Partagez | 
 

 Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Ven 18 Nov - 18:10


Bang bang, you shot me down.

Severin était si pressé de rentrer qu'il ne se rendait même pas compte à quel point il avait tracé sa route et que le chemin avait été court. Qu'est-ce qu'il venait de faire ? Qu'est-ce qu'il lui avait pris d'embrasser comme ça Adam en plein milieu de la rue. Fallait vraiment qu'il consulte pour son mental parce que, c'était à ne plus rien y comprendre. Le chasseur ne bronchait pas et ne disait rien. Légèrement pesant en soit bien que le fait qu'il cherchait du réconfort dans les Danettes et les Chupa Chupps ne rendait pas l'ambiance plombant comme il l'avait fais un peu plus tôt. Du coup, Sev' ne savait pas trop quoi dire au démon qui devait le prendre pour le dernier des tarés. De temps en temps, il levait le doigt pour faire signe qu'il s'apprêtait à parler et puis, celui-ci redescendait sans que le roux n'ait dit quelque chose. Ouai, manges tes Danettes et tais-toi, c'est ce qu'il se disait du moins. Loin de la ville, bien au chaud à la maison, Severin avait laissé Adam fermer la porte devant lui tandis qu'il cherchait son petit familier de la cuisine et du ménage pour qu'il range les courses. C'est pas l'exploité, ça lui fait plaisir. Deux petits yeux jaunes cachés derrière un vase avaient fais leur apparition. Et dans un piaillement, le fameux Ukoback qu'était à pleine plus grand que ledit vase semblait engueuler son dresseur de ne pas être rentrer plus tôt. C'était de l'inquiétude pure et dure.
Et une fois sa mauvaise tête finie, le petit démon avait pris les courses de Severin en lui laissant un pot de Danette et il était venu chercher celle d'Adam pour le débarrasser aussi.

-Tu peux lui donner. Il ne va pas te lâcher sinon. C'est un petit mais, costaud.

Pas comme Sev'. Mais bon, ça, il avait fini par retenir la leçon. C'est le genre de choses qu'il ne faut pas dire en la présence de l'ondin. S'il ne voulait pas se faire remonter gentiment les bretelles du moins.

-Ukoback, tu vas laisser Adam utiliser la cuisine. Et si elle vous embêtes, t'as le droit de la repousser cette fois. Sans faire exploser la maison, merci.

La petite bête à corne avait écouté les ordres mais, il voyait bien que son maître était troublé. Et, il n'avait pas tout à fait tord dans ses observations. Severin était repartit dans le salon. Jusqu'ici, rien de bien habituel mais, il parlait sans vraiment le faire. Tout se déroulait dans sa tête, seulement quelques bribes semblaient traverser sa bouche. Des murmures traduisant un mal être et une perte totale dans la démarche du chasseur. Il tournait en rond dans le salon avant de finir par s’effondrer dans le fauteuil. Au moins, avant de perdre les pédales, il avait eu la bonté de repenser à la demande d'Adam au sujet de l'utilisation de la cuisine et sa sécurité. Recroquevillé sur lui même, les jambes dans ses bras, Sev' regardait le feu avec une crainte d'avoir fais ce qu'il ne fallait pas faire. Cette assurance était redescendue au plus bas avec le baisé que le rouquin avait donné à son démon. Espérons que parmi la foule, il n'y avait personne de son entourage susceptible de le chercher là-dessus.
Malgré tout, le rouquin n'avait pas oublié qu'il avait proposé une soirée film et pancake à Adam. Sauf que voilà, il osait même plus le regarder en face. Bordel de cul de babouin, quelle idée il avait eu là ?! Les nerfs sur le point de craquer, le diablotin rose était venu allumer la télé. Un signe sans doute qu'Ukoback l'encourageait du mieux qu'il pouvait à continuer. Et puis, ce n'était pas une mauvaise voie, il n'y avait pas de quoi avoir peur. Le sourire effacé de son visage, lui-même caché par ses genoux à cause de sa position en boule, Severin jetait un œil pour voir où était Adam. S'il était partit dans la cuisine ou bien s'il était dans le coin.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  



Dernière édition par Severin Weissmüller le Lun 12 Déc - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 19 Nov - 1:03




Bang bang you shot me down


Mais oui ! Goddammit, en plein milieu de la rue avec des gens et tout ! Pour Adam, c'était ultra hardcore, lui qui utilisait l'allemand comme moyen de communication intime et privilégié avec Sev principalement parce que cela permettait de garder une distance, un mur invisible avec le reste du monde. Les gestes par contre, étaient un langage universel, et n'importe qui ayant tourné la tête vers les deux hommes à ce moment-là aurait compris ce qu'il se passait entre eux. C'était autrement plus grave, ce que Severin avait fait !

Plus touchant aussi, d'une certaine manière. L'ondin comprenait bien, avec ce silence et ce langage corporel qui avait suivi, que Sev avait laissé ses réflexes parler pour lui, et que rien n'avait été calculé. Parce que dans le fond, c'était ça qu'il voulait. Ça rassurait Adam sur la place qu'il occupait au manoir, tout en le faisant trembler d'inquiétude dans le cas où on s'en prendrait à eux pour cette raison.

En parlant du Manoir, il n'était pas bien loin et ils y arrivèrent rapidement. Sev n'était pas le seul à vouloir rentrer le plus vite possible, même si ce n'était pas forcément pour les mêmes raisons. Une fois à la maison, cela dit, Adam chercha du regard Ukoback. S'il voulait utiliser la cuisine en toute sérénité, il allait devoir faire ami-ami avec cette créature, chose qu'il redoutait mais qui ne le dérangeait absolument pas. Il espérait juste qu'Ukoback allait être sympa avec lui, en fait. L'ondin ne se fit donc pas prier et donna son sac de courses au petit démon en lui souriant.

— Coucou ! J'espère que je ne te dérangerais pas trop, c'est juste que j'aime bien faire la cuisine de temps en temps.

Surtout quand ce n'était pas que pour lui. Il ne le dit pas mais le pensa très fort en relevant son regard vers Severin qui partait se réfugier dans le salon. Hmm, il avait peut-être besoin d'être un peu seul, ce qu'Adam comprenait. L'ondin partit donc dans la cuisine, et commença à faire ses pancakes. Pas besoin de recette, il la connaissait par cœur et en quelques dizaines de minutes, l'odeur de crêpe chaude envahit tout le rez-de-chaussée. Il n'en sortit qu'avec une douzaine de pancakes tout prêts, et un pot de nutella avec un couteau.

Il marcha silencieusement jusqu'au salon et déposa le plat sur la table basse en jetant un œil à Sev : il était recroquevillé dans le fauteuil, l'air complètement dépassé par ce qu'il lui était arrivé. L'ondin s'agenouilla devant lui, et chercha à capter son regard.

— Hé, ça va ? Je voulais pas te bousculer à ce point, c'est juste que… Je pensais que ça serait drôle, j'ai été stupide, désolé. Je veux que tu sois bien, d'où le film, les pancakes et la soirée tranquille. Je dois passer pour un obsédé sexuel avec ce que j'ai dit tout à l'heure, mais en vérité j'ai eu un gros passage à vide, et je peux très bien rester sage si tu préfères comme ça. Je te force à rien… Je m'en voudrais de le faire.

Se levant, Adam déposa un simple baiser sur le front de Severin, avant de s'asseoir dans le canapé un peu plus loin. Il n'y avait pas assez de place pour deux sur le fauteuil, alors…
Et puis, d'un ton guilleret comme pour casser l'ambiance de merde qui semblait régner, l'ondin lança :

— Tape dans les pancakes avant qu'ils soient froids !


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 19 Nov - 15:08


Bang bang, you shot me down.

Bah oui, en plein milieu de la rue mais, que veux-tu ? Il y a des envies qui ne se contrôle pas et Severin venait d'en faire les frais ! D'où le fait que le petit était en train de chercher sa raison dans un coin du salon. À tourner en rond comme un idiot en espérant que ça règle le problème. Mais sérieusement, il avait tellement de problèmes à régler le pauvre. Concernant son esprit du moins. C'était … Bon, il était tout de même forcé d'admettre que c'était un mal pour un bien parce que, mine de rien, il avait kiffé. Mais, pas devant tout le monde, c'était mal bon sang ! Se dérober, c'est la seule solution qu'avait trouvé le chasseur pour éviter tous malaises. Il avait d'ailleurs laissé Adam négocier avec Ukoback la cuisine. Réglez vos problèmes entre vous, lui il s'en fout. Severin ne mettait jamais les pieds dans la cuisine de toutes façons hormis pour déjeuner le ''matin'' entre guillemet. Parce que là, théoriquement, on devait être dans les heures où il se lèves habituellement pour aller bosser. Pas ce soir, il n'en avait pas envie. Sev' voulait faire son feignant à rester chez lui. Il avait une bonne excuse : on l'avait troublé en pleine après-midi avec plein de monde autour pour profiter du spectacle.
Le petit démon avait hoché la tête en piaillant avec un sourire. Du bout de sa main, il avait montré la direction de celle-ci. Comme quoi, les négociations n'avaient pas été difficile. C'est parce que Adam avait dis quelque chose qui avait joué gros. Il avait dis qu'il aimait bien faire la cuisine. Et ça, juste pour ça, c'est son pote. Bon, bien que le diablotin n'était pas bête et qu'il se doutait bien que c'était pour son dresseur qu'il voulait faire la cuisine. Mais justement ! Les choses étaient meilleures quand on avait la volonté de faire plaisir à quelqu'un en lui faisant à manger.

Et vu l'état du rouquin, c'est peut-être ce dont il avait besoin au fond. En tout cas, Ukoback le sentait bien. Après avoir allumé la télé, il avait rejoins Adam pour l'aider à faire ses pancakes. Enfin l'aider, c'était vite dit puisqu'il passait plus de temps à le regarder faire plutôt que lui donner un coup de main. L'odeur était arrivée jusqu'au nez du chasseur qui souriait doucement. Les fameux pancakes. Ça faisait longtemps qu'il n'en avait pas mangé et rien qu'à cette idée, il était assez pressé de pouvoir y goûter même s'il était mort de trouille dans son fauteuil. Car oui, c'était une certaine forme de peur. La crainte de ne pas avoir agis comme il l'aurait fallu. Pour du coup, c'est lui qui avait la sensation d'être passer pour un obsédé. Alors que franchement, c'était loin d'être la pire chose qu'il ait faites de donner un petit baiser. D'ailleurs, l'ondin avait fini par refaire surface tandis que Severin le cherchait du regard. Et quand son bienfaiteur était venu pour le rassurer, il avait mis du temps à oser le regarder. Oui, oser parce qu'il avait terriblement honte.

-Non, c'est pas ça … Puis je me sens pas forcé, c'est … Quelque chose qui m'échappe totalement.

Severin cherchait ses mots. Il ne voulait pas qu'Adam est justement cette impression parce qu'il avait eu une réaction un peu Sainte-Nitouche sur les bords. Relevant un peu la tête, il avait esquissé un bref sourire en sentant ce petit bisou sur son front comme lorsque sa mère venait le border le soir. Sauf que là, c'était plus intime et plus agréable et que ce n'était pas sa mère. Quoi que … Vu le comportement de celui-ci, le doute était tout de même permit. D'autant plus qu'il s'était installé dans son fauteuil par un stupide reflex. Car oui, il a tendance aussi à oublier l'existence du canapé. D'où le fait que le chasseur avait fini par se lever de son fauteuil pour venir rejoindre le démon dans le canapé devant la télé et les pancakes. Gosh oui, allez ! Fallait s'en remettre après tout, y avait une soirée à faire tout de même. Le rouquin semblait garder son calme et son sérieux mais, son estomac avait parlé pour lui en grinçant de plus belle. Oui bon, c'est bien beau de manger des Danettes à n'importe quel heure mais, ça ne nourrit pas.

-Woh, t'en a fait beaucoup. Severin a un appétit de moineau donc une douzaine, c'était déjà de trop pour lui. Ça a l'air très bon.

S'asseyant à côté d'Adam dans le canapé, il n'allait pas de faire prier pour taper dans les crêpes épaisses bien chaude qui ne demandait qu'à être mangées.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 19 Nov - 22:56




Bang bang you shot me down


La cohabitation avec Ukoback s'annonçait plutôt cordiale, et Adam pensait que c'était parce qu'il avait été poli et souriant. En vérité, peu importait comment l'ondin avait gagné l'estime du diablotin, tant qu'ils ne s'envoyaient pas des couteaux à la tronche. Adam se rendit même compte, en confectionnant ses pancakes, que la présence d'Ukoback l'amusait davantage qu'elle le ne gênait. La façon dont l'ondin le considérait était quelque part entre le petit frère de Sev et son animal de compagnie. Dans tous les cas, il faisait partie de la famille.

Quand les pancakes furent enfin prêts, Adam apporta le plat dans le salon. En voyant l'air de Sev, il le posa simplement sur la table basse histoire de préciser encore certaines choses. Il voyait bien dans l'attitude du chasseur que ça n'allait pas, et il s'en voulait de ne pas savoir ce qui coinçait exactement. C'était quelque chose qu'il avait dit ? Fait ? Autre chose ? Pourquoi Severin persistait à détourner le regard ?

— C'est pas grave, tu sais. J'ai jamais eu l'habitude de… d'être proche de quelqu'un en public.

Ou alors pas ce genre de public. Parce que bon, les années 60, on n'y était plus. L'atmosphère globale s'était dégradée, et Adam avait l'impression d'être bien moins en sécurité aujourd'hui qu'il y a cinquante ans.

— Mais si tu le sens comme ça, ça me va.

Adam sourit et alla ensuite s'installer dans le canapé, et encouragea Sev a entamer les pancakes qui les attendaient. L'ondin fut heureux de voir que la première chose que fit le chasseur fut de venir avec lui dans le canapé avant de taper dans les crêpes.

— Hein ? Y en a pas tant que ça…

La bonne dose pour deux personnes qui avaient un peu faim quoi, pas de quoi s'alarmer. Ou alors, c'était que Severin ne mangeait vraiment pas assez au goût d'Adam. L'ondin jeta un coup d'œil à son compagnon, dont il caressa distraitement les cheveux.

— Alors, tu veux regarder quoi, comme film ?

Il arborait un petit sourire, essayant de faire taire cette petite voix qui lui disait qu'il avait bien envie de faire un peu plus que juste regarder un film en mangeant des pancakes. Mais bon, cette voix devrait plutôt se taire, c'était pas le moment. Pas si Adam ne voulait définitivement pas passer pour un obsédé.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Dim 20 Nov - 13:25


Bang bang, you shot me down.

Il n'y avait pas de raisons que ça se passe mal. Après tout, il n'y avait que Mirana pour être difficile avec les nouveaux venus au manoir. Les autres étaient plutôt du genre à faire confiance à leur dresseur lorsqu'un étranger arrivait. Et puis maintenant, Adam était chez lui, non ? C'était tout comme du moins. Il n'avait plus l'étiquette du locataire collé à la figure. C'était bien plus que ça pour le cœur de Severin et ça, ses familiers le savaient très bien puisqu'ils étaient liés. Ukoback s'amusait, heureux d'avoir du monde dans la cuisine. Il était pas vraiment le petit frère de Severin, ni un animal de compagnie. Disons simplement qu'il avait le rôle de la gentille gouvernante un peu maman poule sur les bords. D'où peut-être ce tablier sur lui et ces gants comme s'il ne pouvait jamais les enlever. Mais, le diablotin rose allait rester dans sa cuisine et laisser tranquille les deux hommes. Parce que c'est ce dont ils avaient besoin. Ça et aussi le fait d'être seul après le petit écart de conduite en public. Un écart qui troublait beaucoup le chasseur recroquevillait dans son fauteuil. Cela se voyait dans son regard, qu'il ne savait plus où se mettre. C'est peut-être pour ça qu'il s'était mit dans ce fauteuil. Pour qu'il soit tout seul jusqu'à ce que l'ondin vienne vers lui en ayant préalablement posé l'assiette de pancakes sur la table basse.
Si Severin fuyait son regard, c'était par pure timidité. Loin de là, la possibilité que cela soit de la faute à Adam pouvait traversé les esprits. Il avait simplement la réaction d'un enfant qui avait fais une bêtise. Entre guillemet car, en quoi c'était une bêtise d'embrasser l'homme qu'on aime ? La seule boulette qu'il y avait là-dedans, c'est que c'était précipité, c'est tout.

-Moi non plus. Ça doit être la première fois depuis que je suis ici …

Pas faux. Adam et Severin avaient ceci en commun en plus. La solitude. Ou du moins, l'image du solitaire qu'ils renvoyaient aux autres alors que ce n'était pas du tout le cas. Sauf que le rouquin, lui, n'avait pas connu les années 60 et qu'il n'a que trente-deux ans à son compteurs. Donc cette ambiance environnante pudique, cela faisait partit de son quotidien. L'allemand avait arrêté de s'enfuir, regardant enfin son ondin s'asseoir dans le canapé. Il ferait mieux de faire de même. Ne serait-ce que par politesse et pour ne pas le laisser tout seul. Il avait eu quoi à faire, même pas un mètre et voilà qu'il était de nouveau à côté d'Adam après ce petit accident en pleine rue. Severin avait cette petite impatience de goûter à ce que venait de faire Adam à manger. Sans manquer de faire une remarque sur la quantité.

-Ah bon ? C'est pas grave, c'est moi qui ne mange pas beaucoup. Et s'il en reste, ce n'est pas grave.

Le rouquin avait retrouvé le sourire, admettant que c'était de la faute à son appétit d'oiseau si les quantités n'étaient pas acquises. Devant lui, il en avait pour quatre et c'est pour ça qu'il était un peu choqué sans trop l'être.
Se laissant tenter, il avait attrapé une des crêpes faites avec amour par Adam pour croquer dedans. Bordel de merde, ce que c'était bon. Mais, bonne tenue oblige, il allait garder les réactions excessives pour lui. D'autant plus que ces caresses distraites dans ses cheveux semblaient le calmer un peu, l'apaiser même. Un petit sourire et la question du film était tombée. Alors ça, c'était une bonne question. Surtout que niveau goût, hormis films d'horreur et films d'actions, Severin était tout aussi décalé que sa personnalité finalement.

-Je ne sais pas. Un Marvel ? En tout cas, il est très bon ce pancake. Il aurait été sûrement meilleur avec un peu de Nutella mais, ça serait gâché le goût de la crêpe épaisse alors autant la manger nature.

Severin s'était de nouveau mit en boule, rétractant ses jambes contre lui. C'était une position qu'il aimait lorsqu'il était assit, rien de bien défensif en soi. Il n'avait pas de raisons d'être sur ses gardes de toutes manières. Au pire, regarder Spooky Scary Skeleton, c'était bien aussi. Puis les squelettes qui dansent, c'est marrant. Oui bon, ok, c'est de sa faute parce qu'il aime bien mettre les chaînes de dessins animés le matin. D'où le fait qu'ils se tapent Disney Chanel à 20h. Ça rendait la situation encore plus malsaine quelque part.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Dim 20 Nov - 23:33




Bang bang you shot me down


C'était exactement ça le souci : Adam et Severin étaient deux solitaires malgré eux, rongés par la timidité, qui ne savaient pas comment se comporter vis-à-vis de l'autre et des gens autour. Pour autant, Adam avait bon espoir de passer outre ces quelques difficultés : il espérait juste qu'il y arriverait rapidement et sans trop de casse avant cela.

Agenouillé devant Sev, il lui avait reformulé des excuses, sans vraiment comprendre que ce n'était pas lui le problème, dans le fond, mais toute la situation. Il leur fallait juste un peu de temps, et des pancakes. Et peut-être aussi des câlins, chose que donna volontiers Adam quand Severin vint le rejoindre dans le canapé. Lui caresser les cheveux apaisait aussi l'ondin, qui s'étonna de la remarque du chasseur quant à la quantité de pancakes.

— Oh t'inquiète pas que si tu les manges pas, moi je vais le faire. J'ai un deuxième estomac pour ces trucs là ! C'est quoi ton plat préféré, en fait ?

Parce que bon, quitte à parler bouffe et à faire la cuisine, autant savoir ce qui ferait plaisir à Sev. Apparemment, les pancakes étaient une bonne entrée en matière, puisque l'Allemand complimenta l'ondin à ce propos. Ce dernier se mit à sourire bêtement, trop heureux d'avoir réussi à faire plaisir, ne serait-ce qu'un peu, à Severin. Le film passait presque en seconde position.

— Un Marvel… pourquoi pas…

Adam se servit en pancake sans lésiner sur la quantité de Nutella, et continua à réfléchir. Quel genre de films pouvait bien aimer Sev ? Est-ce que…

— Sinon quelque chose de plus calme ? Je sais pas… T'as déjà vu Anna Karénine ? Ouais non, laisse tomber…

Ce n'était pas la meilleure idée du siècle que de regarder un drame romantique avec quelqu'un qui déprimait à moitié. Mais Adam aurait bien voté pour un film un peu plus… intime.

— Tu connais Cloud Atlas ?

C'était un des plus beaux films qu'il avait jamais vus, et il en avait vus un sacré paquet. Après, si Sev insistait pour du Marvel, Adam voulait bien céder… si c'était un des films du MCU ou alors si c'était pour se moquer. Les Marvel des années 2000, pré-Iron Man, étaient si… bwarf, non sérieusement, il valait mieux en rire.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Lun 21 Nov - 15:00


Bang bang, you shot me down.

Un problème qui pourrait être réglé avec un Action ou Vérité peut-être ? Ce n’était qu’une question de temps avant de trouver le moyen de décoincer ces deux-là. De temps et de pancakes aussi. Severin avait arrêté de faire la moue en solitaire de son côté pour venir se joindre à Adam dans le canapé. Une envie qui trouvait son explication dans la politesse et l’attraction naturelle. Le chasseur était d’un naturel courtois et laisser l’ondin seul de son côté n’aurait pas été un acte de courtoisie. Surtout quand c’est lui qui avait proposé cette soirée. Ne pas se laisser dépasser par les évènements, c’est ainsi que le rouquin réfléchissait. Ne pas rester distant à cause d’un petit accident qui n’avait, selon lui, rien de grave et qui ne serait pas l’objet d’une attaque par d’autre. Du moins, il osait l’espérer car, si la Confrérie apprenait qu’il bécotait avec un démon, l’humiliation serait présente. Ils n’étaient pas obligés de savoir après tout. En effet, il n’avait pas réfléchis à la possibilité qu’un autre membre de cette secte cruelle soit présent parmi les témoins de cette après-midi.
Sev’ ne voulait plus en parler. Il voulait profiter de ce geste de la part d’Adam d’avoir fait la cuisine. Des pancakes en plus ! Que demander de mieux ? Même si la quantité de crêpes semblait lui avoir fait peur, ce n’est pas pour autant qu’il allait se laisser abattre. Il se permettait même de rire en entendant la remarque du démon à côté de lui. Oui, Severin riait. Il savait le faire. A croire que les caresses dans les cheveux lui avait redonné un peu confiance. Et pas que, il y avait de l’apaisement aussi.

-Je ne m’en fais pas pour ça. Hum … Je ne sais pas, je mange un peu de tout. Mais j’aime bien les spaghettis à la bolognaise. Et tout ce qui est sucré, les tartes aux citrons aussi.

Pour ce qui est des pâtisseries, l’allemand n’était vraiment pas le plus difficile. Mais s’il y a quelque chose qui peut lui faire plaisir, c’est les tartes aux citrons. Voir plus que ses putains de Danette. Note : il a encore un pot dans la main d’ailleurs. Jusqu’à ce qu’une illumination lui traverse l’esprit et qu’il décide de tremper sa crêpe dedans. Ça fait comme le Nutella après tout, à peu de chose près. Le compliment sur la cuisine d’Adam était sorti tout naturellement. Il n’avait pas à se cacher. Pour quel raison il le ferait ? D’autant plus que c’était une façon de lui faire plaisir aussi. En lui disant que c’était bon. Surtout que la cuisine, vu le talent de Sev … Voilà quoi, il ne fallait pas lui mettre une poêle dans les mains parce que, hormis assommer quelqu’un avec, c’est tout ce qu’il serait capable de faire.
Les idées de films ne fusaient pas. Autant Adam lui aurait demandé ce qu’il voulait écouter comme musique, il lui aurait sorti plein de propositions mais là … Rien du tout. Alors, il avait balancé la proposition du Marvel sans réel conviction.

-Non, je n’ai pas vu Anna Karénine, pourquoi ? Et je ne connais pas Cloud Atlas non plus. L’un comme l’autre, ça ne me dérange pas. C’est quoi le mieux ?

L’air un peu innocent, ses connaissances cinématographiques étaient très pauvres. Presque ridicule. Et puis, il n’avait pas d’idées alors, autant mettre un film qu’Adam aimait bien. Continuant de grignoter son pancake au Danette chocolat, le rouquin regardait l’ondin d’un air intrigué. Mais, l’intrigué qu’attendait une réponse. Pas l’intrigué ronchon qui râlait dans son col.

-Met celui que tu veux. Je n’y connais pas grand-chose en film.

Au moins, la demande était claire comme de l’eau de roche. De toute façon, avec son air totalement paumé, il n’allait sûrement pas pleurer devant un drame romantique. Ou alors, il allait rester de marbre. L’avantage d’être dépressif et sévère en même temps. Quoi que, le titre de Cloud Atlas laissait présager d’une suite qui pourrait être, elle aussi, intéressante. Tant qu’il y avait Adam à côté de lui, il ne craignait rien. Pas même les scènes super-tristes. Puis si vraiment l’ondin se mettait à se vider de ses larmes devant le film, Severin lui remonterait le moral. S’il comprend pourquoi.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Mer 23 Nov - 8:25




Bang bang you shot me down


Adam n'était pas spécialement fan des jeux type Action-Vérité, tout simplement parce qu'il avait bien trop de trucs à cacher encore, et que généralement on finissait par le regarder bizarrement. Il fallait qu'il soit bien bourré pour se lancer là-dedans, et encore. Adam n'aimait pas spécialement parler de lui, alcool ou pas. Pour le moment, ils allaient se cantonner aux câlins tranquillous dans le canapé, c'était déjà pas mal, le tout avec de la bouffe pour fêter ça. Adam était parti sur les pancakes parce qu'il adorait ça, mais c'est vrai qu'il n'avait pas réfléchi, en décidant de les faire, de ce que Sev en penserait. Valait mieux savoir ce qu'il aimait ou pas, ou pire, s'il avait des allergies… Ou juste quel était son plat préféré.

— Oh ! C'est plutôt simple, ça va. Si tu m'avais répondu le soufflé au fromage avec des macarons en dessert, j'aurais peut-être un peu eu peur, mais les pâtes italiennes, ça me va. Pour la tarte au citron, je promets rien, ma spécialité ce sont les cakes à la banane et les muffins… Enfin, tout s'apprend. Et Ukoback pourra me filer un coup de main, je suppose ?

L'ondin ne savait pas trop comment la cohabitation allait se passer : est-ce que le petit démon voudrait travailler avec le grand, ou est-ce que chacun resterait sagement dans son coin ? Est-ce qu'il parlait, d'ailleurs ? Parce que ce serait plus simple si Adam voulait apprendre à faire de nouveaux plats.

Serait-ce bien utile, cela dit ? Adam haussa un sourcil en voyant Sev manger son pancake sans nutella, et pire encore, le tremper dans sa Danette. Euh. Ok. Pourquoi pas. L'ondin ne dit rien, mais songea au fait qu'un vrai menu entrée plat dessert serait sûrement un changement bienvenu pour le chasseur. Mais demain. Pas ce soir. Ce soir, ils allaient mater des films. Adam balança des noms, mais Severin ne les connaissait pas.

— Si tu aimes l'action, Cloud Atlas c'est mieux… C'est, euh… six histoires qui se passent à six époques différentes, mais avec un lien quand même, et puis les acteurs jouent plusieurs rôles… Fin voilà. Les histoires sont belles.

Surtout celle de Robert Frobisher, ce jeune Anglais homosexuel des années 30… Son histoire à lui faisait toujours pleurer Adam, tant il se sentait proche de ce musicien un peu fou et surtout très désespéré. Les autres histoires étaient magnifiques aussi, et s'ils regardaient Cloud Atlas, ce qu'ils allaient sûrement faire, Severin aurait de quoi consoler son petit poisson.

— Va pour ça alors ?

C'était une question sans en être une, car Adam lança le film depuis un disque dur déjà branché sur la télé. Vive la technologie, n'est-ce pas ! Puis, il revint dans le canapé, se lover contre Sev. Il ne lui avait pas dit que Cloud Atlas était un film qui parlait des relations humaines à tous les niveaux, de l'amour et de l'amitié sans jamais être niais, de liberté et d'espoir.
Et qu'il allait chialer comme une madeleine, pas forcément de tristesse, mais d'émotion, parce que ce serait de toute façon très particulier de le regarde dans les bras de Sev.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Mer 23 Nov - 23:06


Bang bang, you shot me down.

Severin non plus n'était pas particulièrement fan de ce jeu. Même ivre. Parce que premièrement, il n'était pas spécialement à l'aise pour ce qui était de parler de lui. Et deuxièmement, avec son petit défaut cérébral disons, ça allait être d'un compliqué cette affaire. Donc oui, autant prendre le plan film et pancake, c'était bien mieux ainsi. Et cuisine puisque Adam avait lancé le sujet. Pourquoi ? Peut-être parce qu'il avait besoin d'idées et le rouquin pouvait bien aidé sur ce point-là. Du mieux qu'il pouvait du moins. Car le chasseur était visiblement très restreint dans ses choix alimentaires. Tout ce qui était pâtes, ça passait tranquillement mais, quand il s'agit de faire autre chose, un peu moins. Et puis, faut dire qu'il avait balancé les pâtes à la bolognaise parce qu'il avait repensé au films de la Belle et le Clochard. Mais le must, pour réussir à faire plaisir avec les plats à Severin, c'était quand même les pâtisseries et tout ce qui était sucré. Même les plats un peu à l'asiatique avec le mélange sucré/salé marchaient à merveille. Tout ce qui est susceptible de contenir du saccharose en faites.
Résultat, Adam avait beau énoncer le degrés de difficultés qu'il ne fallait pas lui demander, Sev' souriait car, il y avait de bonnes proposition en faites. Il n'allait cependant pas lui faire la vacherie de lui demander. Quoi que, pour les macarons et le soufflet au fromage, c'était tentant tout de même.

-Les macarons, c'est bon aussi. Et le soufflet, ça fait longtemps que je n'en ai pas mangé. On pourra toujours demander à Ukoback de le faire, il sait tout cuisiner. Et puis, il a l'air de bien t'aimer donc, ça ne va pas poser soucis si tu utilises la cuisine. Et il pourra t'aider aussi bien sûr. J'ai jamais mangé de cake à la banane par contre …

Parce que l'idée même que cela existe ne lui avait même pas traversé l'esprit. Il y avait beaucoup de choses dont il ignorait l'existence. Mais, ce qu'il aimerait bien goûter aussi, ça serait les cornes de gazelles. Non pas que le rouquin soit un fanatique d'amandes mais, juste pour pouvoir voir quel goût ça a. Et les loukoums aussi. En tout cas, le chasseur ne pouvait pas vraiment parler d'étrangeté en matière de nourriture à Adam parce que … Bah pour l'unique est bonne raison que le pancake à la Danette, ce n'est pas tous les jours qu'on en voit. D'autant plus visuellement, ça a l'air dégueulasse. Mais bon, vu la tête de l'allemand, ça a l'air mangeable. La conversation avait quitté petit à petit le débat sur la nourriture pour arriver au moment fatidique de choisir un film. Sauf que voilà, Severin n'y connaissait pas grand chose. Il lui fallait du drame, du sang, de l'horreur pour qu'il soit un minimum secoué. Que le méchant ne soit pas tant un salopard que ça et qu'au final, c'est le moins suspect qui se retrouve à être à avoir le palmarès du gros connard. Des rebondissements donc. Il ne pouvait que croire l'ondin qui lui faisait partager ses goûts en matière de films.

-C'est des mini-films dans un film géant en faites. C'est ça ? C'est original, pourquoi pas.

Déjà que de bases, comme on l'a dis un peu plus tôt, sa note niveau cinéma avoisine zéro alors là, ça serait une occasion de découvrir un autre genre de récits. Partir en totale découverte sans savoir ce qui l'attendait. C'est un peu avec cette même idée et cette même volonté de découvrir qu'il allait au cinéma sans avoir été voir la bande-annonce. Parce que sinon, c'est nul. Par contre, il fallait éviter les commentaires, les rires et les spectateurs chiants avec Severin quand il allait dans la salle noire. Ça peut très mal se terminer.
Il n'avait eu besoin que d'hocher la tête positivement pour faire signe à Adam qu'il était ok. Si tant soit peu que l'ondin ait attendu son accord bien sûr. On pouvait vivre dans un manoir qui puait le vieux et être moderne. C'est ça l'originalité de l'intemporalité. Mais, si le film traitait des différents aspects des relations humaines, il se pourrait qu'il fasse mouche. Ma réticence du chasseur à ce sujet étant énorme dans le sens où … ça le touchait beaucoup. Lui qui était une quiche en relationnel et sociabilité. Laissant Adam s'installer, le chasseur avait déjà fini de manger. Oui, il avait mangé qu'une crêpe mais, c'était déjà énorme pour lui, vous vous rendez pas compte. Severin avait, dans une espèce d'automatisme tout aussi inexpliqué que celui dans la rue, pris l'ondin dans ses bras. C'était un peluche. Plus grande, plus vivante aussi mais, à l'instant même, il ressemblait vraiment à une peluche qu'on aurait envie de serrer très fort dans ses bras. Sauf que c'est Sev', qu'il est trop timide et trop sérieux pour faire le gars en manque d'affection. Bref ! Tout ça pour dire que c'était câlin time devant un film.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 24 Nov - 0:27




Bang bang you shot me down


Adam avait beau connaître ce film par cœur, il continuait à l'émouvoir assez pour le faire rire et pleurer. Quand le générique tomba, l'ondin renifla bruyamment et se tourna vers Severin pour voir si tout allait bien et… Le chasseur pleurait lui aussi.

— Oh non… Pleure pas…

Même s'il pleurait bien plus que lui, l'ondin resserra son étreinte sur Sev, et tourna le dos à la télé où les noms des acteurs défilaient. Il nicha sa tête dans son cou, où il déposa plein de petits baisers. Ses mains glissèrent dans les cheveux de Sev, les caressant doucement. Peut-être que Cloud Atlas était un film trop emo pour lui, peut-être qu'Adam aurait dû accepter de revoir The Winter Soldier pour la quinzième fois, ça aurait épargné à Sev toutes ces émotions.

— Je suis désolé, je pensais pas…

C'était toujours la même chose. Il ne pensait pas à mal, et finalement, il faisait n'importe quoi. Adam s'en voulait, et le baiser léger qu'il déposa sur les lèvres de Severin avait le goût de la culpabilité. Il se releva rapidement après ça, mangeant ce qu'il restait de pancakes et donnant l'assiette vide à Ukoback. Il ne se sentait pas d'aller jusqu'à la cuisine. En fait, il ne voulait pas quitter Severin d'une semelle.

Indécis, ne sachant pas s'il devait fuir ou céder à son envie de rester, Adam eut un moment de flottement alors qu'il était debout face au canapé. Quelques secondes passèrent avant qu'il n'ait la présence d'éteindre la télé, et de revenir vers Sev.

— Tu travailles cette nuit ? Parce que…

L'ondin s'approcha lentement, s'agenouilla devant le canapé et prit les mains de Sev dans les siennes. Il ne voulait pas imposer son rythme de vie au chasseur, et en fait, depuis qu'il vivait au manoir, Adam s'était décalé : il n'avait pas sommeil avant un ou deux heures du matin, et dormait beaucoup plus tard en journée. Alors, maintenant qu'il était à peine 21h, c'était un peu comme si c'était l'après-midi pour lui.

— J'ai pas envie que tu partes.

S'il pouvait juste arrêter le temps, Adam le ferait, hélas ce n'était pas dans la liste de ses pouvoirs. À la place, il se redressa pour embrasser Severin dans un long et lent baiser qu'il espérait pouvoir approfondir un peu. Il mordilla la lèvre inférieure de Sev, avant de revenir quérir toute son attention. Les mains dans son cou se faisaient rapidement de plus en plus tremblantes, et il dut se retenir de ne pas aller trop loin trop vite.

Ce serait dommage de lui faire peur par trop de précipitation, surtout après ce qu'Adam lui avait balancé. Il voulait juste que Sev se sente en sécurité avec lui, et ce qu'il lui avait sorti l'avait un peu fait ressembler à un bout de viande. Adam était en manque mais pas à ce point là, alors même s'il avait envie qu'il lui fasse sauvagement l'amour sur le canapé du salon, il allait s'abstenir de lui en faire part.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 24 Nov - 23:14


Bang bang, you shot me down.

Un film visiblement trop fort en émotion pour Severin et son masque de gars glacial en avait pris un sacré coup dans la figure. Il se fissurait, se craquelait sous le poids du film qu'il venait de regarder. Pourtant, le chasseur avait tout de même essayer de se tenir bien. De ne pas céder et se contenter de découvrir et de profiter de l'instant qu'il partageait avec Adam ce soir. Mais non, ça n'avait pas été le cas. Ou alors, c'était peut-être le bruit des larmes de l'ondin qui avait un peu aider Sev' à verser les siennes. C'était le même effet qu'une claque et le chasseur espérait que son compagnon ne remarque rien. Pas de chances, ça n'avait pas été le cas. C'était la première chose qu'Adam avait remarqué en se tournant vers lui. Il trouvait ça quand même dingue que l'ondin arrive à le faire pleurer aussi facilement. Pas de manières volontaires en plus.

-Je ne pleurs pas …

Bon d'accord, même si Severin avait l'air d'un marshmallow en train de fondre, sa fierté avait encore assez d'éloquence pour parler. Le rouquin ne voulait pas admettre qu'il avait cédé devant une œuvre fictive où rien n'était réel. Ça ne faisait que s'apparenter à la réalité. Notamment avec le traitement des émotions humaines et de tous ce dont elles étaient capables de faire.
Pour autant, il n'avait pas cherché à se débattre. L'esprit du chasseur était bien trop occupé à remettre de l'ordre dans ce qu'il venait de voir et ce qu'il devait penser. Ne pas se laisser aller donc même si, en aucun cas, il avait envie de repousser l'ondin qui continuait de faire la peluche. Avec un petit baiser dans le cou en plus. Ça chatouillait un peu, faisant sourire l'allemand. Pourquoi est-ce qu'Adam s'excusait ? Il n'y avait pas de raisons. Quelque chose lui avait échappé, il en était persuadé. Les mains de Sev' qui avaient cessé de se concentrer sur l'étreinte pour plutôt venir se poser sur les épaules de l'ondin. Un signe comme un autre qu'il devait se ressaisir aussi. Parce que le rouquin n'était pas le seul à pleurer après tout.

-Tu pensais pas quoi ? Ce n'est rien et je ne pleurs pas ! Toi oui par contre...

C'est peut-être aussi pour ça que Severin pleurait. La compassion qui l'envahissait. Il se sentait monstrueux l'espace d'un instant à cause de son imagination qui s'était mise à la place des démons qu'il tuait et chassait. Sev' avait tendance à souvent oublier qu'Adam faisait partit de cette catégorie de personnes. Mais, il était si différent des autres... Alors, le mieux qu'il avait à faire, c'est de ne pas montrer les plus noirs facettes. Un petit travers, un baiser pour être exact et le chasseur avait retrouvé un semblant de pertes mêlé à la douceur. La culpabilité, il la sentait bien mais, elle n'était pas brutale. Juste un peu mise en avant parce qu'Adam pleurait et avec ses paroles, Severin avait le doute si c'était lui ou le film qui rendait l'ondin dans cet état.
Ou bien était-ce de la faute à son comportement, tout simplement ? Le rouquin n'en savait rien, il était bien trop dépassé et bousculé de l'intérieur depuis qu'il s'était levé ce matin. Le film en soit n'était pas une mauvaise idée mais … Mais, il ne pensait pas que ça le ferait autant chialer que ça. Laissant Adam tranquille, il demeurait silencieux. Ce n'était pas un grand bavard à l'origine alors avec le poids des sentiments, cette langue avait encore bien du mal à se délier. Le chasseur s'était remit en boule ; ses jambes recroquevillaient vers lui pour qu'une main vienne les tenir. L'autre était bien trop occupé à subir ses ongles rongés à cause de la nervosité de Severin. Il mourrait d'envie d'aller dans un coin pour cacher ses larmes. Trop poli pour ça. La preuve, il n'avait pas ignoré la question d'Adam et il avait profité de ce temps d'approche pour y répondre.

-Normalement oui. Mais j'ai pas envie d'y aller. L'un comme l'autre, si je n'y vais pas, ils vont m'appeler pour m'engueuler alors …

Alors rien. L'aveu de l'ondin lui avait coupé l'herbe sous le pieds. Ils n'étaient pas en public, c'est vrai. Severin semblait totalement paralysé. Ce n'était pas mal en faites, c'est ça ? Ou alors, c'est parce qu'ils étaient en privés dirons-nous. Cet instant d'immobilité n'avait duré que quelque seconde avant que le chasseur décide de détendre la position de défense par question d'aise, ses mains revenant sur les épaules d'Adam pour atteindre le cou. C'était ça, Sev' était totalement faible face à l'ondin. Il pouvait lui faire du mal, lui en faire baver comme à tous les autres mais, il en était incapable moralement parce que cette sensation de chaleurs était là et qu'Adam ravivait la flamme quand elle commençait à s'éteindre. L'hésitation et la timidité du rouquin étaient bien présente mais, l'invitation bien trop tentante pour qu'il la décline. Approfondir comme il le voulait. Ils le voulaient, au pluriel s'il vous plais. Jusqu'à ce que le contact se romps par sa lèvre prise en otage pour quelques secondes. Le signal qui lui disait de rouvrir les yeux, de nouveau bloqué mais, moins qu'au début. Cela dit, il sentait aussi les tremblements dans son cou et l'inquiétude était revenue très vite. Ses mains avaient quitté le cou du démon pour prendre celles qui tremblotaient.

-Pourquoi tu trembles ? Je te fais peur ?

Avait demandé en toute innocence Severin. Un air presque enfantin sur son regard. Du moins, l'air d'un gosse totalement innocent qui était plongé dans un autre monde. La même innocence que celle pour laquelle il ne percutait pas lorsque Adam le regardait comme ça envieusement. Parce que ce faire punaiser dans un coin, ça ne lui traversait même pas l'esprit et ce n'était pas très catholique. Et la fierté qu'il avait tout à l'heure pour assurer qu'il ne pleurait pas ? Oh, elle devait être rangé dans un coin de sa poche.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Ven 25 Nov - 9:14




Bang bang you shot me down


Bien sûr que Severin pleurait, mais Adam ne lui en voulait pas de prétendre le contraire. Ce n’était pas grave, l’ondin le serra juste un peu plus fort dans ses bras. Il aurait dû le prévenir que ça allait être aussi éprouvant, et il se mit à s’excuser. Évidemment, le chasseur ne comprit pas de suite. Il protesta encore, ce qui fit sourire Adam.

— Je pleure toujours, t’en fais pas pour moi… Mais je pensais pas que ça te mettrait dans un état pareil. Je ne veux pas que tu sois triste, c’était vraiment pas le but…

Adam essuya ses larmes du mieux qu’il put, avant de se relever pour ranger un peu la table basse. Il ne savait pas s’il devait prolonger le câlin ou non, de peur d’aller trop loin, d’effrayer le chasseur, ou tout simplement de le mettre en retard pour son travail. À ce propos, il demanda si Sev bossait ce soir, et fit une tête digne d’un chien battu quand il lui annonça qu’il allait devoir y aller. Il n’en avait pas envie, mais c’était le travail, alors… Adam se faisait lentement à l’idée, même s’il s’avança pour lui dire qu’il voulait le garder pour lui tout seul, toute la nuit.

L’ondin l’embrassa alors, ses doigts caressant sa peau avec une infinie douceur, devenant de plus en plus tremblantes à mesure que le baiser s’approfondissait. Adam avait terriblement envie de plus, de sentir Severin entièrement contre lui, ne formant plus qu’un. Mais il se souvenait que Sev était novice, et qu’il fallait y aller tranquillement avec lui, alors il mit fin au baiser. Il ne s’attendait pas à ce que le chasseur lui demande pourquoi il tremblait comme une feuille, surtout pas en partant du principe que c’était lui qui lui faisait peur.

— Non… Bien sûr que non, je n’ai pas peur de toi, je… Je crois que c’est l’émotion. Je… Ça fait longtemps que j’ai pas ressenti ça, et jamais avec cette intensité. J’ai juste envie que le temps s’arrête.

Adam baissa les yeux, souriant soudainement, comme si on venait de lui raconter une bonne blague. C’était si étrange, ce qui les liait, mais si fort aussi… L’ondin releva le regard vers Severin, et lui murmura simplement :

— Je n’ai pas peur… Je t’aime.

C’était simple. Adam n’avait pas l’habitude d’embrasser aussi facilement ses propres sentiments, mais il avait appris de la pire des façons qu’on n’a pas toujours tout le temps qu’on veut, et que l’histoire peut vite vous rattraper. Et il ne voulait rien regretter en ce qui concernait Sev. Quitte à paraître… précipité.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 26 Nov - 0:38


Bang bang, you shot me down.

Oui, Severin pleurait bel et bien. Mais, il avait lancé cette affirmation seulement par fierté. Il ne voulait pas qu'Adam croit que c'était de sa faute s'il était en larme. Il faut dire aussi que les relations humaines l'ont toujours dépassés. Il ne savait pas s'il devait être d'avantage compatissant envers les ignorants ou bien, au contraire, s'il ne l'était pas assez. Les humains comme les démons le regardaient toujours bizarrement. Que ça soit en bon ou en mauvais. Et, ça avait tendance à l'agacer un peu. Pour ne pas dire énormément. Alors, c'était pour cette raison que le rouquin pleurait avant tout après avoir vu ce film. Il s'était sans doute reconnu dans les personnages à faire ce qu'il estimait être juste. Alors, lorsque l'ondin s'excusait, le cœur de Sev' s'était serré un peu. Oh non, il ne voulait pas qu'Adam culpabilise parce qu'il est faible devant un film. Oh là, non, loin de là même. Le chasseur tentait tant bien que mal de se rattraper un peu à cause de cette petite boulette qu'il venait de faire. Car oui, Severin pensait avoir fait quelque chose qu'il ne fallait pas pour mettre le démon dans cet état. Alors que, ce n'était pas le cas. Il avait juste pleurer devant un film fort en émotion comme tout être humain l'aurait fait.

-Oh mais, je ne suis pas triste. Le mensonge un peu bancal. Comme quoi, mentir à soi-même ne fait pas spécialement un bon entraînement. Je ne veux pas que tu crois que c'est de ta faute en tout cas... C'est … Bon d'accord, je pleurs mais, c'est la faute du film.

L’aveu était sortit tout seul finalement, avec un naturel sans nom. Le rouquin acceptait le fait que oui, il était en train de pleurer pour une personne dont il éprouvait une attirance forte. Mais, il ne pouvait pas résister à l'ondin qui était définitivement trop gentil. Tout comme il ne pouvait pas lui mentir au final. Juste cacher des choses. En cachait-il encore seulement ? Oui, bien sûr. Tous les soirs, il vivait une espèce d'aventure dangereux à l'extérieur qu'il pouvait raconter comme un récit de guerre. Mais, devant Adam, il ne le pourrait pas parce que la culpabilité le boufferait. Alors oui, Severin allait devoir sortir ce soir. Peut-être pas aller au Maracana mais au moins au QG pour rendre son rapport qu'il devait faire il y a une semaine maintenant. À propos de son petit accident avec le reptile géant. Tout en enlevant bien entendu dans ledit rapport la présence d'un ondin en ville. Qui plus est chez lui. Il ne voulait pas qu'on vienne le lui prendre. C'était devenu impossible. Impensable même.

Bien plus alors lorsque le démon était venu l'embrasser. C'était … Doux. Bien trop pour qu'il arrive à penser convenablement. Immobile, voir même paralysé mais, sans la sensation d'une obligation. Bien au contraire, ça avait même le goût d'y revenir. Le chasseur s'était laissé faire, osant timidement demander d'en avoir d'avantage en approfondissant un peu mais, il sentait aussi les tremblements d'Adam. Ses mains qui n'avaient aucune assurance pour lui alors qu'il s'agissait de retenu pour l'autre. Naïvement, il croyait que c'était de sa faute. Que Severin était en train de faire peur à Adam alors que non, pas du tout. C'était même assez drôle finalement malgré le malaise dans cette scène c'est qu'il pensait innocemment que le démon était saint dans son esprit alors que pas du tout. Heureusement qu'il n'était pas télépathe parce qu'il serait déjà en train de brûler le canapé à force de rougir.

-L'émotion qui te fait trembler ? Le rouquin n'avait pas saisi réellement le sous-entendu encore une fois. L'incompréhension était totale, il ne pouvait que serrer doucement les mains tremblantes d'Adam dans les siennes pour tenter de le rassurer. La peur est un émotion aussi, non ? J'aime pas te voir comme ça, comment je peux t'aider ?

Hum hum ! Sans commentaire, Sev' avait décidément le bas-niveau à tous les points possibles et imaginables. Même quand il ne fait pas de subtilité, il arrive tout de même à en faire une inconsciemment. Si ce n'est pas triste. Jusqu'à ce que ces quelques mots fassent virer les teintes de ses joues au pourpre. Il avait bien entendu. Le rouquin ne savait pas quoi dire. Ou du moins, il bégayait bien de trop pour que ça soit compréhensible. Un petit moment de bug avant de finalement sourire. Juste un sourire naturel. Ce n'était même pas du soulagement, il était heureux. Pour quelle raison, le « je n'ai pas peur » ou bien le « je t'aime ». Deux points qui lui faisaient plaisir mais que la timidité cachait envieusement.

-Ne dis pas de bêtises. Même si ça soulage. Enfin je suis soulagé parce que, euh … C'est pas une bêtise, c'est ça ?

Le pauvre Severin était en train de se mélanger les pinceaux tout seul comme un grand. Résultat, il s'était caché dans le cou d'Adam. Il avait l'air d'un pauvre idiot comme ça, à ne pas savoir quoi lui dire alors que c'était simple. Il avait bien réussi à le dire par la gestuelle en public et maintenant, il n'y arrivait plus. C'est … C'est le chasseur, c'est un grand timide quand il a n'a pas besoin de jouer au dur, c'est tout.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 26 Nov - 7:44




Bang bang you shot me down


C’était toujours la faute du film. Adam sourit à cet aveu, s’essuyant une dernière larme qui était moins due à la tristesse qu’à l’intensité des émotions qui déferlaient dans son cœur. Ce qu’il ressentait était soudain si fort qu’il ne savait littéralement plus quoi faire avec. Le film avait exacerbé sa sensibilité déjà à vif en temps normal, et il en ressortait encore plus émotif. Alors il serrait Severin contre lui pour lui signifier à quel point il était important pour lui. C’était ça, le cœur du film : on n’était pas obligé de battre seul. Et Sev avait été seul bien trop longtemps.

Adam n’imaginait que vaguement ce que Severin faisait une fois la nuit venue. Il savait qu’il bossait au Maracana, mais il n’oubliait qu’il était un chasseur, et que son rôle était d’exterminer des démons, comme lui. À la différence près qu’Adam ne faisait plus de mal à personne depuis de longues années déjà. Il valait mieux que l’ondin ne songe pas à ce que Sev faisait dans la vie. Il voulait juste le garder pour lui cette nuit. Et si possible, toutes les autres.

Il revint alors pour l’embrasser, se laissant aller assez pour approfondir le baiser, et manquer de perdre le contrôle sur ses faits et gestes. Si bien que ses mains se mirent à trembler, inquiétant au passage Severin. Mais non, Adam n’avait pas peur de lui, c’était juste… l’émotion. Encore une chose que le chasseur ne comprit pas de suite. Abasourdi, Adam l’entendit lui dire qu’il voulait l’aider, qu’il n’aimait pas le voir comme ça… Oh my. C’était si touchant, si adorable de sa part qu’Adam ne put que sourire un peu plus franchement avant de clarifier les choses. Cette fois, Severin ne pouvait que comprendre, non ?

Apparemment, non. Il qualifia ce que venait de dire Adam de « bêtise », ce qui fit vaciller le sourire de l’ondin, seulement pour le raviver alors que Sev comprenait enfin. Non, ce n’était pas une bêtise, seulement la vérité nue. Les bras d’Adam l’accueillirent, le serrant contre lui alors qu’il se cachait dans son cou.

— Je suis on ne peut plus sérieux, Severin.

Il avait même terriblement envie de lui faire l’amour, mais il ne pouvait se résoudre à le lui signifier comme ça, aussi brutalement. Il voyait bien ce que ça avait donné dans la rue. Non, et puis de toute façon, le câliner comme il le faisait semblait presque plus fort, plus intense qu’une partie de lego version adultes. Il le tint contre lui pendant de longues minutes, avant de lui déposer des baisers dans le cou, sur la joue, et enfin de venir de nouveau quérir ses lèvres. Il lui donna alors un long et profond baiser, avant de s’interrompre, et de le regarder en souriant.

— Je vais m’arrêter là, j’aimerais pas aller trop vite pour toi…

Son sourire devint un peu malicieux, alors qu’il laissait filtrer sa lubricité dans son regard. Loin de lui l’idée de forcer Severin, cela dit, et il avait bien compris que le chasseur était loin d’être aussi pervers que lui.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 26 Nov - 19:52


Bang bang, you shot me down.

Il fallait bien que la faute retombe sur quelqu'un. Et ça n'allait pas sûrement pas être sur Adam que Severin allait la rejeter. Le film avait beaucoup joué sur le karma du chasseur. Assez pour l'ébranler et le rendre de nouveau fragile comme un petit agneaux. Et il n'aimait pas particulièrement être ainsi, être faible et fragile aux yeux des autres. Pourquoi ? Bonne question. Ça pourrait très bien être à cause de sa réputation dont il tenait à entretenir tout comme le fait que l'on pourrait tirer profit de cet instant de faiblesse. Les profiteurs, ça existe après tout. Sauf que là, il était chez lui et en bonne compagnie alors, il n'avait rien à craindre ni le besoin de mentir. Le film était beau, il ne pouvait pas dire le contraire et il remerciait Adam de lui avoir fais découvrir. Une nouvelle secousse qui n'avait rien fait d'autre que le rendre d'avantage humain encore. Bien que Severin était humain de base, on est d'accord là-dessus. Disons que ça le rendait moins mort à l'intérieur. Qu'il avait bien un palpitant qui battait. Le cœur étant juste un peu poussiéreux.
Le chasseur s'était laissé faire, bien qu'un peu récalcitrant au début. Juste quelques millisecondes de malaise avant qu'il ne cède. Parce que c'était rassurant pour lui. Il était seul depuis un petit moment maintenant mais, c'était un gamin à côté d'Adam qui avait facilement trois fois son âge si ce n'est plus. Avec presque autant d'année seul. Ils se sont bien trouvés en fin de compte. Et puis, le rouquin n'était pas seul ce soir. Il le serra seulement lorsqu'il aura passé une fois de plus la porte de sortie.

Car oui, il devait aller travailler. Si on peut considérer que participer à une extinction de masse soit un job bien sûr. Et pour ça, il était hors de questions qu'Adam l'accompagne. Parce que Severin voulait le préserver de cette facette. Celle du psychopathe qui se vengeait contre les démons en les tuant, les éventrant et en les découpant en petit morceaux. Parce qu'il ne maîtrisait rien, l'adrénaline s'occupant de ses bloqués sa bonne conscience. Un boulot bien loin de celui de Barman où il ne faisait que supporter les autres. Et surtout sa patronne. Même si celle-ci était une vampire. Un jour, il la cueillera sans aucun doute au tournant. N'ayant aucune confiance en celle-ci. Parce que sa confiance, elle était pleinement destiné à l'ondin qui était revenu à la charge. Severin ne pouvait pas dire non. Tout comme il ne pouvait pas dire oui. C'était compliqué et ça se bousculait dans son esprit. Autant il voulait aller se cacher dans un trou de sourire mais en même temps, il voulait en avoir encore plus. Que le temps s'arrête pour qu'il puisse profiter au maximum et comprendre. Non, réaliser serait plus juste car le chasseur n'était pas stupide : il avait sûrement compris. Juste trop embarrasser pour l'admettre. D'où peut-être sa remarque lorsqu'il avait pris les mains d'Adam dans les siennes. La crainte de l'effrayer alors que c'était totalement autre chose. Une chose qu'il n'osait même pas imaginer, pauvre saint. À tel point que proposer son aide était normal. Sev' voulait vraiment aider Adam même si, l'option lego PEGI +18 ne lui avait pas traversé l'esprit. Ça rendait la scène totalement cocasse parce que le chasseur ne se rendait pas compte à quel point il venait de s'enfoncer.

Toujours plus, la compréhension ne voulant pas se faire. Et dans une ultime tentative, Sev' avait fini par comprendre. Et là, c'était le bug. L'abstraction de toutes pensées ou commentaires. Le rouquin ne disait rien parce qu'il n'osait rien dire. C'était totalement impensable et absurde que quelqu'un l'aime lui. S'il s'écoutait, un rire nerveux aurait traversé ses lèvres mais, au lieu de ça, c'était des bégaiements qui étaient passés. Il devait avoir l'air d'un parfait abrutit. En plus pour balancer que Adam disait des conneries bah là, c'était le pompon. Non, le rouquin voulait y croire, il avait juste mis un peu de temps à l'accepter. Et dès que ça avait été fait, il avait rien trouvé de mieux que de chercher une cachette pour ses rougeurs. Il avait l'option coussin, fuite et non. Severin avait choisi le cou d'Adam. Il était sérieux, il n'en avait pas douté. C'est lui seulement qui baignait dans le flou. Résultat, c'est aussi Severin qui s'était mit à trembler à son tour. De peur mais, pas par peur pure d'Adam. Le chasseur avait peur de lui-même. C'était ces mêmes tremblements lorsqu'il était excité, apeuré ou bien en colère. Sauf que tout ça, c'était à la fois contre lui-même et la joie qu'avait procuré l’aveu d'Adam. Donc oui, ça faisait beaucoup à gérer pour le rouquin qui préférait définitivement rester terrer dans le cou de l'ondin.

-Je … Je sais pas quoi te dire, c'est … magnifique.

La voix timide de Sev' avait retenti tandis que ses mains venaient timidement se déposer sur les épaules du démon. Elles étaient légèrement crispées d'ailleurs, la peur le bouffant petit à petit. Est-ce que seulement ils avaient consciences dans quoi ils s'embarquaient ? Est-ce qu'ils savaient le nombre de problèmes qui allait leur pendre au nez ? Maintenant, le chasseur regrettait son allégeance à la Confrérie. Il regrettait de ne pas être libre au fond parce que son honneur et son ego étaient bien trop importants. Du calme, ou du moins, la possibilité de retrouver son self contrôle sur ses émotions. Pourtant, Adam ne l'aidait pas du tout avec ses petites intention. Il pourrait dire que non, il n'était pas d'accord. Qu'il fallait qu'il lui laisse le temps de digérer la nouvelle tout de même mais, non ! Severin avait préféré se laisser faire pour une fois, un sourire timide aux coins de ses lèvres jusqu'à ce qu'elles soient de nouveaux prises en otage. Sauf que là, il savait de quoi il en retournait et qu'il n'avait aucune raison d'être paralysé par la peur ou bien le mal être. Ses mains glissant dans la tignasse châtain d'Adam, il avait beau s'être interrompu, ça ne l'empêchait pas d'arborer ce petit sourire qui prouvait que le chasseur était un peu plus détendu.

-Allez trop vite pour ? … Attend, le temps qu'il réfléchisse et, c'est bon. Vu les rougeurs qui sont montés en vitesse grand V, il a dû percuté. Oh, le … Ce que... Tu disais, après-midi.

Le retour du bug. C'est bien, il avait compris. Il avait mis du temps, il parlait en sténo du coup mais, il avait compris. Un peu plus et il allait avoir les tourbillons dans les yeux comme dans les manga où les persos sont assommés.  

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Dim 27 Nov - 6:28




Bang bang you shot me down


Adam jouait probablement les autruches à propos du travail nocturne de Severin. Il savait, mais refusait de reconnaître l’entièreté des conséquences possibles du job d’un chasseur. Il espérait sûrement que cette chose disparaisse à force de ne pas y penser, mais… Tout était trop jeune, trop frais pour que l’ondin fasse le moindre commentaire. Son cœur malade et en manque avait choisi Severin pour ce qu’il était, et il ne comptait pas le changer. Quelque part, quand il l’avait sauvé de la noyade après son plongeon dans le lac, Adam savait déjà ce qui l’attendait. Les blessures de Sev étaient trop graves, trop suspectes, et l’ondin ne s’était jamais vraiment imaginé le chasseur comme étant un simple humain. Disons, un enfant de chœur, ce qui était un comble pour un prêtre.

Peut-être qu’il se voilait la face également à propos de l’état psychologique de Severin. Il avait eu un avant-goût de la terreur que le chasseur pouvait inspirer, une arme ou deux à la main, et il savait aussi qu’il pouvait péter un câble sous l’influence de l’alcool. Quelque part, Adam avait la conviction que Sev pouvait encore être sauvé. Il n’était pas trop tard, il n’était jamais trop tard, et même si le chasseur avait passé dix ans à mariner dans sa souffrance et son deuil, l’ondin était convaincu que ces blessures pouvaient encore guérir.

Le fait d’accepter que quelqu’un l’aime était déjà un pas, Adam en avait conscience. Il s’appréciait si peu lui-même qu’il avait du mal à accepter les compliments : il imaginait sans peine Severin être semblable à lui sur ce point. Il le serra donc contre lui quand le chasseur comprit qu’il était sérieux, lui caressant les cheveux avec tendresse. Une chose qui avait dû lui manquer terriblement pendant ces dix années. Adam fut touché par la façon dont Sev répondit, ne sachant pas vraiment quoi dire après une telle révélation. La solution était pourtant simple.

— Ne dis rien alors.

Le câlin se poursuivit, jusqu’à ce qu’Adam le transforme de nouveau en baiser torride. Il n’en avait jamais assez de Sev, il le voulait, là, tout de suite maintenant, mais heureusement se souvenait des circonstances et du fait que son nouveau compagnon n’était pas aussi expérimenté ou ouvert sur la chose que lui. Il s’interrompit en disant qu’il aurait du mal à s’arrêter plus tard, s’il continuait, et là aussi, Severin mit du temps à comprendre. Ce n’était pas grave, cela faisait rire l’ondin même.

— Oui, aller plus loin… Nus sous la couette à faire autre chose que dormir… Mais je comprends, vu les circonstances, tu as sûrement besoin de temps et moi… J’ai tout le temps du monde.

Bon, pas trop non plus, car ni Adam ni Severin n’étaient immortels, et que l’ondin avait déjà perdu un être cher dans le tourbillon de l’Histoire… Il ne voulait pas que ça recommence, pas sans avoir pleinement vécu avec Sev, en tout cas.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Dim 27 Nov - 13:07


Bang bang, you shot me down.

Ne pas admettre le boulot entre guillemet de Severin était tout à fait compréhensible. Lui-même ne voulait pas l'admettre. Le chasseur ne voulait pas accepter le fait qu'il tuait pour une raison qui était totalement autoritaire et despote. Des tonnes de possibilités, jusqu'à penser de reprendre le concept des camps de concentrations mais, pour les démons. À l'allure où ça allait, ça arrivera sûrement. Et contre ça, l'allemand était totalement impuissant et désespéré. C'est tout juste si on lui épargnait les blagues vaseuses sur Auschwitz et le concept de gazer tout ce qui bouge en flattant l'intelligence du concept. Ça serait terriblement malsain et idiot. Que pouvait-il faire de mieux que d'ignorer ? Rien. Ils avaient utilisé son désir de vengeance et son instabilité pour l'embarquer dans cette ''guerre sainte'' comme ils lui avaient dis. Que les habitants de Ravensburg lui étaient reconnaissants et qu'il pouvait se défouler. Où avait-il vu la reconnaissance là-dedans ? La moitié des habitants de cette ville, pour ne pas dire les trois-quarts, étaient des créatures surnaturelles. On est pas si loin de l'extinction de masse quand on prend du recul en fin de compte. C'est pour cette raison que Severin voulait préserver Adam de son job et de ses mains aussi rouges que ses cheveux. Le rouquin était presque heureux que son démon préfère s'enterrer à cette réalité. Parce qu'elle était affreuse et que le chasseur était tout aussi horrible d'encourager avec un cœur serré ce genre de pratique. Tout ça pour un accident qui date de dix ans maintenant.

Finalement, tout était partit de là, dix année en arrière. Ses pulsions meurtrières tout comme sa dégénérescence mentale. L'incapacité de trouver un juste milieu et de tout faire dans les excès. Autant dans le mauvais sens du terme comme le coup de Bastos ou de la décuve surprise que dans le bon sens avec son petit craquage en ville et son besoin inexpliqué de venir embrasser Adam. C'était une espèce de torture. La torture de la sociabilité et du cercle vicieux de l'honneur. Parce qu'il était resté trop longtemps avec sa défunte mariée à ses côtés qui lui répétait qu'elle était à lui et qu'il lui avait promis de rester avec elle. Parce qu'il bouillonnait de rages et qu'il n'avait rien trouvé de mieux à faire que de s'embarquer dans la Confrérie. Tout en restant juste avec les deux et en supportant ces gens lambda venir se plaindre dans son bar parce que leurs femmes les avaient trompé -on se demande avec qui d'ailleurs, hum hum !-. Et le tout en cinq minutes s'il vous plaît. Et lui ? Est-ce que quelqu'un s'est une fois demandé ce qu'il voulait lui ? Non. Alors que son envie était simple : il voulait juste vivre comme tout le monde. Dans la tranquillité avec une personne qu'il aime. Chose que n'importe quel humain aurait fait et pour laquelle il vit.

En faites, je reviens sur la question. Si, quelqu'un lui avait demandé. Pas de manières claires et concises mais, l'intention était là. La même personne qui venait de passer aux aveux avec lui. Oui, Adam Alexander, le mec qu'a sauvé un tueur de la noyade. Severin l'avait sentit au moment même où il avait repris plus ou moins conscience. Ce malaise d'avoir quelqu'un d'aussi proche, d'avoir été sauvé tout simplement alors que n'importe quel démon l'aurait laissé crevé dans son coin. C'était un signe précurseur, une espèce d'indice sur les événements qui allaient suivre jusqu'à en venir à ce soir. Sev' avait accepté cette réalité que quelqu'un pouvait l'aimer pour ce qu'il était. Même si ce n'était pas simple, que ça le faisait trembler ou bien qu'il piaillait, il s'en fichait parce que ça faisait un bien fou. Quelque chose dont il ne s'attendait pas vraiment. Du moins, parce qu'il n'était pas près à l'admettre. Cela dit, Adam l'avait déjà bousculé intérieurement dans la salle de bain, pourquoi pas une deuxième fois.
Le silence était une solution en effet. La plus simple mais, la plus difficile à maîtriser car elle aurait très bien pu être mal interprétée. Le rouquin s'agrippait pour cacher ses yeux et ses joues rouges. Il souriait mais, en même temps, il pleurait. Ça n'avait rien d'étrange, non ? Parce que c'était des larmes de joie, celles-ci mélangeaient avec la peur. Parce que maintenant, le plus grand danger qui guettait Adam, ce n'était pas la Confrérie car Severin pouvait se montrer assez éloquent pour mentir. C'était bel et bien lui, le plus dangereux des chasseurs. Le pouvoir d'avoir les armes et la conscience troublée qui allait avec.

Pour autant, le chasseur avait cette sensation de ne pas faire acte de bonne conscience. Il n'en avait pas besoin. Juste de se laisser bercer par ces douces intentions. Les yeux fermés, il voulait en profiter et se laisser aller même si la timidité l'avait enchaîné. Des chaînes de hontes et de culpabilité qu'Adam semblait briser doucement. Maillon par maillon jusqu'à ce qu'une nouvelle fois, la fin sonna. La sainteté de son esprit et son innocence étaient tellement forte que Severin ne semblait pas percuter. L'air de nouveau perdu, voir même complètement déconnecté des pensés de l'ondin, il avait fallu un petit temps pour qu'il comprenne enfin. C'était marrant parce que ça détendait un peu l'atmosphère. À ses dépends cela dit, fallait bien l'avouer parce qu'il passait pour le prude de services mais, ça restait amusant. Le gros dur qui laissait tomber le masque pour une personne douteuse, perdue et hésitante à mort. La nervosité avait repris le dessus, Severin ramenant ses ongles à la bouche pour les ronger de nouveau. Oups, pourquoi il avait posé la question aussi.

-Je … hum... C-c'est pas quelque chose de très … Enfin, je … Du temps, oui. Non. J-Je...

Tu le sens que tu l'as fais bugger, tu le sens là ou pas ! Ça fait quand même la troisième fois en une soirée, il va vraiment finir par nous faire un écran bleu à ce rythme ! Bon, faut admettre que c'est bien beau d'avoir tout son temps mais, fallait pas que Severin le prenne de trop tout de même. Reprendre son calme devenait un exerce de plus en plus difficile pour lui.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Lun 28 Nov - 9:44




Bang bang you shot me down


Que Severin profite, oui. Qu’il se laisse doucement bercer par les caresses d’Adam dans ses cheveux, qu’il se laisse porter par ses doux baisers dans son cou. Il n’y avait rien à comprendre là, si ce n’est que l’ondin se souciait de son chasseur, aussi improbable que cela puisse paraître. Il l’avait sauvé, et il continuait de le faire en s’occupant de lui, en lui prouvant qu’il n’avait pas besoin d’être seul. Et puis, il fallait avouer qu’il était plutôt mignon aussi, que ce soit sa façade de gros dur ou son vrai lui, timide et tendre. Adam s’était rendu compte qu’il l’adorait, qu’il ne voulait plus le quitter et qu’il était prêt à faire énormément de choses pour qu’il aille mieux.

Alors il le serra contre lui, et quand il insista pour bien lui faire comprendre qu’il avait très envie de lui (ce jean devenait vraiment étroit), Severin se mit à bredouiller, le visage rougi par l’embarras. C’était évident qu’il avait besoin de temps pour se faire à l’idée de faire des folies de son corps, et encore plus pour passer à l’acte. Adam était patient, même s’il ne pouvait pas s’empêcher de penser au pire. Il ne voulait rien regretter. Plus maintenant. Et surtout pas avec Sev. Le pauvre était totalement perdu, disant des choses totalement incohérentes qu’Adam essayait vainement de comprendre.

— C’est pas quelque chose de très quoi ? N’aies pas peur, tu peux me parler tu sais. Je sais que ça doit être difficile pour toi, mais voilà… On est rien qu’à deux alors n’hésite pas.

L’ondin souriait doucement, cherchant à capter le regard du chasseur, essayant de le rassurer du mieux qu’il le pouvait. Il ne savait même pas jusqu’où ses connaissances du domaine pouvaient s’étendre, même si Adam imaginait facilement que Severin et Mirana n’avaient pas été chastes pendant leur relation.

— Je suis là pour toi, Sev. Pour tout. Je te montrerai.

Ouais, encore un peu et il allait se mettre à chanter « Ce Rêve Bleu », ce qui aurait été plutôt drôle venant d’une sirène. Bon, à la différence près qu’Aladdin et Jasmine ne parlaient pas de sexe dans leur chanson. Ou alors, de façon vraiment détournée.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Lun 28 Nov - 23:09


Bang bang, you shot me down.

Il ne fallait pas que Adam s'en fasse pour ça, Severin profitait totalement. Il profitait du moindre baiser, de la moindre caresse au point de s'en enivrer. Il était incapable de résister, quitte à en redemander. Loin du masque de froideur et du chasseur qui voulait montrer qui était le plus costaud des deux. Hors, là, ce n'était pas le cas. C'était plutôt le chasseur qui devenait proie envers et contre tous. Surtout contre tous. Mais ça, est-ce que le rouquin en prenait compte ? Pas la moins du monde. Il se fichait pertinemment de ce que pouvait penser les autres. Tant qu'il pouvait y trouver du bonheur dans le monde fait et geste. Parce que oui, Sev' était ainsi à l'instant T. Il ne prenait pas compte du moindre risques qu'ils étaient en train de pendre. Comme enivrer, il ne prenait même plus compte de jusqu'où il était capable d'aller pour connaître le nom de ce torrent d'émotion qui l'envahissait au point de le rendre fébrile et de le faire trembler. Parce que ça le dépassait complètement. Severin ne comprenait pas. Il avait l'impression de devenir fou alors qu'il n'y avait rien de plus naturel que d'aimer quelqu'un.
Le rouquin, prit dans l'incompréhension des sentiments, c'était laissé faire. Il n'avait rien d'autre à faire hormis de se laisser bercer dans ce flôt de bien-être qui l'envahissait. Oui, c'était totalement ça. Pas de colères, pas de tristesses, pas de paniques. Juste, se laisser aller. Heureusement qu'Adam ne lui avait pas fais le coup de lui révéler à quel point il pouvait se montrer mignon quand il le voulait. Parce que oui, même si lui ne l'admettait pas, il était tout de même vachement mignon tout de même. Avec son air totalement dépasser et sa non-volonté de l'admettre. Il pouvait juste profiter de cette accolade. Ne pas montrer à quel point il était fragile et dépendant.

Cependant,si l'indépendant devenait le cœur de cet être dépendant, Severin restait tout de même à la ramasse sur certains sujets. Comme par exemple le sexe. Bon même si pour certain, c'était tout naturel, ça ne l'était pas pour le chasseur. D'ailleurs, celui-ci se demandait comment il allait pouvoir expliquer ça. Oui parce que non, c'était un religieux tout de même. Donc qui dit religieux dit coincé du cul. Et, c'était le parfait cas de Severin qui avaut commencé ses explications mais, qui n'avait pas fini. Ou du moins, qui était bien partit pour mais, qui s'était arrêté en plein élan parce que ça ne se faisait pas selon lui. D'où la position un peu défensive de Sev qui ne voulait pas en dire plus même si Adam l'encourageait grandement. Merci mec, ça va l'aider beaucoup ce genre de manœuvre. Heueusement pour lui qu'il était patient car ce n'était sûrement pas Sev' qui allait tout balancé. Aussi pertubé était-il. Il se contentait de se recroqueviller du mieux qu'il pouvait car, il ne voulait pas non plus écarter cette distance qu'il y avait entre lui et Adam. Bien trop à son aise, aussi étrange ça pouvait être.

-Pas très catholique ? Enfin … J'veux dire que … J'ai jamais … Je n'ai pas peur. C'est juste que c'est nouveau. Enfin... je n'ai pas été chaste avec une femme mais, pas avec un homme.

Tu le vois bien qu'il peinait, non ? Sa gestuelle avec ses mains. Son deséspoir pour ne pas vexer Adam qui se traduisait par sa parole fébrile. Un simple aveux. Ce qui était assez marrant pour un paroissiens comme Severin alors qu'il n'avait jamais couché avec une homme. Résultat, Severin ne savait même plus comment il devait s'exprimer. Son assurance était partie loin, très loin. Elle était devenue toute petite, infime même. Si bien que le chasseur ne savait plus comment se mettre et cherchait refuge dans le moindre recoins. Jusqu'à aller se perdre dans le sourire d'Adam bien trop confiant contrairement au sien.

-Attend, tu veux me montrer quoi ?

La panique, à petite dose. Il ne savait pas trop s'il devait paniquer ou non mais, dans tous les cas, il sentait bien qu'il y avait un sous-entendu là-dedans. Ce n'était pas trop dur à trouver en même temps. Il suffisait de voir le regard envieux de l'ondin qui était envieux. Un envie qui était bien caché dans le fond des yeux de Sev' par timidité.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Mar 29 Nov - 10:38




Bang bang you shot me down


Severin avait beaucoup de choses à rattraper, et Adam était plus que ravi de l’aider à renouer avec le monde des vivants et des gens qui aiment. Le cœur de Sev battait encore, il l’avait toujours fait, c’est juste que le chasseur ne s’en était plus rendu compte. Mort à l’intérieur ? Oui mais pas tout à fait, car Adam n’avait fait que souffler sur les braises d’un feu presque éteint. Maintenant que les flammes étaient revenues, il ne rêvait que de les voir enfler jusqu’à s’élever haut dans le ciel. Jusqu’au septième.

Parce qu’Adam n’était pas chaste, lui, et sans être réellement un gros pervers, il avait l’esprit assez mal tourné. On avait réveillé sa libido très récemment, et maintenant qu’il serrait un si bel homme dans ses bras, elle n’allait pas se calmer. L’ondin était faible face à ses envies, et encore plus faible face à Severin. Il faisait du mieux qu’il pouvait pour contenir ses gestes, ne pas effrayer le prude Allemand en allant trop vite, mais ça devenait de plus en plus dur. Dans tous les sens du terme.

Alors, Adam lui proposa d’en parler. Il pouvait lui montrer comment on faisait, mais rien qu’en discuter pouvait être utile. Dédramatiser la chose, la rendre peut-être moins taboue, moins sacrée, histoire que Severin ne se sente pas totalement paumé si jamais un jour ils devaient aller plus loin que le simple baiser. Un jour qu’Adam espérait vivre. Il l’encouragea donc à s’exprimer, l’écoutant d’une oreille attentive et le dévorant du regard.

— Femme ou homme, c’est presque pareil, en fait. Je trouve qu’avec un homme c’est même moins compliqué. Je veux dire, tu sais ce que tu aimes, donc tu peux plus facilement deviner ce qui va plaire à l’autre… Mais je comprends qu’on puisse être perdu.

Adam s’assit un peu mieux dans le canapé, gardant Severin dans ses bras et lui caressant toujours les cheveux. Il s’éloigna un peu cela dit, et reprit là où il s’était arrêté.

— Je n’ai jamais aimé que des hommes, et j’ai mis du temps à l’accepter. Et encore plus à… ne pas être chaste. Et oui j’étais chaste fut un temps, alors je ne peux pas t’en vouloir ! D’autant que tu es prêtre alors…

Merde, repenser au fait que Sev était un religieux rendait la chose encore plus excitante pour Adam, qui avait depuis longtemps abandonné sa chasteté. Ces vingt années à ne rien faire de bien sportif dans une chambre avaient été un jeûne salvateur après une décennie d’orgies, mais désormais, Adam avait recouvré l’appétit. Et il avait très, très faim.

Il s’interrompit, les yeux brillants, et ajouta que de toute façon, il montrerait à Sev comment faire, le moment venu. Là aussi, ce dernier ne semblait pas comprendre de suite. Adam le fixa, chercha dans le fond de ses yeux ce qu’il s’y tramait, et finalement répondit très simplement :

— Comment faire. Je sais que c’est nouveau pour toi, alors je te guiderai. À une époque, je pensais que le sexe était une mauvaise chose, que c’était sale et dégradant, mais j’ai appris ensuite que ce n’était pas le cas. C’est même tout le contraire.

Cela va sans dire, Adam allait aller au rythme de Severin, et n’irait pas lui proposer des trucs trash directement. Il était un amant attentionné, et se mettrait au service de Sev sans aucun souci.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Mar 29 Nov - 22:37


Bang bang, you shot me down.

Bien de trop même que ça en était presque triste. Quoi que, plus frustrant que triste. Diantre, il n'avait que trente-deux ans et pourtant, il avait l'impression de ne rien avoir suivi depuis le siècle dernier. Dépassé, totalement. C'est dans ces instants qu'il voulait être seul à écouter du Wagner. Pour se détendre alors que non, pas du tout ! C'est même là sa plus grosse erreur puisqu'il avait passé bien trop temps seul à s'isoler. La solitude avait bouffé son âme et elle avait bouffé son cœur. Au sens figuré bien sûr. De la peur, oui. C'est peut-être ce qui l'empêchait de s'éloigner. La peur de se perdre, de tomber sur Mirana au tournant d'un couloir ou bien de perdre Adam de vue. Beaucoup de frayeurs qui pouvait aussi justifier ses tremblements discrets. Ironique, non ? Il avait demandé à Adam s'il avait peur de lui et au final, c'est Severin qui a peur de lui-même. Un retournement de situation qui le rendait bien plus attendrissant et enclin aux câlins et tout ses dérivés. C'est bien pour cette raison que le chasseur se laissait faire et savourer l'instant. Il avait simplement besoin de se détendre et de ne pas réfléchir. Prendre le temps de sourire et de profiter. Le rouquin se cramponnait doucement en faisant attention à ne pas faire mal à l'ondin. Quoi que, avec sa carrure de crevette, ce n'est pas lui qui allait le blesser.

Chaste ? Bien sûr que Severin l'était. Non pas qu'il l'admettait pleinement et qu'il en était fier mais, c'est quelque chose qu'il s'était promit intérieurement. Ne pas rentrer dans les dérives et la perversions. D'autant plus qu'il entrait dans un terrain totalement inconnu. Jusqu'à se poser la question de comment les hommes faisaient pour faire des bébés entre eux. Mais bon, comme la nature est encore bien foutu, ils peuvent pas en faites. Enfin si, y en a qu'un qui peut le faire parce que c'est les deux à la fois. Oui, on parle bien de la même bitch qui s'est prit une bastos de la part de Severin. Et encore, c'est de la triche un peu. De toutes façons, à ses yeux, ce mec était une erreur de la nature de base. Ce n'était même pas un enfant de son bon Dieu donc non, c'est le Joker qu'on sort en soirée où tout le monde est assez bourré pour refaire le monde à la limite. En mode « ouai azy, j'ramène ma science. Cherches pas, t'as tord ». On s'égare oui.
Quoi que, Severin aurait peut-être préféré à s'égarer dans son esprit à cause du patchword sentimental qu'était en train de se faire en lui. Discuter de ça ? Sérieusement ?! Non-non, il veut bien faire la confession mais, pas quand c'est lui qui doit se confesser. C'est pas … Professionnel. Oui voilà, exactement, professionnel. Si le canapé pouvait avaler le rouquin à cet instant précis, il lui en serait grès. Rien du tout, pas de canapé-bouche. Juste un profond malaise rien qu'à l'idée de discuter de ça. Bordel de merde de cul de grenouille, il aurait mieux faire de continuer à se taire.

-Euh … Une femme, c'est très compliqué à gérer. Le seul avantage que j'ai trouvé au fait qu'elle soit une morte-vivante, c'est qu'elle ne peut plus me giffler parce que je suis partit en douce. Hum hum ! Oui-oui, il est détendu le petit Severin, c'est les caresses dans les cheveux ça à tous les coups. Comment dire … Flirter avec un homme, ça m'a … Traversé l'esprit une ou deux fois mais... J'crois que j'attendais le bon partenaire en faites.

Ça commence à venir, doucement mais, sûrement. La voie de Severin n'était pas bien haute, remplis d'une petite honte et d'une timidité immense. Elle prenait toute la place en faites. Pas le contrôle cela dit vu que Severin se laissait emmener par la conversation. Il manquait plus que le plaid et ça serait parfait. Lui, froid ? Un peu mais en même temps, le rouquin passait son temps à côté du feu comme un lézard donc, normal qu'il a du mal à se faire à la distance avec le chauffage. Mais bon, les bras d'Adam étaient bien plus réconfortants qu'un brasier. D'autant plus que, ce que venait de dire l'ondin le faisait doucement rire. C'est bête à dire mais, les premiers jours, Sev' aurait parfaitement cru qu'Adam était un saint. Il n'a pas la tête du pervers disons. Hormis s'il a loupé un épisode ?

-Alors ? Ce n'est pas une corvée... Un peu en faites. C'est un choix, pas une obligation. Je ne sauve personne mais, je peux au moins leur donner la foi... C'est pas à ça que tu pensais, c'est ça ?

Ça aurait pu être de très belles paroles si Severin n'avait pas tout cassé à la fin parce que la doute l'habitait. À quoi pouvait bien penser Adam en disant ça ? Surtout que s'il rassemblait ce qu'il avait dis un peu plus tôt, ce n'était certainement pas pour se convertir. Ou alors, pas d'une manière très catholique en tout cas. Un doute que le rouquin taisait cependant. Du mieux qu'il pouvait en tout cas. Car la panique refaisait surface. C'est encore plus frustrant quand l'ondin lui rappelait qu'il était novice. Oui, il l'était, c'est bien ça le problème justement ! Comment ne pas complexé là-dessus ?! Mais, c'était entièrement de sa faute. Il aurait pu tirer son coup ! C'est juste que, bah … à choisir entre l'abstinence et un fantôme en furie, il préfère largement l'abstinence.

-M-me regardes pas c-comme ça ! Severin bredouillait dans le col de sa chemise, les mains plaquées devant son visage. Nom de dieu que c'était oppressant. Comment ça tout le contraire ? La luxure est un péché, c'est mal …

Et là, c'est le catho qui parle. Ou du moins, la raison qu'il s'était fait pour ne pas craquer. Ses doigts s'étaient écartés un peu pour que son regard passe entre ses mains, fixant Adam avec une certaine curiosité. S'il voulait refaire ses idéaux sur le sexe, il pouvait toujours essayé après tout.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 1 Déc - 22:16




Bang bang you shot me down


Être chaste était moins triste que juste frustrant pour Adam. Il l’avait été fut un temps, davantage par souci de conformisation au reste de la société que pour des raisons religieuses, cela dit. Il avait cru que se réfugier dans la chaleur d’un câlin torride équivalait à se rouler dans la fange et la lie de l’humanité, comme on le lui avait appris, et pendant des années, il s’était considéré plus adulte car moins actif sexuellement. Tout dans la retenue, dans l’échange intellectuel avant tout, dans les regards… Résultat : il n’en gardait que des regrets. Il avait vécu ces années-là avec insouciance, se disant que l’erreur de la première guerre mondiale ne pouvait être refaite si tôt après la fin de cette dernière. Les années 20 et 30, il les avait passées avec des œillères, jusqu’à ce que le raz-de-marée historique ne vint lui retirer son amant platonique.

Il ne voulait pas que cela recommence avec Severin, d’autant plus qu’il n’était plus aussi insouciant. Méfiant, même, pessimiste quand il réfléchissait à l’avenir. Il n’avait pas parié sur une troisième guerre mondiale avant 2050 pour rien, non plus. Alors, sans lui forcer la main, il voulait en parler avec lui. Que Sev soit asexuel, ok, Adam ferait avec, mais qu’il s’oblige à ne rien faire parce qu’il avait été élevé dans une mentalité culpabilisante, ça, l’ondin avait plus de mal à l’avaler. Pourtant, il avalait pas mal de trucs.

Ils parlèrent de leurs relations avec les femmes et les hommes, Adam ayant inauguré le sujet en admettant clairement son homosexualité, chose assez rare pour être notée. Sev, quant à lui, fit une blague sur Mirana qu’Adam trouva moyennement drôle, avant de lui dire qu’il avait sûrement dû attendre le bon partenaire pour ce qui est des hommes. L’ondin en fut flatté, tellement qu’il eut du mal à effacer ce sourire qui était apparu sur son visage.

— Et je ne te giflerai pas non plus si tu pars sans rien dire. Je vais sûrement me faire un sang d’encre à en rendre les seiches jalouses, et je chialerais peut-être en me lamentant sur ma propre incompétence à te protéger, mais je ne te frapperai pas.

C’était toujours ça de pris. Adam était non-violent depuis des années déjà, et c’était un changement salutaire qu’il ne regrettait pas. Clairement, il ne lèverait la main sur quelqu’un qu’en cas de légitime défense, et encore. Il avait toujours sa voix pour dissuader les méchants.

Mais cette considération pour les autres ne faisait pas de lui un saint pour autant. Il ne souhaitait pas spécialement se convertir, non, et ne voyait dans le mot « prêtre » que l’excitation de l’interdit. Il écouta cependant Severin en parler, le trouvant admirable et un peu désespérant toute à la fois. Adam était trop pessimiste pour être spirituel, trop matérialiste et pragmatique.

— Non, je ne pensais pas à ça, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas intéressant.

Tant que Sev parlait, Adam était heureux. Il ne voulait plus le voir se murer dans la solitude et le silence, et la moindre parcelle d’information le concernant était comme une pépite d’or. Tant et si bien que le regard de l’ondin troubla le chasseur assez pour qu’il aille se cacher dans ses mains. Aussitôt, Adam détourna le regard : il n’avait pas envie de passer pour un prédateur sexuel, et l’idée n’était pas de faire peur à Severin. Au contraire.

— Comme toute bonne chose, on est tenté d’en abuser… Mais je ne pense pas que le sexe soit mal en soi. Si tout le monde est d’accord, si chacun en a envie, je ne vois pas pourquoi on devrait se retenir. Quand j’en ai envie, c’est parce que je veux faire plaisir, que l’autre soit bien. Je vais vraiment passer pour un pervers mais j’adore voir le plaisir sur le visage des autres… Tu serais magnifique. Encore plus, puisque tu l’es déjà.

Cette fois, Adam n’avait pu s’empêcher de rougir, et continuait de détourner le regard, un petit sourire sur les lèvres. Parler autant, c’était aussi un exercice pour lui : il en avait un peu perdu l’habitude.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Sam 3 Déc - 14:45


Bang bang, you shot me down.

Severin ne s'avançait pas là-dessus car, il ne savait pas quoi penser. La chasteté était une banalité dans son quotidien. Autant que s'asseoir ou bien se lever pour aller travailler. Il n'avait aucun jugement hormis les plus classiques comme la plainte ou bien le ras-le-bol. Mais, malgré sa psychologie faible, il restait néanmoins quelqu'un qui prenait très facilement sur lui pour calmer toutes ses ardeurs. Un peu trop souvent d'ailleurs. Cacher au plus profond de son âme ce que l'on ressent n'est pas forcément une bonne chose. Un effet de cocotte-minute se créait et explosait à la tête du premier malheureux venu. Cela dit, le chasseur avait aussi le défaut du barman. C'est à dire qu'il écoutait sans arrêt les plaintes des autres sans que jamais on lui demande si lui allait bien. Et si, dans une rare occasion, cette question lui est posée, il est obligé de mentir en répondant que oui. Car ses problèmes ne concernent que lui et c'est une idée qui n'est pas prête de sortir de son esprit.
Pour cette raison, Severin avait bien du mal à parler alors que l'invitation avait été douce et agréable de la part d'Adam. Cette voix qui résonnait comme du miel à ses oreilles pour lui faire comprendre qu'il pouvait tout lui dire. La langue avait besoin de se dénouer pour que le rouquin se sente mieux mais, il n'y arrivait pas. Du moins, pas à la perfection. Il disait bien quelques petites choses dont un aveux qui ne semblait pas faire plaisir à Adam. Oui, Mirana l'avait giflé. Mais, il fallait la comprendre. Sev' était un petit con à l'époque qui se détruisait et elle venait d'une bonne famille avec un tempérament un peu impétueux. Donc la petite baffe quand il revenait complètement défoncé à s'écrouler à tout moment par terre, c'était peut-être un peu justifié non ? Pour autant, il s'était rattrapé sans réellement le vouloir. Le rouquin ne faisait que dire la vérité, la seule et l'unique.

-Je te préviendrais. D'un manière ou d'une autre, mais je ne fais plus ce genre de coup de toutes façons … Et puis, je ne veux pas que tu t'inquiètes.

Même s'il doit mentir pour ça. Mentir sur les risques qu'il prenait en passant le seuil de sa porte. Tout comme ceux qu'il masquait auprès de la Confrérie à cacher sa colocation avec un démon. Parce que, comme venait de le dire si bien Severin, il ne voulait pas qu'il se fasse un sang d'encre. Venant d'un ondin, c'est assez cocasse comme expression d'où le fait que le chasseur avait ce sourire amusé au visage tandis qu'il avait pris une main d'Adam dans la sienne. Le besoin d'être rassuré était présent dans ce geste automatique tandis que son regard s'était perdu dans ses pensées, une fois de plus.

-Je préfère plaisanter là-dessus, Mirana avait de bons côtés autrefois et, je lui facilitais pas trop la vie non plus. On avait tous les deux un caractère assez imprévisible alors, il y avait souvent des clashs. Puis, c'était juste de l’inquiétude. Dès que je lui jouais du piano, elle se calmait en me disant que j'étais irrécupérable. Et ça me faisait rire, parce que j'étais jeune et con. Tu aimes le piano ?

La réponse était là, aussi évidente que frustrante. Severin était le genre de personne bien trop fidèle pour arriver à se détacher d'une aventure à une autre. Mais, lorsqu'il y arrivait, c'était beau car sa fidélité se renforçait à chaque nouvelle rencontre où son cœur chavirait en se dévouant corps et âme. Et, dans la demande du chasseur, il y avait un petit signe de volonté tout de même. Notamment par un début de parole demandant à Adam de ne pas juger trop vite Mirana d'une certaine manière, puis en excusant le comportement de celle-ci par son propre point de vue assez sobre pour finir par une petite anecdote. Celle-ci pouvant aussi donner un indice quant à ses intentions à propos du piano. Car si Adam répondait qu'il aimait le piano, Severin pourrait lui en jouait également et retrouver cette aspect de jeune homme qui sait se faire pardonner. Mais ça, ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autre de la manière dont il fallait entendre les paroles du rouquin. De ses messages subliminaux cachait dans une composition en miroir où une facette est cachée. De base, c'était un artiste après tout. Une personne qui avait traversé les divers conservatoires tout en baignant dans une ambiance familiale très ancré avec la musique.
Ce souci du détail, il se retrouvait dans les mots mais, pas que. Dans sa timidité monstre lorsque le sujet le plus bancal pour lui avait été entamé. Celui de sa religion et de la luxure. De base, Sev' partait avec un handicap certain étant donné qu'il ne maîtrisait qu'un des deux ; à savoir le premier. D'où sa réponse restait au premier degrés de la question sans que celui-ci comprenne qu'il y avait un sous-entendu un peu plus … pervertie là-dedans. Et, il n'avait pas fallu longtemps pour qu'il comprenne. Ses joues s'étaient rosies et ses mains étaient venues masquer ce visage devenu légèrement pourpre. Il n'y avait rien de honteux à avoir des désirs et des envies mais, c'était visiblement quelque chose qui échappait totalement à Severin.

-J-je … On m'a toujours dit que ce n'était pas bien sans me donner … De bonnes raisons. Je …

Un temps, de quelques secondes. Il en avait besoin s'il ne voulait pas mourir asphyxié parce que l'air n'était pas suffisant à cet instant. Il  était quoi ? Très complexé. C'est ça le souci. Les aveux d'Adam étaient agréables pour son cœur mais, le chasseur avait toujours cette attitude trop sérieuse même dans la gêne. D'où le fait qu'il perdait ses moyens, se cacher comme il pouvait même si ses mains cachaient son sourire. Un sourire mutuel tandis que le chasseur cherchait le regard du démon. Severin ne voulait pas qu'Adam se mette à croire qu'il le mettait mal à l'aise dans le mauvais sens du terme. Pas du tout même ! C'était simplement nouveau pour lui et il avait un petit temps d'adaptation.

-Merci.

Merci ? Pourquoi ? Et bien, pour être aussi patient. Pour être aussi avenant. Pour l'avoir sauver, pour le rassurer. Pour ne pas le brusquer tout comme pour l'aimer comme il était. Un petit merci venu naturellement avec une voix timide d'un poussin qu'essayait de sortir de sa coquille. Le rouquin avait enlevé ses mains de devant son visage, n'ayant pas grande raison de se cacher après tout.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Lun 5 Déc - 2:03




Bang bang you shot me down


Adam rechignait à ce que Severin lui mente, mais d’un autre côté, il comprenait et n’était pas contre faire l’autruche de toute façon. Il en avait pris l’habitude, même s’il ne savait pas s’il allait pouvoir tenir bien longtemps comme ça. Il ne voulait pas non plus que Sev pense qu’il ne pouvait pas lui parler, c’est pourquoi, un peu hésitant, Adam répondit :

— Je sais bien que tu ne veux pas m’inquiéter, mais si jamais il t’arrive quelque chose ou que tu as besoin de moi, dis-le-moi, d’accord ?

L’ondin ne voulait pas être mis sur le côté, pas même quand il s’agissait de sa protection. Il n’était bien sûr pas en mesure d’assister Severin tout le temps, et la plupart du temps le chasseur se débrouillait très bien tout seul, mais en cas de coup dur, c’était juste normal qu’il lui porte assistance. Comme il l’avait prouvé un peu plus tôt dans la journée, Adam n’abandonnait pas si facilement.

Et puis vint le couplet sur Mirana et son caractère aussi impétueux que celui de Severin, ce qui avait causé pas mal de troubles, semblait-il. Adam ne dit rien. Entendre Sev parler de son ex morte n’était pas spécialement agréable, mais il ne voulait pas lui en faire part. C’était intéressant, en soi, mais l’ondin savait qu’il ne supporterait pas très longtemps qu’on vienne lui faire le détail d’un bon vieux temps révolu qu’il ne pourrait jamais égaler. Puis vint cette question qui balaya tout le reste. Sev demandait à une sirène si elle aimait le piano. La réponse était si évidente qu’elle en était risible. Adam ne rit pas pour autant, se contentant de sourire largement en serrant un peu plus Sev contre lui.

— Bien sûr. Je serais ravi que tu m’en joues.

La musique était au coeur même de ce qu’était Adam, de son pouvoir, alors il n’allait pas refuser que Severin le rejoigne, un peu comme il l’avait fait quand il avait fallu repousser Mirana. Si c’était là une façon plus simple pour le chasseur de communiquer, il était évident qu’Adam n’allait pas cracher dessus. Il voulait en savoir plus sur son compagnon, tout en faisant en sorte qu’il aille mieux.

Bon, lui parler de sexe n’était peut-être la chose la plus logique à faire, mais s’ils le faisaient tranquillement, il n’y avait aucune raison que ça se passe mal, si ? Adam se montrait patient, expliquant encore et encore que ce n’était pas une mauvaise chose d’avoir des envies, et qu’il serait là pour montrer le chemin à Sev. Tout pour rassurer quelqu’un à qui on avait martelé qu’il fallait de bonnes justifications pour s’adonner à la plus belle chose que l’être humain possède dans sa courte et misérable vie. Trop courte d’ailleurs, pour se laisser influencer par des rabats-joie en soutane.

— Je vois…

Adam n’était pas blasé, seulement compréhensif. Ils prendraient leur temps, et voilà. De toute manière, l’ondin ne donnait pas cher de la chasteté de Severin quand il sera allongé le dos plaqué contre son torse. Impossible dans cette position de ne pas sentir le désir grimper et difficile d’y résister. En tout cas, Adam comptait là-dessus.

Il ne s’attendait pas à ce que Sev le remercie, par contre. Comme s’il lui devait quelque chose. C’était étrange, presque indécent. L’ondin eut un petit sourire surpris, avant rendre son regard au chasseur et de venir l’embrasser à nouveau. Un baiser léger et court, qu’Adam ponctua d’un sourire un peu plus franc.

— Ne me remercie pas.

Il avait envie de dire que c’était normal, mais ça ne voulait pas traverser ses lèvres. Et puis, si c’était vraiment si normal que ça, pourquoi Severin avait attendu si longtemps avant de trouver quelqu’un comme Adam ? Il y avait forcément quelque chose de spécial, qu’ils le veuillent ou non.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞ Lun 5 Déc - 8:58


Bang bang, you shot me down.

Adam n'était pas censé le savoir. Bon, même si Severin faisait partit de ces très mauvais menteur qui étaient bien trop honnête pour raconter une autre vérité. La seule personne à qui il mentait à la perfection, c'était lui-même. Sauf en ce moment. Severin savait ce qu'il voulait. Il voulait protéger son ondin et faire en sorte qu'il continue de faire l'autruche au sujet de la Confrérie. Elle n'était pas encore au courant qu'un autre démon était en ville. Tout comme ledit démon ne semblait pas au courant des pratiques de celle-ci. Bon, bien qu'il avait eu un avant-goût avec la fête d'Halloween. Mais ça encore, ce n'était rien. Personne ne savait le nombre exact qu'ils étaient mais, c'était tout une organisation avec leur propre système qui se terrait dans l'ombre. Il y avait de l'hésitation dans le regard de l'ondin et, celle-ci semblait s'être fait sentir. Ou du moins, partagée. Le rouquin tournait la tête vers Adam qui lui demandait de le tenir au courant tout de même. Au moins l'appeler à l'aide si celui-ci avait besoin de lui. Il n'avait pas répondu de suite, préférant réfléchir sur la question. Peut-être... Il n'en savait rien, c'était dérangeant. Ou alors, c'était le chasseur qu'était trop fier pour demander de l'aide. Misère.

-D'accord.

Il avait mis du temps à répondre et finalement, il avait céder. Il avait dis oui parce qu'il savait à quel point c'était de ça dont il avait besoin. Pourtant, sa timidité était toujours présente. Le mieux, c'est qu'il s'enlève l'idée de déranger de son esprit. Et prendre des habitudes un peu plus correct et sociable. Parler … il en avait peut-être trop dis cette fois-ci. Ou bien, pas sur le bon sujet. Parce que parler d'elle, ce n'était pas la meilleure chose à faire. Bien au contraire, Severin avait bien sentis que c'était dérangeant pour Adam ce sujet. Chose qu'il pouvait comprendre. Le mieux, c'était de clôturer le sujet même si elle était là à écouter. Avec, semblerait-il, un semblant de sourire compatissant en voyant l'état de la situation.
Jouer du piano plutôt qu'avec des armes, c'était une des choses que savaient faire Severin. Le piano, le violon, la harpe et même l'ocarina, il était censé avoir enterrer tout ça et pourtant, ses instruments prenaient la poussière quelque part dans le manoir. Où exactement, il suffisait de chercher. Dans une partie de la maison où l'accès était interdit par le maître des lieux en tout cas.

-Tu voudrais que je te joue quoi ? Je sais tout jouer, même les thèmes de Zelda. Au piano du moins.

Severin se laissait bercer dans les bras d'Adam. Le chasseur était un peu plus détendu visiblement et c'était rassurant à voir. Même pour elle au-dessus de leurs têtes. Oui, peut-être que le fantôme finissait par se faire une raison finalement. Le rouquin ne communiquait pas beaucoup mais, avec un piano en main, il était capable de faire beaucoup de choses. Faire pleurer, faire rire, rendre triste comme joyeux, sauf lui. Un vide intérieur qui se comblait petit à petit et qui dévoilait son vrai visage.
Du moins, jusqu'à ce que le sujet tabou ne soit remit sur la table. Il avait réussi à l'éviter dans la rue mais là, non. Pas cette fois-ci. C'était gênant, terriblement gênant même. Être ainsi, coincé entre l'envie et le devoir. Trop de sérieux de la part de Severin qui ne résistera pourtant pas. Sur que son mentor l'aurait encouragé à se laisser aller. D'un sens, il n'était pas trop à cheval sur les règles ancestrales aussi. Bien trop de sérieux en effet … Finalement, c'était entièrement de la faute du rouquin qui était trop timide ou bien trop complexé. Il remerciait intérieurement Adam de ne pas trop creuser et de s'arrêter là. Une des raisons en tout cas pour qu'il le remercie.

La recherche d'un regard de la part de l'ondin lui avait donné accès à un baiser qui le faisait sourire timidement. Sev' n'avait pas cherché à comprendre s'il l'avait fais exprès ou non. Non, il avait juste profiter de cet instant. Ne pas le remercier … ça serait bien trop impolie aux goûts du chasseur. Il n'était pas comme ça après tout. Et puis, il y avait tellement de choses sur lequel Adam avait sauvé Severin que ça serait incorrect de ne pas le remercier.

-Si, tu me supportes. Et puis, ça fait longtemps que je n'ai pas ressenti cet effet-là.

Sans donner plus de détails, le rouquin continuait de se blottir contre le démon. La proximité n'était plus un problème maintenant. Sauf si Adam a encore son souci de barreau mais là, il sera pardonnable contrairement aux dernières fois. L'envie de sortir pour aller bosser se faisait de plus en plus rare du coup.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Bang bang, you shot me down ♦ ft. Adam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bang Bang
» KISS KISS BANG BANG !
» Crevettes Bang Bang
» Bang bang version espagnole
» [Yolanda - Dikadoll] Madison -news p2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille des rp-
Sauter vers: