Partagez | 
 

 Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.    ✞ Lun 6 Fév - 14:42

Nikolaj Katzenberg & M. Oskar Petrovsky

Le soleil déclinait au loin, se cachant derrière les montagnes comme toujours ici à Ravensburg. Oskar ouvrait juste les yeux de sa journée qu'il avait passés à dormir. C'était chose bien rare de sa part, lui qui dort peu en général. Il s'étonne alors, Dark Bum, son mignon petit chat noir qui habituellement est toujours là à son réveil est absent. Le vampire se lève donc plus rapidement, inquiet. Ses pas rapides sur l'escalier aménagé par ses soins, raide. On pourrais même plus appeler cela une échelles. Remontant vers le rez de chausser de la crypte qu'il occupe. Son regard vif ne fait qu'un tour de la grande pièce unique, pas de chat. S'il avait eu un cœur qui fonctionnait, celui-ci battrait surement très vite. Son regard se fronce, Dark est toujours dans la crypte en début de soirée, depuis qu'il la "recueillit" il y a quelques semaines, il n'a pas manqué un rendez-vous. Le vampire s’inquiète d'autant plus alors.

Ouvrant sa crypte par le passage secret, toujours légèrement ouvert pour justement le petit chat. Les rayons du soleil bien que cacher, il les sens, cela manque de lui bruler la peau, il ne fait pas encore nuit réellement. pas pour un vampire en tous cas. Mais ses vêtements le protègent ainsi que la montagne qui cache cet ennemi jurer. Il appelle, il tend l’oreille, il fait quelques pas et soudain un miaulement. Ses pas se précipitent en leur direction près d'un buisson non loin. D'une vitesse inhumaine il se rends là d'où le petit gémissement lui semble venir. Mais son visage jusque là inquiet alors se fige dans une expression amuser et exaspérer à la fois. Le petit chat noir est là poser sur une tombe comme s'il s'était fait dorer au soleil. S'il avait eut un souffle alors on aurait pu constaté le torse du vampire se soulever pour s'abaisser. « Tu m'as fait peur toi tu sais. » Fit-il alors en s’approchant des dernier pas qui le séparait de l'animal. Le visage d'Oskar était marqué, son sommeil avait été agité et se réveil... Hum cela ne l'aidait pas vraiment à oublier se visage qui était venu hanté ses rêves.

« Tu me fais sortir alors que le soleil n'est pas totalement couché... Tu m'en veux de quoi ? » Fit alors le vampire en se posant sur la tombe aux côtés du petit chat qui semble se prélasser et s’éveiller aussi d'un doux et chaud sommeil. Caressant alors d'un geste doux et fluide sa fourrure soyeuse de jeunes chats. « Tu m'en, veux parce que je ne t'ai pas donné le lait que t'aime bien. Mais je t'ai dit hier qu'il y en avait plus. » Oskar parlait seul, il le savait, il n'était pas fou. Ce chat n'allait pas se mettre à lui répondre. Enfin... Non, trop mignon pour être un sorcier ou un démon... Oskar, alors, prit le chaton dans ses bras et retourna à sa crypte dont cette fois, il prit soin de fermer l'entrée. Déposant la boule de poils dans le confortable mais vieux et unique fauteuil de la pièce. Afin de lui préparer son petit bol de lait de la soirée.

563 mots. Fiche créée par Rinema

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

avatar
Nikolaj Katzenberg

Age : 30 ans
Occupations : Serveur/Enquêteur pour la confrérie
Race : Sorcier métamorphe
En ville depuis le : 28/01/2017
Messages : 11
Points : 25
Célébrité : Garrett Hedlund

Message ✞ Re: Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.    ✞ Jeu 16 Fév - 16:58

Let me love you, kitten.
Feat. Oskar & Dark Bum
Cela faisait quelques temps que Nikolaj s'était lancé à corps perdu dans sa mission à Ravensburg. Il avait potassé brièvement le "dossier" possédé par la Confrérie de la ville à propos du vampire prénommé Oskar. Le pedigree de la sangsue était de belle facture et les soupçons pesaient sur ce dernier quand aux disparitions suspectes et aux décès louches qui avaient lieu dans la ville et aux alentours. Nikolaj a toujours mis un point d'honneur à porter sur ses cibles un regard neuf. Il s'efforce de rester fondamentalement objectif lors de son observation. Partisan du pardon et de la rédemption, aux yeux du sorcier, rien n'est définitivement écrit et on peut toujours revenir des ténèbres si on a le courage d'en sortir et d'affronter ses remords. Quelque soit la créature dont il doit surveiller les faits et gestes, il ne part jamais avec d'a priori...même si c'est difficile...même si la conclusion semble écrite d'avance.
Oskar ne déroge pas à la règle et c'est non sans surprise que Nikolaj découvre, au fil des nuits passées sous sa forme de chat auprès du vampire, un homme brisé, plein de fêlures, certes envahi de ténèbres mais où semble luire en plein milieu de l'obscurité un faible éclat de bonté. Et cette discrète étincelle vacillante l'empêche de signer l'arrêt de mort de la sangsue et de clôturer définitivement le dossier "Oskar PETROVSKY".

Bien qu'habitué à sa forme animale, le sorcier métamorphe reste toutefois soumis à certaines réactions typiquement félines. D'ordinaire, il débarque dans la crypte du vampire avant que ce dernier ne s'éveille mais cette fois-ci, le crépuscule tardait à étendre son voile sombre sur le ciel et Nikolaj se retrouvait, comme beaucoup de chats errants, à profiter de la tiédeur des ultimes rayons. Avec cette grâce nonchalante qu'ont tous les chats, il se prélassait sur la pierre chaude d'une tombe, snobant prodigieusement les minutes qui filaient et son rendez-vous nocturne. Un lointain et discret chuintement le tira de sa paresse féline. Et merde... gémit-il en "chat" quand il se rendit compte de son retard. Est-ce-que le vampire osera s'aventurer jusqu'à lui? La présence perçue quelques secondes plus tôt s'approcha rapidement de lui. Tournant son regard dans la direction de cette dernière, il surprit le vampire déboulant entre deux allées. L'ombre du crépuscule tardif engloutit la tombe sur laquelle il est posé et Nikolaj relève la tête, le museau dans la diection d'Oskar. Sa poitrine noire se soulève lorsqu'il lâche un paresseux miaulement comme pour attirer son singulier et dangereux ami nocturne.
Le vampire dévora en quelques pas la distance qui les séparait. Il n'a pas bonne mine, songe le sorcier en découvrant les traits de la sangsue. En est-il inquiet? Peut-être. Après tout, Oskar n'a jamais fait preuve de violence ou de sadisme en sa présence. Si le sorcier a lu des comptes-rendus guère élogieux sur le vampire, il doit admettre n'avoir jamais vu cette facette chez ce dernier. La main de la créature se pose sur dos et Nikolaj se relève en appuyant son dos souple contre la paume froide, frotte sa tête contre le poignet sans pouls et pétrit des griffes les cuisses du vampire en ronronnant. Il pétrit des griffes un être capable de le réduire en purée, un monstre sanguinaire sensé avoir commis des atrocités, une créature soupçonnée de massacres. Mais le chat s'en fout. Le chat aime la douceur de ces mains froides. Et le sorcier aime, non sans arrogance, avoir de la sorte le vampire, ce vampire en particulier, au bout de ses griffes et de ses crocs, dans l'incapacité totale de le blesser.
"Tu me fais sortir alors que le soleil n'est pas totalement couché... Tu m'en veux de quoi ?" Tordant le cou vers l'arrière, Niko croise à travers ses paupières mi-closes le regard qui n'a rien de maléfique du vampire. S'abandonnant aux grattouilles derrière ses oreilles, il ronronne de plus belle. Comment il pourrait lui en vouloir de quoi que ce soit en étant câliné de la sorte? "Tu m'en, veux parce que je ne t'ai pas donné le lait que t'aime bien. Mais je t'ai dit hier qu'il y en avait plus." Le chat ouvre soudain les yeux. Quoi?! Il n'a pas de lait?! Bon sang, c'est le seul moyen qu'a le sorcier d'engloutir cette boisson qui lui claque des maux de ventre horribles sous forme humaine mais qu'il adore plus que tout. Ca va pas du tout, ça. S'apprêtant à sauter des cuisses du vampire, ce dernier l'attrape soudain et l'emmène vers crypte. Les yeux dorés de Nikolaj se posèrent sur les tombes familières jalonnant le trajet jusqu'à la crypte secrète d'Oskar. Mais contrairement à d'habitude, ce dernier ferma soigneusement la porte qui en masquait l'entrée. Une pointe de stress étreignit le coeur de Nikolaj, soudain enfermé avec sa cible. Il ne pourra pas sortir d'ici sans l'aide du vampire. Et hors de question de se retrouver à poil et mortellement affaibli par une nuit entière de métamorphose quand l'aube arrivera.
Alors, à peine posé sur l'unique siège de la crypte, le chat file jusqu'à la sortie close et se met à gratter le bas de la porte en émettant un miaulement aigu quasi continu. Allez, ouvres-moi ça, Oskar. Ouvres. Ouvres. Ouvres. Ouvres. Ouvres.  
fiche créée par Rinema

------------------------------

.

    I'm flat broke but I don't care. I strut right by with my tail in the air. Stray cat strut, I'm a ladies'cat. A feline Casanova, hey man, thats where its at.But I got cat class and I got cat style.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
M. Oskar Petrovsky
Trust me. I can eat you quickly or I can eat you slowly. But I will eat you.

Age : Un peu plus de 340 ans.
Occupations : Dealer - Assassin - Croqueur d'homme - Gigolo -
Race : Vampire.
En ville depuis le : 18/11/2012
Messages : 1985
Points : 454
Autres comptes : C. Bartholomew Hasting
Célébrité : Thomas W. Hiddleston

Message ✞ Re: Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.    ✞ Ven 24 Fév - 12:17

Nikolaj Katzenberg & M. Oskar Petrovsky
« Tu vas être content, j'ai trouvé du lait aujourd'hui. »

Laissa entre le vampire sanguinaire alors qu'il délaissa le chat pour se rendre dans le coin "cuisine" de la crypte aménagée. En réalité, il n'y avait qu'un vieux tombeau qui servait de table pour qui le souhaitait. Poussiéreux et un peu glauque. En même temps vivre dans une crypte aménagée ne l'était-il pas ? Un vieux frigo blanc dénotait avec la noirceur charbonneuse du lieu. Coincées dans un coin, des files dépassant ici et là. Oskar était ingénieux, bordélique, mais ingénieux. Il avait aménagé tout le lieu et avait apporté l'électricité ici sans difficulté. Tirant les câbles sans aide aucune. Il n'avait aucune connaissance particulière d'ailleurs dans le domaine, disons juste un peu de logique et des années d'expérience faite sur le tas. Oskar n'avait jamais aimé les grands palaces, les endroits confortables, soi-disant. Ici, il était bien. Bien mieux qu'à la cour du roi Soleil, par exemple. Décidément, sa vie d'humain l'avait forcé plus qu'il ne le pensait.

Mais le ténébreux Mirko, n’eut pas réellement le temps de donner la douceur tant appréciée du chaton à ce dernier. Déjà, des miaulements se faisant entendre. Une volte-face de la part du vampire et son regard se portèrent instinctivement vers le chat qui alors grattait la trappe secrète de la crypte, fermée par ses soins à peine quelques minutes plus tôt. Oskar fit la moue, s'il avait eu alors un souffle, il aurait surement soufflé d’agacement.

« Tu ne veux vraiment pas rester avec moi ce soir. Tu n'es pas gentil. Et moi qui avais besoin de tes ronronnements. »

Oskar était un vrai bisounours avec les animaux, il ne supportait pas l'idée de leur faire du mal. Et même si avec Lorelei, au départ, il avait appris à se contrôler et à se nourrir correctement sur certains d'entre eux. Il avouait ne plus y toucher depuis des années. Préfèrent faire souffrir ses idiots sans cervelles d'humains plutôt que sur de pauvre bête innocente. Alors sagement Oskar s'approcha du chat, et de la porte. Qu'il ouvrit alors très légèrement juste assez pour que le chat puisse la pousser si besoin. Tout en la laissant assez discrètement ouverte pour que les quelque rares passant dans le cimetière en cette nuit noire ne remarque pas la trappe.

« Là, tu es content ? »

Laissa entendre alors le vampire, presque déçu alors du comportement du chat. Oskar était mal ses derniers temps, il pensait de plus à Lorelei, comme s'il sentait plus fortement sa présence. Il la ressentait toujours après tout, ils étaient liés pour l'éternité. Jusqu'à ce que l'un d'eux ne périsse. Et Oskar priait pour être le premier, il ne supporterait pas de la savoir en poussière, au non. Déjà, le soir loin de lui était insupportable alors morte, réellement... Cette pensée le minait au plus au point. Faisant de nouveau demi-tour, il se posa sur son fauteuil de cuir marron. Se laissant aller, sans retenue, un léger bruit, un pouf, se fit entendre alors qu'il s'avachit contre le cuir. Lorelei... Il n'arrivait pas à la localiser, il s’efforçait de ne pas le faire. Mais elle était plus proche qu'il ne l'imaginait surement. Oskar avait alors presque oublié le chat. Après tout, il préférait chasser au-dehors ce soir. Du moins, c'est ce qu'il semblait vouloir. Oskar ne pouvait pas lui en vouloir.

596 mots. Fiche créée par Rinema


PS :: j'aime beaucoup ta façon d'écrire coeur 1

------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
http://marplespring.forumactif.org/

Contenu sponsorisé

Message ✞ Re: Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.    ✞

Revenir en haut Aller en bas
 
Nikolaj ☞ Let me love you, kitten.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Nord de la ville :: Le Cimetière-
Sauter vers: