublier cela pour l’instant et se concentrer sur l’essentiel, à savoir l’état de santé de la jeune femme. Tant qu’il y était autant lui demandé aussi son prénom, c’était toujours bon à savoir.


« Mademoiselle ? Comment vous appelez vous ? Mon Dieu… Vous allez bien ? Venez par ici pour vous asseoir…»


Il la guida le long du couloir du rez-de-chaussée jusqu’à la porte de son petit studio. Il fouilla dans toutes ses poches pour trouver ses clefs, ouvrit la porte et alluma la lumière. La pièce était équipée pour y vivre. Sur la gauche des placards, sur la droite la cuisine qui était ouverte sur l’ensemble de la pièce, séparée du reste par une longue table et un paravent. De l’autre côté se trouvait un canapé au pied d’un grand lit impeccablement fait. Tout faisait face à une table basse et un meuble TV. Les murs étaient presque tous nus sauf un ou deux tableaux représentant des paysages quelconques. Enfin deux portes de chaque coté du meuble TV permettaient l’accès aux commodités et à la salle de bain.

593 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Jeu 13 Oct - 19:00

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Le tintement de la cloche semblait absorbé Eléanor dans sa contemplation. Elle ne faisait même plus attention à ces clients mécontents ou bien choqués par le comportement de la jeune femme. En quoi était-ce mal de découvrir le monde ? Et appuyer sur ce petit bouton au passage ? Accoudée au comptoir, ses craintes semblaient s'être envolées au loin comme une nuée d'oiseaux. Le souci de trouver un toit ou même de s'adapter ne semblait plus la tarauder comme il y a quelques minutes. Non, elle oubliait à chaque pression sur la sonnette les questions qui lui torturaient la tête. De temps en temps, la jeune femme regardait derrière elle. Enfin jeune … Elle n'était plus aussi jeune dorénavant mais, dans sa tête, elle restait tout de même la jeune mariée d'une trentaine d'année. Elle voyait le moindre regard la foudroyer comme un dur retour à la réalité. Gêne, quand tu nous tiens. Eléanor faisait bien triste mine de nouveau en voyant ces éclairs en sa direction. Sa main qui jouait précédemment avec la sonnette était venue rejoindre l'autre pour qu'elles s'entremêlent entre elle. Donnant un petit côté innocent à la princesse débraillée. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que quelqu'un arrive pour lui demander si tout aller ?
En voilà une bonne question. Un petit mensonge de temps en temps, ça n'avait jamais tué personne et elle se voyait très mal lui expliquer la raison pour laquelle elle avait cette tristesse sur son visage. La ladie avait repris ses vieilles manies. À savoir sourire aux inconnus pour prouver qu'elle n'avait aucune mauvaise intention.

-Oh ! Oui, je vous remercie. Je suis juste un peu impressionnée. Euh … Bonsoir.

Dans le mauvaise ordre mais, l'intention était là. Nerveusement, elle avait repassé une mèche derrière son oreille. Ridicule. Elle qui était habitué à la bienséance, la voilà à ressembler à la pire des catins. Et encore, ce n'est pas tout à fait ça. Pour que ce monsieur réponde à son appel, il devait sûrement être chargé des chambres ou bien quelques choses comme ça. En soit, elle avait la bonne personne à qui s'adresser peut-être.
Une personne fortement charmante et chaleureuse d'ailleurs qui avait étiré un sourire à Eléanor. Elle ne savait plus trop si elle devait faire confiance aux inconnus. Et surtout aux hommes de chambres en faites étant donné que celui qui l'a enfermé dans une boite était un de ses servants. Quoi que, il lui avait une espèce de cadeau empoisonné. Celui d'être une espèce de sangsue ambulante mais également, une créature puissante de magie.

-Oui-oui, vraiment. Certes, je ne suis pas présentable mais, … Oh je ne serais pas comment vous expliquer. Je me nomme Eléanor Victoria IIe Clifford du nom. Je ne sais même pas en quelle année sommes-nous. Et si mon manoir est toujours debout.

Perdue, c'était le mot. Même avec une bonne volonté de vouloir expliquer, elle n'y arriverait pas. Alors, à la place, elle n'avait rien trouvé de mieux que de suivre cet homme sympathique qui la guidait. Sa maison ressemblait à une de ses caves. Légèrement pitoresque mais, avec suffisamment d'espace et de charme pour pouvoir y vivre.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Ven 14 Oct - 10:19


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


Il écouta cette pauvre âme. C’était sans doute plus grave qu’il n’y paraissait. Ainsi s’appelait-elle Eleanor Victoria Clifford IIeme du nom… C’était un nom très long mais il allait bien avec sa tenue. C’était quoi cette histoire de manoir qui tenait toujours debout ? Elle en était la propriétaire ? A l’entendre parler de manoir et à demander la date de l’année en cours, l’ange commença à se poser des questions. Eleanor semblait sérieuse. Trop sérieuse pour n’être qu’une simple jeune fille. Il referma la porte derrière elle et l’invita à se mettre à l’aise. Il fallait qu’il tire cette histoire au clair. Il venait surement de rentrer de plein pied dans le monde du surnaturel. Bon d’accord, c’est plutôt un monde qu’il connaissait bien puisqu’il en était lui aussi originaire. Un ange déchu ça ne court pas les rues…


« Je m’appelle Marleigh, Marleigh McKenna. Enchanté. Vous préférez que je vous appelle Eleanor ou bien Mademoiselle Clifford ?  Ça vous dit un café pour vous réchauffer ? Vous devez être gelée !»


Il voulut se diriger vers la cafetière mais c’est à ce moment-là que son pantalon choisit son petit moment pour venir lui rappeler qu’il se collait à ses jambes et s’accrochait à sa peau comme une moule à son rocher. A chaque mouvement la sensation était des plus désagréables. Marleigh s’excusa et allât se chercher de quoi se changer dans son armoire avant de s’éclipser dans la salle de bain. Il s’excusa encore et entreprit de se changer en continuant à discuter avec la jeune fille.


« Vous devez être vraiment bouleversé pour ne plus savoir en quelle années nous sommes. Actuellement, 2016 touche à sa fin. Mais dites-moi, qu’elle est la dernière chose dont vous vous souvenez ? »


Se débarrassa de son pantalon non sans manquer de tomber dans la douche. S’accrochant à ce qu’il pouvait, il renversa tout de même bouteilles de gel douche et shampooing, déodorant en stick et autre. Les grands bruits et la surprise passés, il signifia à son invitée que tout allait bien. Il passa son nouveau pantalon et rangea tout son bordel avant de revenir, un grand sourire aux lèvres mais se massant le coude pour faire passer la douleur. Il se dirigea de nouveau dans sa penderie.


« Si vous désirez vous changer et vous débarbouiller un peu, je vous laisserai la salle de bain dans une petite minute. Vous devrez composer avec des vêtements pour homme je le crains… Tenez, j’ai un pantalon de sport et mon t-shirt de l’université…»


Il lui tendit ses affaires avant de s’asseoir sur la table basse. Il avait enfin arrêté de courir dans tous les sens, il avait le sentiment qu’il donnerait peut être le tournis à la jeune fille si il ne se posait pas quelque part. Le pantalon n’était un jogging gris clair agrémenté de bandes bleu foncé sur les côtés. Le t-shirt arborait en grand sur le devant l’emblème au blason et livre ouvert de l’université du Miskatonic où l’ange avait fait une partie de son cursus.

509 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Ven 14 Oct - 22:50

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Un nom bien trop long visiblement. Pourtant, on lui avait souvent reprocher de faire très court dans les présentations. Notamment à cause de son nom qui prenait très peu de place dans les phrases. Ainsi était son identité, elle ne pouvait pas la changer. La simplifier peut-être. La générosité de cet homme semblait l'avoir légèrement calmer. Pour ne pas dire rassurer. Mais, elle avait si peur de le blesser tout de même. Ce n'était plus une humaine, il y avait quelques pulsions animales qui ne demandaient qu'à sortir. La soif du sang qui lui faisait tourner la tête quelques instants. Non, elle ne devait pas y penser. Si vraiment besoin il y avait, elle n'aurait qu'à aller à la Confrérie pour se réapprovisionner. Elle ne voulait pas faire de mal à qui que ce soit. Ce pauvre homme qui l'accueillait gentiment chez lui devait le prendre pour une folle à raconter une histoire décousue. Alors, elle s'était assise. C'était sans doute le mieux à faire pour le moment. S'asseoir et discuter. Eléanor semblait bien embarrassé avec sa robe déchirée qui prenait toute la place. On ne faisait pas semblant pour habiller les dames après tout à son époque. Des tissus inutiles venaient leurs donner des fesses dignes de Kim Kardashian.

-Enchanté M. McKenna. Vous pouvez m'appeler comme vous le voulez. Je ne suis pas à cheval sur les convenances. Oh ! Je n'ai … Pas froid, je crois. Mais je ne dirais pas non à un café.

Un petit sourire pour finir sa phrase, pouvait-elle encore prétendre avoir froid maintenant qu'elle faisait partit du royaume des morts. Le froid, les saveurs, tout ceci était dorénavant mort pour elle. Alors, si le café de Marleigh était excellent, elle serait totalement incapable de le ressentir. Juste obligée de mentir pour ne pas le blesser ou lui faire croire qu'il était très mauvais pour faire le café.
Ses yeux s'étaient arrondis subitement. 2016 … Mais, la dernière fois qu'elle avait vu le jour, elle était en 1716. Comment elle allait pouvoir lui expliquer son dernier souvenir ? Regardant de nouveau ses mains gantées, elle comprenait mieux dorénavant pourquoi tout lui était inconnu et pourquoi les autres habitants la regardaient comme une étrangère étrange.

-Je me souviens du noir. Il faisait noir, j'étouffais. Les villageois m'avaient enfermé et Ezeckiel, mon majordome, les menait. J'étais un monstre à leurs yeux, ils voulaient me faire disparaître. Je me souviens aussi de …

Caressant la nuque du bout de ses doigts, les deux coups de crocs étaient encore bien marqués, comme deux petits points douloureux. Tout ça pour avoir épousé une personne bien plus honorable qui pouvait vivre de jours. Un petit soupir s'échappa d'entre ses lèvres. Elle ignorait si elle devait être en colère contre lui ou bien triste. C'était un acte de désespoir, pouvait-elle vraiment lui en vouloir pour ça ? Elle ignorait d'ailleurs s'il était encore en vie. Elle avait entendu un grand bruit, penchant un peu sur le côté pour tenter de voir si elle pouvait apercevoir quelque chose. Mais non, rien à faire. Eléanor était bien plus rassurée de voir qu'il était revenu avec un sourire.

-Vous allez bien ? Il m'a semblé entendre quelques choses. Oh oui, je veux bien vous emprunter votre salle de bain. J'ai le droit de porter des pantalons de la sorte ? Ça a l'air confortable. Mais, ça me va.

Elle n'était pas difficile, elle n'avait pas le droit de toute manière. La vampire avait pris ce que lui tendait Marleigh avant de se faufiler dans la salle de bain. La porte encore légèrement entrouverte afin de pouvoir entendre ce qu'il lui disait si la conversation se continuait.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 15 Oct - 9:21


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


Comme son visage était habitué à le faire, il sourit. Il la rassura sur sa petite chute dans la salle de bain. Il ne se cassait jamais rien en réalité.


« Ne vous inquiétez pas, je vais bien. Et oui, à notre époque les femmes ont le droit de porter ce qu’elles veulent, même des pantalons. Ces vêtements ne sont pas parmi les plus attrayant mais ils sont très confortable et tiennes bien chaud. C’est idéal pour une tenue décontracté à porter chez soi. »


Si il subsistait des traces de doute dans l’esprit de l’ange déchu quant au caractère surnaturel de cette histoire, ils étaient maintenant complètements dissipés. Marleigh n’ignorait pas que la ville était le théâtre d’un rassemblement d’entités surnaturelles. Il avait plusieurs fois ressentit des présences paranormales en ville. Des âmes coincés entre la vie et la mort, parfois même des créatures venus du dessous. Il se doutait également que des morts-vivants devaient arpenter les rues de la ville lors de certaines nuits. Il se demanda si Eléanor avait croisé la route de l’une de ses entités surnaturelles. Enfin une qui n’était pas Marleigh…


Il se leva pour aller préparer le café. Il continua de réfléchir tout en effectuant machinalement les gestes du quotidien. Un filtre neuf, trois cuillères de café moulu. De l’eau dans le réservoir. Des villageois l’avait enfermée ? Ravensburg était une petite ville depuis plusieurs dizaines d’années…
Tout placer dans la machine. Essuyer le café qui était tombé. Lancer la machine. Enfermée dans le noir … Sous-terre peut être ? Il s’imagina une foule de villageois énervés comme des villageois, armés de fourches et de piques, de torches menaçantes et voulant tout cramer. Un 'Gaston' à leur tête, ils voulaient tuer la bête…
Attendre que le café passe dans le bro en se laissant bercer par le clapotis des gouttes. Ezeckiel. Hmm… Le monstre n’est pas forcement celui que l’on croit. Qui est le vrai monstre ? La créature retranchée ou l’homme qui distille la haine de l’étranger dans le cœur du village…


Il se saisit de deux tasses et y versa le breuvage noir. Il laissa glisser deux sucres le long de sa cuillère selon ses préférences personnelles. Il fit également couler un nuages de lait. Quid d’Eléanor ?


Il posa les tasses de café sur la table basse et disposa lait, sucre et un reste de viennoiseries à leurs cotés. Il se laissa tomber dans le canapé et croisa les jambes, se mettant à l’aise lui aussi. Il était intrigué par l’histoire de cette femme qui s’étonnait d’avoir le droit de porter des pantalons. Il soupira. Bon autant ne pas y aller par quatre chemins et lui demander de tout lui raconter. Quel genre de créature pouvait elle bien être ?


« Le café est servit Eleanor. Je n’ai pas sucré le vôtre. J’ai aussi amené du lait et de quoi grignoter. J’aimerais en apprendre plus sur vous. Vous savez comment piquer la curiosité, est-ce que vous pourriez me raconter votre histoire ? »


503 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 15 Oct - 15:22

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Eléanor s'inquiétait sans réellement s'inquiéter. Après tout, s'il était encore capable de parler clairement sans quelques râles de douleurs, c'est qu'il allait à peu prêt bien. Ou alors qu'il était légèrement masochiste sur les bords et habitué à la douleur pour du coup. Très bien, pas de quoi s'inquiéter donc à ce qu'il venait de lui dire. Cela la rassurait. Ça aurait été inconvenant si elle serait restée bien tranquillement assise alors qu'il serait à l'agonie. Son léger affolement venait surtout du fait qu'elle avait le droit de porter des pantalons. C'est un peu idiot comme remarque mais, ce n'était pas bien vu. Du moins, de là où elle venait du coup. Eléanor ne se rendait pas encore tout à fait compte que les temps avaient changé et que bien des choses qu'on aurait dite ''grossières'' ou ''interdites'' sont devenus monnaie courante. Une tenue à porter chez soi... C'était étrange. Lorsqu'on était chez soit, il fallait faire figure de bonne famille justement, même auprès de papa et maman. Interloquée, elle n'allait tout de même pas refuser ce petit coup de main.

-Je vois, comme un pyjama donc. Merci.

La demoiselle avait filé dans la salle de bain le temps que le café se fasse. Face au miroir, elle demeurait invisible. Sans aucun reflet. Heureusement, elle avait encore le sens du touché donc, elle pouvait se débarbouiller sans risquer de s'en mettre dans les yeux. Elle s'était détachée les cheveux, remplis de nœud et en bataille. Puis, cette robe bleue avait tombé lourdement sur le sol pour qu'elle la mette dans un coin. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait pouvoir en faire si, à présent, ce n'était pas ce genre de tenue que l'on mettait pour sortir. Les gants et le corset qui allaient avec l'ont rejoins également. Finalement, tout ceci était bon pour aller à la déchetterie. Par bonne éducation, elle voulait faire vite et ne pas voler la salle de bain trop longtemps à Marleigh. Alors, elle avait pris sa douche rapidement avant de prendre une serviette au hasard et d'enfiler le sweet bien trop grand pour du coup. La jeune vampire marchait sur le pantalon à tel point qu'elle n'avait pas besoin de chausson. Même chose pour le sweet qui lui faisait accessoirement office de mitaine.
Lorsque son hôte avait annoncé que le café était prêt, elle était encore plus motivée à faire vite pour du coup. Il ne fallait pas le faire attendre indéfiniment non plus.

-Entendu, j'arrive. Répondit-elle en reposant le peigne après avoir retirer ses cheveux perdus des branches. Elle était sortie ainsi beaucoup plus propre et moins débraillés. Bon même si l'ensemble de sport trop grand n'avait fait qu'arrangé le côté débraillé. Mon histoire ? Et bien, je ne sais quoi vous racontez. Et puis, j'ai loupé 300 ans visiblement. Les souvenirs que je vous ai raconté tout à l'heure daté de 1716 si mon compte est bon.

Eléanor était bien plus calme qu'à son arrivé. Sans doute la douche qui avait du lui remettre les idées en place. Elle avait pris sa tasse de café en ajoutant simplement un peu de sucre par vieille habitude.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 15 Oct - 20:36


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


La jeune femme ressortit de la salle de bain dans la tenue décontracté que l’ange lui avait prêté. Ça lui changeait de cette vielle robe. Elle flottait vraiment dans les vêtements de Marleigh mais ça lui allait quand même bien mieux que le look de la mariée décédée. Eléanor était bien plus jolie comme ça. Il réfléchit une minute, portant le café à ses lèvres. Si la jeune femme se réveillait véritablement dans cette ville après 300 ans de sommeil, elle allait avoir besoin d’une nouvelle garde robe complète… Wow ! Attendons une minute là… Elle avait dit 300 ans ? Donc elle n’essayait pas de cacher son coté surnaturel. C’était bien une femme qui avait vécu il y a 300 ans de cela et qui venait de réapparaître et de tomber sur Marleigh.


Il n’essaya pas de cacher sa surprise. Cela faisait quand même un choc. C’était le premier vrai être surnaturel avec qui il parlait depuis 5 ans. Est-ce qu’il devait lui aussi lui révéler sa nature ou bien l’avait-elle déjà devinée ? A Ravensburg, à chaque fois qu’une rumeur ou une plainte touche un tant soit peu aux esprits ou aux monstres, c’est toujours dans le cadre d’une disparition ou d’événement tragique. Était-elle maléfique ? Bon il ne fallait pas s’affoler. Elle n’avait pas l’air d’une méchante sorcière et n’avait jusque là rien tenter de mauvais à son égard… Il valait mieux en apprendre plus…


« Vôtre dernier souvenir date donc de 1716… Vous savez, j’ai toujours été convaincu que Ravensburg était le lieu d’un rassemblement d’êtres surnaturels sans jamais en avoir la preuve formelle. Et bien c’est chose faite avec vôtre présence ici. Mais pourriez vous me raconter ce qui vous est arrivé pour perdre 300 ans de souvenir ? Vous a-t-on maudite autrefois ? Plongé dans un sommeil sans rêves pour trois siècles ?»


Il l’invita à s’asseoir à coté de lui dans le canapé. Ils seraient plus à l’aise pour discuter de leurs conditions. Marleigh commençait à hésiter à lui avouer qu’il était un ange tombé du ciel. Il ne savait pas à quel genre de créature il avait à faire. De plus, il n’avait pas l’âme d’un chasseur de démon ou d’un exorciste. C’était plutôt le genre à faire profil bas et vivre parmi les humains en essayant de ne pas faire de vague. Bon, l’histoire de Marleigh sur cette terre était parsemé de super catastrophe digne des nanar les plus pourris mais jamais il ne s’était attaqué à des humains. Il se tenait tranquille et vivait sa petite vie.


Il prit une grande respiration et regarda la jeune femme dans les yeux. Il fallait en avoir le cœur net. L’ange rassembla son courage et lui posa sa question. Il voulait être clair et avoir une réponse précise. Cependant, comme à son habitude, il en dévoila peut être un peu trop...


« Je vais être franc Eléanor. Qu’êtes vous exactement ? Vous pouvez me le dire, je ne vous jugerais pas. Je ne suis pas en position de porter un jugement... »


509 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 15 Oct - 23:45

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Une tenue décontractée qui lui faisait un bien fou rien qu'à l'idée d'avoir quelque chose de propre sur le dos. Elle ne pourra jamais remercier assez Marleigh de son hospitalité et de sa bienveillance. Il avait ce petit air de je-ne-sais-quoi qui lui rappelait son médecin à l'époque. Un gentilhomme, tout comme l'homme de chambre, qui s'inquiétait bien plus pour les autres que pour sa propre santé. Un homme généreux en soit. Le genre de personne qui ne ferait pas de mal à cette terre s'il y en avait un peu plus à fouler son seuil. C'était une bonne réflexion. Elle avait tout intérêt en effet de refaire la garde-robe pour ne pas se balader nue dans la rue. Oui, trois cents années à attendre que le coffre de verre s'ouvre. Où elle n'avait qu'en horizon un âmat de terre percé par un tuyau sanglant pour la nourrir. Où la folie commençait à la gagner à tel point de serrer le corps en décomposition de son mari dans ses bras. Un doudou morbide en guise de seul compagnie. Elle n'entendait même pas Ezeckiel lui parlait, juste des sons inaudibles et trop éloignés pour qu'elle comprenne quoi que ce soit. Et malgré ça, elle n'avait pas l'air furieuse ou en colère. À croire que trois siècle enfermés, ça vous bouffe niveau tristesse.
Pour autant, elle ne bronchait pas. Pas même lorsque Marleigh avait l'air étonné. Et de cette étonnant, une pointe d'inquiétude s'était montré dans la lueur de ses yeux. Avait-elle dit quelques choses qu'il ne fallait pas. Ses doigts resserraient sa tasse tandis que tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de répondre à ses questions.

-Il y a d'autres créatures surnaturelles dans cette ville ? Je comprend mieux alors la réaction des personnes qui ont ouverts mon coffre. Ils avaient l'air hostile en premier lieu. Jusqu'à ce qu'ils voient mon état et qu'ils m'estiment inoffensive. Je n'ai pas fait grand chose pendant 300 ans, j'étais enfermé. Je ne pouvais qu'attendre et espérer à vrai dire.

Autant, si son majordome aurait eu la bonté de lui laisser au moins une plume et de quoi écrire, peut-être qu'elle aurait pu tuer le temps en écrivant mais, même pas. À la place, elle s'est contentée de dormir, s'éveiller lorsqu'elle sentait le sang chaud lui couler sur la figure, se nourrir et se rendormir. Les siècles d'attentes avaient été très longs mais, bizarrement, le fait d'être sous terre également lui avait permis d'être coupée du temps et des jours qui s'écoulent à ne plus se rendre compte que ce n'était plus des jours qui s'écoulaient mais, des mois puis des années.
Cette question... Mon dieu, elle n'osait même pas y répondre. La gêne de donner la réponse devait être aussi grande que celle de Marleigh pour la poser. Mais, ça serait mal de mentir et de ne rien dire si lui-même était au courant pour les créatures surnaturelles. Elle s'était mise en boule, rabattant ses jambes contre elle tout en tenant la tasse de café.

-Je suis … une vampire. Je ne peux plus voir mon reflet ni même sentir le goût des bonnes choses. Pire encore, je ne peux plus être sous le soleil. Mon majordome m'a mordu. C'était un vampire aussi que j'avais accepté sous mon toit mais, très possessif. Il a tué mes parents pour se venger de mon mariage avec une personne honorable et normale, puis mon mari et il m'a jeté dans ce coffre avec le cadavre de mon époux. Tout ça parce que j'ai eu une aventure avec lui.

La bonté de Marleigh doit être pour quelques choses mais, elle n'avait pas eu de mal à vider osn sac finalement. Et pour digérer tout ces aveux, elle avait bu la tasse de café d'une traite. Il était chaud ? Pas grave, comme elle venait si bien de le dire, elle ne sentait plus rien donc un café bouillant passait tranquillement dans son gosier.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Dim 16 Oct - 19:04


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


L’ange acquiesçât en faisant un signe de la tête. Des créature non humains arpentaient la ville, il en était certains. -puisque lui même en faisait partie- Cependant, il n’avait aucune preuve concrètes de leur existence. Tout n’était que rumeurs et spéculations. Ce n’était pas comme si on avait retrouvé des traces de souffre ou bien une énergie résiduelle sur les lieux des événements étranges qui c’était passé. Aucune de trace non plus d’un quelconque rituel destiné à appeler des esprits ou d’autre choses venus d’ailleurs. Le plus souvent Marleigh avait ressentit des présence autour de l’hôpital ou du cimetière. Il y avait aussi un vieux manoir qui lui donnait des sueurs froides…


Il approcha une nouvelle fois sa tasse de ses lèvres et manqua de s’étouffer avec son café en entendant la nouvelle. Vam...Vampire ? Un vampire ? Oui oui, elle venait de dire un vampire. Marleigh regarda ailleurs et fronça les sourcils avant de se détendre. Plusieurs émotions passèrent sur son visage. Il s’étonna de ne pas avoir eut un mouvement de recul. Ce qu’on disait sur les vampires ou ce qu’on pouvait en lire n’était en général pas très joyeux et encore moins flatteur si vous étiez un ingrédients de leur repas. Un humain, un café, un freedent… Mais non, Marleigh la regarda en souriant. Il compatissait avec la souffrance et la solitude qu’Eléanor avait pu éprouvée pendant son périple. Chassée par un ancien amant possessif, enfermée pendant 300 ans puis relâchée et complètement perdue dans le monde moderne… La jeune femme s’était repliée sur elle même dans le canapé, visiblement fort embarrassée. Faire remonter ses souvenirs était parfois très pénible et Marleigh le savait. Il déposa sa tasse sur la table d’une main un peu fébrile.


« J’ai déjà invité des femmes plus âgée à venir dans mon appartement… Mais une femme morte, c’est ma première fois... »


Il avait lâché ça sur le ton de l’humour. Il regarda Eléanor les yeux remplit de bonté et de sincérité. Il se dégageait de sa personne de la compréhension et surtout de l’affection. Il n’avait pas dit ça pour la blesser mais pour tenter de faire apparaître l’ombre d’un sourire ou les prémices d’un rire. C’était sûrement sa nature angélique, celle qu’il avait enfouie au fond de lui. Il posa sa main sur l’épaule de la jeune femme pour partager un contact rassurant avec elle. Puisque elle lui avait avouée sa nature. Il se sentait libre de lui avouer la sienne aussi.


« Pour être honnête Eléanor, je suis également quelqu’un de différent. Je ne suis pas un vampire comme vous, j’ai été… Exilé. Ce dernier mot s’extirpa de sa bouche avec une intonation étrange, presque à regret. Hmm… Jeté hors de chez moi, hors du paradis. »


Il laissa aller sa tête en arrière, fixant le plafond. Il se repassait en accéléré les bons souvenirs qu’il avait de l’époque où il arborait de belles ailes blanches. Cela faisait du bien de trouver quelqu’un avec qui laisser tomber le masque. Pourquoi maintenant, pourquoi avec elle ? Il n’en savait rien. C’était venu naturellement, comme ça sur le moment.


519 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Lun 17 Oct - 21:07

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Eléanor n'aurait jamais songé à ce qu'il y ait d'autres créatures dans cette ville. À son époque, Ezeckiel était déjà une grande exception. Maintenant, ce n'était plus la même rengaine. À voir la tête de son interlocuteur qui ne semblait pas plus inquiété que ça, elle en avait rapidement conclue que c'était monnaie courante. Presque plus courante que les humains. Ce qui était tout de même tout sauf anodins alors que c'était leurs territoires. Étrange logique. Mais, elle se tient. Après tout, la vampire n'avait pas vu cette ville grandir. Elle se souvient uniquement d'un petit village qui ne comptait pas plus de deux cent habitants. Maintenant, c'était le double, voir même le triple qui était concentré au même endroit. Inquiète ? Beaucoup. Cela dit, elle relativisait et elle voyait ceci comme une nouvelle chance. Personne n'allait se souvenir d'elle, morts depuis bien longtemps maintenant. Elle pouvait passer pour une descendante ou bien une connerie dans le genre pour masquer sa véritable identité. Elle pouvait se faire une nouvelle vie, tout simplement. À l'air frais. Bon, pas en plein soleil mais, il fallait juste trouver un remède à ce petit soucis. La magie semblait débordée d'énergie à Ravensburg.
La réaction de Marleigh à sa révélation sur sa vraie nature la fit recroqueviller sur elle encore plus. Comme si elle voulait que le canapés l'avale pour mieux disparaître. La réputation des vampires n'était plus à fonder après tout. Ce n'était que des bêtes assoiffées de sang. Des monstres qui vivaient au dépend des autres. Eléanor ressentait le besoin de rassurer Marleigh sur le fait qu'elle n'allait sûrement pas le croquer. De toutes manières, elle était bien trop contre l'idée de devoir faire du mal à qui que ce soit pour planter ses crocs dans le cou de quelqu'un d'autre.

-Mais je vous assure que je ne vous ferais pas de mal. Ne me mettez pas dehors s'il vous plaît... Fit-elle doucement, tentant de le rassurer sur le coup de la panique mais, il avait été le premier à le faire. Oh … Et bien, je ne sais quoi dire.

Elle souriait, presque automatique à cause du mal être. Elle était morte ? Ou bien seulement à moitié ? Après tout, elle respirait, elle voyait, elle parlait. Les zombies ne parlent pas eux et pourtant, ils sont bels et biens morts, on ne peut plus rien faire pour eux.
Retrouvant une position un peu plus sereine, elle se détachait du saint-canapés pour mieux écouter ce qu'avait Marleigh à lui dire. Il avait été choqué, certes, mais juste un petit instant. C'est sans doute pour ça qu'il était aussi avenant à propos des créatures. D'ailleurs, il agissait et réagissait comme s'il n'était pas si éloigné de celle-ci. Eléanor attrapa le premier coussin et se prépara pour une révélation qui, semblerait-il, allait faire trembler les murs elle aussi. Aux premiers abords, elle n'avait pas l'air de comprendre. Et puis, son comportement, puis le mot ''paradis'' avaient fait naître une idée folle dans son esprit. Si bien qu'elle n'avait pas réussi à la garder pour elle.

-Vous … Vous voulez dire que vous êtes un ange ? Ou une toute autre Sainteté ? Elle n'était pas idiote, ou du moins, elle l'espérait. Mais, il lui avait donné définitivement bien trop d'indices pour que cela reste dans les oreilles d'un sourds.  
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mar 18 Oct - 10:36


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


Marleigh était un peu gêné d’en parler mais il ne pouvait plus reculer. Est-ce qu’il devait lui déballer toute son histoire ? Oh, ils auraient surement le temps d’en discuter plus longuement plus tard. Pour le moment, il lui donnerait la version courte avec un aperçu de ce qu’avait été sa vie jusqu’à aujourd’hui. Il se redressa et regarda Eleanor qui c’était réfugiée derrière un coussin du canapé. C’est étonnant comme on se sent mieux avec un petit coussin entre les mains. Il soupira et dodelina de la tête en acquiesçant. Il bafouillait un peu et avec quelques gestes des mains il lui donnait la vérité.


« Mmm… Et bien oui. Je suis… Enfin non, plutôt, j’étais un ange. Je n’étais pas du genre ange guerrier avec une épée de feu qui pourfend les démons et tout le tralala, non. Il marqua une courte pause et se passa la main dans les cheveux, le regard perdu dans l’espace infini quelque part entre le canapé et la table basse.
Non. J’ai occupé pas mal de mission au Paradis mais vers la fin ça se résumait à de l’accueil et être un ange messager. Un ange hôtesse d’accueil si vous pouvez imaginer ça ! Il émit un petit rire gêné en s’imaginant derrière un beau comptoir en marbre italien, habillé en secrétaire avec une paire d’ailes blanches.


Depuis ma création, comme tous les autres, j’ai un don. Mais le mien est plutôt spécial. Il se manifeste de lui-même, plus ou moins fortement… C’est comme une malédiction qui me suit partout. Je suis souvent frappé de crise de malchance. Je tombe, je renverse des objets, je me blesse parfois. Mais jamais sérieusement. Seulement, parfois ce sont les autres qui en pâtissent… Je suis à l’origine de plusieurs catastrophes dans l’histoire de l’humanité et dans l’histoire du Paradis aussi. Et on a fini par me jeter dehors… »


Il s’arrêta, assaillit de souvenir. Il revit plusieurs passages de sa vie d’ange, plusieurs de ses bêtises qui avaient mené des anges à se rebeller, à commettre des erreurs ou bien à provoquer des catastrophes sur terre. Il fut une époque où il s’était même considéré comme un démon. Certains de ses frères le considéraient comme tel également. Mais par égards pour sa condition d’ange, son essence de fut pas détruite. On lui coupa les ailes. Il courba le dos et se prit la tête dans les mains, regardant le sol entre ses genoux avant de continuer son histoire.


« J’ai été déchu aux alentours de 1770… 1771, dans ces eaux-là. Lorsque que nous ‘tombons’ –c’est comme ça que l’on dit là-haut- Nous perdons notre ‘grâce’. C’est-à-dire que d’une part on nous arrache nos ailes mais on nous prive également de beaucoup de nos pouvoir divins. Finalement nous avons surtout un résidu de pouvoir et une très grande longévité… En ce qui me concerne, la guigne continue de me poursuivre et j’ai fait, malgré moi, beaucoup de mal depuis que je suis sur terre. Cela semble s’être calmé depuis que je suis revenu à Ravensburg et que je travaille ici… Je suis plutôt bavard une fois lancé, excusez-moi.»


Il souffla un bon coup avant de se laisser glisser légèrement dans le canapé. Il regardait maintenant le plafond en tentant de chasser des souvenirs douloureux. Il espérait ne pas avoir trop ennuyé la jeune vampire avec son histoire. Ils se ressemblaient un peu lui et elle. On lui avait retiré son humanité en faisant d’elle un monstre que les gens haïssaient sans vouloir prendre le temps de la comprendre. Lui avait été mis dehors, perdant sa grâce sans avoir pu recevoir de l’aide pour comprendre son don. Ils faisaient vraiment la paire sur ce canapé… Il se tourna vers elle, un peu stressé de voir sa réaction face à tout ce qu’il venait de lui dire. Il était rare que les mots lui viennent si facilement et surtout qu’il en parle à quelqu’un. Il se cantonnait le plus souvent à la solitude, refusant de prendre le risque de blessé quelqu’un sans le vouloir. Il ne savait trop si c’était la nostalgie du Paradis ou bien la surprise d’avoir chez lui une vampire qui semblait si troublée…


« Vous ne devez pas vous inquiétez pour moi, ni pour vous. Je ne vais pas vous mettre dehors. Vous pouvez rester ici autant que vous le voudrez. Surtout, si vous avez besoin de quoi que ce soit dites le moi.»


740 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mer 19 Oct - 20:59

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Avait-elle touché à un point sensible ? Si c'était le cas, Eléanor allait sûrement s'en vouloir d'avoir entamer ce sujet. Mais d'un autre côté, à l'un comme à l'autre, cela semblait faire un bien fou de pouvoir se confesser sans aucune crainte de l'autre. La vampirette écoutait, buvait même les explications de Marleigh. Jusqu'ici, son expérience avec le surnaturelle s'était résumé à un vampire un peu trop possessif. Mais maintenant que son hôte lui racontait son histoire, elle se rendait compte que ce monde était bien plus vaste qu'elle ne semblait le croire. Un ange, déchu, sur terre. La blonde étirait un petit sourire ; fascinée par ce récit. Elle oubliait tout, jusqu'à ses craintes d'elle-même et même dans sa façon de s'asseoir dans le canapés, elle était plus relaxée et plus relâchée aussi. Son regard était remplit de compassion. La polio l'aurait décidément suivi jusqu'au bout. Jusqu'à ce faire bannir. Elle se sentait d'un coup bien petite avec ses soucis. Et également, bien plus ouverte.
L'homme s'était excusé d'être aussi bavard mais, elle n'en tenait pas rigueur. Pour la simple et bonne raison qu'il devait écouté bien trop souvent les problèmes des autres pour s'occuper des siens. Et que donc, que les rôles s'inversent de temps en temps ne pouvait pas faire de mal. Eléanor avait posé sa tasse vide sur la table basse. Bien plus calmement que lorsqu'elle l'avait prise avant de reprendre le fils de la conversation.

-Oh non, ne vous excusez pas. Je suis certaine que vous aviez besoin de dire tout ceci. Et puis, je ne m'attendais pas vraiment à rencontrer un ange. C'est une plaisante rencontre.

À la fin de sa phrase, elle avait fais un sourire beaucoup plus enjouée. Son visage prenant des teintes enfantines avec. Eléanor avait donc un ange à côté d'elle. C'était quelque chose de bien plus respectable qu'un vampire. Elle s'était redressée doucement, passant sa main nerveusement dans ses cheveux. Il y a tellement de choses sur lequel elle voudrait de l'aide mais, qu'elle n'osait pas demander. Son regard avait basculé de gauche à droite, créant une ellipse de doutes dans son esprit avant que, finalement, elle reprenne la parole pour répondre à son invitation.

-C'est vrai que ça ne vous dérangerez pas si je restais avec vous pour quelques temps ? Je ne voudrais pas être encombrante ni, envahissante. Lança Eléanor légèrement hésitante avant de reprendre. Si vous connaissez un endroit où je peux me fournir pour me vêtir, je suis tout ouïe. Je doute rester éternellement avec votre sweet.

La vampire avait énormément de choses à lui demander en vérité. Mais, elle voulait commencer en douceur disons plutôt que de le bombarder de questions. Cherchant quoi faire avec ses mains, elle s'était résignée à garder ce coussin contre elle. Il donnait une sensation de chaleur qu'elle ne sentait pas. Elle ne pouvait que l'imaginer.  
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Jeu 20 Oct - 14:12


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


En regardant bien Eleanor, Marleigh se rendit compte que la découverte de différents êtres surnaturels à Ravensburg était autant une surprise pour elle que pour lui. Cependant la vampire l’avait écouté avec la plus grande attention ce qui le touchait énormément. D’habitude c’était lui qui était à l’écoute des autres et pouvoir raconter la vérité à quelqu’un l’aiderait à se sentir mieux. Il ressentit une espèce d’état de satisfaction à voir Eleanor se détendre un peu et d’apprécier le calme du moment. Elle semblait réfléchir à quelque chose. Peut-être hésitait elle lui poser une question ?


« Bien sûr que non, je serais ravi que vous partagiez ma chambre Eleanor. Il y a encore de la place dans mes placards. Je ne possède pas grand-chose à vrai dire. Je touche une paye plutôt décente pour les travaux d’entretiens. Nous irons en ville vous trouver de quoi vous habiller… »


Tout l’enthousiasme dont il avait fait preuve jusque-là s’évanouit lentement avec sa dernière phrase. Un problème majeur c’était imposé à lui alors qu’il parlait. Ce problème avait la forme d’une naine jaune, une énorme usine nucléaire d’un peu moins d’1.4 millions de kilomètre de diamètre. En règle générale, ses potes l’appelaient Soleil… Mais comment faire pour qu’une vampire puisse aller faire les magasins ? Bien que les jours raccourcissent, ça ne leur donnait pas vraiment le temps pour des essayages… Tant qu’à faire autant éviter qu’Eleanor ne finisse en petit tas de poussière sur le sol.


« Eleanor, les vampires craignent le soleil n’est-ce pas ? Vous avez un moyen de vous en protéger ? On trouve rarement des magasins ouvert de nuit… »


Il commençait à s’inquiéter, cela se voyait sur son visage. Les sourcils froncés, ses petites rides d’expression apparaissaient plus marqué avec la luminosité qui régnait dans la pièce. Vivre au côté d’une vampire se révèlerait être une expérience très intéressante et il était sûr qu’elle apporterait son lot de surprise dans la vie d’un ange déchu homme de ménage. Il se releva et alla se chercher de l’eau dans la cuisine. S’appuyant sur l’évier, il continua de se triturer les méninges.


« Est-ce que vous pouvez m’en dire plus sur les vampires ? J'avoue ne connaitre que les cliché que l’on voit dans les livres ou au cinéma… »


Elle ne connaissait surement pas le cinéma, il l’y emmènera un jour. Non seulement cela lui changerai les idées mais en plus ça lui ferai découvrir toutes les merveilles du monde moderne. Elle avait 300 ans à rattraper après tout !


423 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 22 Oct - 16:00

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
C'était une leçon si facile à avaler qu'elle avait bien du mal à y croire. Pourquoi elle n'avait pas pu rencontrer ce genre de personne auparavant ? Elle se serait sentit déjà bien mieux et elle n'aurait pas eu besoin d'avoir peur pour sortir le soir. Ce vampire avait ruiné sa vie au point qu'Eléanor ne pouvait même plus sortir de ses appartements sans avoir la crainte qu'il allait lui tomber sur le coin du museau. Une espèce de paranoïa en crescendo dont elle pouvait se dire aujourd'hui qu'elle en était débarrassée. Pour autant, elle n'était pas au point de lui souhaiter sa mort. En vérité, elle s'inquiétait un peu. Il était la seule personne susceptible d'avoir survécu au même titre qu'elle et donc, la seule également capable de lui résumer les trois cents dernières années. Autant dire que si Ezeckiel était encore envie, Eléanor aurait étrangement envie de le retrouver. Mais pour le moment, elle préférait de loin rester avec cet ange déchu qui était bien plus poli, sympathique et honnête que son majordome.
La vampirette avait pris son courage à deux mains afin de demander une faveur à Marleigh. S'introduire dans la vie privée des autres étaient déjà en soit gênant mais, encore plus lorsqu'il fallait demander permission. Elle n'avait aucune idée de ce pour quoi elle allait passer aux yeux de cet ange mais, elle espérait sincèrement qu'il ne lui en tienne pas rigueur.

-Oh, je ne vous demanderais rien. Je pourrais même vous aider si vous le voulez ! Je n'ai pas de travaille mais, je pense qu'il y a moyen d'en trouver.

Du moins, jusqu'à ce que Marleigh fasse une remarque très intéressante sur un point faible dorénavant majeur d'Eléanor. Elle ne pouvait plus aller au soleil sans risquer de devenir poussière. Alors, il fallait dorénavant réfléchir à comment faire pour combler ce gros souci. La blonde semblait avoir perdu tout enthousiasme d'un coup. Elle n'y avait pas songé. L'habitude qui n'était pas encore là sans doute mais, elle pensait à ses balades dans le parc ou même le shopping pour se vêtir … Elle allait devoir faire une croix dessus, c'est bien ça ? Elle ne pouvait pas s'y résoudre, c'était impossible. A moins de trouver une alternative mais, laquelle ?

-Ah oui, je n'y avais pas songé. Non, je n'ai rien du tout. Il n'y a rien d'ouvert la nuit ? Car cela voudrait dire aussi que je ne pourrais pas travailler, c'est ça ?

Ça coulait de sources. C'était visiblement trop évident pour qu'elle arrive à y songer tout de suite. L'angoisse revenait au triple galop tandis que la jeune femme entre guillemet reprenait son coussin pour du réconfort. Ce coussin allait finir par devenir son doudou sérieusement.

-Oh, bien sûr ! Mais, je n'en connais pas beaucoup plus. Ils ne peuvent pas aller au soleil. Ils sont capables de décupler leurs sens. Par exemple, je pourrais vous dire qu'actuellement, à l'autre bout de ses murs, vous allez bientôt recevoir de la visite pour un lavabo qui fuit. Ils se dessèchent également lorsqu'ils n'ont pas bu de sang depuis trop longtemps. Ils sont capable de se déplacement rapidement. C'est assez variable en faites.  
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Lun 24 Oct - 16:28


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


« Nous trouverons bien certains magasin ouvert en nocturne. Si ça ne se fait pas à Ravensburg, nous iront dans une grande ville à côté. De même que pour le travail. Avec le temps, le monde de la nuit à beaucoup changer. Vous pouvez trouver certaines boutique ou bien des bars et des nights clubs ouvert jusqu’au lever du jour.»


Marleigh s’occupa les mains en allumant l’eau et en nettoyant sa tasse. Parfois les tâches ménagères l’aidaient à réfléchir. C’était plutôt intéressant de savoir le genre de ‘superpouvoir’ -si l’on pouvait appeler ça comme ça- que possédaient les vampires. Marleigh pouvait très bien se figurer que tous les vampires n’étaient pas comme Eleanor et que certains ne faisaient surement pas grand cas d’un petit humain qui croisait son chemin. Eleanor exerça son pouvoir pour le prévenir d’une future fuite à réparer. C’était très pratique mais ça devait aussi parfois se révéler bien agaçant de percevoir le moindre son. Il émit un petit rire en entendant la remarque et nota sur un petit tableau noir qu’il devrait prévoir un peu de plomberie.


La dernière remarque par contre le fit légèrement frissonner. Un vampire pouvait il mourir d’inanition ? D’après ce que disait Eleanor, ceux qui ne se nourrissent pas finissent par se dessécher. Mais Eleanor, bien que peu présentable lors de leur rencontre, n’avait aucun des signes extérieur d’une déshydratation. (Ou bien dit on deshémoglobinisation chez les vampires ? Ou plus simplement une anémie ?) Quoiqu’il puisse en être, La vampire qui était assise devant lui avait dû manger. Mais manger quoi ou plutôt qui ? Malgré sa gentillesse, pouvait-elle se laisser porter par la faim et lui planter ses crocs dans le cou ? Les vampires pouvaient-ils substituer leur repas avec du sang animal ou bien des poches comme dans les hôpitaux ?


Il mit sa tasse dans l’égouttoir et se sécha les mains. Il attrapa une chaise et en enjamba l’assise pour s’y installer à califourchon, le dossier face à sa nouvelle colocataire. Observant Eleanor, il se posait une multitude de question. Mais chaque chose en son temps.


« Eleanor, vous semblez en bonne santé… Avez-vous… Avez-vous mangé ce soir ? »


363 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Mar 25 Oct - 18:25

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Une grande ville ? Qu'appelait donc Marleigh une grande ville ? Eléanor trouvait déjà que celle-ci était devenue immense par rapport à ce qu'elle avait connu dans son manoir. Le centre n'était pas si développé à l'époque et la périphérie avait bien plus d'arbre pour protéger des intempéries. Elle se demandait même où était passé la mine dans lequel ses ouvriers travaillaient pour remonter le charbon des entrailles de la terre. Beaucoup de questions à poser pour se mettre à jour donc. La vampire ne se sentait pas très bien à l'idée de s’immiscer de la sorte dans la vie de cet homme avec, en plus, le risque de le blesser sans le vouloir. Elle n'avait jamais été réellement en manque ces trois cents dernières années et maintenant, elle allait devoir se débrouiller d'elle-même. Elle ne connaissait pas assez les vampires -même si elle en faisait partit- pour savoir à quel genre de réaction elle devait s'attendre sa part en cas de manque.
Regardant faire son hôte, la sensation d'être inutile la prenait un peu. Elle s'était levée pour le rejoindre, histoire de pouvoir l'aider tout de même. Bon, ok. Elle n'était pas très habituée à faire la vaisselle parce qu'elle avait des servants pour ce genre de tâches autrefois. Mais, comme dis un peu plus tôt, elle allait devoir se débrouiller seule. Alors, autant commencer par quelque chose.

-Qu'est-ce que vous appelez grande ville ? Je trouve que Ravensburg est déjà bien assez grande. La dernière fois que je l'ai vu, ce n'était qu'une petite bourgade avec seulement des hébergements pour les miniers. Du peu que j'ai vu maintenant, il y a de la lumière partout. On ne voit même plus les étoiles, je trouve ça triste.

Un point de vue qui pourrait paraître un peu vieux jeu vu au premier abord et qui, pourtant, semblait avoir une certaine poésie. Eléanor aimait beaucoup voir les étoiles, presque autant que le soleil. Sauf que l'un des deux ne lui serait plus accessible dorénavant et, elle devait s'y faire. Alors, autant se rabattre sur les étoiles mais, si elles ne sont pas très visibles, ça ne servait à rien. Essuyant les tasses avant de les remettre sur la table car elle ignorait où elle devait les ranger, la blonde était retournée s'asseoir dans le canapé après cette petite pause vaisselle. Elle semblait légèrement gênée par la question mais, c'était tout à fait normal pour Marleigh de s'inquiéter pour sa nuque après tout. Surtout après ce qu'elle venait de lui dire.

-Oui. Il y a cette organisation qui m'a donné ce qu'il fallait. Une … Banque de sang comme ils l'appellent. Mais, je n'ai pas faim si ça peut vous rassurer.

Eléanor essayait de glisser ceci comme une espèce de petite farce. Mais, vu sa tête, ça n'était pas très convainquant. Pourtant, l'homme de chambre n'avait rien dis d'offensant. C'était normal de s'inquiéter pour sa vie tout de même. C'est juste que la vampire se dégouttait elle-même.  
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 29 Oct - 10:13


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


La question surpris un peu Marleigh qui se contenta de lui répondre en citant des exemple de grande ville à l'époque actuelle. Il cita Dublin comme capitale mais donna également le nom de quelques grand port du pays tel que Galway. Limerick à l'Ouest, Cork et Waterford au Sud terminèrent la marche. Il préféra passer sous silence les événements du siècle passé qu'il souhaita réserver pour plus tard. Ils auraient tout le temps nécessaire pour s’intéresser à la guerre d'indépendance et les autres joyeusetés. Il souhaitait la rassurer dans un premier temps:


"Ne vous inquiétez pas pour les étoiles. Certes ce n'est pas véritablement le bon siècle pour les observer tant les lumières nocturnes des villes polluent le ciel de nos jours. Mais il reste encore des endroits où l'on peut les observer tranquillement quand le ciel se dégage. Je vous emmènerai à la station de ski, l'été en s'écartant un peu dans la nature le paysage nocturne est magnifique."


Ce qui l’inquiétait un peu plus lui, c’était cette nouvelle histoire d'organisation qui fournissait du sang aux vampires. Cela voulait dire que, de un: les vampires étaient plus nombreux qu'on pouvait le croire. De deux: Que des gens, visiblement bien organisé, les nourrissait dans un but inconnu. De trois: Que savait donc cette fameuse organisation de l'existence des êtres surnaturel. Marleigh n’était pas d'un naturel paranoïaque mais il souhaitait éviter tout problème façon application à la lettre de chapitres entiers du Malleus Maleficarum. Il nota dans un coin de sa tête d'enquêter discrètement sur les buts et les moyens de cette fameuse organisation.


Sa curiosité piqué au vif, il voulait en savoir plus. Lui revint en mémoire un passage du saint livre, passage qui pour l'occasion était bon à jeter au feu: Heureux sont les simple d'esprit car le royaume des Cieux leur est offert. Mais heureux sont vos yeux parce qu'il voient, et vos oreilles, parce qu'elles entendent... Il avait murmuré les mots dans un seul souffle, le regard dans le vide. Il se recentra sur Eléanor, riant en faisant un trait d'esprit.


"En plus je ne sais pas si le sang d'un ange vous nourrirait de la même façon que celui d'un humain... Il faudrait éviter de tout salir. Comment pourrais-je nettoyer si je suis votre prochaine repas !"


378 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Sam 29 Oct - 16:57

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
Eléanor écoutait ces villes qui résonnait dans ses oreilles. Elles n'étaient pas inconnus, seulement quelques une tout de même. Ce n'était pas ainsi qu'elle avait vu la question. Cela serait difficile à expliquer mais, après avoir réfléchis un peu, elle s'était dit que c'était tout à fait logique après tout. Les villes évoluent au même rythme que l'humanité. Donc la modernisation allait de paire. D'où aussi le fait qu'elle n'avait pas reconnu de suite Ravensburg. Se sentant un peu stupide, Eléanor n'avait pas envie de revenir sur ce sujet légèrement honteux. Au lieu de ça, elle écoutait Marleigh tenter de la rassurer au sujet des étoiles. Les étoiles avaient toujours cette aura rassurante malgré la noirceur de la nuit. C'est d'ailleurs pour ça que la vampire les aimait autant. Parce qu'elles étaient toujours là au cas où elle aurait envie de rester seule pendant un nuit. Elle pouvait s'occuper en les analysant un maximum.
La blonde écoutait l'ange lui parlait de son point de vue, d'une potentielle sortie qui la faisait sourire doucement. Une station de ski ? Ça pouvait se montrer très intéressant. D'autant plus que la hauteur ne lui avait jamais donner le vertige.

-Des lumières nocturnes ? Vous voulez parler des lampadaires que j'ai croisé en chemin ? J'étais d'ailleurs étonné de les voir s'allumer touts seuls. On dirait de la magie. Mais, je serais ravis que vous m'emmeniez voir les étoiles. Il doit y avoir beaucoup de choses à visiter, n'est-ce pas ?

L'air presque innocente, Eléanor ne semblait pas se rendre compte à quel point elle venait de troubler Marleigh avec son histoire de Banque de Sang. Il ne fallait pas lui en tenir rigueur. Elle venait tout juste de revenir des morts. Elle ne savait pas ce qui se tramait dans cette ville. Au point que la réaction de son hôte l'étonna un peu. Qu'avait-il d'un coup ? Avait-elle dit quelque chose dont il aurait été préférable de garder le silence.
La jeune vampire n'allait sans doute pas tarder à le savoir. Elle était restée jusqu'ici inconnue à tout conflits. Elle avait déjà bien assez des siens à gérer. De nouveau sereine à cause de l'intention dont lui porter l'ange et qui la mettait à l'aise, elle était tout de même légèrement embarrassée. Il avait toute les raisons de s'inquiéter. Elle ignorait si, un jour, elle serait capable ou non de lui sauter dessus pour le mordre et le vider de son sang. Mais pour ce soir, elle en était certaine : elle n'avait pas faim. Aucune envie ni pulsion meurtrière. Aucun signe qui pourrait la transformer en une bête assoiffée de sang.

-Je ne sais pas. Et je n'ai aucune envie d'essayer. Vous êtes trop gentils, je ne serais pas capable de vous faire du mal.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Ven 18 Nov - 9:59


Sweet home Ala… Ravensburg
Feat. Marleigh & Eléanor


L’ange déchu émit un petit rire aux sonorités enfantines. L’appellation ‘magie’ pour les choses que l’on ne comprenait pas encore le faisait toujours sourire. Mais quelqu’un dont il avait oublié le nom avait dit que toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie. Il hocha la tête pour signifier qu’elle avait raison pour les lampadaires. Cependant il lui expliqua le principe d’allumage automatique. Que c’était en fonction de l’heure que les lumières s’allumaient toute seule. Ou bien parfois en fonction de la luminosité ambiante. Lorsqu’il faisait trop sombre et que la lumière devait être, la lumière était. Ce n’était finalement pas sorcier ni magique, juste technologique.


Alors que jusqu’à présent il avait ressenti de l’appréhension face à la vampire ainsi qu’à l’idée de la possible existence d’une organisation les nourrissant pour éviter que de pauvres humains innocent ne soient tué, il commença à se détendre, rassuré par les paroles d’Eleanor. Que pouvait-il bien faire dans l’instant ? Tout ceci n’en était qu’au stade d’hypothèses. La nuit lui porterai conseil et l’aiderait surement à y voir plus clair dans toute cette histoire. Elle lui permettrait également de digérer sa rencontre avec un être exceptionnel : une gentille vampire.


« Je vous remercie de me considérer ainsi. Je ne vous ferez aucun mal non plus Eleanor. Malgré le fait que vous soyez un vampire, vous conserver toutefois une part d’innocence en vous.
Il marqua une courte pause.
« Pour en revenir à des choses plus terre à terre… Si nous devons partager mon appartement je ne pense pas que nous allons… Enfin… Dormir ensemble. Cela ne me dérangerai pas mais je pense que vous préfèreriez dormir seule ? Je prendrai le canapé, ne vous en faites pas. »


287 mots ~ Crédit: Hy0ta
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Éléanor V. Clifford

Age : Tu as gardé cette âge physique mais, ton nombre d'années s'écoulent à 376 ans en vérité.
Occupations : Tu n'as aucun travail fixe, tu vis au jour le jour
Race : Une créature sanguinaire, une vampire qui a honte de ce qu'elle est
En ville depuis le : 27/09/2016
Messages : 104
Points : 516
Autres comptes : Sasha L. Zweig - Severin Weissmüller - Oracio Z. Heartcliff
Célébrité : Scarlett Johanson

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞ Ven 18 Nov - 17:23

Sweet Home Ala... Ravensburg

Marleigh & Eléanor
N'était pas là le bon terme ? C'est vrai que de la part de quelqu'un qui vit grâce à la magie même, c'était assez cocasse de dire ça. Pour autant, Eléanor semblait tout de même se plaire dans cette émerveillement face aux lampadaire de la ville. C'était nouveau pour elle, ayant deux siècles à rattraper d'histoires, d'avancer technique et technologique. Il y avait vraiment de quoi faire. La blonde écoutait la réponse que pouvait lui fournir son hôte avec une grande attention. Celui-ci lui expliquant que c'était tout simplement la fameuse technologie qui allumait ces lampadaires lorsque quelqu'un passait. Voilà, il venait de mettre une idée dans la tête de la vampire. Elle était bien capable de sortir dehors pour s'amuser à passer devant tout les réverbères afin qu'ils s'allument. Elle le fera sans doute un soir. En même temps qu'aller voir les étoiles et pourquoi pas découvrir autre chose. Ces idées plaisantes lui avaient fais oublié qu'elle avait dis quelque chose qui fâchait. Mais ça tombait plutôt bien puisque, de toutes manières,  son hôte aussi semblait l'avoir oublié.
La Confrérie était tout aussi nouvelle que le monde dans lequel elle venait d'être projeter. Il n'y avait pas à dire mais, ça secouait énormément. Sauf que, de ce qu'avait entendu Eléanor, il n'y avait rien à craindre de cette organisation. C'est ce qu'ils lui ont dis en tout cas. En précisant tout de même qu'ils voulaient protéger la population et non pas la réduire à néant.

-C'est parce que je suis humaine avant tout. Techniquement, pour moi, c'est comme si c'était depuis hier que je suis devenue un vampire. Je n'ai jamais pris par à des chasses et des massacres. Oh mais, je vous fais confiance Marleigh, vous n'avez pas l'air de quelqu'un qui tuerait pour vivre.

Un fin sourire s'était dessiné sur le visage de la blonde. Elle venait de lancer ça en toute honnêteté. Au moins, cette impression qui la taraudait depuis tout à l'heure avait fini par faire parler d'elle. Jusqu'à ce que le malaise redescendre. Bon sang, ce n'était pas son genre de mettre quelqu'un hors de son lit pour le prendre. Tout comme ce n'était pas le genre de personne à faire confiance dès le premier soir pour dormir avec quelqu'un, aussi gentil soit cet homme de chambre. Du coup, elle aurait préféré prendre le canapé et c'est pour ça que ses doigts étaient venus masqués sa bouche arrondis de honte.

-Oh, je ne veux pas vous mettre en dehors de votre chambre. Et puis, le canapé me va très bien, il est confortable. Je peux tout à fait le prendre vous savez.
sous-titre
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Home Ala... Ravensburg [ft Eléanor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Home Sweet Home de Miss Vivi
» Chi's Sweet Home
» Home sweet home
» Chi's sweet home
» HOME SWEET HOME - L'abri du Pinou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: