Partagez | 
 

 Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mer 28 Déc - 18:19


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen

3h du matin. Déjà diront certain, seulement pour le cas de Severin qui était de nouveau de sortit. Cette fois-ci, c'était pour une autre affaire, un morceau de taille qui se terrait apparemment dans le parc. Dans le lac pour être plus exact. Des souvenirs, oui. Mais pas que. Ce lac avait déjà été le fruit de suspicion lorsque minuit était passé mais, rien de sérieux. Jusqu'à ce que récemment, on retrouve un homme au bord de celui-ci mort et étranglé portant des marques de succions sur tous le corps. Le chasseur avait été sur le terrain lors de la découverte du corps, se permettant une blague mortuaire à son collègue policier. Un coup du soir qui se serait mal passé. Si bien qu'on a dû le rappeler à l'ordre. Un autre chasseur à côté de lui, tout aussi sérieux que lui, n'avait pas pu s'empêcher de réagir à ce comportement anodins de la part de l'allemand. Il l'avait appelé « Mon Père » avec une touche de moquerie. Quel est le rapport avec ce soir ? C'était le fruit d'un pari idiot avec ce fameux collègue chasseur. Outré par la façon dont il l'avait appeler, Severin lui avait promis qu'il lui ramènerait un membre de ce monstre et qu'il prendrait soin de le déposer dans un paquet cadeau sur son bureau. Ça, c'était bien le rouquin. Toujours à en faire de trop mais, juste par attitude revancharde.
Mais d'un autre côté, Sev' était suffisamment sérieux et assidu dans son travail -pour ne pas dire trop- pour permettre que l'on se moque de lui sous accusation d'une langue un peu trop pendu. Il n'y a pas de mal à se moquer d'un mort, si ? Venant d'un chrétiens, c'est vrai que ça craint. Un simple bâillement, il s'ennuyait. Il avait dis qu'il en rentrerait pas trop tard mais, vu comment c'était partit, il allait en avoir pour un moment.

Pour autant, ça ne veut pas dire qu'il était distrait. Ou seulement un peu. S'installant sur un banc avec son attirail lourdement posé sur les planches, il avait attrapé son portable pour prévenir quand même Adam de son avancé. C'était un compromis plutôt raisonnable, non ? Il traîne alors Severin lui envoie un signe pour montrer qu'il est toujours en vie. Il y a bien pire comme amant. Non, je ne pense à personne. Un petit message, rien de bien méchant. En tout cas, il avait le sourire aux lèvres le rouquin, chose assez rare en extérieur. Sait-on jamais, quelqu'un pouvait passer alors, il avait vite fait ranger son téléphone et il attendait. Un truc, un signe, pourquoi un hurlement d'effroi, généralement ça aide bien comme signal d'alarme. Au lieu de ça, c'était un chant...
Silencieux, Severin écoutait d'une oreille attentive d'où ça pouvait provenir, reprenant son fusil à pompe dans les mains et son sabre de l'autre. Il ne rêvait pas, ça venait de lac. Et même si les sirènes commençaient à être son domaine, celle-ci avait une voix féminine et quelque part dérangeante. Comme s'il se faisait aspirer son âme de l'intérieur. Pas de chances, il était tout seul donc, personne à ses côtés pour le remettre dans le droit chemin et la raison. Plus le chasseur s'approchait, plus son attitude de traqueur se métamorphosait pour un passif forcé.

Pris au piège, le rouquin semblait déconnecté de toutes réalités. Il s'était assis sur le morceau d'herbe près du lac, sa peur de la noyade ne semblait même pas le faire réagir qu'il y avait un monstre en face de lui. Une créature malsaine au teinte violente et au corps de pieuvre. Vous savez pourquoi ? Parce que ce chant l'avait plongé dans une illusion. Ce n'était pas le monstres à tentacule qui était devant lui en train de se baigner dans le lac mais, Mirana qui l'invitait à le rejoindre. Elle lui parlait, comme si elle était bien vivante, le faisant abandonner les armes. Un peu plus loin, tapis dans les arbres, un loup blanc regardait la scène en couinant d'inquiétude. Deux créatures pour le prix d'une, qui dit mieux ? Mais des deux, ça restait tout de même le loup qui était bien plus compatissant. Et sage surtout. Il s'était glissé derrière le dos du chasseur pour prendre son sabre avant de se rendre au manoir en courant. Le loup blanc faisait au plus vite, Severin ayant définitivement besoin d'aide cette fois-ci car ça le dépassait totalement.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  



Dernière édition par Severin Weissmüller le Lun 23 Jan - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mer 28 Déc - 21:58




Die Sonne scheint


Severin mettait plus de temps que d’habitude pour revenir, mais il l’avait prévenu par messages. Dans l’équilibre fragile qu’ils avaient trouvé, cela convenait pour le moment à Adam, qui avait quand même du mal à ne pas s’inquiéter alors qu’il essayait de continuer son roman. Ça n’allait nulle part, les personnages étaient chiants et l’intrigue plate… Aucun intérêt, et pourtant il continuait. Qui sait, sur un malentendu, il allait peut-être trouver une perle ? Trois heures du matin venaient de sonner, et son organisme pas encore habitué à ce rythme le força à s’étirer et à bâiller. Merde, ça commençait à faire long, là… Encore un message, mais l’ondin n’arrivait plus à revenir à son travail. Il alla faire une quiche avec Ukoback, espérant bien la manger avec Sev à son retour. Au moins, ça l’occuperait en attendant, et ça lui éviterait d’aller vérifier encore et encore les stocks de pansements et de bandages dans l’armoire à pharmacie du manoir.

La quiche était prête, et toujours pas de nouvelles de Severin. Son dernier message commençait à dater, et l’ondin regardait d’un air inquiet Ukoback, qui n’était pourtant pas plus avancé que lui.

— Qu’est-ce qu’il fout…?

Évidemment, Adam pensait qu’il était en danger, peut-être en train d’agoniser comme c’était le cas lorsqu’il l’avait trouvé. Et s’il avait besoin de lui, mais qu’il était incapable de l’atteindre et de lui passer le message !? Que ferait Adam si Severin mourait seul et loin de chez lui ? Étouffé par le stress, l’ondin était à deux doigts de mettre ses chaussures pour partir chercher Sev, même en n’ayant aucune idée de l’endroit où il était. Heureusement, c’est à ce moment là qu’un hurlement de loup se fit entendre… juste derrière la porte d’entrée.

Adam l’ouvrit et tomba nez à nez avec une louve d’un blanc immaculée : il n’avait pas besoin de réfléchir bien longtemps pour comprendre qu’elle n’était pas une menace, bien au contraire. Severin était entouré de créatures étranges et surprenantes, et l’ondin n’hésita pas une seconde avant d’enfiler des baskets et de suivre l’animal dans la nuit.

Ils passèrent par des endroits qu’Adam ne connaissaient pas, jusqu’à déboucher sur les berges d’un lac. Un peu plus loin, l’ondin vit son amant dangereusement près de l’eau (alors que please il détestait ça) et distingua une autre silhouette. Il n’avait pas besoin de s’approcher davantage pour comprendre ce qu’il s’était passé : Sev était tombé sur un.e des congénères d’Adam, avec des intentions bien moins louables que les siennes.

Étouffant un juron, l’ondin se précipita directement dans l’eau, prenant presque immédiatement sa forme aquatique, et il se jeta sur l’autre sirène pour l’assommer d’un crochet des profondeurs. Il n’avait même pas réalisé qui c’était, même si les tentacules et les reflets violets de ses écailles auraient pu le mettre sur la piste. Seul comptait Severin et l’arrêt total de ce chant terrible qui l’entraînait dans les flots.

Ursula se prit une mandale si forte qu’elle en arrêta de chanter, et Adam enchaîna sur un autre coup qui lui coupa le souffle. Ça n’empêchait pas les branchies de la sirène de fonctionner, mais elle allait mettre un peu de temps avant d’utiliser ses cordes vocales. Ce ne fut qu’à cet instant qu’Adam percuta.

— Cousine !?

Le choc le paralysa quelques secondes, assez pour qu’il prenne un coup et sorte la tête de l’eau. Tiens, en parlant de ça… Il attrapa Ursula par le bras et l’entraîna vers la rive, la forçant à sortir de la flotte. Il reprit forme humaine (et elle aussi), étant totalement nu (et elle aussi), et alla voir si Severin allait bien.

— Severin ! Severin tu m’entends !?


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mer 28 Déc - 23:47


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen

Severin ne le faisait pas exprès car, il faisait tout pour ne pas plonger Adam dans une inquiétude. Pas maintenant que ça avançait. Un dernier message et puis, plus rien. Non pas que l'allemand le voulait mais, son portable était resté planté sur le banc qu'il venait de quitter. Le chant de la sirène était d'une douceur amer, le genre de chose dont on ne peut pas lutter et qui lui rappelait celui d'Adam, lorsqu'il voulait l'aider à s'endormir ou bien revenir sur terre. Sauf que celui-là, il en l'aimait pas. Et même s'il le voulait, il ne peut pas lutter. Une facilité de prise de contrôle sur le chasseur qui témoignait de sa fragilité intérieur contrairement à ce qu'il laissait paraître pour les apparences et le respect de ses collègues chasseurs. Le loup blanc regardait la scène, n'osant pas bouger de sa cachette de buissons, d'arbres et de fougères. Sortir quelqu'un d'un envoûtement pouvait être dangereux, voir suicidaire tant les réactions sont aléatoires. Sev' s'était approché de l'eau, chose qu'il n'aurait jamais faite à pleine conscience en connaissant sa plus grande peur. Qui pouvait s'expliquer par ce soir. L'origine de cette peur du moins. Et si, dans son enfance, il avait déjà été victime d'une sirène ? Qu'il a déjà failli se noyer ? C'est une théorie possible qui expliquerait pourquoi il ne veut pas rentrer dans une étendus d'eau de peur d'y passer. Parce que la mort et l’asphyxie l'aurait marqué. Pas là, pas ce soir. Il avait les yeux blancs mais, le sourire d'un idiot. La déconnexion était telle qu'il tendait la main vers cette fausse-Mirana.
Cette sirène le torturait, lui donnait de l'espoir pour mieux le briser. Jusqu'à ce que le loup intervienne et aille chercher du renfort. Le chant coupé par la force, le rouquin s'était écroulé sur le l'herbe, les pieds dans l'eau. Chaud, ça avait bien failli mais, Adam était intervenu juste à temps. La sirène pourpre aux tentacules se débattaient du mieux qu'elle pouvait, ne pouvant pas parler pour continuer à chanter.

Jusqu'à ce que la mandale l’interrompe et qu'elle soit définitivement sonnée. Le mirage s'en allait du côté de Severin qui avait fermé les yeux. Il la cherchait, dans son esprit flou mais pourtant, si réel. Il était là-bas, au bord du lac Starnberg au Sud-Est de Munich avec la jeune femme brune qui riait et lui demandait de rester. Le chasseur ne bougeait plus ou faiblement, le loup blanc à ses côtés pour essayer de le réveiller avec son museau. Mais tandis que le sorcier était en plein dans cette illusion, la dame aux tentacules pouvait de nouveau parler, choqué que ça soit son cousin qui vienne l'interrompre en pleine revanche.

-Adam ?! Mais qu'est-ce que tu fous ?! Arrête !

Et une baigne tentaculaire, une! Ursula était en rogne que ça soit le petit cousin qui vienne la couper en plein envoûtement. Sans blague, si on peut plus se faire respecter par les cadets, où va le monde ?! Mais ça ne l'avait pas empêché de se retrouver hors de l'eau, nue et prise au dépourvu. Reprenant son souffle après ce changement un peu brutal, elle avait attrapé l'épaule d'Adam, l'empoignant férocement pour le faire reculer de sa proie.

-Ah non ! Tu ne vas pas tout me gâcher ! Tu sais le temps que ça m'a pris pour le retrouver ? il doit mourir !

Furieuse, c'était ce qu'on pouvait dire mais, visiblement impuissante. C'est qu'elle réussirait presque à mettre le doute à son cousin après tout. Mais, n'ayant plus les notes charmeuses qui pénétraient dans sa tête, Severin avait fini par se réveiller en prenant une grande inspiration. La stupeur et aussi, la sensation de revenir de loin. Lui aussi était furieux, furieux qu'on se soit joué de lui tandis que le loup avait repris ses distances. Le chasseur avait reculé machinalement, cherchant ses armes en tâtant le gazon. Il avait reculé pour reprendre ses distances avec Ursula et aussi parce que la tenue inexistante d'Adam le mettait dans un embarra profond. Pas dans le parc, non ! Pas devant quelqu'un en plus !
Finissant par trouver au moins son fusil, Severin n'avait pas tardé à mettre en joue Ursula toujours aussi furieuse. Bien que le chasseur soit plus effrayé et paniqué que furieux à vrai dire.

-Éloignes-toi d'elle ! Et habille toi, s'il te plaît … fit-il un peu plus gêné pour la deuxième demande.
-Quoi, j'te plais pas ?
-C'est pas de toi que je parlais...

Allez hop, ça s'était gratuit par contre. Oui parce que Ursula pouvait rester à poil, ça ne faisait ni chaud, ni froid à Sev'. Ce qui n'était pas tout à fait le cas pour Adam qui était quand même …. Bien plus attirant mais, le moment n'est pas bien choisi. Chargeant son fusil d'un geste vif et décidé, il avait tiré une première fois un peu hasardeusement pour être sûr de ne pas blesser son amant. Chose qui avait effrayé la sirène de type poulpe. Si bien qu'elle y était aller moins en douceur. Ursula avait écarté Adam de son chemin sans prendre des gants et jetée Severin dans l'eau. Là où elle était sûr qu'il n'arrivera pas à attaquer. Le pauvre chasseur se retrouvait à barboter dans la crainte pure et dure maintenant qu'il était réveillé, la vilaine cousine allant le rejoindre pour l'entraîné dans le fond. Le loup, lui aussi, avait plongé pour récupéré le chasseur. Tous à l'eau, c'est l'heure du bain, allez !

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 29 Déc - 10:58




Die Sonne scheint


Ursula ne comprenait pas et Adam était bien déterminé à lui expliquer. Peut-être pas dans le détail, mais il y avait des choses et des personnes auxquelles il ne fallait pas toucher. Severin en faisait partie, qu’elle le veuille ou non. Pour seule réponse à son “arrête”, Adam lui remit un coup de poing, avant de lui préciser d’une voix grinçante et rauque :

— Tu touches à un de ses cheveux et je t’évides comme une truite ! Recule !

Chose qu’elle ne fit pas, mais ce n’était pas grave. Dans le fond, Sev n’était plus sans défense maintenant que le maléfice était rompu et il pouvait très bien venir casser la gueule à Ursula lui-même. La plupart du temps, il se débrouillait parfaitement tout seul, aujourd’hui était une exception. Et elle était bouffie d’ironie en sachant que non seulement il avait cédé face à une sirène, mais qui plus est, la cousine d’Adam.

L’injonction de Severin à s’éloigner faisait sens pour Adam, mais moins celle de s’habiller. C’était pas le moment, Ursula n’était pas hors d’état de nuire, pas encore. À vrai dire, l’ondin voulait savoir pourquoi sa cousine avait décidé de s’en prendre au chasseur, car ça avait l’air d’être personnel. Il n’eut pas le temps de répondre, cela dit, car elle le fit à sa place, prenant pour elle un commentaire qui ne lui était pas adressé.

Adam fit un pas en arrière et Severin tira au fusil à peu près en même temps, effrayant et attisant la colère de la sirène qui le jeta à l’eau. C’était un geste presque négligeable compte tenu de tout ce qu’elle pouvait faire d’autre, mais Adam en était outré. Le respect était mort quoi, putain. Il était prêt à aller chercher le chasseur qui ne manquerait pas de se noyer, mais vit la louve plonger à sa place. Parfait, ça lui laissait le champ libre pour donner une leçon à sa connasse de cousine.

— Non mais tu vas te calmer, ouais !? De quel droit tu le touches !? Tu t’es pris pour qui, là ? T’as pas mieux à faire, genre agiter tes tentacules bouffies dans une fosse à purin du fin fond de l’Écosse !? Mais va crever !

Il se jeta de nouveau sur elle, essayant dans ses coups et sa position de l’entraîner le plus loin possible du lac, histoire qu’elle ne soit pas tentée d’y retourner pour y noyer Severin. Déjà qu’il se débrouillerait très bien sans elle de ce côté là…




AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 29 Déc - 17:34


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen

Même avec toute la bonne volonté du monde d'Adam à vouloir lui expliquer, c'était aussi un question de volonté de l'autre côté. Ursula ne semblait pas décidé à comprendre car dans sa rage, il y avait tout de même un fond  de chagrin en guise de base. Mais au lieu de ça, elle s'était mangée un nouveau coup. Aie, ce n'était pas pour aider à lui faire retrouver son calme. Alors oui, elle avait peut-être arrêter de jouer les grandes gueules mais, c'est pas pour autant que ça ne bouillonnait plus à l'intérieur. C'est bête parce que de base, elle n'était pas là pour lui. Mais, elle n'avait pas spécialement prévue de tomber dessus. La poulpette se demandait de quelle manière elle pourrait le punir pour cette espèce d'affront. Même si ça n'en était pas un réellement. Il ne faisait que défendre son bien-aimé. Et c'est sans doute ça qu'elle n'avait pas compris.

-Tu n'en serais pas capable...

Ursula ne prenait pas en compte les menaces pourtant très sérieuses de son cousin. Pourtant, il y avait tout de même une petite once de crainte dans sa voix. Elle disait ça uniquement pour lui tenir tête. Le doute commençait à l'habiter dorénavant. Un doute très vite partie lorsque Severin avait fini par se réveiller et chercher ses armes. Quelle idée de les abandonner aussi … Ah oui, il n'avait rien demander. Le sérieux était présent, gâché par la terreur du chasseur qui ne savait plus où donner de la tête. Il essayait de se remémorer ce visage qui lui était familier. Il l'avait déjà vu ou du moins, quelqu'un qui lui ressemblait. Pour autant, ça ne l'avait pas empêché de dégainer son fusil et de tirer, commençant tout juste à se relever en vacillant un peu. Il n'était pas nécessaire de lui rappeler l'ironie de la situation. C'était déjà bien assez gênant comme ça pour en rajouter une couche. C'était personnel en effet mais, ça ne concernait que Ursula. Le chasseur ayant bien du mal à se souvenir. Pourquoi le lac de Starnberg ? Ce n'était pas non plus un idiot, Severin savait pertinemment que les enchanteresses utilisaient et manipulaient les souvenirs douloureux. Mais dans le cas de Sev', il faisait tout pour oublier à chaque fois que ça le touchait un peu trop.
S'apprêtant à tirer une autre cartouche, le rouquin n'avait pas été assez rapide pour recharger son fusil, la faute à son sang-froid qui était mit à rude épreuve et à cette sirène qui semblait terriblement lui en vouloir pour quelque chose qu'il ne se souvenait pas. La présence d'Adam était également impressionnante pour le chasseur. À croire qu'Ursula l'avait fais exprès alors que non ! Il ne voulait pas que l'ondin le voit tué quelqu'un qui était visiblement un de ses congénères.

Si bien qu'à force de traîner, Severin était impuissant et renvoyé dans l'eau de manière beaucoup plus brutale que la première fois. C'est définitif, Adam ne réussira jamais à lui prendre un bain. Et oui, le respect était totalement mort mais bon, peut-être que Ursula avait ses raisons aussi de son côté et c'est pour ça qu'elle n'hésitait pas à utiliser la plus grande peur du chasseur comme coup-bas afin de l'écarter. La crainte de l'obscurité et de l’asphyxie, Sev' barbotait comme un oisillon effrayé, la panique lui faisait faire n'importe quoi tandis qu'elle se moquait de lui et du ridicule de sa situation. Lui, l'un des meilleurs chasseurs de la Confrérie, à se noyer misérablement dans l'eau suite à un moment de faiblesse devant des créatures marines. C'était pitoyable et ça, le rouquin le savait. C'était d'ailleurs se qui était frustrant pour lui. Cela dit, même si le chasseur avait commencé à cesser de lutter par manque de force et s'enfoncer dans l'eau, la louve blanche était allée le chercher. Son charme de dissimulation était sans doute affaibli par la magie noire d'Ursula mais, la louve portée dorénavant des tatouages rouges. Les flammes sur son dos l'habillant avec un bouclier et une épée bleue sertit d'un croissant de lune. La sorcière poulpe regardait la louve d'un air étonné mais furieuse tandis que sa course pour finir son travail avait été de nouveau interrompu par Adam.

-D'où il sort ce chien ?! Et lui, de quel droit il a tué mes filles ! Tu sais au moins qui tu défends ? Lâches-moi pauvre con !!

Ursula avait repris visiblement du poil de la bête à crier de nouveau comme une furie. Cependant, le lac s'était mit à bouillir d'une lueur verte, la louve blanche ressortant en déposant Severin sur la berge pour lui laisser le temps de reprendre sa respiration. En voyant la sorcière tentaculaire se débattre et frapper Adam, la louve avait attrapé son bouclier avec sa mâchoire, le jetant non sans prendre des gants dans le ventre de la sirène avant de le faire revenir vers elle. Le canidé semblait furieux, ses grognements de faisant de plus en plus fort. Lèves-toi, je t'aiderais ! Une voix étrangère dans sa tête fit reprendre ses esprits à Severin qui s'était relevé.

-Ça commence à bien faire, j'ai mal à la tête … Ça suffit !!! Ordonnant d'une voix furieuse le chasseur qui en avait visiblement ras-le-bol qu'on joue avec son esprit.

Une main plaquée sur sa tête, l'autre était venu attrapée l'épée que portait la louve. Le chasseur semblait dans un état second, ne prenant même pas conscience que la créature qui l'aidait depuis tout à l'heure n'était même pas à lui et que c'était aussi celle-ci qui venait de lui parler dans son esprit. Oh non, il était bien trop en colère contre cette sirène qui s'était jouée de lui. Si bien qu'une fois que la tête de Severin était relevé, bien droite, on pouvait comprendre la raison de sa réputation. Ce regard rempli par la folie, la haine et la déraison qui faisait de lui un véritable psychopathe avec les démons. Le visage que justement, il ne voulait pas montrer à Adam. S'approchant d'un pas lent et déterminé, c'était comme si le chasseur était possédé par son propre démon, l'épée levait prête à porter un coup d'estoc à la gorge d'une Ursula qui n'avait, bizarrement, plus envie de crier maintenant.

-Fais quelque chose, aides-moi, s'il te plait Adam … La sirène faisait moins la fière maintenant et cessant de ruer de coup son cousin. En même temps, elle l'avait bien cherché j'ai envie de dire …

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 29 Déc - 21:15




Die Sonne scheint


Ah ouais. Ah ouais genre. Il n’en serait pas capable !? Furieux, Adam se jeta sur elle, bien décidé à lui montrer de quel bois il se chauffait. Elle allait voir la morue, ce qui allait lui arriver ! D’autant plus que Severin ne tarderait pas à reprendre ses esprits et à venir lui tataner la gueule lui-même, l’ondin en était sûr ! Parce qu’il ne fallait pas croire qu’Adam aimait se comporter en prince charmant venant délivrer sa princesse : ce qui lui ferait vraiment plaisir, c’était que Sev puisse se venger seul, à défaut d’avoir pu se défendre sans aide extérieure. Le chasseur n’était pas un incapable, il n’était pas faible, il avait juste succombé à un charme retors et vicieux, un pouvoir qu’Adam détestait quand bien même il le possédait aussi.

Alors oui, il savait qui il défendait, il savait pour qui il se battait, à poil en pleine nuit. Avec un rictus mauvais qu’on ne lui connaissait pas, Adam ricana et répliqua en crachant presque à la gueule de sa “chère cousine” :

— Je sais exactement qui je défends, et toi tu sais pas à qui t’as affaire !

Parce que Severin allait revenir et que la louve mystérieuse n’était pas en reste non plus. Il était peu probable qu’Ursula s’en sorte indemne, et ce n’était pas un mal. C’était une sirène sans foi ni loi, bien différente d’Adam qui avait décidé de vivre comme les humains il y a de cela des décennies. On lui aurait appris qu’elle et ses filles avaient attiré des marins dans le fond d’une rivière pas plus tard qu’hier que ça ne l’aurait pas choqué.

Le chasseur était de nouveau hors de l’eau, sur pied, et armé par la louve : Adam se serait bien arrêté pour l’admirer, mais ça aurait été contre productif. À la place, il s’écarta un peu, assez pour qu’Ursula doive courir dans sa direction alors que Severin s’apprêtait à lui donner un coup. Vraiment ? Elle l’appelait à l’aide ? Et sa mère, elle s’appelait Espérance !?

L’ondin se précipita pourtant sur elle et l’arrêta en la prenant dans ses bras, se penchant sur le côté pour éviter la lame qui ne manquerait pas de la transpercer. Ursula avait pensé courir vers son salut, mais Adam n’avait fait que la prendre au piège, permettant à Sev de l’achever plus rapidement.

— Hmpf.

Elle l’avait pas volé. L’ondin ne fit pourtant aucun commentaire, et en croisant le regard de Severin, se souvint surtout qu’il avait failli se noyer. Deux fois.

— Ça va !? Tu n’es pas blessé ?

On ne sait jamais, au cas où il se serait passé d’autre chose pendant cette nuit infernale…

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 29 Déc - 23:19


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Ursula devait sans doute être utopiste, ou bien quelque chose comme ça. Mais, c'est vrai qu'elle est allée trop loin et ça, elle devait payer le prix fort dorénavant. Elle n'avait de répit que le temps à Severin de reprendre ses esprits et surtout, de sortir de l'eau. Parce que là, le sorcier était réveillé et, un réveil brutal. La miss au tentacule essayait tant bien que mal de raisonner son ''cousin'' pour qu'il se montre réceptif et compréhensif mais, rien à faire. Sa réputation l'avait précédé avant même qu'elle n'ait eu le temps d'avoir des arguments pour sa défense. Les mains cramponnées à celles d'Adam pour essayer de montrer un minimum de résistance, ces paroles crachaient allègrement à la figure la mettait de plus en plus hors d'elle. À qui elle avait à faire ? Bien sûr qu'elle le savait ! Sinon, elle n'aurait pas patienter tout ce temps près du lac pour pouvoir agir. Chose qui est un peu con quand on voit à quel point son plan tombait à l'eau. Sans mauvais jeu de mots.

-Si justement, à un tueur. Et à un connard. C'est valable aussi pour toi.

Au moins, ça venait du cœur. Ursula savait sans doute au fond d'elle que c'était fichu pour elle alors, autant aussi déversé sa haine sur le cousin. De la pitié ? Il n'y avait aucunement besoin d'en avoir pour de telle créature qui tuait sans vergogne. C'est du moins ainsi que Severin se motivait pour sortir de chez lui le soir. D'ailleurs, le chasseur était revenu, sortit de l'eau grâce à la louve qui avait dû porter jusqu'à la rive cette masse presque inerte. Le chien ne se laissait pas abattre facilement. La fureur de l'allemand était telle qu'il ne réfléchissait plus. Il avait voulu donner sa chance à cette sirène tout à l'heure en paniquant, juste parce qu'elle semblait être proche d'Adam mais vu l'attitude de celui-ci envers elle, il n'aurais aucun remord à avoir. Ça tombe bien, en dehors du manoir, il n'en avait aucun. Le rouquin trempé jusqu'au os avait empoigné férocement l'épée au couleur saphir dans sa main droite. La gauche étant bien trop occupé à maintenant sa tête réduite en purée à cause de l'illusion d'Ursula et de cette voix inconnue. Pas si inconnue que ça puisqu'elle provenait de la courageuse louve à ses côtés. Mais, comme elle ne faisait pas partit de son équipe, du moins pas encore, il ne s'en rendait pas compte.
Qu'elle court, qu'elle court … Ce n'est pas pour autant que Severin arrêtera de marcher en sa direction. Une démarche à la fois féline et stoïque, sa main quittant son front pour pouvoir l'attraper. Le chasseur n'aura pas besoin de la saisir pour l'empêcher de bouger puisque son bien-aimé l'avait fait à sa place.

-Que les Dieux ait pitié de ton âme. Prononça-t-il en guise de dernier sort pour son salut avant de transpercer la gorge de la sirène d'un geste rapide et déterminé.

Severin remerciait intérieurement Adam de l'avoir retenu. Son souffle saccadé témoignait qu'il n'avait pas encore récupéré de sa presque-noyade et une course poursuite l'aurait définitivement achevé. C'est avant tout un être humain avant d'être un sorcier tout de même. Quoi que, vu cette froideur glacial dans son regard, c'est à se demander. Il était temps de redescendre sur terre. Sa mission était accomplie … Sauf que c'était mal connaître Severin et son penchant pour le zèle. C'était comme s'il n'entendait rien, bien trop occupé à se demander quel membre il allait lui arracher. Son paquet cadeau. La tête, un bras … Le cœur peut-être. Ce sont les médecins de la Confrérie qui allaient être heureux s'il leur ramenait un cœur de sirène. C'est bon pour les potions contre les ruptures amoureuses à ce qu'il paraît. Et il fallait qu'il pense à ce connard de chasseur qui l'avait poussé à cette situation aussi et son petit cadeau.

-Non …

Un non bien étrange. Non, c'est vrai, extérieurement, il n'avait pas l'air d'être blessé mais, c'était plutôt à l'intérieur que les dégâts avaient été réalisés. Empoignant de nouveau l'épée, Severin s'apprêtait à, comme l'avait si bien du Adam un peu plus tôt, la vider comme une truite mais, sa manche avait été retenue par la louve qui couinait doucement. C'était son arme après tout, elle était en droit de refuser que le chasseur s'en serve comme d'un couteau à huître. Non, ne fait pas ça, ce n'est pas nécessaire... Fit de nouveau la voix de la louve.

-Hein ? T'as dis quelque chose ? Demanda le chasseur à Adam. Ce qui était totalement con parce que c'était une voix de femme et qu'Adam était un peu du sexe opposé. À moins que …

C'est bien, il venait de réagir. Reposant l'épée sur la pelouse sans aggraver le cas du cadavre d'Ursula, Severin réalisait à présent la présence de ce loup avec ses tatouages rouges et son bouclier en feu.

-T'es qui, toi ? Fit-il en s'adressant à la louve avant de se tourner vers Adam pour lui réitérer à peu de choses près la même question. C'est qui ?

Totalement décontenancé par la situation, c'est comme si la louve, avec ces quelques mots rassurants, avait réussi à ramener Severin à la raison en utilisant la surprise. Chose qui n'avait pas loupé. C'était bien plus surprenant quand on voit que la louve se comportait de nouveau comme un chien normal, assis sur son train arrière à remuer la queue et à tirer la langue. Elle ne semblait pas se rendre compte de la situation. Ou alors, elle s'en foutait totalement.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Ven 30 Déc - 13:17




Die Sonne scheint


Qu’Ursula le traite de tueur et de connard, elle n’avait pas tout à fait tort. Elle oubliait simplement qu’elle aussi pouvait répondre à ces appellations, et que contrairement à Adam, elle s’était toujours cru dans son bon droit. L’ondin avait expié ses crimes, et s’il acceptait que Severin chasse les démons, c’est parce qu’il était convaincu que c’était pour le bien des autres humains. Qu’on l’appelle un traître, alors ! Il ne voulait que la paix entre les peuples, et il ne pouvait pas y en avoir tant que les uns considéraient les autres comme un garde-manger.

— Parle pour toi ! Tu t’es vue dans un miroir !?

Sûrement pas autant qu’elle aurait dû, mais ça, c’était un autre problème. Le combat fit rage, Sev manqua de finir noyé si ce n’était par la présence de la louve qui était allée le secourir, avant de revenir plus badass que jamais, l’épée à la main. Adam n’était pas sûr d’avoir tout compris, mais n’hésita pas un instant à immobiliser la sirène-pieuvre quand elle chercha à s’enfuir, sécurisant ainsi la sentence létale de son compagnon. Traître ? Oui, peut-être un peu.

Il ne dit rien alors qu’il la lâchait et la regardait glisser au sol, son sang maculant sa peau claire et nue. Les yeux d’Adam remontèrent ensuite lentement pour chercher ceux de Severin qui semblait troublé, mais pas dans le bon sens. L’ondin ne fit rien et attendit, pas exactement sûr que tout aille bien du côté du chasseur. Il semblait parler tout seul, chose qui apparemment lui arrive parfois, et avec le choc psychologique d’une sirène qui fait n’importe quoi, ça n’étonnait pas Adam. Cela dit, quand Sev se tourna vers la louve pour lui demander qui elle était, l’ondin commença à comprendre.

Il haussa les épaules, pas beaucoup plus avancé que lui pour ce coup.

— J’en sais rien. J’allais partir à ta recherche quand il a débarqué et hurlé à la porte. J’ai juste couru après et je t’ai trouvé. Je pensais que c’était une de tes invocations, c’est pour ça…

Entre Ukoback et la chimère, que le chasseur puisse invoquer un loup, c’était pas étrange pour Adam, mais maintenant il se rendait compte qu’il avait bien eu de la chance de mal comprendre. S’il n’avait pas suivi l’animal, que serait-il arrivé à Severin ? Merf, Adam ne voulait pas vraiment y penser. Il préféra se concentrer sur un autre problème : la santé de Sev, vu qu’il ne lui avait pas répondu.

— Et toi sinon, t’es ok ? Pas de blessures ?

L’ondin s’était approché en parlant, et il aurit bien voulu faire un gros câlin à Sev avant de se souvenir qu’il était plein de sang et qu’il était mouillé. Bon, le chasseur aussi était mouillé alors… Oh, d’ailleurs.

— T’as pas froid !?

Trempé, en pleine nuit et en hiver, ça devait pas être la joie dans le corps de Sev là tout de suite.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Ven 30 Déc - 21:41


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Sans doute. Difficile à dire puisque Ursula, vu la haine qu'elle avait en elle, ne serait pas capable de reconnaître son petit côté haineuse. Le bien des humains ? Et puis quoi encore, des bisounours ? La dame tentaculaire avait envie de dire au nez de son cousin mais, le moment était très mal choisi pour. Au lieu de ça, elle était contrainte de ravaler sa fierté. Les humains n'avaient aucune estimes à ses yeux et c'est bien pour cette raison que des gens comme Adam se retrouvaient chasser. Quel cercle vicieux magnifique. Pour autant, ça ne voulait pas dire qu'il ne savait pas faire la différence entre le bon raisonnement et le mauvais. Du moins, pour certain comme Severin qui, même dans des états seconds, ne perdait pas le sens des priorités et des différences. Et aussi, du jugement. Le rouquin avait tout de même accordé une espèce de mini-prière. C'est ce qui lui permettait de dormir l'esprit tranquille. Savoir que ce n'était plus de son ressort dès lors que les âmes quittaient Terre. Abattant son épée de Damoclès d'un coup d'estoc à la nuque, c'était fini pour Ursula. Alors à moins qu'elle soit comme les poules et qu'elle continue de courir avec la tête coupée mais, il en doutait tout de même. Un minimum de bon sens tout de même, il fallait savoir s'arrêter au bout d'un moment.
Sondant d'un main fébrile le cadavre de la sirène, Severin semblait ailleurs. Les tremblements, tel des pulsions d'excitations dû à l'adrénaline. Cette sensation après lequel il courrait à chaque chasse, tuer ou être tuer, quel doux poison … Celle d'être vivant et de l'être encore une fois le cadavre de l'ennemi tombé. Silencieux, il semblait chercher quelque chose. Dégouttant, rebutant, ce corps avec la tête tranchée un peu plus loin. Pourtant, sans aucun complexe, il avait plongé ses mains dans cette marre de sang afin de pouvoir au moins fermer les yeux de la défunte. Geste de respect ou bien de pure folie. Le chasseur n'en savait rien.

Après, reste à savoir si le geste respectueux allait être gâché par un nouveau. Le rouquin voulait son cœur, non pas pour un cliché de Blanche-Neige de mauvais goût mais plutôt, pour gagner au moins un peu d'argent en plus de la prime. Cependant, il avait été stoppé. Severin ne parlait pas tout seul mais, il avait la fâcheuse tendance à oublier que les voix dans sa tête et bien, il était le seul à les entendre. Relevant son regard, il était vidé de tout. De vie, de raison, de bon sens. Cependant, le geste de la louve semblait le ramener petit à petit à lui. Cette possession soudaine et cette envie de violence disparaissant pour retourner dans le plus profond de son âme. Et y rester jusqu'à demain soir de préférence.

-Mais il est pas à moi … Je le connais même pas.

Severin se faisait un peu plus bavard. Quoi que bavard était un bien grand mot. Le chasseur fermait les yeux, essayant de se concentrer pour retrouver le contact avec cette voix qui avait fais croire à Adam qu'il parlait tout seul. Rien à faire, la louve semblait décidée à faire la tronche maintenant. Allons bon, c'est quoi ces caprices ? Si ça commence comme ça, ils ne vont pas aller loin. À moins que le chasseur doit montrer à qui on doit le respect ici ? Sortant une dague de sa manche, il avait fini par le faire. C'est-à-dire ouvrir une Ursula morte comme une truite. C'était surtout pour récupérer son palpitant inerte. Jetant un coup d’œil à sa tête, il avait eu un petit sourire digne de Slenderman. Pourquoi chercher compliqué quand on peut faire simple ? Il n'avait qu'à prendre la tête du monstre pour l'envoyer à celui qui s'était moqué de lui.

-Non...

Il avait recommencé, répondant d'un simple souffle dans l'air. Le genre de filet glacial qui s'échappe en hiver de la bouche. Une fumée qui laissait présager du froid. Oui, Severin crevait de froid à être trempé, à avoir été mis à l'eau deux fois de suite à des fins peu louables et à devoir tuer une cinglée. On était rentré dans sa tête comme si c'était l'open bar là-dedans pour lui faire mal. En soi, c'était ce dernier détail qui avait réussi à battre toutes les autres soirées de merde qu'il aurait pu passer à l'extérieur de son manoir. Par reflex, il avait eu un petit mouvement de recul. Mais c'était Adam, il n'y avait aucune raison de s'éloigner de lui. Ses yeux l'avaient trompé, croyant que c'était la femme poulpe qui se remettait à bouger. Les mains en sang, pour ne pas changer, il s'était frotté le visage pour reprendre son esprit. Dans ses cas-là, il se serait déjà planté avec sa dague pour s'assurer d'être bien éveillé mais, son bien-aimé était présent donc on allait évité. D'ailleurs, en parlant de ça, la question était assez cocasse venant d'un gars qu'était à poil. Un sourire nerveux était apparu sur le visage de Sev', ayant envie de rire mais, se retenant par tenu.

-C'est toi qui me demande ça ? T'as rien sur le dos. Je sens plus mes membres donc ouai, j'dois avoir froid je crois.

Non c'était pas la joie et il s'étonnait encore de ne pas avoir perdu un doigt. À moins que ça ne soit valable que dans les films bien sûr ? Enfin cela dit, il ne sentait plus ses membres mais, ce n'est pas pour ça qu'il allait perdre son habilité. Rangeant le cœur dans une bourse et la tête dans un sac plastique -bah oui parce qu'on fait avec les moyens du bords-, le rouquin voulait se relever. Il aurait mieux fait de ne pas se mettre à genoux tiens.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mar 3 Jan - 13:18




Die Sonne scheint


Adam n’aurait jamais cru être témoin de ce genre de scène, et il n’était pas sûr de vouloir recommencer. Ursula avait failli tuer Severin et l’ondin partait toujours du principe qu’elle avait mérité ce qui lui était arrivé, mais de là à la voir se faire dépecer sans rien ressentir, peut-être pas. Adam serra les dents en voyant le chasseur récupérer son cœur et sa tête, mais il ne détourna pas le regard. Il avait vu des horreurs pendant la guerre, peu importe laquelle, et il devait bien faire face à qui était Severin quand il n’était pas là. C’était ça, son métier. L’ondin l’avait imaginé, et il se disait qu’il aurait bien aimé que ça reste à l’état de simple idée, sans confirmation réelle. C’est pour cela qu’il ne s’avança pas, ne dit rien, observa dans une parodie du sacré ce qu’il se passait sous ses yeux.

Non loin, la louve qui l’avait sauvée restait à observer tout comme Adam qui se demandait bien d’où elle pouvait sortir. Il avait cru que c’était l’une des invocations de Sev, mais même pas. Est-ce que c’était une bonne ou une mauvaise chose, cela restait à débattre, mais l’ondin avait une bonne impression de l’animal.

— N’empêche qu’il t’a sauvé.

Il pourrait lui dire merci, mais Adam se retint de faire la remarque. On joue pas au plus malin avec quelqu’un qui était en train de découper votre cousine psychotique en tranches, pas même quand ce quelqu’un était votre petit-ami. L’ondin insista cependant pour savoir si tout allait bien du côté de Severin, si le froid ne l’avait pas rattrapé. C’était un peu incongru de demander ça alors que c’était Adam qui était à poil, mais ils n’étaient pas égaux face au froid.

— Je suis insensible aux basses températures, donc oui, je te demande…

Cela dit, en disant cela, l’ondin s’éloigna pour aller se rincer les mains et le visage dans le lac et y récupérer ses vêtements. Ils étaient trempés, mais ça lui était égal. Comme il venait de le dire, il se foutait bien du froid, tant qu’il n’était pas en train de geler sur place. Une fois plus ou moins habillé — un pantalon et une chemise mal fermée, c’est pas vraiment habillé — Adam se tourna de nouveau vers Severin :

— On rentre ?

Il ne savait pas si le chasseur était prêt à regagner ses pénates ou non, puisqu’il n’était jamais venu avec lui pendant qu’il bossait. Il n’avait aucune idée de comment ça se passait, et d’après ce qu’il venait de voir, il n’était pas sûr de vouloir en savoir davantage.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mer 4 Jan - 11:55


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Jamais cru possible … Utopie. Severin aussi pensait qu’il n’aurait jamais eu besoin de montrer quoi que ce soit. Bien qu’actuellement, ça ne soit pas vraiment volontaire. Il était enfermé et étriqué dans cette idée de ne faire que son travail. Et encore, il était relativement calme. Les mauvais jours pouvaient être bien pires qu’un simple cœur pris et une tête. Parce que durant ces journées, il se faisait plaisir au sens propre du terme. Il extériorisait sa haine ainsi. Cocasse pour un gars qui n’aime pas les films d’horreurs. Normal, il vit en plein cœur de l’un d’entre eux comme un quotidien mortuaire ou un film tout droit sortie de l’univers de Burton. Le retour à la réalité était lent. Cela dit, arrivé au dernier virage avant la ligne droite, Severin s’était pris une espèce de claque psychique. Il était là, à dépouiller un cadavre de son physique devant Adam qui devait le prendre pour un monstre. La psychose s’était métamorphosée, étiolé pour que le sentiment de honte prenne le dessus. Que pouvait-il penser de lui à présent ? Est-ce qu’il allait partir ? Si le froid n’était pas présent pour le maintenant congelé dans cet état stoïque, le chasseur aurait sûrement déjà pleuré. Mais au lieu de ça, c’était des hauts de cœurs, lapsus révélateur, qui le prenait. Non, dans un état humain, Severin ne supportait pas son travail.  Des souvenirs douloureux et maintenant, la réalité rouge de ses mains. Sev’ n’osait plus regarder Adam en face, prit au dépourvu.
Pour autant, malgré ce malaise général, la louve restait là à attendre. Quoi exactement ? Le rouquin n’en savait rien. Et il avait fallu que l’ondin fasse la remarque pour comprendre le message subliminal qui sonnait comme un reproche. Ça lui était sorti de l’esprit. Beaucoup de choses étaient sorties de son esprit en faites. Il ne la ramenait pas. Pas du tout même et il s’était contenté de se tourner vers la louve.

- Oui, merci. Simple et efficace, il n’allait pas faire de fioritures dans ses excuses, ayant encore un minimum de fierté tout de même.

La louve remua la queue, visiblement satisfaite de nouveau. C’était donc un remerciement qu’elle attendait. Ça pouvait se comprendre. Le silence de Severin était à présent à cause du malaise, ne sachant pas quoi dire. Elle avait fait une erreur en emmenant Adam jusqu’à lui. Maintenant, l’image était salie. Celui du prêtre bienveillant, timide. Froid, tout comme la température ambiante. Il avait tenté de glisser une remarque, un semblant de plaisanterie mais, ça n’avait pas marché. Il aura essayé cela dit, qui pouvait lui en vouloir. Au lieu de ça, c’est comme s’il la sentait. Cette sensation de mal être chez Adam sans qu’il ait eu besoin de chanter. Le rapprochement, le fait d’être ensemble, sans doute. Chose qui lui avait fait garder le silence à ce propos, préférant se concentrer sur autre chose.
L’allemand ne pouvait que le regarder rejoindre le lac pour aller récupérer ses vêtements et se débarbouiller. Aller, il est bien obligé de l’admettre, ça avait quand même un sacré charme ce sang sur son corps. Tentant, presque troublant, Severin aurait voulu le décrasser lui-même mais, pas sûr que l’ondin aurait voulu qu’il le touche après ce qu’il venait de faire à la pauvre Ursula. Au lieu de ça, il s’était fait une raison. Il avait effacé cette pensée de sa tête avant de se relever doucement de peur que ses jambes ne suivent pas. Elles avaient bien suivi, elles étaient plus solides qu’elles en avaient l’air. Par contre oui, il est frigorifié, nauséeux et troublé intérieurement mais, c’était rien. Rien du tout après ce qu’il venait de se passer. La question d’Adam l’avait ramené de nouveau sur terre pour lui faire décrocher quelque chose de concret de sa bouche. Il aimerait oui, pouvoir rentrer mais, s’il pouvait se débarrasser des membres pour ne pas être obligé de ramener ça au manoir, ça serait peut-être mieux.

- Oui. Je dois juste me … débarrasser de ça et faire mon rapport avant. C’est pas très glorieux comme souvenir et puis, j’ai pas envie que ça passe la porte d’entrée.

Débarrasser était le mot juste. Aussi péjoratif soit-il, c’était aussi une preuve que Severin n’était pas encore assez fou pour ramener des trophées de chasse à la maison. Et puis, en quoi c’est charmant d’avoir une tête coupée en guise de buste à l’entrée ? Pas terrible donc, est-ce qu’il avait au moins envie de rentrer. Oui et non. Oui parce qu’il aimerait prendre du temps avec Adam. Non parce qu’il avait honte. Et cette louve qui les regardait tous les deux… Oppressante aussi. Ou peut-être attendrissante ? Il n’en savait rien et il préférait se laver de ses péchés avant de s’occuper de quoi que ce soit.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 5 Jan - 14:58




Die Sonne scheint


Le moment de flottement s’étirait au point d’être de plus en plus oppressif. Adam ne disait rien, à moitié parce qu’il ne savait pas quoi dire, et à moitié parce qu’il avait peur de dire quelque chose de mal. C’était la première fois qu’il voyait Severin travailler, et lui qui ignorait tout de ses méthodes essayait de ne pas juger. Il ne savait rien, si ce n’est que la louve lui avait permis de sauver Sev d’une mort certaine. Le reste, ça pouvait attendre. L’ondin ne disait rien donc, mais ce n’était pas parce qu’il n’avait pas de questions.

C’est Sev qui ouvrit le bal en demandant d’où sortait la louve, une question à laquelle Adam n’avait pas de réponse. Ni l’un ni l’autre ne savait quel était cet animal, seulement qu’il les avait aidés. Pour le moment, ça suffisait à l’ondin, qui était de toute façon trop fatigué pour chercher midi à quatorze heures. Il avait attendu toute la nuit, puis couru jusqu’au lac pour y combattre sa cousine, désormais en bien piètre état… Pas vraiment l’idée qu’on se faisait d’une nuit tranquille, vous en conviendrez. Il laissa échapper un soupir, s’enquit de la santé de Sev avant d’aller se débarbouiller et se rhabiller. La fête était finie : il n’y avait plus rien à voir.

Il était temps de rentrer. Du moins, dans l’idée d’Adam, qui s’était tourné vers un Severin trempé jusqu’aux os et frigorifié qui ne devait vouloir qu’une seule chose : la chaleur d’une cheminée et d’une grosse couette. Oh, il n’avait pas oublié le cadavre à moitié ouvert qui gisait sur le sol, ni ce que le chasseur avait dans les mains… Adam se demandait juste ce qu’il en ferait. Comme dit, il n’était jamais venu avec Sev lors de ses chasses, alors il ne savait pas comment cela se passait en temps normal.

Hmm, Sev devait d’abord voir ses supérieurs. Bien. Adam inclina la tête, comme obéissant à un capitaine qu’il préférait voir sans son uniforme. L’ondin n’était pas curieux de nature, et cette nuit lui avait rappelé pourquoi.

— Je vais rentrer alors. Je t’attends là-bas… Je te fais du café ou du thé ?

Il allait lui demander s’il fallait lui faire couler un bain mais il se souvint juste avant d’ouvrir la bouche que Severin n’en était pas spécialement friand. Putain, et merci à cette cousine d’avoir sûrement confirmé sa peur des étendues d’eau…!
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Jeu 5 Jan - 21:51


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Ce qui est amusant entre guillemet, c'est que le ressentit de ce moment de flottement était commun aux deux amants. Rien, il ne fallait rien dire. Et Severin se muait dans le silence car il n'avait rien à défendre. Dans ces moments de retour à la réalité, le chasseur se rendait compte à quel point son boulot était à chier. En toute honnêteté, s'il pouvait seulement être le sympathique barman du Maracana, ça lui irait totalement. Pourtant, tous les soirs depuis son arrivée en ville, il jouait les bouchers pour se détendre. Si on peut appeler ça un moment de détente bien entendu. Ces petits pétages de plombs dont la Confrérie avait bien su comment les rentabilisés. Il ne se souvenait même pas de comment ça avait commencé. Il y avait bien sûr le meurtre de son ex mais, pas que ça. La mémoire était lavée pour enlever les choses douloureuses. Un point fragile avec lequel la saloperie de cousine avait joué ce soir. Depuis qu'Adam était entré dans sa vie, les remises en doute étaient constantes. Les nouveautés aussi. Ce petit quelque chose, ces quelques doutes étaient devenues bien trop présents et plaisants. Oui, plaisants. Parce qu'avoir quelqu'un a ses côtés lui avait redonné vie. Il souriait dorénavant à chaque parole de l'ondin. Il était heureux. C'était bizarre pour lui mais, il était réellement heureux d'être avec Adam et d'aimer.
Mais là, ce soir, il avait l'impression d'avoir tout gâcher. Que le retour à la réalité avait été une grande claque dans la figure. Comme si elle lui disait qu'il était inhumain, que c'était lui-même un démon et qu'il fallait mieux qu'il reste seul.

Non. Il n'avait pas envie. Du moins, Severin n'avait plus envie d'être seul parce qu'il en serait bien plus blessé. Il ne peut plus tenir ce train de vie maintenant qu'il y a quelqu'un dans sa vie. Alors, le rouquin essayait de faire main-basse sur ce qu'il venait de se passer. D'entamer une discussion autre que celle-ci pour oublier ce qu'il venait de faire comme un stupide reflex. La louve blanche semblait immunisé à ce moment de pression, continuant de remuer la queue comme un gentil chien. C'était d'ailleurs devenu bizarre. Presque aussi oppressant que ce malaise pesant dans l'air. Sev' n'avait pas envie de lui parler plus que ça. Il n'avait pas envie de parler tout court et c'est peut-être pour ça qu'il continuait de se taire et de se contenter de suivre discrètement Adam du regard. Qu'est-ce qu'il pouvait penser de lui ? Cette question était horrible, une rengaine déstabilisante. Est-ce qu'il lui pardonnera ? Est-ce qu'il allait s'en aller ? Il ne voulait pas savoir et c'est pour ça qu'à son tour, avant de finir congeler définitivement, le chasseur s'était relevé. On était très loin de la fierté pour du coup. La chienne suivait le moindre pas de Severin comme si elle avait peur qu'il s'envole. Un bref coup d’œil vers elle, c'est tout ce qu'il avait fais. Ah si ! Il l'avait remercié. Même si bon, il avait fallu qu'Adam lui fasse la remarque pour qu'il y pense. Il ne regardait rien d'autre qu'Adam, il était concentré sur l'ondin. Se concentrer sur lui, c'était peut-être ça la solution. Mais alors qu'il annonçait la suite de son programme, un petit sourire timide était apparu sur le visage du chasseur. Oui, en effet, c'est mieux qu'il rentre. Même si bon, café ou thé, peu importe. S'il voulait dormir, l'un comme l'autre, il avait tout intérêt à s’abstenir pour ne pas finir comme une puce et totalement crever le lendemain (#vécu).

-Non ça ira, je te remercie. Je ne vais pas dormir sinon. Un bref rictus, amusé par la petite réalité. Il était plutôt café matin que soir après tout.

Non, ça c'est sur que maintenant, va falloir attendre un peu pour lui faire faire trempette dans un bain. Toutes tailles confondus. Parce que ce qu'il venait d'avoir ce soir, c'était un électrochoc et un beau rappel. C'est dommage pourtant, il ne risque rien … Enfin pas quand il est avec Adam dès que l'eau est présente en tout cas. Des pas, pour s'éloigner de cette maudite flotte d'ailleurs. Le lac lui portait décidement la poisse. Cependant, malgré le peu de chaleur que la marche lui redonnait, il s'était arrêté, évitant de regarder le sac en plastique avec la tête de Miss Ursula dedans s'il ne voulait pas rendre son repas.

-Je suis … terriblement désolé. Je voulais pas que tu vois ça... C'est aussi pour ça que j'en veux un peu à cette louve d'ailleurs … Pardon. Je voulais pas que tu es cette image de moi, c'est … Horrible.

Là pour du coup, c'était sincère. Tellement que la voix de Severin semblait fébrile. Il était dos à Adam, ne voulant pas montrer que les larmes de hontes montaient aux yeux. Mais la louve, elle, le voyait. D'où l'origine de son couinement d'ailleurs. Tu n'as pas à t'en vouloir, elle en aurait tué d'autres … Cette voix revenait dans sa tête. Des paroles qui tentaient de le rassurer même si elle était tout à fait consciente de la situation. La tête de la gentille louve était venue se glisser dans la main gelé et inoccupée du chasseur. Prends-moi avec toi, je vous aiderais tous les deux, passeurs. Passeur ? Ce mot ne lui était pas inconnu mais, il avait fais tiré une tête interrogée à Severin. Pourquoi elle l'appelait comme ça ? Il ne savait pas quoi choisir. Un membre de plus dans son équipe de Pokémon démoniaque n'était pas de refus puisque Sev' n'avait, concrètement, qu'une bête pour les combats. L'autre étant rabaissée aux tâches ménagères.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Ven 6 Jan - 21:41




Die Sonne scheint


Proposer du café à une heure aussi indue était sûrement une mauvaise idée, oui. Adam s’en rendit compte quand Severin le lui fit remarquer, et ne put s’empêcher d’esquisser un sourire un peu triste. L’intention était simplement de réchauffer le chasseur avant qu’il ne se mette au lit, mais c’est vrai qu’il aurait pu suggérer un lait chaud ou un chocolat plutôt qu’un café. Adam allait sûrement s’en faire un de toute façon, il ne serait pas à une tasse près.

L’ondin commençait déjà à marcher en direction du manoir quand Severin parla. Patient, Adam l’écouta presque religieusement. Il n’avait pas besoin d’excuses, pas besoin d’explications. Il n’en voulait pas au chasseur et ne le jugeait pas. Il avait faire des choses bien pires, fut un temps. La guerre, cette belle excuse, vraiment… Adam soupira doucement et se rapprocha de nouveau de Sev. Il le regarda dans les yeux, passant une main douce sur sa joue, et murmura très simplement :

— Ne t’excuses pas. Ça devait bien arriver un jour, et puis… tu es vivant, c’est tout ce qui compte.

Le dépeçage de corps devait sûrement avoir une utilité, du moins dans l’esprit d’Adam. Tout ce que l’ondin voyait, c’était que Severin avait lutté, avec plus ou moins de succès, pour rester calme. Rien que ça prouvait que le chasseur n’était pas irrécupérable, et qu’il n’était pas le monstre qu’il pensait être. Avec du temps et de la patience, Adam arriverait peut-être à le ramener vers un mode de vie plus sain ?

En attendant, il ne comptait pas le suivre chaque nuit non plus. C’était exceptionnel et ça le resterait, pour la bonne et simple raison que c’était bien dangereux pour Adam également. Il n’était pas censé s’acoquiner avec un chasseur, et ce dernier ne devait pas le fréquenter non plus : plus ils passaient de temps ensemble en dehors du manoir, et plus ils risquaient d’attiser la colère de la Confrérie.

Adam fit un pas en arrière, et se tourna vers le manoir qu’on ne voyait pourtant pas de là où ils étaient.

— Je vais rentrer. Je t’attends. Rentre en un seul morceau, ok ?

Il ne put s’empêcher de sourire un peu pour ponctuer sa phrase, et s’en alla rapidement : comme déjà dit, chaque seconde passée ensemble dehors les rapprochait de leur fin.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Sam 7 Jan - 14:48


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Une erreur pardonnable selon Severin. Après tout, il n'avait pas fais attention à cette petite boulette de choix. Mais, si Adam voulait lui proposer autre chose comme boisson chaude, il était tout ouïe. Comme par exemple, un bon chocolat chaud ou une tisane. Bon, même si sa préférence allait tout de même au chocolat parce que c'était moins assommant et aussi, moins grand-mère. Et parce que c'était meilleur car il avait moins la sensation de … comment dire, boire de la salade ? En soit, rien que le concept de salade le rebuter de bases pour qu'il ait envie de se tester à la tisane, bref ! On dérive méchamment mais, tout ça pour dire que Severin avait refusé le café ou le thé par principe que pour aller se coucher, ce n'était pas terrible. Mais si Adam lui proposait quelque chose de plus reposant, il ne dirait pas non. Il ne fallait juste pas que l'ondin s'étonne que le chasseur tombe de fatigue au beau milieu du truc quoi.
Sauf que pour le moment, ce n'était pas dans la fatigue qu'il était tombé mais, dans les excuses. C'était devenu capital, un reflex. Le rouquin estimait qu'il y avait suffisamment de conditions réunies pour qu'il s'excuse auprès d'Adam. Il n'était pas fier. Oh non, loin de là. Il préférait d'avantage crâner devant ses collègues de la Confrérie pour sous-entendre qu'ils ne bougeaient pas suffisamment leurs fesses plutôt que de crâner devant son amant à l'heure actuelle. Cependant, sa fierté était telle qu'elle lui donnait des limites. Il n'était pas au point de vouloir baiser les pieds d'Adam pour s'excuser (de toutes façons, il n'en était pas capable parce qu'en soit, c'est rabaissant) mais, un pardon n'était pas trop demander après les remerciements fournis pour la louve. Tant qu'on était dans le registre des redevances, autant continuer. Ça se voyait bien qu'il n'avait pas réviser son discours par cœur et qu'il s'était contenté d'improviser car les mots lui faisaient défauts. Maladresse, surtout lorsqu'il s'agissait de s'excuser, le chasseur n'avait pas caché un peu de surprise en voyant qu'Adam l'avait rejoins. Il ne souriait toujours pas mais, au moins, ses yeux avaient retenus les larmes suffisamment pour qu'elles ne viennent pas.

-Parce que tu es venu et je t'en remercie beaucoup. Je ne sais pas comment j'aurais fais si vous ne serriez pas intervenus …

Il y serrait passé, sans doute. Ou du moins, c'est ainsi qu'il voyait sa propre fin. Comme celui d'un raté qui aurait cédé à une petie illusion. La caresse d'Adam semblait lui avoir redonner un peu de courage, la mine du chasseur se faisant un peu moins tristes. Et pour ne pas que la louve ne se sente ignoré par rapport à ses paroles, il était venu caresser sa le sommet de sa tête pour qu'elle se sente aussi concerné qu'Adam. Un peu plus brave, plus pressé aussi à l'idée de rentrer. Il avait avalé les paroles de l'ondin, ses mots pour le rassurer, en le remerciant sincèrement de ne pas lui tenir rigueur de ce petit écart de conduites. N'ayant plus peur de rentrer dorénavant. Cependant, suivre deux conversations ne semblait pas évident pour le rouquin qui ne savait plus où donner de la tête. Qu'Adam n'entende pas cette louve allait devenir un handicape. Ou alors, c'est peut-être mieux comme ça. Ça ferait une bestiole de plus à être dans la confidence de ses pensées. Et à sourire en fixant le principal concerné. Toutes pensées confondus. L'inconvénient quand on pactise avec une créature des ténèbres, c'est qu'elle a un libre accès à vos pensées. Choses assez idiotes lorsqu'on y pense.
Severin s'était accroupit pour arriver à la même hauteur que la louve qui remuait la queue encore. Il voulait bien l'embaucher mais, est-ce que la Confrérie accepterait encore longtemps qu'il rallie des démons à sa cause ? Très peu de personnes se rendait compte mais, le rouquin était un des rares à soutenir que des créatures surnaturelles autre que les vampires pourraient être le bienvenu dans la Confrérie. Qu'une aide plus puissante pouvait les aider. Hochant doucement la tête, Sev' écoutait aussi Adam. Oui, son organisation ne devait pas savoir ni connaître l'existence du lien qui les unissait. Cela pouvait être dangereux, autant pour Adam que pour Severin et, chaque moment passé à l'extérieur du manoir était des temps à risque. Où les murs de la maison ne les protégeaient plus. La Confrérie avait des yeux partout après tout. Prenant la dague qui lui avait servi à dépecer Ursula, le chasseur l'avait tendu vers la louve après s'être coupé la main volontairement. Entendu, c'était sa façon de lui donner son accord. Le sang en guise de signature pour ce pacte, il n'avait pas trop de temps mais, il essayait de ne pas se précipiter. La louve hocha la tête à son tour, se coupant la patte pour que les deux puissent se serrer la main. C'est comme ça que Severin se liait au créature, un contrat magique qui ne pouvait pas être briser avant que l'un ou l'autre meurt. Pourtant, la magie de cette louve était tellement puissante que c'était le sorcier qui en était envahie. Il se retenait de se tordre de douleurs, les marques rouges semblables à celles de la louve apparaissant sur sa peau qui se blanchissait. Il n'avait pas spécialement prévu d'aller chez le tatoueur mais, pourquoi pas.

-D'accord, je ne vais pas tarder alors. Ça devrait aller maintenant.

Malgré ce sentiment d’oppression, comme si on le maintenait par terre avec une main massive, Severin continuait de plaisanter. Ou du moins, il tentait la plaisanterie pour que cela passe mieux. Il avait relevé la tête, ses yeux étant envahie par la lueur du soleil. Il n'y avait plus d'oeil en faites mais, ce n'était que pour un temps tandis que la louve continuait de remuer la queue toute contente. Signe que ce n'était pas si grave que ça. Juste un temps d'assimilation et d'adaptation.

-Je laisse Amaterasu t'accompagner, tu l'installeras. D'accord ? Si elle a besoin d'aide parce que visiblement, elle a déjà pris ses marques. Ironie ? Oui, un peu. En même temps, la louve va chez lui tranquillement et maintenant, elle impose sa magie à Severin qui a du mal à être réceptif. Et tout ça semble la rendre heureuse vu qu'elle était sur le dos avec cette envie de jouer. Tu parles d'une déesse.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mar 10 Jan - 18:23




Die Sonne scheint


Bien qu’Adam ait dit à Severin que ses excuses n’étaient pas nécessaires, il les avait entendues. Il en avait pris note, il avait conscience de l’état de tristesse et de désolation du chasseur : l’ondin n’en demandait pas plus. Il n’avait d’ailleurs rien demandé du tout, et essayait de garder une attitude la plus calme possible. Il ne savait juste pas comment réagir. C’était sûrement que la pilule n’était pas encore passée, qu’il n’avait pas encore vraiment réalisé ce qu’il venait de se passer, mais ce n’était pas grave. Adam aurait tout le temps de méditer plus tard, si tant est que ce moment de réflexion venait. Ce n’était pas dit. Parfois, on accepte des réalités trop étranges ou absurdes pour être vraisemblables, un peu comme on est plus enclin à avaler un gros mensonge plutôt qu’un petit. L’ondin se poserait des questions en rentrant.

Il ne dit rien, mais il savait pertinemment où aurait été Severin si la louve n’était pas intervenue. Mort, tout simplement. Ursula l’aurait noyé comme tant d’autres avant lui, c’était aussi simple que ça. La froide réalisation fit frissonner Adam, qui allait s’éclipser quand le chasseur fit un truc avec l’animal mystérieux. Un truc étant, basiquement, la toucher et se tordre presque sur le sol. Adam avait déjà fait un pas vers lui, inquiet, quand il vit que tout allait bien. Même s’il était un ondin, il ne connaissait rien à la magie ou aux démons, et il n’avait aucune idée de ce qu’il se passait sous ses yeux. Severin avait l’air d’aller bien, c’était déjà ça, et dans le fond, c’était la seule chose qui lui importait. Haussant un sourcil, il reprit une distance respectable, et attendit que Sev ne reprenne la parole.

— Ama… quoi ? C’est son nom ?

Bah oui, la louve n’était pas dans la tête d’Adam, alors si on ne lui expliquait pas tout… D’autant plus qu’il était bientôt cinq heures du mat et qu’il n’avait toujours pas dormi. Pas qu’Adam soit encore diurne, mais il n’était pas encore tout à faire nocturne non plus. S’il avait pu aller se coucher il y a de ça deux ou trois heures, ç’aurait été parfait.

La fatigue le fit rire nerveusement devant la louve qui se roulait sur le sol, joueuse. Par réflexe, il s’accroupit et tendit la main vers elle, comme pour lui demander si elle voulait des câlins avant de repartir dans les bois. Autant faire connaissance, non ?
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Ven 13 Jan - 9:55


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


C'était devenu un reflex. Un besoin. Severin était tout à fait conscience de ce qu'il venait de faire devant Adam. Bien qu'il ne savait pas par contre pour leurs liens communs. Ou du moins, qu'il ne s'en doutait pas étant donné la froideur dont avait fais preuve Adam envers la sorcière poulpe. Pourtant oui, il aurait pu en mourir et c'est cette réalité qui lui avait remis pied sur terre entre guillemet. Que si Adam n'était pas venu, il serait en train de nourir les poissons. C'est une idée très déplaisante selon lui et c'est pour cette raison qu'il préféré l'oublier même si elle revenait sans cesse en tête. Non, il ne l'aurait pas souhaité. S'il s'en foutait avant, ce n'était plus le cas. Il avait quelqu'un dans sa vie. Une personne chère qui comptait à ses yeux. Ca serait ignoble d'avoir un comportement suicidaire. Ignoble et surtout, égoïste. Tout était égoïste lorsqu'il écoutait les autres. De plus simple geste quotidien comme par exemple finir un plat vide au plus poussé comme la question de l'argent. Il ne l'était pas, loin de là. Il faisait tout pour ne pas l'être. Si son comportement aussi étrange qu'imprévisible avait eu le don de le mettre à l'écart du monde, il avait Adam. Une personne qui méritait toute son intention même si, en repensant à la conversation qu'il avait eu avec Bart, il était devenu son point faible. Une cible de choix pour les autres démons qui voudrait faire du mal au chasseur. Et une cible potentielle pour la Confrérie qui n'acceptera sans doute pas le fait qu'un ondin se balade en ville avec un tel potentiel dans sa voix. Tant que Severin se tait. Tant qu'ils ne savent rien, le rouquin essayait de se rassurer en se disant qu'ils ne craindraient rien.
Un petit soupir s'était échappé de la bouche de Severin, ses yeux remplis de honte croisant le regard rassurant d'Adam. Et là, un sourire. Une petite esquisse qui prouvait que sa présence suffisait à réconforter le chasseur. Que même s'il jouait les durs, il y avait un cœur d’artichaut sous ce blouson en cuir. Il fallait rentrer. Ou du moins, essayer de rentrer en un seul morceaux. Severin n'avait plus rien à craindre, le pire étant déjà passer. Pourtant, cette louve restait là à attendre patiemment quelques choses en remuant la queue. Alors qu'il s'était mit en route, le rouquin avait été contraint de s'arrêter, septique, avant de l'entendre parler dans sa tête pour lui demander qu'il la prenne sous son aile. Pourquoi pas, elle pouvait être un allié de taille. Et s'il voulait qu'elle lui lâche les baskets un peu, il avait tout intérêt à accepter.

Ce qu'il n'avait pas vraiment prévu par contre, c'est d'être complètement envahie par la magie de la louve. Une créature de rang S, quelques choses comme ça. Le même effet que lorsqu'il avait pactisé avec sa chimère mais, avec une pointe de douceur. Il n'avait plus froid, la chaleur d'Amaterasu et de sa magie lui ayant réchauffer un peu ses os. Un peu plus et, le rouquin allait se mettre à cracher des flammes. Il fallait que ça cesse. Le chasseur s'était relevé un peu, espérant que la position debout l'aiderait à mieux faire partir cette sensation étrange de ... Bonne humeur et d’espièglerie. Ses yeux redevenaient normaux, sa peau aussi mais, ses marques rouges rappelant les estampes japonaises sur ses mains, ses bras et sous ses yeux étaient restés. Une fatigue soudaine mélangeait à une énergie sans nom, drôle de cocktail. L'exorciste ne savait plus s'il devait resté en place, retourner au QG ou bien rester là à hurler. Pourquoi hurler d'ailleurs ?

-Amaterasu. Mais Ama, c'est très bien aussi. Moins long surtout. Dit-il avec un petit air ailleurs.

Le sourire était venu se coller au visage de Severin. Bon d'accord, elle avait beau être une déesse, elle avait le comportement d'un enfant. Ce qui pouvait se comprendre. Elle aussi avait adopté Adam. Et puis, ce n'est pas comme si c'était un inconnu, elle était allée le chercher dans le manoir. Glissant sa tête dans la main de l'ondin, elle voulait l'attraper avec ses pattes sans chercher à lui faire mal. Elle répondait simplement oui à cette envie de câlin. Et pendant ce temps ? Bah Severin s'était couché dans l'herbe aussi, abandonnant son trophée de chasses, plus posé que sa compagne. Ouai, en faites, il avait pas envie de bouger d'ici. Il riait en voyant son amant jouer avec cette drôle de déesse jusqu'à ce que celle-ci l'entende et ait ce regard malicieux. Elle était venue le chercher aussi, voyageant entre la main d'Adam et chatouiller Severin, obligeant le chasseur à se rouler dans l'herbe. Un poisson et deux chiens heureux, drôle de soirée.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Mer 18 Jan - 14:32




Die Sonne scheint


Ok, cette nuit se terminait de façon très étrange. Enfin, plus étrange encore que d’habitude. Adam s’étonnait d’être davantage surpris de voir Severin rire et s’amuser avec une louve comme on le fait avec un chien, plutôt que de le surprendre en train d’éventrer un conpatriote démon. En soi, c’était inquiétant, mais Adam avait franchi le point de non-retour depuis longtemps, et chassa ces pensées parasites.

Il valait mieux se concentrer sur des choses plus concrètes, plus immédiates, histoire de repousser le plus loin possible le moment où il devrait se poser de vraies questions : il demanda comment s’appelait cet animal qui était manifestement bien plus que cela, et Sev lui répondit un nom japonais. On avait depuis longtemps explosé les barrières de l’étrange, comme déjà dit, alors l’ondin se contenta d’incliner la tête et de répéter si le nom était bien le bon. Au pire, Ama, c’était pas mal, comme le faisait remarquer le chasseur.

Oh et puis merde. Adam avait envie de retourner au manoir pour aller se coucher, mais il fallait bien accueillir la louve qui avait sauvé la vie de Severin de façon digne : il s’accroupit et tendit la main pour lui faire des papouilles, en espérant à moitié qu’elle vienne. Rien ne disait qu’elle accepterait, mais elle le fit, comme un chien fidèle et joueur. Ouais, cette nuit était décidément bizarre, heureusement pas dans le mauvais sens du terme. Adam joua un peu avec Ama, riant en entendant son amant rire aussi, mais après plusieurs minutes de câlins et de gratouilles, il finit par se redresser en bâillant.

— C’est pas tout ça mais je suis claqué… Ama, je sais pas si tu veux accompagner Sev ou si tu rentres avec moi, mais moi j’vais me foutre en pyj.

Adam étira ses bras et se frotta le visage, une bien piètre tentative d’y retirer les cernes qui s’y étaient creusés. Sans vraiment attendre mais en lançant quand même un “à toute à l’heure” qu’il avait failli ponctuer d’un “mon chéri” sur le ton de la plaisanterie, il s’éloigna en direction du manoir.

Une fois arrivé, il ne tarda pas à se mettre, comme il l’avait annoncé, en pyjama : un pantalon de jogging confortable et un t-shirt pris au pif dans l’armoire, laissant ses vêtements mouillés et sales à Ukoback. L’ondin s’était proposé de faire du chocolat chaud, mais maintenant qu’il était bien à l’aise chez lui (tiens, c’était bizarre de considérer ça “chez lui”, mais en même temps, ça l’était), il n’en avait plus le courage. Il demanda donc à Ukoback de s’en charger également. Adam appréciait ce petit diablotin, c’est pourquoi il était toujours d’une politesse irréprochable avec. Une fois ceci fait, il s’installa dans le canapé du salon, devant la cheminée et la télé, emmitouflé dans un plaid et plongé dans un des derniers épisodes de sa série du moment.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Rang Sev
avatar
Severin Weissmüller


When I was a young boy, My father took me into the city to see a marching band. He said, "Son when you grow up would you be the saviour of the broken the beaten and the damned?" He said "Will you defeat them your demons, and all the non-believers the plans that they have made?" "Because one day I'll leave you a phantom to lead you in the summer to join The Black Parade" - MCR / Welcome to the Black Parade

B E L I E V E


Age : 32 ans
Occupations : Barman et Exorciste Chasseur pour la Confrérie
Race : Sorcier
En ville depuis le : 24/05/2016
Messages : 450
Points : 1091
Autres comptes : Une certaine succube devenu garçon qui saute sur tout ce qui bouge 8D, une vampire pacifiste et un humain surexcité.
Célébrité : Gerard Way

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞ Lun 23 Jan - 12:09


Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen


Une soirée qui s’était terminée dans la joie et la bonne humeur finalement lorsqu’on y réfléchit bien. Le cap de la boucherie avait été passé et à la place, c’était des éclats de rire. A croire que cette louve avait un effet positive sur ce pauvre chasseur qui avait pété les plombs un peu plus tôt. Juste une pause dans ce moment de sérieux et de tensions. Une pause régie par les rires et les jappements du canidé, joyeux à l’idée de s’être trouver de nouveau compagnon. Oui compagnon car, elle était tout de même une déesse de base et donc, elle estimait ne pas avoir de maître mais plutôt, des épaules sur laquelle s’appuyait. Severin tentait de se calmer, passant ses mains dans ses cheveux en bataille pour les remettre vers l’arrière mais, rien à faire. Dès lors qu’il cessait de rire, Ama revenait à la charge pour le chatouiller et lui donnait des coups de pattes dans les côtés. Nom de Dieu, ça n’aura donc pas de fin ! Severin avait profité que la louve s’amuse avec son amant pour s’écarter tant qu’il en était encore temps. Son souffle était court, manquant de s’étouffer mais, le chasseur avait ce regard envers Adam et Ama. Un regard rempli de tendresse et un sourire sincère. Il n’y avait pas une once de culpabilité dans celui-ci. Juste un regard amoureux et timide envers son ondin, fier que la louve soit allée le chercher finalement. Elle avait ainsi évité le pire en plus de se faire de nouveaux amis. Il se faisait tard et il se demandait si c’était une bonne chose de continuer à traîner ici. La Confrérie avait de nouvelles recrues et des personnes bien moins tolérantes que Severin dans ses rangs. Et, vu les habitudes de Sev’, c’était du haut-niveaux tout de même !
Le chasseur avait pris un temps de pause pour ramasser son butin resté à l’abandon dans un coin. Il frottait ces marques rouges sur sa peau mais, elles ne partaient pas. Bien, définitive donc ? Il s’était contenté d’hausser les épaules. Après tout, plus jeune, il avait pour projet de se faire tatouer. Et puis, le rouge était sa couleur. Donc c’est vrai que niveau circonstance, c’est du « peu mieux faire » mais, ça restait tout de même classe dans un certain sens. Il se demandait cependant comment il allait pouvoir expliquer ces marques rouges qui cernaient ses yeux et ses cercles sur ses bras à la patronne du Maracana. « Oui alors, j’me suis fait une soirée boucherie. Une déesse plurimillénaire a décidé d’être ma pote et elle m’a fait ça pour marquer le pacte » … Ouai, niveau excuse, ce n’est pas terrible. Severin allait bien trouver un petit mensonge après tout.

- Oui, on ne va pas resté ici à manger des sandwiches dans le parc. En plus, il caille ! Fit-il d’un air presque de nouveau sérieux. Seulement presque. Ama, tu raccompagnes Adam. J’ai pas envie qu’ils cherchent à te butter parce que j’ai pas encore officialiser de leur côté que tu es avec moi.

Parce qu’on avait beau être dans un monde de démon, de magie et super cool, l’administration est là. Elle est toujours là à veiller telle l’œil de Sauron et, Severin avait besoin d’attester à la Confrérie qu’Amaterasu était avec lui. Traiter comme un animal une louve aussi … Exceptionnelle, ça lui faisait mal au cœur. C’était, certes, sa propriété mais, cela restait péjoratif. C’est vrai, c’était son nouvel animal de compagnie. Un traitement qu’il ne pouvait définitivement pas donner à Adam. Le chasseur trouverait une autre solution pour qu’ils n’aient plus besoin à se cacher. Quitte à reprendre le combat pour que les démons soient acceptés comme membres actifs de la Confrérie. Mais, même ça, est-ce que son ondin avait envie d’avoir un titre pareil ? Est-ce qu’il avait envie de se montrer impitoyable comme il l’avait fait ce soir et ça, toutes les nuits ? Ce n’était pas non plus une situation enviable. Ou alors, Severin quitte la Confrérie et ça sera réglé ! Mais, il ne pouvait pas, il aurait bien trop peur de se chercher un nouveau but.

Un petit sourire en entendant Adam s’adresser à lui. Oui, à tout à l’heure. Maintenant, il ne risquait plus rien après tout. Severin avait pris quant à lui la direction de la bibliothèque pour se rendre au QG. Il souriait en regardant le ciel étoilé. Heureux.

© charney

------------------------------

encirclement battle
Dès que tu es de moins bonne humeur, je m'imagine aussitôt que tu ne veux plus de moi. Je meurs à l'idée que je ne puisse pas te garder pour toujours.Et tout cela parce que je t'aime, et je ne sais pas comment je dois te le montrer. Viens, je te montrerai combien je t'aime, et je me tuerai pour toi.@oomph! ≈ alles aus liebe©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Die Sonne scheint mir aus den Augen Sie wird heut Nacht nicht untergehen ♦ ft. Adam
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...
» AIDE] Mon téléphone ne sonne pas..
» [AIDE] Mon hd2 ne sonne plus les sms
» [RESOLU] HD2 qui ne sonne plus et ne lit plus les musiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Quartier Ouest :: Le parc-
Sauter vers: